SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Ars magica > Inspirations > La Tour Emeraude > Le Capharnaüm > Laboratoires > Le laboratoire d’Ibn Faldan
Contribuer

Ars magica

Le laboratoire d’Ibn Faldan

mercredi 20 janvier 1999, par JyP

Celui d’Ibn Faldan, en dehors de ce qu’il a récupéré, sera spécialisé en Ignem.

"Bienvenue chez moi !" dit le mage Ibn
Faldan
alors que la porte s’ouvre. "Vous voulez visiter mon laboratoire
 ? Entrez donc !".

La pièce qui sert de laboratoire au magicien, comme toutes les pièces
de la tour, semble coulée d’un seul bloc de pierre, de couleur vert
feuille. Mais ici, les murs sont noircis par la fumée, bien qu’une
cheminée aie été aménagée près d’une
meurtrière. Il fait plus chaud et plus sec ici, et une fragrance d’épice
vous fait penser aux fameux souks du désert.

Alors que vous observez le feu de la cheminée, ayant
cru y voir le genn
qui est le familier du mage, votre vue est attirée par un tabouret,
qui trottine vers Ibn Faldan, celui-ci s’asseyant dessus. "Ah, oui, ce
laboratoire est plus élaboré que celui de mes confrères.
Il me vient d’un collègue qui est parti dans le Crépuscule.
Malheureusement, les composants les plus intéressants ont été
détruits, mais le tabouret est encore utilisable", dit le mage
en se tournant vers un meuble se trouvant au fond de la pièce. "Regardez
donc cette armoire : je compte m’en débarrasser,
à cause de ses propriétés bizarres."

Cependant, ce que vous distinguez à côté de l’armoire, dans un coin de la pièce,
manque vous couper le souffle : il s’agit d’une petite table, sur laquelle se trouve un creuset.
Dans ce creuset, un feu brûle, mais les flammes sont simplement luisantes, et n’éclairent aucunement
aux alentours. "Ah, vous regardez ce qui fut la première amélioration que j’ai apportée
à ce laboratoire", dit le mage. "Mon collègue l’avait spécialisé en l’Art
Virtum, mais tous les objets s’y relatant ont été détruits lors de la destruction de l’ancienne
tour. Je recommence donc à spécialiser le laboratoire, mais cette fois en l’Art Ignem, qui m’est
plus familier."

A côté, un gros cube de roche noirâtre retient également votre attention : par moments,
des volutes de fumée semblent en sortir. Des charnières faites d’un métal noir permettent
apparemment de l’ouvrir. L’aspect même de la roche est étrange : elle ressemble à une substance
visqueuse solidifiée. "Quelle est donc cette substance ?" murmurez-vous alors. "Simplement
de la roche volcanique qui vient directement de Sicile", répond le mage. "Ce second foyer

m’a coûté plus cher que le premier ! Son effet est d’ailleurs assez complémentaire."

Un appareillage plus conventionnel se trouve sur l’établi
principal du laboratoire : vous reconnaissez un distillateur,
dans lequel on voit bouillonner une huile transparente de teinte jaune. A
côté se trouve une plaque circulaire en cuivre, dont vous ne
vous figurez pas l’utilité. Un récipient en terre cuite est
posé dessus, et vous voyez en vous approchant qu’il contient un liquide
en train de bouillonner, et que la plaque dégage des flammèches
qui semblent suffire à porter ce liquide à ébullition.

A côté de l’armoire se trouve un écritoire, avec un parchemin étiré dessus.
Quelques plumes se trouvent dans un pot devant, ainsi qu’une fiole d’encre
noire. Les plumes sont de couleurs vives et éclatantes, que vous êtes sûr de n’avoir jamais
vues. Alors que vous les regardez avec perplexité, Ibn Faldan vous pose une question :" Savez-vous
ce qu’est un hipoo ? Non ? Moi non plus ! Et pourtant, il est marqué dans les notes de mon prédécesseur
qu’il s’agit là de plumes de hipoo, particulièrement utiles pour une écriture facile. Sans
doute s’agit-il de quelque être féérique."


Derrière le décor

Ce laboratoire possède les caractéristiques suivantes :

  • Qualité Générale +3
  • Spécialisation Ignem +2
  • Facteur de Sécurité +1

D’autre part, l’armoire, qui n’est plus utilisée, est un vestige du laboratoire
originel, qui avait les caractéristiques suivantes :

  • Qualité Générale +5
  • Spécialisation Virtum +7
  • Facteur de Risque +3

ce laboratoire constituait l’héritage hermétique
d’un mage de Merinita, qui avait peu à envier à un archimage
de Bonisagus vu les capacités nécessaires pour créer
un tel laboratoire ! Il est possible cependant que ce mage aie également
hérité du laboratoire (en y ajoutant un Facteur de Risque et
des traits féériques).


Tabouret Mobile

C’est à première vue un tabouret ordinaire,
sur trois pattes, en bois. Il est cependant de nature magique, et a la faculté
se déplacer toujours judicieusement afin de permettre à un magicien
d’accomplir le moins d’efforts possibles. Quand le laboratoire était
intact, il avait également tendance à sautiller et à
donner des bourrades à celui qui était assis dessus. Son pouvoir
est considéré comme un Rego Herbam de niveau 30 pour l’étude,
et correspond à une Qualité Générale de +1.


