SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Ars magica > Scénarios > Le Cinquième Élément > Les Recherches
Contribuer

Ars magica

Les Recherches

dimanche 25 juin 2000, par JyP

où l’on décrit les recherches entreprises par un Mage et un Nephilim pour accéder au champ lunaire.

Au départ

Ce que le Nephilim sait :

Selon les Nephilims, la terre est baignée de plusieurs champs magiques.
Les quatre champs élémentaires (air, terre, eau, feu), le champ
solaire et le champ lunaire. Les Nephilims, créatures élémentaires,
peuvent percevoir et manipuler ces différents champs, à l’exception
notable du champ solaire, accessible par les seuls humains.

Ce que le Mage sait :

La magie hermétique ne permet pas d’accéder à la sphère
lunaire. Les mages sont sans défense face à des créatures
venant de cet élément, et sont incapables de les affecter. Mais
de rares humains y accèdent malgré tout, comme cela est reporté
par exemple dans Le Grimoire du Mage.

Les premières recherches

... qui correspondent à ce que chacun peut développer de
son côté, en ayant eu une démonstration des pouvoirs de
l’autre :

Pour le Nephilim :

Les humains qui ont le Don sont en fait sensibilisés à l’utilisation
du champ solaire, et l’utilisent pour accéder aux autres champs élémentaires.
En utilisant la vision-ka des Nephilims, il est possible de voir que les mages
manipulent les champs avec le champ solaire.

Pour le Mage :

La Lune peut être considérée comme une nouvelle Forme,
mais tellement rare qu’elle n’a pas été inclue dans la théorie
par Bonisagus. On peut également la considérer comme une Technique
apparentée à Rego ou Muto permettant d’accentuer l’étrangeté
des choses.

Les théories

...s’ils discutent de leurs théories ensemble, pendant une saison.

En confrontant leurs points de vue (champs élémentaires qui
se croisent pour former des nexus contre virtus & regios magiques), on
peut aboutir à la théorie suivante :

Les champs perçus par les Nephilims sont des lignes invisibles permettant
de guider le virtus brut. Quand ces champs se croisent, les Nephilims observent
un nexus, et les mages détectent une aura magique.

Mais que dire alors des autres auras ? Y a-t-il des êtres similaires
aux Nephilims qui percevraient des champs correspondants ? Comment exprimer
l’idée d’un Don de velours ou d’un Don exacerbé dans la théorie
des champs ? Etc, etc... Tout cela sera abordé durant cette saison,
avec des conclusions plus ou moins acceptables. A vos joueurs de proposer
leurs idées !

En conclusion de la discussion, étudier une créature utilisant
le champ lunaire n’apporterait rien au mage a priori, car celui-ci est hors
de portée de la magie hermétique. Mais si l’on peut imiter la
vision-ka des Nephilims, qui voient tous les champs mais ne peuvent agir sur
le champ solaire, on disposerait d’un outil de départ intéressant.

Recherche de la vision-ka

A priori, en magie hermétique, un tel sort serait
Intelligo Virtum de très haute magnitude (10ème), demanderait
une vie dédiée à le faire, et seul le mage l’ayant inventé
pourrait l’utiliser.

En en faisant un enchantement majeur, cela demande encore d’énormes
moyens.

Le Nephilim doit donc se laisser étudier par le mage dans ce domaine.
Mais il ne suffit pas de l’étudier, car dans ce cas, vu le niveau de
l’effet, il faut encore un mage surpuissant. Le Nephilim doit également
guider le mage selon sa propre perception de la magie.

Ainsi apparaît une nouvelle théorie de la magie. En plus de
l’ars magica hermeticus, il faut maîtriser l’ars magica nephilius.
D’un certain point de vue, on peut dire pour les comparer que la magie hermétique
est une théorie des champs statique et la magie nephilim une
théorie des champs dynamique... donc qu’elles sont complémentaires.
Mais un mage ne pourra faire de magie nephilim, et un nephilim ne pourra faire
de la magie hermétique en connaissant ces théories.

Etudier l’ars magica nephilius

Discuter avec le nephilim et faire les exercices qu’il propose. Pour chaque
saison d’étude on considère le nephilim comme étant un
instructeur ayant la magnitude de sa Force Magique en ars magica nephilius.
Le mage a en bonus son score en Enigme. Pour une telle étude, relire
Dune avec l’art étrange me semble une bonne idée...

Etudier la vision-ka

L’ars magica nephilius est un limitant sur l’ars
magica hermeticus
. Ce qui veut dire que l’on prend le plus petit des deux
scores pour le calcul du total de laboratoire. Dans ce cas, la vision-ka est
considérée comme un effet Intelligo Virtum de niveau X (à
votre choix, selon la puissance de vos mages. En magie hermétique pure
ce serait un effet de niveau 50, et pour les nephilims ça ne coûte
rien. Un niveau 25 ou 30 serait un compromis acceptable).

Inventer le sort de vision-ka

Une fois l’effet compris, il est possible d’inventer un sort de même
niveau qui en duplique les effets. Il faut avoir un score en ars magica
nephilius
supérieur ou égal à la magnitude du sort
pour l’inventer ou l’apprendre.

Les répercussions

N’oubliez pas toutes les répercussions possibles à ce stade
si cela venait à être connu dans l’Ordre d’Hermès. Primo,
cela nécessite l’étude d’une autre voie de magie, ce qui est
condamné par le Code. Secundo, c’est une percée dans la théorie
hermétique, avec tout ce que cela implique. Tertio, elle nécessite
de connaître la magie des Nephilims, ce qui avantage ceux qui la connaissent.

Le champ lunaire

A partir de maintenant, l’ars magica nephilius est toujours un limitant
de l’ars magica hermeticus. Il est toujours nécessaire d’expérimenter,
et le moindre problème se traduit par une tare mentale ou un crépuscule.
Encouragez les joueurs à prendre des risques exceptionnels... La Lune
est encore plus dangereuse qu’Ignem, mais personne ne le sait encore.

Pour pouvoir manipuler le champ lunaire, trois voies sont possibles : étudier
un Nephilim de la Lune, étudier un humain qui utilise le champ lunaire,
ou chercher tout seul.

Etudier un Nephilim de la Lune

...n’apporte pas grand chose, car les nephilims sont des créatures
issues de ce champ, ce qui ne leur pose aucun problème pour y accéder.
Les humains utilisent toujours le champ solaire comme moyen pour accéder
aux autres champs.

Une saison d’étude avec la vision-ka est quand même nécessaire
pour s’en rendre compte. En terme de règles, on considère qu’il
s’agit d’étudier un effet Intelligo Virtum. Ne précisez pas
le niveau, comme de juste.

Etudier un humain

Encore faut-il en trouver un... Voici une bonne quête à effectuer.

Enfin, si un humain coopératif est trouvé, il devrait être
possible de trouver la voie vers un nouvel Art Magique, la Lune. Il faut utiliser
la vision-ka, et dans ce cas on considère l’humain comme portant un
effet magique Intelligo Virtum de niveau X (40, selon la puissance des mages).
Une fois l’effet compris, le mage a un score de 0 en Lune.

Cette voie est la plus facile en terme d’études, mais la quête
est très difficile...

Chercher tout seul

Etudier sans la vision-ka équivaut à faire une découverte
exceptionnelle (voir le Grimoire du Mage). Glup.

Avec la vision-ka, c’est une découverte mineure. Ce
qui demande quand même pas mal de temps. Trouver un manipulateur humain
du champ lunaire risque donc de s’imposer...



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.