Compte-rendu d'une partie (29-30/03/03) avec 6 P'tites Sorcières

CONTE RENDU EN RETARD A LA MAITRESSE (LE GRAND DEPART)

Tout commença par une nuit d´hiver glaciale, une nuit à passer le permis de balai-bus, 6 p´tites sorcières reçurent des mains de leur maman leur balais. Et elles partirent, voulant faire la course, l´une d´entre elle tomba à l´eau, aidée par un familier, disent les mauvaises langues, mais ce ne sont que des mauvaises langues. Heureusement elles purent se réchaufer chez Mérine une sorcière qui n´habitait pas loin. Elles mangèrent alors un délicieux gâteau au chocolat. Puis firent une mémorable bataille de pelochon afin de savoir qui dormirait dans le lit sans la couverture ou par terre avec la couverture. Ce fut décidé très équitablement. Le lendemain soir, elles arrivèrent à Belle Côte, capitale de la gastronomie de l´Archipel. Les mauvaises disent que c´était la seule raison pour les 6 p´tites sorcières de venir à Belle Côte, mais ce ne sont que des mauvaises langues. L´une d´entre elle se retrouva à travailler au Traille tou Rimeumbère, le café de Blanche, elle eut le malheur de dire qu´elle savait faire des tartes aux pommes, des compttes et se retrouva au tapis en moins de temps qu´il n´en faut pour dire « excusez- moi ». Blanche boxe tous ceux qui parlent de pommes. Pourquoi? On dit qu´elle a de très mauvais souvenirs à cause d´une pomme empoisonnée... Prise de remord, Blanche engagea une des p´tite sorcière comme serveuse. Les autres trouvèrent aussi du travail, mais ce fut moins mémorable qu´au Traille tou Rimeumbère. Ensuite elles logèrent dans une pension, après avoir fait pleurer le responsable avec leurs malheurs. Le lendemain matin, un papa et une maman les attendaient : leur fils avait disparu depuis deux jours. Le papa voulait à tout prix qu´on retrouve son petit Thibaut, la maman ne dit rien de tout l`entretien.

Et à ce moment là, la Porte de l´Ile s´ouvrit. Pas en grand non mais elle s´ouvrit un peu trop, comme toujours quand elle s´ouvre. Aidé par Blanche, qui avait beaucoup de remords et par la police, qui ne faisait que son devoir, les p´tites sorcières retrouvèrent Thibaut (Blanche les avait vu à la terrasse de son café, deux jours plus tôt). Mais, le monsieur avec qui était parti Thibaut était son papa, son vrai papa, pas seulement le mari de maman. D´ailleurs son faux papa le tappait quand il était méchant.

Tout cela a fini à la police et le faux papa de Thibaut en prison, comme ça il ne tappera plus personne, ni maman, ni Thibaut. Et puis son vrai papa pourra revenir le voir, grâce au juge. Tout est bien qui finit bien, comme d´habitude dans l´Archipel des Sourire, même quand la Porte de l´Ile s´ouvre.

« Rapport fait aux Gardiennes des Portes par Cécile, ancienne, journaliste au P´tit Journal, journal gratuit pour toute p´tite sorcière de moins de 14 ans. »

FAMILIERS

J´ai eu un hibou, même s´il n´est pas noir, j´ai accepté parce que les hibou c´est magique, en familier, il avait un super pouvoir : éclairer dans le noir avec ses yeux (des phares en quelque sorte) Il parlait aussi comme un humain. Et râlait tout le temps. Pour les compétences des familiers j´ai décidé qu´ils savaient très bien faire tout ce qui était naturel pour eux. Non! Le hibou n´a pas la compétence voler, il sait voler. Quoi qu´il y avait une loutre volante mais ça, c´était son pouvoir. Les joueurs n´ont pas eu trop de mal à imaginer des pouvoirs (un cygne noir avait une aura de majesté et était capable de tout nettoyer, mais comme il était très fière, il voulait que sa p´tite sorcière écrive un livre sur lui, mais comme celle-ci était très mauvaise en ortographe, il lui faisait recommencer, d´ailleurs ce livre parlait du plus beau de tout les sujets : lui. Il disait qu´il écrivait son autobiographie...). Il y avait aussi un lémurien, très gourmand, trop d´ailleurs... Un chat noir un rien paresseux. C'était marrant.

P'TITES SORCIERES

Comme p´tites sorcières, j´ai eu un garçon manqué, une gotique (elle était certaine que tout allait mal partout, elle est folle, elle, on n´est pas dans le GPV!), une intellectuelle incapable de sortir son nez de son livre d´astronomie, sa maman est Endora la Gardienne de la Grande Porte, dans le bois aux cerf, une maniaque de la propreté (énormément appréciée par madame Zimmermann comme de bien entendu), une traditionaliste, qui se rappelait les cours de Maïa (et ça sert pendant les scénars!), les trois autres étaient de gentilles p´tites sorcières comme on n´en fait plus.

REMARQUES QUANT AU CONTEXTE

Et si un joueur par mégarde parlait de choses horribles? Comme les bazookas, les tanks, les avions bombardant les villes (tout ça n'est jamais arrivé dans l'Archipel, ces objets dégoutants n'existent même pas, les avions si mais pas les bombes qui bombardent les villes!) Eh bien, c'est un des moment dont il se rappelle des cours de Maïa, il se rappelle que ça vient sans doute du GPV.

par David Audra

Des réactions ? Ecrivez au Chef de Rubrique. Merci de votre intérêt ! Vos réactions paraîtront à la suite de ce message.

[ Retour à la Page Principale ]