SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Ars magica > Aides de Jeu > Souvenirs d’Alliances > Alliance des Eaux-Vies
Contribuer

Ars magica

Alliance des Eaux-Vies

jeudi 17 octobre 2002, par Benjamin Morelle

Une Alliance tombée dans l’oubli, une ancienne cure thermale en bord de mer, un puissant gardien élémentaire...

Localisation

Dans le tribunal Provençal, dans une ville proche de la mer, se trouve
une cure fameuse. Ses multiples bassins sont appréciés par tous,
il y en a même de gratuits ! Mais de riches commerçants et de
puissants seigneurs aiment également y venir, pour les propriétés
curatives et autres du lieu. La guilde locale des voleurs considère la cure
comme un défi très dangereux à relevercar rare sont ceux qui ont pu y rentrer
et pas un seul n’en est ressorti...

Forteresse

Ce petit domaine, ressemblant quelque peu à une antique demeure romaine,
n’a pas de défenses visibles en dehors du mur d’enceinte qui ceint
l’ensemble, pas même de gardes attitrés. Mais quelques appartements
privés sont munis de salles de bain, lesquelles conduisent à
un sous-sol secret, des laboratoires aménagés dans une antique
mine de diamants.

Habitants

Ronald, le gérant de la cure thermale, gère le domaine
d’une main de fer. Il est également le seul à connaître
les secrets de celui-ci, en dehors des mages qui en auraient hypothétiquement
hérité. Car ceux-ci ont conservé un secret absolu et
je n’en ai pas retrouvé trace...

Marina, source d’eau "vivante" qui apparaît sous la forme
d’un corps de femme d’une trentaine d’année d’une très grande beauté. Elle
passe dans toute la maison grâce à une multitude de canalisations qui circulent
dans l’alliance. Elle prend sa source dans le sous-sol de l’alliance, où
se trouvent les laboratoires, en dessous du niveau de la mer. Ils seraient
d’ailleurs submergés si elle n’en gardait pas l’entrée. Elle chauffe aussi
l’alliance grâce à la chaleur qu’elle dégage en hiver, perçoit tout ce qui
se passe à l’intérieur de l’alliance et à ses limites, commande à toutes
les portes et fenêtres et entretient le jardin de l’alliance. Il est reputé
comme étant une vraie splendeur et la source de parfums merveilleux.

Marina peut être considérée comme une créature
magique de première force : selon les classifications de l’Ordre,
elle fait parties des daemons, les esprits à même
d’utiliser la magie pour leur propre intérêt, au sommet
de la hiérarchie divine. C’est de plus un genius loci,
un esprit magique qui garde un endroit, et ceux-ci sont connus pour
être extrêmement puissants.

Caractéristiques : prendre comme modèle Lasa Vegoia
the Matron
, p. 147 de The Mysteries.

Grosso modo, Marina est capable de lancer n’importe quel sort en utilisant
1 point de Force Magique par magnitude, ou 1 pour 3 magnitudes si l’on
agit sur l’eau. Sa Force Magique avoisine la dixième magnitude...

Traits de Caractère : intervenante +1, protectrice +3, romantique
+1, perfectionniste +3

L’alliance a succombé à l’Hiver, il y a plus de 200 ans. Le
seul survivant est le fantôme de Rahan, mage de Bonisagus
qui attend le retour de ses enfants…

Histoire

La source de pouvoir de Marina vient d’une mine de diamants enchantés qui
se trouve sous l’alliance. Elle fût submergée il y a des milliers d’années
lors d’un tremblement de terre. Un Druide, poursuivi par des romains, plongea
dans la faille formée et découvrit cette mine de "cristaux d’eau sacrée".
Il y fonda plus tard l’une des premières alliance, avant même que l’Ordre
Hermès existe. Elle fût détruite par les forces romaines par
la suite.

Un membre de l’Ordre d’Hermès, Marina, membre de la maison Criamon
(voire Diedne, ce serait drôle), la redécouvrit d’une manière peu orthodoxe.
Lors d’un crépuscule qui se produisit sur un puissant lieu de culte druidique,
elle serait entrée en contact avec la Déesse Terre des druides. Voyant
que Marina était proche du crépuscule final, cet être lui aurait indiqué la
mine de diamants en échange d’une promesse, celle d’en faire un lieu où la
paix et l’harmonie règnerait. En échange, la déesse lui promit l’immortalité...
chose dont rêve tout mage.

Marina était une femme très sociable et qui adorait les contacts humains.
C’est pour cela qu’elle avait toujours regretté d’être obligée
de ne pas vivre en ville à cause de son Don. Elle aimait les fleurs, ce n’était
pas une guerrière, et elle se servait de son Don pour guérir les gens.

Après avoir créé l’alliance proche de celle que l’on connaît aujourd’hui,
elle commença par enchanter la mine pour y créer un être "pensant " qui
pourrait protéger après sa mort, imminente maintenant, l’œuvre qu’elle venait
de créer. Lors du lancement des derniers charmes, son coeur s’arrêta ce qui
provoqua un effet inattendu : sa force de caractère était telle que son
fantôme resta sur terre, mais toute sa force magique se consuma lors du lancement
du sort et son âme resta "fixée" au sort. Ainsi elle ne faisait plus qu’un
avec sa création. Elle était devenue enfin immortelle…

Relations avec le monde extérieur 

L’alliance est inconnue, que ce soit de l’Ordre d’Hermès ou du monde
vulgaire.

Tout le village apprécie la présence de la cure. Les commerçants l’apprécient
car elle attire de riches personnages, les paysans car la cure possèdent des
bassins gratuits. Par contre, tout ce qui rappelait les dieux romains a été
depuis longtemps enlevé de manière préventive, pour ne
pas offenser le clergé.

Ressources matérielles

La cure donne à l’Alliance une source de revenus confortable.

Attributs Mystiques

L’aura souterraine est de +5, mais en surface rien ne distingue le domaine
du village alentour.

Ne possède pas de bibliothèque visible, ni de monture.

En fait, des gemmes sont éparpillées dans les laboratoires,
des gemmes qui semblent d’ailleurs taillées (sachant qu’une telle technique
n’a pas encore été découverte par les vulgaires). Ces
gemmes sont de peu de valeur marchande, car trop grosses pour être utilisées
comme bijouterie et sans l’éclat des pierres les plus précieuses.
L’intérieur en est laiteux, strié de bandes blanches assez peu
esthétiques.

Il est nécessaire de s’entendre avec Marina ou Rahan pour comprendre
que les anciens mages utilisaient des sortilèges leur permettant de
graver au sein même de ces pierres leurs notes. Il fallait pour cela
poser une gemme sur une monture et la poser juste devant ses yeux, en écrivant
sur une plaque d’argile en regardant au travers. De même pour lire,
un sortilège idoine était utilisé.

Malheureusement, si une grande quantité de pages peuvent ainsi être
disponibles, elles sont bien moins grandes que dans un grimoire, ce serait
comme lire un de ceux-ci à travers un cylindre de deux phalanges de
côté. Il faut être très exercé en lecture
et écriture pour utiliser les gemmes, sans compter la gêne occasionnée
par le maintien des sorts nécessaires. L’Alliance devait compter un
certain nombre de myopes...

Les gemmes contiennent cependant nombres de connaissances sur les Arts Magiques,
particulièrement Terram et Imagonem. Ces connaissances sont écrites
par des mages assez expérimentés, donc de peu d’usages pour
d’éventuels débutants (encore faut il trouver un débutant
étant très capable en lecture et écriture du Latin...)



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.