Armoire de Rangement Incertain des Substances

L’armoire présente en effet quelque chose de bizarre : des feuilles sont sculptées un peu partout,
et les quelques tiroirs que l’on distingue sont encastrés dans tous les sens. "Je ne mets plus rien
dedans", déclare Ibn Faldan. "Les composants ont tendance à changer de tiroir, ou à
se transformer. Je retrouve parfois des noisettes ou des glands à l’intérieur. Après tout,
mon collègue était un Merinita... Il se pourrait que le meuble soit une sorte d’être féérique".

ce meuble correspond à un facteur de Risque de +1.
Il permet de par ses propriétés des mélanges de substances
inattendus, avec une propension à obtenir des résultats plus
féériques que la normale. Un des usages les plus "pratique"
que l’on pourrait lui trouver serait celui de cachette pour des petits objets,
avec le risque cependant de retrouver ces objets transformés, voire
de ne pas les retrouver pendant un certain temps. Son pouvoir est considéré
comme étant Muto Herbam (Virtum) 20 lorsqu’on l’étudie.


Creuset de Cendres Lumineuses

Cet objet correspond à une Spécialisation en Ignem de +1. Les cendres d’un feu allumé dans
ce creuset ont emmagasiné la lumière de ce feu. Les cendres froides peuvent être prises sans
danger, une poignée éclairant en dehors du creuset pendant une demi-journée comme une torche.
Comme il a été mentionné, le feu du creuset n’éclaire pas, comme le sort féérique
Feu sans Lumière (Pe Ig 15, Le Grimoire du Mage). Son effet est considéré comme
Muto Ignem de niveau 15 lorsqu’on l’étudie. Il faut un sort Creo Ignem de niveau 10 pour que les cendres
éclairent à l’extérieur du laboratoire.


Distillateur d’Huile Ignée

Il s’agit d’un distillateur dans lequel on introduit de l’huile.
Celle-ci bouillonne dans un récipient sphérique en verre, avant
d’être recueillie dans une fiole de pierre volcanique. Quand cette huile
est mise sur la plaque de cuivre adjacente, celle-ci chauffe alors en absorbant
l’huile. Des flammèches sortent de la plaque, leur nombre indiquant
l’intensité de la chaleur. Une dose d’huile chauffe pendant une journée,
et inflige des dégâts de +15 au maximum. On étudie cet
objet comme un enchantement Creo Ignem de niveau 20, qui correspond à
une spécialisation du laboratoire en Ignem à +2. L’huile est
en fait efficace sur toute surface de cuivre, mais non sur les autres métaux.


Foyer Opaque de Poudre Ignifuge

Si cette boîte d’environ deux pieds de côté est en pierre volcanique, c’est pour une bonne
raison : lorsqu’on fait brûler un feu à l’intérieur, en refermant la boîte, on obtient
le lendemain quelques poignées de cendre, qui ont le pouvoir d’étrangler tout feu, et de bloquer
la chaleur. Quelques pots contenant cette poudre sont disséminés dans tout le laboratoire, en particulier
à côté de tous les foyers. Ibn Faldan en a même un sachet à la ceinture. On considère
la poudre comme ayant un effet Perdo Ignem de niveau 30, capable d’étouffer des feux infligeant +25 dégâts.
A l’extérieur du laboratoire, son efficacité est divisée par deux. Cet objet correspond ici
à un Facteur de Sécurité de +1.


Plumes de Hipoo

Ces plumes multicolores facilitent effectivement l’écriture,
en particulier des concepts se rapportant à la féérie.
Par contre, elles sont assez inefficaces lorsqu’on aborde des sujets comme
la religion ou les énigmes de Criamon. En investissant des pions de
virtus dans ces plumes, celles-ci transforment la couleur de l’encre qu’elles
répandent, un pion Imagonem ou Muto suffisant pour une Lune d’écriture.
Malheureusement, les couleurs vives ainsi produites n’aident pas à
la concentration et à la clarté, à moins d’être
utilisées avec parcimonie, ou pour des écrits sur Imagonem ou
la Féérie. Quelques autres plumes facilitent les enluminures,
en donnant un véritable talent à l’écrivain, et il est
mentionné qu’il est également possible de créer des enluminures
"vivantes", qui bougent sous certains éclairages. Mais chaque
enluminure nécessite alors 2 pions de virtus, ce que la plupart des
mages n’ont pas à disposition pour un ouvrage.

Ces plumes sont considérées comme enchantées avec un sort Muto Imagonem (Aquam) de niveau
30, et correspondent à une Qualité Générale de +2. Elles permettent d’écrire
des ouvrages pouvant être bien illustrés (+1) ou bien découpés (+1), mais également
des ouvrages surchargés d’illustrations (-2), voire pompiers (-4). Des personnes assez méthodiques
pourraient utiliser ces plumes avantageusement, mais des personnes ayant des liens avec la féérie
seraient plutôt enclin à barbouiller d’enluminures chaque ouvrage.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.