SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Ars magica > Aides de Jeu > Le Temple d’Hermès > Les Mirages
Contribuer

Ars magica

Les Mirages

vendredi 10 septembre 1999, par JyP

Description de ces regios si particuliers du désert, et des moyens d’y pénétrer

Si le concept de regio est typiquement occidental (se perdre afin de trouver un lieu étrange se retrouve
dans tous les contes féériques, et par la suite dans la geste de la Table Ronde), il n’empêche
qu’on peut en trouver quelques équivalents en Arabie. Certains lieux sont en effet éminemment magiques,
comme la Montagne Magnétique ou les Pyramides, mais cela est tout de même beaucoup moins courant qu’en
Occident.

Le lieu magique par excellence du désert est bien sûr le mirage. Il abrite les demeures des génies,
de fantastiques cités d’où personne ne revient, ou de prodigieux oasis perdus dans la fournaise du
désert. Les mirages attirent les mortels, mais ceux-ci ne savent pas comment y accéder le plus souvent,
et finissent par périr d’inanition.

Aucun mage hermétique ne s’est pour l’instant intéressé à ces phénomènes,
que l’on peut apparenter à des regios magiques se déplaçant dans le désert. Mais contrairement
aux regios ordinaires, on ne peut y accéder simplement en ayant le talent de Seconde Vue, ou en utilisant
les sorts permettant d’accéder à un regio. Les sorciers Arabes connaissent les mirages et leurs dangers
depuis longtemps, et les évitent soigneusement. Les seuls à oser entrer dans les mirages sont les
sahirs, les mages qui traitent avec les djinns, car de tels lieux sont propices pour en rencontrer. Quelqu’un qui
essaye de s’échapper d’un mirage constate qu’il ne peut s’éloigner de celui-ci, alors que quelqu’un
qui essaye d’atteindre un mirage ne peut généralement s’en approcher...

Un sort d’Ars Arabica permet de trouver le passage qui permet d’accéder ou de sortir d’un mirage (Le
Passage du Mirage
, Sh Ta). On lance un dé de tension que l’on ajoute au niveau du sort, et l’on compare
ce total à la valeur de l’aura du mirage multiplié par 5. Un désastre enferme le sorcier dans
le mirage pour l’éternité, et un échec lui fait passer un temps indéterminé

dans le mirage (comme un mage qui visiterait l’Arcadie, mais le sorcier est considéré perdu dans
ce cas). A part la magie, le seul autre moyen d’entrer dans un mirage est d’y être invité par un de
ses habitants, de préférence le maître du domaine du mirage.

Voici quelques exemples de mirages :

Le lac au milieu des sables (+3)

Ce mirage est celui qui est le plus souvent rencontré, et qui conduit les voyageurs égarés
à leur perte. Celui qui entre dans ce mirage se retrouve aux abords d’un lac aux eaux scintillantes, en
plein milieu du sable. L’eau est potable, mais peut posséder quelques propriétés magiques,
voire abriter un marid. Cette eau se montre parfois trop liquide pour que l’on y nage, et peut s’évaporer
si elle est mise dans une gourde. Ou la gourde peut être ensuite inépuisable. Si un marid y habite,
l’eau est respirable, et l’on peut atteindre la demeure du génie en marchant au fond du lac.

L’oasis perdu (+4)

Cette oasis contient une végétation luxuriante, et une source cristalline. Si elle signifie la
vie pour le voyageur égaré, il faut cependant se méfier des apparences. Des bêtes fabuleuses
se servent de l’oasis comme tanière (panthère noire, lions, autres fauves), et ne doivent pas être
provoquées. Un génie peut également considérer l’oasis comme sa propriété,
et les intrus peuvent être alors sévèrement châtiés s’ils ne justifient pas leur
venue avec égards et politesse envers le génie. Les provisions ramassées dans cet oasis peuvent
avoir quelques propriétés magiques, le plus souvent elles ne se déteriorent pas, quelle que
soit la durée de temps écoulée. Ce genre de mirage peut abriter des fruits extraordinaires,
comme les oranges du soleil, aux nombreuses vertus curatives, ou les dattes de l’oasis, dont une seule graine permet
de faire pousser un oasis autour d’elle dans le désert lorsqu’elle est plantée.

La cité perdue (+7)

Ce mirage apparaît dans le ciel, contrairement aux deux précédents qui sont visibles au
niveau du sol. Il s’agit d’une cité aux murs d’airain, majestueuse, très étendue, mais qui
ne contient pas le moindre habitant. Personne n’en sait d’avantage, car nul visiteur n’en est jamais revenu...

La demeure du djinn (+4 à +7)

Il s’agit le plus souvent d’une tour ou d’un palais fait d’un métal précieux, par exemple une
tour d’airain. Un seigneur des génies y vit, entouré de sa cour de génies moins puissants.
Le génie propriétaire de l’endroit a une force magique égale à la valeur de l’aura
multipliée par 5 au moins, tandis que ses serviteurs ne dépassent pas ce total. Ce genre de mirage
abrite des conditions extrêmes, en accord avec le seigneur du lieu. Par exemple, la Tour de Cuivre, contrôlée
par un Efrit, se tient dans une zone de chaleur difficilement supportable pour un mortel. Les demeures d’un tel
génie sont susceptibles de contenir des trésors fabuleux, mais gare à celui qui se montrerait
un peu trop cupide, car le mirage ne le laissera jamais ressortir...



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.