SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Ars magica > Aides de Jeu > Souvenirs d’Alliances > Les Cornes d’Urfé > Résumés des parties
Contribuer

Ars magica

Résumés des parties

mercredi 17 mars 1999, par Heyrick

liste des scénarios joués et quelques commentaires rapides...

  • "Beaucoup de bruit pour rien" (Scénario Casus Belli numéro  ??)

    A croire que mes joueurs interprétaient leurs persos à la perfection ou qu’ils étaient vraiment
    dans les nuages : ils ont rien compris au scénar... (OK, j’adore tourmenter mes joueurs et je m’arrange
    pour qu’ils en sachent le moins possible)
    Donc, après une traversée de la forêt mouvementé (ils sont pénibles ces êtres
    féériques à faire rien que des blagues aux PJs..., j’ai rajouté une bonne dose de pièges
    amusants pour occuper mes joueurs, principalement des mirages et des PNJ racontant des légendes farfelues
    au sujet de Jérémius pour induire les joueurs en erreur dans la suite des évènements),
    ils sont arrivés chez Jérémius et ont divisé la turbula en plein de groupes pour investiguer
    (voir même en y allant avec leur mage uniquement !!!), c’est très pénible à gérer
    tout ca... heureusement qu’il y a des bandits dans les forêts... ils obligent les joueurs à rester
    groupés.


    Sinon, RAS, Bon scénar (normal pour Casus...).



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.