SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Agone > Aides de jeu > Une présentation des personnages
Contribuer

Agone

Une présentation des personnages

mardi 3 novembre 2009, par angenoir

Les lumières s’éteignent, le rideau s’ouvre, et le premier personnage s’avance. Il s’agit d’une des mythiques Méduses, à la chevelure ophidienne, habillée de manière raffinée. Elle porte divers ornements de cristal, et une longue rapière à moitié transparente pend à son côté. Elle joue particulièrement dans une petite saynète, Les Lumières de Sagelli.

Je suis Claristra, la Sculptrice de Lumière ! Y a-t-il parmi vous un galant personnage qui voudrait faire plus ample connaissance ?

La lumière se dirige vers le côté opposé de la scène, où l’on découvre le second personnage. C’est un nain d’aspect étrange, car sa longue barbe et sa chevelure sont d’une teinte dorée inconnue parmi son peuple. Il est d’un âge vénérable, et porte l’insigne des Maîtres Horlogers, présentés dans la Ballade des Horloges.

Je m’appelle Karnäm, et je suis l’Enchanteur Mécaniste. Voulez-vous entrer dans ma boutique afin que nous parlions de ce merveilleux automate que vous vous proposez d’acquérir ?

Le fond de la scène s’éclaircit, et le troisième personnage apparaît de derrière une colonnade surmontée par une caryatide. Une femme d’âge mûr, vêtue d’une lourde cape de voyage qui dissimule à moitié ses traits. Elle rejette en arrière sa capuche, d’un geste élégant, et invite les spectateurs à approcher.

Je ne suis plus qu’une voyageuse sans nom, mais je fus une artiste, membre d’une terrible organisation, puis humble guérisseuse, avant d’être rattrapée par mon passé. Mes mains étaient mon trésor, elles sont désormais mon fardeau. Êtes-vous une âme compatissante qui pourrait m’aider ?

Soudain, une jeune femme aux longs cheveux noirs surgit sur la scène, accrochée à une corde suspendue à une des traverses du plafond. Elle effectue un saut périlleux, avant de se rétablir devant la Méduse. Vêtue comme une authentique corsaire, plus qu’attirante malgré ses habits masculins, elle jette un coup d’oeil derrière elle avant de s’adresser au public, et tire une rapière d’un noir d’ébène de sa ceinture.

Qu’importe ! Ici au moi il ne me retrouvera pas. Vous là-bas ! Au fond de la salle ! Vous voulez me chercher querelle, en me couvant d’un regard torve ? Ma rapière saura bien faire sauter ce sourire impudent ! Approchez donc...

Un homme vêtu d’une cotte d’écailles, portant une lourde épée dans le dos, se lève au premier rang. Il parle d’une voix étrangement monocorde.

Si vous cherchez à vous battre, je suis là. Cet intermède me distraira en attendant le prochain tournoi, et il y a longtemps que j’ai fracassé un crâne. Laissez donc ce juste tranquille, et descendez-donc vous mesurer à un vrai chevalier.

Un rire tonitruant quoique aigu retentit alors à hauteur des cintres de la scène. Un mince filin en descend soudain, d’où un farfadet entièrement vêtu de bleu roi et au visage caché par un foulard se laisse suspendre.

Cette épée me semble bien intéressante également ! Mais un noble chevalier s’abaisserait-il à combattre une frêle jeune fille, quand le célèbre Siffle-Goupille tient à mesurer son adresse à l’impudente, et ce en moins de temps qu’il n’en faut pour lancer une trille de sifflet ?

La tension retombe brusquement, lorsqu’un homme aux traits indéfinissables surgit sur la scène, monté sur un palefroi. Il a l’air robuste, et un maintient de noble urguemand. Cet homme est prisonnier du Drame d’Ocrelune, mais sa ténacité lui permettra peut-être d’en réchapper...

Cessez donc de vous quereller ! Diable, l’Ennemi est proche, je dois le distancer ou tout est perdu. Mon cousin félon me payera ça au centuple ! Vous là ! Savez-vous où se trouve Agone ? Je dois le contacter au plus vite !

A ce moment, il bouscule un autre personnage qui restait courbé sur son lutrin dans un coin de la salle. Le scribe rejette alors violemment le baron, envoye bouler le lutrin, et se dirige vers le centre de la scène les poings serrés.

L’inaction me pèse et me ronge, vivement ce soir ! Que je retourne à l’Entrepôt des Ensanglantés, et bientôt je pourrais m’exprimer enfin...



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.