SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Ars magica > Aides de Jeu > De règles diverses et variées > Les Sept Traits Mortels
Contribuer

Ars magica

Les Sept Traits Mortels

samedi 11 septembre 2004, par Erik Dahl, JyP

Catégories pour faciliter la mise en place des Traits de Caractère.


Copyright Erik Dahl 2003. Traduction by Jérémy Provost. This work may be used freely for personal non-profit use, provided that the author is properly credited.

Traduction partielle d’un article de Erik Dahl, The
Seven Deadly Traits, paru originalement dans Hermes’ Portal n° 9, avec
l’autorisation de l’auteur et de l’éditeur. Il s’agit de trier et formaliser
les Traits de Caractère, en les assignant à 7 catégories
correspondant aux 7 vertus & vices capitaux de la théologie médiévale.
L’article original propose en plus des règles pour gérer les
fluctuations des Traits en fonction des influences externes, des règles
pour en faire dériver les points de Confiance, et les corrections nécessaires
sur les vices & vertus de la 4ème édition.

La traduction suivante est également disponible sous la forme d’une
feuille PDF recto-verso, pour un usage facile lors de la création de
personnage (78 ko) :

Les sept catégories de Traits de Caractère sont basées
sur les vices et vertus capitales de la théologie médiévale.
Leurs définitions ont été élargies pour englober
les Traits les plus communs du jeu, et pour mieux opposer les vices aux vertus,
vu que celles-ci ne se correspondent pas l’une l’autre de manière évidente.
J’ai essayé de maintenir une claire distinction entre les motivations
de chaque catégorie au maximum, histoire de ne pas les voir s’amalgamer
en Traits "bons" et "mauvais". Pour aider à faire
cette distinction, quelques exemples de ce que je considère comme des
traits positifs ou négatifs de chaque catégorie ont été
ajoutés.

Loyal (Foi / Orgueil)

La loyauté s’applique dans des situations où le personnage
est appelé à suivre des ordres ou à aider ses semblables
dans le besoin. D’une certaine manière cela couvre également
la fidélité et la foi envers autrui, mais la loyauté
est plus appropriée lorsque le personnage est appelé à
respecter une obligation envers quelqu’un qui en est digne, ou lorsqu’on lui
demande de donner quelque chose pour le bien de tous. Cette catégorie
a pour racine la Foi, la vertu théologique qui décrit la dévotion
en Dieu et la croyance en Ses plans, et est balancé par le vice capital
de l’Orgueil, qui peut être décrite comme une indépendance
malvenue. L’homme orgueilleux se croit meilleur que les autres, peut-être
même meilleur que Dieu, plus confiant en son propre pouvoir qu’en la
volonté divine. Beaucoup de mages sont victimes de ce vice, souvent
considéré comme "la source de tous les péchés",
car se détourner de Dieu signifie également se tourner vers
le mal.

Positif : Dévoué, Croyant, Humble, Fiable,
Confiant
Négatif : Arrogant, Hautain, Fier, Rebelle, Vain

Tolérant (Patience / Colère)

La tolérance représente l’optimisme, la compréhension,
et une volonté d’aplanir les différences. Un personnage Tolérant
promouvoit la discussion, encourage les débats, et cherche un terrain
d’entente. Il croit en les autres et en la providence, même face à
de grandes difficultés, et cherche à vaincre la haine et la
violence. Une personne qui n’est pas Tolérante peut éventuellement
être victime du péché de Colère, et se comporter
de manière vengeresse, ou agir par dépit. Une telle personne
brûle de haine, ce qui l’empêche de penser de manière positive.
Ce vice peut être basé sur la peur ou le désespoir, mais
se mesure dans la manière avec laquelle le personnage réagit
face à l’adversité. Un personnage Colérique devient violent
et non couard. La vertu théologique correspondante est la Patience,
qui représente la certitude que Dieu fera pour le mieux, qu’il surveillera
et protégera ceux qui Le suivent.

Positif : Gai, Plein d’espoir, Doux, Patient, Paisible
Négatif : Colérique, Désespéré,
Méchant, Vengeur, Violent

Aimable (Charité / Envie)

Un personnage Aimable est rempli d’amour envers son prochain. Ses actions
sont dirigées vers les autres, pour les rendre heureux ou les soutenir
face à l’adversité. Il aide les nécessiteux, accueille
les étrangers, soigne les malades. Il cherche à faire le bien
autour de lui, comme les autres devraient le faire à son égard.
Cela est lié à la vertu théologique de Charité,
ou amour, pour laquelle il faut aider le travail de Dieu en faisant don de
soi autant que possible. Cette vertu contre le vice capital de l’Envie, qui
est le désir jaloux "d’égaliser" entre soi et les
autres ce qui est perçu comme une inégalité. Les actes
issus de l’envie sont cruels et blessants, plus prévus pour punir les
autres de leur bonne fortune que pour améliorer sa propre condition.
Au contraire de l’Avarice pour laquelle le personnage veut acquérir
les biens des autres à son propre bénéfice, il s’agit
juste ici de blesser ceux qui sont sous une bonne étoile.

