SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Changelin : le songe > Aides de jeu > L’univers des fées > L’Histoire > Les Résurgences, vers l’Hiver ?
Contribuer

Changelin : le songe

Les Résurgences, vers l’Hiver ?

dimanche 18 juin 2006, par Mattboggan

Jusqu’à ce que, par une soirée d’été, le Songe ne revienne en force dans la réalité. Le 21 juillet 1969, alors que l’homme posa pour la première fois le pied sur la Lune, symbole d’Arcadia, devant des millions de téléspectateurs, une étrange alchimie se produisit. Un mouvement qui avait commencé depuis le XIXe siècle avec la renaissance de l’intérêt pour les fées s’associa avec la recherche d’une autre existence et le besoin de croire en quelque chose. Ce quelque chose fut l’espace, et alors que les rêves ambiants de science-fiction rejoignirent ceux d’un passé oublié, les portes d’Arcadia s’ouvrirent à nouveau après presque 600 ans. Dans un torrent de Glamour qui envahit tous les chemins féeriques et réveilla les lieux féeriques endormis, le Songe renaquit sur Terre pour un bref et poignant moment. Emergeant de ce flot de Glamour scintillante, revêtus de la beauté aveuglante de leurs atours féeriques, les sidhe revinrent sur Terre dans une glorieuse Résurgence. Cinq Maisons nobles Seelie (sur les 13 que compte l’Arcadia) firent connaître leur présence dans les Terres de l’Automne.

La majorité des sidhe revint à San Francisco, où le pouvoir de l’imagination et du Glamour de l’Eté de l’Amour qui battait son plein appela les fées. D’autres sidhe (et notamment des sidhe de trois des Maisons Unseelie) apparurent directement en Europe - en Irlande notamment - ou décidèrent de faire le voyage afin de retrouver leurs terres ancestrales.

Cependant, à peine eurent-ils passé les Brumes que leurs souvenirs d’Arcadia et de la raison même de leur retour sur Terre s’évanouirent. Plus grave, leurs fragiles formes féeriques pures menaçaient de se dissoudre dans les vicissitudes d’un monde qui revint très rapidement à sa morne existence. Par la même, les portes d’Arcadia se fermèrent à nouveau derrière eux, les laissant emprisonnés. Réagissant rapidement, les sidhe endossèrent eux aussi l’aspect d’humains, mais sans subir le rituel de la Voie Changelin. Ils prirent simplement des corps humains, renvoyant les âmes ainsi dépossédés dans les chemins s’évanouissant vers Arcadia.

Avec le retour des sidhe et le réveil du Songe, le Glamour revint sur Terre. Certes, c’était loin d’être un nouvel Age d’Or, mais plusieurs lieux enchantés se réveillèrent et les changelins célébrèrent le retour des sidhe en même temps que l’espoir qui renaissait. L’Hiver semblait reculer. Mais bientôt, les nuages noirs s’accumulèrent dans le ciel du Songe.

Les sidhe, aveugles à six siècles de changement dans la société humaine et leurs conséquences parmi les Kithain, firent valoir leur droit à régner sur la société féerique. Ils voulaient rétablir la société féodale et le système des cours. Les roturiers, qui avaient appris à se débrouiller sans leurs anciens maîtres, accueillirent très mal cette démonstration d’arrogance. Des premiers pourparlers afin de trouver un accord, la situation dégénéra vite et la tension monta alors qu’il fallait se partager les lieux féeriques nouvellement réveillés.

En Amérique du Nord (que les fées appelaient Empire de la Tortue), la méfiance et la haine montèrent des deux côtés tant et si bien que, lors des célébrations de Beltaine 1970, la délégation des chefs roturiers venus aux pourparlers proposés par les sidhe ne se fit massacrer avec des lames de fer froid. Ce massacre odieux, connu sous le nom de Massacre des Couteaux de Fer de Beltaine, provoqua un conflit généralisé entre les roturiers et les sidhe. La Guerre de l’Accord, ainsi qu’elle fut appelée, dura jusqu’en 1975. Pendant ces cinq à six années de conflit, beaucoup de Kithain furent plongés dans la Banalité, leur forme chimérique dissoute par les armes de leurs adversaires. Les sidhe, bien qu’inférieurs en nombre, gardaient une vaste puissance magique de leur encore récente existence en Arcadia en tant que fées véritables. Leur puissant Art de Souveraineté obligea de nombreux roturiers à se soumettre à leur corps défendant. Et surtout, la présence à leur tête de Lord Dafyll de la Maison Gwydion, portant fièrement l’épée légendaire des Hauts Rois, la mythique Caliburn, galvanisait les troupes des nobles. Les cinq Maisons Seelie s’occupèrent de prime abord de leurs rivaux Unseelie et les défirent dans une joute traditionnelle, utilisant les anciennes règles de chevalerie. Puis, elles se tournèrent vers leurs ennemis roturiers. Menant une campagne sanglante et impitoyable d’ouest en est, de San Francisco à New York, Lord Dafyll remporta d’écrasantes victoires, attirant ainsi beaucoup de roturiers qui changèrent de camp et rejoignirent les Loyalistes. Pourtant, durant la Bataille de Manhattan entre Noël et le Jour de l’An 1973, les armées de Dafyll rencontrèrent la résistance acharnée du 4e Bataillon d’Infanterie Troll. Au cours de cette bataille, qui dégénéra en guérilla urbaine, Lord Dafyll fut assassiné dans le métro de New York, et l’épée Caliburn disparut. Un page sombre tomba sur les Kithain d’Amérique alors que chaque seigneur imposait sa loi.

