SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Agone > Aides de jeu > Le théatre
Contribuer

Agone

Le théatre

mardi 23 mars 2010, par JyP

une aide de jeu de Maître Vorsharkar

Illustres spectateurs, qui venez assistez pour la première fois à la présente pièce, sachez qu’elle ne se limite pas à des regards extérieurs de personnes inspirées par l’univers d’Agone, les Royaumes Crépusculaires.

En effet, la présente pièce est jouée non seulement sous vos yeux, mais constitue en elle-même une manifestation d’un Théâtre d’Abyme, la ville des Ambassades d’Agone. La pièce ici jouée n’est qu’une des multiples pièces auxquelles il est possible d’assister voire de participer dans cet étrange théâtre, dirigé d’une main de fer par maître Vorsharkar.

En tant que simple visiteur des univers de magie, je vous présente ici plus avant les caractéristiques de ce théâtre, en vous prévenant que seuls les Conteurs de notre monde devraient y accéder, que ceux qui se contentent de s’incarner sous forme de Personnages dans les Royaumes Crépusculaires ne devraient prendre connaissance des mystères du Théatre présentés dès le paragraphe suivant. Quand aux participants du Pbem Abyme, ils peuvent bien sûr lire la suite, comme une étrange histoire ou légende qui se transmet au sein des gens de théâtre d’Abyme, qu’ils soient acteurs, acrobates, saltimbanques ou ménestrels.

Comme je vous l’ai déjà en partie dévoilé, le Théâtre de maître Vorsharkar m’a proposé ici une de ses pièces maîtresses. Ce Théâtre est situé physiquement au sein même d’Abyme, mais sa localisation précise reste mystérieuse... Sans doute est-il possible d’y accéder par le Quartier des Hasards pour une personne peu renseignée ne disposant point de cartel d’invitation.

Ce Théâtre mystérieux propose les pièces les plus réelles qui puissent se trouver en Abyme. Les personnalités les plus puissantes ou les plus prometteuses y sont invitées seulement, en ayant connaissance des hasards auxquels elles s’exposent.

Ayant pu personnellement assister à une de ces pièces, en ayant un rôle mineur, celui du narrateur, je puis vous affirmer qu’aucune autre expérience ne se rapproche de celle-ci. Dans notre monde, je la rapproche du sujet d’un film, Exxistenz. Mais laissez-moi m’expliquer.

La personnalité commence par recevoir un cartel qui lui indique son invitation au Théâtre. Le Théâtre lui-même n’est qu’une légende pour les Abymois, une légende particulièrement vivace chez les gens de théâtre. Cette légende spécifie que le Théâtre de maître Vorsharkar constitue le meilleur théâtre qui soit, à tel point que seuls les plus puissants viennent assister à ces pièces.

Il est dit encore que l’invité doit donner le meilleur de lui-même, que son existence même est en jeu. Il doit se conformer aux lois de la pièce à laquelle il est invité. S’il réussit, il ressortira transformé de la pièce, ayant en main un Atout qui brillera sur le reste de son existence. Ceux qui échouent risquent l’oubli, la mort, ou du moins le retour à une vie qui semble alors bien fade et terne comparée à l’expérience à laquelle ils ont participé.

Là se bornent les dits de la légende pour la plupart des Abymois, mais il faut savoir que tout acteur d’Abyme rêve d’être invité un jour au Théâtre, et qu’aucune personne n’a jamais refusé une invitation, bien que les acteurs ne constituent qu’une partie des invités. Mais suivons le parcours d’un invité, et vous comprendrez mieux de quoi il s’agit.

Après maints détours et divers passages, l’invité arrive devant les portails du théâtre, où maître Vorsharkar l’accueille. Une fois le seuil franchi, tout bascule pour l’invité : il se rend compte qu’il fait partie de la pièce, qu’il en est l’un des acteurs. S’il a conscience d’être sur une scène, et est persuadé de participer à une pièce, tous ses sens lui affirment le contraire : il est réellement immergé dans une sorte de Tableau-Monde, où il doit jouer un rôle dont on ne lui a rien dit.

C’est à force d’astuce et de comédie qu’il doit participer à la pièce jusqu’à son terme, en n’étant jamais sûr qu’il participe réellement à une pièce ou qu’il est revenu dans la réalité telle qu’il la conçoit. Cette expérience a toujours de grands effets sur un acteur, qu’il réussise ou non. D’ailleurs, comment savoir comment on gagne dans une pièce de théâtre ?

Quand aux spectateurs de telles pièces, il est difficile de discerner ce qu’ils sont. Vu la nature étrangement réaliste des pièces, assistent-ils à celles-ci où y participent-ils ? Il est dit que les acteurs qui ont gagné lors d’une pièce peuvent revenir au Théâtre à souhait, pour assister aux pièces comme pour y participer. Certains ayant une soif sans borne d’aventures rejoignent la troupe du théâtre, dans une vie désormais bien plus vivante et animée que celle proposée en Abyme.

Les malheureux qui n’ont pas été à la hauteur, s’ils ne subissent un sort fatal lors de la pièce, sont ensuite marqué de différentes manières : l’un aura perdu le goût de vivre, la saveur du théâtre et de l’existence. Un autre se cachera désormais derrière les faux-semblants, s’aigrira ou deviendra perfide au delà de toute mesure.

En définitive, qui sait si le Théâtre de maître Vorsharkar n’est pas simplement le grand théâtre de la vie ? Je ne jugerais point, mais vous laisse imaginer ce qu’il pourrait représenter.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.