Positif : Charitable, Compatissant, Miséricordieux,
Reconnaissant, Gentil
Négatif : Cruel, Envieux, Bourru, Jaloux, Envahissant

Brave (Courage / Paresse)

La bravoure et le courage représentent l’abilité d’un personnage
à garder pied, ou à maintenir sa position face à l’opposition.
Un personnage Brave pourrait entreprendre une dangereuse aventure, ou protéger
vaillamant sa famille du danger. Il persiste et poursuit ce qu’il croit être
vrai quel que soit le risque, et n’est pas facilement détourné
par la peur ou la fatigue. Le vice capital de cette catégorie est la
Paresse, ou acedia. Il s’agit d’une inertie physique et mentale qui empêche
le personnage de faire ce qui doit être fait, soit qu’il craigne les
conséquences de ses actions, soit qu’il ne croie pas en son succès.
Comme la Colère, ce vice peut être basé sur la peur, mais
dans ce cas le personnage se cachera ou fuiera, plutôt que d’affronter
ce qui l’effraye. La vertu cardinale associée à cette catégorie
est le Courage, en lequel le personnage trouve la force de continuer et de
combattre pour un meilleur lendemain.

Positif : Courageux, Déterminé, Sang-froid,
Zélé
Négatif : Couard, Cynique, Indécis, Paresseux,
Timide

Sage (Prudence / Luxure)

Un personnage qui connaît ses limites et cherche à les repousser
peut être vu comme Sage. Il utilise son bon sens et les méthodes
traditionnelles pour surmonter la tentation, et cherche à agir de manière
à établir un bon exemple pour les autres.Même si l’expérience
et le savoir peuvent l’aider dans cette tâche, il possède également
une perception innée de ce qui est bon ou mauvais, moralement parlant.
Il triomphe lorsque sa raison l’emporte sur ses bas instincts. La Luxure est
le vice correspondant, observé dans des personnes qui satisfont leurs
pulsions, en abandonnant toute prudence. Ce vice peut également indiquer
une faiblesse face aux désirs charnels, ou une propension à
prendre ses désirs pour réalité, ce qui mène à
l’impossibilité de traiter les gens pour ce qu’ils sont, mais comme
ils sont fantasmés. La vertu cardinale opposée est la Prudence,
qui indique que le personnage est pratique et chaste, plus attentif aux conséquences
de ses actes qu’à l’accomplissement de ses pulsions.

Positif : Soigneux, Chaste, Pratique, Prudent
Négatif : Fanatique, Lascif, Naïf, Présomptueux,
Insouciant

Fort (Tempérance / Gourmandise)

La Force de la volonté et du corps indique l’abilité du personnage
à surmonter ses désirs et à faire sans. Ces traits gouvernent
le self-control, et comment l’on compose avec les souffrances venant de l’intérieur.
Un personnage Fort a un esprit sain dans un corps sain, pratique la modération
en toute chose, et est donc bien plus capable de résister à
la tentation. L’aspect négatif de cette catégorie est la Gourmandise,
d’après le vice capital, qui indique un goût excessif pour le
luxe. Il s’agit essentiellement d’une inabilité à être
rassasié, une sorte d’envie de plaisir associée avec des excès.
Au contraire de l’Envie ou de l’Avarice, la Gourmandise est reliée
aux désirs physiques, et au contraire de la Luxure, ce désir
est égoïste, et délibéré plutôt qu’impulsif.
Un glouton est plutôt un accroc. Celui qui pratique la vertu cardinale
de Tempérance résiste à ces sortes de laisser-aller,
qui se trouvent non seulement dans la nourriture et la boisson, mais aussi
dans toutes les voies par lesquelles une personne peut se laisser tomber dans
le péché.

Positif : Content, Sain, Serein, Vigilant
Négatif : Glouton, Négligé, Malade,
Faible.

Juste (Justice / Avarice)

Il s’agit de la catégorie de comportement qui gouverne le sens de
l’équité, et l’envie de faire le bien en faisant abstraction
de ses propres envies et désirs. Les personnages Justes acceptent qu’il
y aie des conséquences pour les actes qui contournent ou ignorent les
règles. Ils donnent aux autres ce qu’ils méritent, et ne les
privent pas de leur dû. Ces actions viennent de la vertu cardinale de
la Justice, une sorte de sentiment général d’équité,
de reconnaissance de la vérité et de l’honneur pour tous. A
l’opposé se trouve le vice capital de l’Avarice, une avidité
pour les biens matériels, et pour en acquérir plus que sa part.
Un personnage avare se moque des codes de conduite, et cherche à la
place à acquérir par tous les moyens possibles, en trichant
voire même en volant quand l’opportunité se présente.
L’Avarice est parfois appelée la racine des péchés, vu
qu la plupart des actions pécheresses ont pour origine des envies irraisonnées
 ; il a donc été dit que l’amour de l’argent est la racine de
tout mal.

Positif : Equitable, Juste, Honnête, Honorable,
Franc
Négatif : Ambitieux, Rusé, Tortueux, Avide,
Manipulateur

Traits de Caractère

En utilisant ce système, un Trait de Caractère est décomposé en 3 parties : une catégorie, une valeur, et une spécialité.
Par exemple, un personnage qui serait vraiment sûr de lui pourrait avoir Loyal +3 (sûr de lui). Loyal est la catégorie qui décrit le comportement du personnage à gros traits, +3 est une valeur indicative de la force de ce Trait de Caractère, et « sûr de lui » spécifie plus clairement quand ce Trait de Caractère
s’applique.

Par exemple, si le personnage est un garde qui doit décider s’il devrait ou non quitter son poste, « sûr de lui » ne s’applique pas vraiment, mais « humble » serait approprié si la garde n’est pas une tâche très estimée.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.