Alors que les roturiers célébraient leur victoire, des bandes de Redcaps fouillaient Manhattan pour y débusquer tous les survivants sidhe et les massacrer. Parmi eux, le groupe de jeunes sidhe protégé par le Grand Barde des fées, le légendaire Thomas le Rimailleur comptait David Ardry et sa sœur, Morwen. Ils cherchèrent à se cacher au milieu des célébrations du nouvel an sur Time Square. Ils furent pourtant repérés. Thomas défendit ses protégés avec l’énergie du désespoir, utilisant sa lame et les quelques charmes qu’il connaissait en tant qu’humain. C’est à ce moment que David disparut, réapparaissant quelques instants plus tard, brandissant Caliburn qui brillait d’une aura dorée. Terrorisés, les Redcaps s’enfuirent, alors que Thomas prophétisait : "Oyez ! Voici votre roi !"

Par la suite, Thomas amena David à la cour de la respectée Reine Mab. Lorsqu’il lui présenta le jeune sidhe comme le futur Haut Roi, celle-ci ne le crut pas et ordonna qu’on les chasse de sa cour. Un grand griffon gris apparut alors, protégeant David, signe d’une ancienne prophétie. La volonté du Songe était clair - David était bien le Haut Roi.

Aidé par Mab, le jeune roi entreprit alors de réconcilier les nobles et les roturiers. Combattant ses ennemis parmi les roturiers les plus radicaux et les sidhe les plus traditionalistes, David parvint à imposer sa vision de paix. Morwen négocia le Traité de l’Accord avec les chefs roturiers. Celui-ci mettait fin à la guerre et créait un grand Parlement des Rêves où tous les Kithain, nobles et roturiers, se rencontreraient pour gouverner le nouveau royaume que David fondait. Il l’appelait Concordia, dénotant ainsi sa volonté de paix. Depuis sa forteresse de Tara-Nar ("la nouvelle Tara"), David restaura la paix, et sous son règne glorieux, les Kithain connurent une renaissance.

En Europe, la Résurgence conduisit aussi à des conflits. Les seigneurs de guerre sidhe menèrent des campagnes d’autant plus impitoyables pour rétablir leur domination que les roturiers européens, plus attachés aux traditions, étaient moins enclins à se rebeller. Ceux qui le faisaient étaient immédiatement écrasés comme de la vermine. Les Iles Britanniques furent déchirées par la Guerre du Lierre. Les nombreux petits royaumes ne parvinrent pas à s’unir, et l’Ecosse (ou Caledonia) était déchirée par l’implacable haine entre le Roi Ross de Dalriada et les clans roturiers des Highlands. L’Irlande vit la restauration, après une brève année de guerre en 1969, des quatre royaumes mythiques de Leinster, Munster, Connaught et Ulster. Pourtant, dans la Tara d’Or, nul Haut Roi n’est venu s’asseoir sur la Lia Fail, la Pierre du Destin.

L’Europe continentale fut le théâtre des plus grands bouleversements. Alors que les nombreuses fées qui considéraient la France comme leur foyer restaurèrent avec facilité le Royaume de Neustrie, jouissant de la complaisance des roturiers (sauf exceptions), les roturiers d’Allemagne, d’Italie, de Grèce et de toute l’Europe centrale et orientale se révoltèrent à l’unisson pour repousser les sidhe. Ils fondèrent la Confédération Galatéenne. Les sidhe de ces pays durent s’exiler en France, où ils trouvèrent un accueil plus ou moins chaleureux. Une campagne de reconquête fut néanmoins lancée, mais elle s’arrêta avec la victoire roturière de la Bataille du Rhin en août 1973. Quelques temps plus tard, la Guerre de Cinq Ans s’achevait dans une armistice qui reconnaissait officiellement l’existence de la Confédération au grand dam des nobles germaniques, italiens et des autres pays.

