SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Ars magica > Scénarios > Le voyageur de l’Au-Delà
Contribuer
Autres articles

Ars magica

Le voyageur de l’Au-Delà

jeudi 26 novembre 1998, par JyP

, tiré d’un bouquin de bibliothèque verte !

Bon, je reconnais, c’est le titre d’un bouquin de bibliothèque verte, un livre de Philippe Ebly, dans le cycle des Evadés du Temps. Mais côté inspi, ce bouquin est une merveille ! Pour ceux qui ne l’ont pas lu quand ils étaient p’tits (je ne sais pas si on édite toujours ça), voici l’idée générale :

Alors qu’un groupe de voyageurs s’arrête dans une auberge, et demande à l’aubergiste les sites intéressants à visiter aux alentours (on recherche des sources de virtus comme on peut...), celui-ci les met en garde contre un ravin. Il ne peut préciser le danger (ce n’est pas une bête sauvage), seulement qu’il est dangereux de s’attarder auprès de ce ravin, surtout lors de la semaine de la Saint Jean (ça tombe bien, c’est en ce moment !).

Dans ce ravin, orienté pile à l’ouest, se trouve un cercle de pierres de lune, caché par les herbes folles. Une inscription est gravée sur une paroi du ravin, mais on ne peut la voir que lorsque le soleil se couche (lumière rasante sur la paroi...) : elle met en garde les voyageurs, mais la partie décrivant le danger est effacée.

Les voyageurs passent la nuit à l’entrée du ravin (ou dedans), et le lendemain matin un orage éclate... Les éclairs fusent de partout, mais restent à distance du ravin...

Les voyageurs sont tombé dans le piège du ravin : si ils le quittent, le brouillard se lève, se fait opaque, et ils finissent par revenir au ravin... et sans doute qu’autre chose de plus terrible arrivera si ils réessayent.

Pour sortir, ils doivent compléter le cercle, auquel il manque X pierres (X étant le nombre de voyageurs). Le plus érudit du groupe, qui se souvient vaguement d’avoir entendu parler de pareils cercles dans de très vieux livres, sait qu’il faudra retrouver les pierres avant le crépuscule, les poser à ce moment, et ne plus prononcer un mot jusqu’à ce que tout soit fini.

Commence alors une veille silencieuse dans une nuit d’un noir d’encre, pendant laquelle un être va se former à l’intérieur du cercle. Il s’agit d’un être à apparence humaine, qui prend aux participants ce qu’ils ont de meilleur pour s’incarner (la vue, les muscles, la voix...). Il a pris pour se former de la substance à chacun des participants, mais aussi aux roches et plantes du ravin.

C’est un voyageur du Monde Invisible, désireux de vivre dans notre monde. Il possède tous les souvenirs de tous les participants, quelques pouvoirs étranges, et est tenu de suivre les participants. Cependant, sa transformation n’est pas complète, car son ombre est moins opaque que la notre...

En bref, un super bouquin pour ceux qui trouvent qu’on ne peut faire que des aventures mettant en jeu les autres alliances, les démons, les vulgaires ou les faeries ! Mais je recommande l’achat du bouquin pour le scenar, car il y a plein de petites touches d’ambiance qui servent bien... La magie n’est pas seulement hermétique ou parallèle, elle est bien plus ancienne que cela !

Voir Les Êtres Invisibles, pour les caractéristiques de l’être invoqué.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.