Depuis, face à la désunion des Kithain européens, le modèle de Concordia jouissait d’un grand prestige et permettait tous les espoirs. Les changelins commençaient à explorer à nouveau les possibilités offertes par le retour du Glamour en 1969. Ils faisaient tout pour entretenir le rêve et l’imagination. La Cour Seelie, qui régnait à présent sans partage, encourageait de telles activités, espérant ainsi consolider les lieux de pouvoir féeriques avant la venue de l’Hiver, dont les prophètes avertissaient l’imminence. Même si des tensions survenaient ça et là, pour la plupart, les Kithain pouvaient vivre en paix. Ils commencèrent à redécouvrir leurs anciens cousins féeriques comme les Inanimae (les fées de la nature) ou les Nunnehi (les fées des peuples amérindiens). Certes, des menaces pesaient sur les enfants du Songe, telles les rancœurs accumulées durant la Guerre de l’Accord ou la rivalité entre la Neustrie et la Confédération Galatéenne ou encore les sinistres complots de la Cour de l’Ombre. Mais le roi était fort et les royaumes en paix.

À l’approche du troisième millénaire, l’histoire rattrapa les changelins et les évènements s’accélérèrent. En 1998, le Haut Roi David, qui venait d’épouser la Princesse Faerilyth, disparut lors de la première étape de son Grand Tour du Royaume de Concordia à Atlanta, au palais du Roi Meilge des Saules, oncle de Faerilyth. L’épée des Hauts Rois, Caliburn, apparut simultanément dans les mains d’un eshu, Seif Raushan, qui annonça à tous qu’il partait aussitôt en quête pour retrouver David. Dans le sillage de cette disparition, de vieilles rivalités et d’anciennes haines se réveillèrent. Les nobles traditionalistes, insatisfaits du compromis que représentait le Parlement des Rêves, en profitèrent pour augmenter leur influence à Tara-Nar. Le mythique Ordre de la Branche Rouge, l’ordre de chevalerie le plus prestigieux parmi les fées, se scinda en plusieurs factions, chacune soutenant une prétendante différente au trône de Concordia, que ce soit Morwen, la sœur de David, Faerilyth, son épouse couronnée Haute Reine par David lui-même ou encore l’héritière désignée du trône avant que David ne disparaisse, la Princesse Lénore. Des disputes stériles enflammèrent le Parlement des Rêves qui tenta de blâmer la Cour Unseelie pour la disparition du Haut Roi. Les fées Unseelie, même si elles réfutèrent ces accusations, en profitèrent pour faire valoir leur droit à régner comme égaux à leurs opposants Seelie. Finalement, le Parlement des Rêves se dissout en 2000 et, avec lui, le rêve de David s’écroulait alors que les différentes factions en lice pour le trône commençaient à mener une guerre ouverte dans le Royaume des Pommes, engendrant des conflits qui menacent à présent de s’étendre à l’ensemble de Concordia.

Pendant ce temps, et peut-être plus grave, des évènements mystérieux provoqués par les machinations des entités surnaturelles conduisirent à la destruction d’un ancien vampire puissant, depuis longtemps allié de la Cour Unseelie. Sa destruction libéra les énergies du Songe que sa forme immortelle détenait. Celles-ci s’engouffrèrent en force dans les anciens chemins fermés du Songe, circulant des énergies de cauchemar dans des régions depuis longtemps oubliées des royaumes des rêves. Parallèlement, une étoile rouge apparut dans le ciel, identifiée par les prophètes comme l’Œil de Balor, le soleil du Long Hiver. En quoi ces évènements en influencèrent-ils d’autres, même les plus sages des fées ne peuvent le dire avec certitude. Quoiqu’il en soit, issus des royaumes ténébreux du Songe où ils avaient été emprisonnés depuis des millénaires par les Tuatha dé Danaan, les Adhene - ou Sombres Cousins - furent enfin libérés des enchantements qui les retenaient. La Terre, étrange royaume source de toutes choses, leur était enfin accessible. Ces anciens serviteurs des Fomorians pour la plupart, regagnèrent la Terre avec une terrible soif de vengeance contre les enfants de leurs vieux ennemis - les changelins. Tissant leurs sombres enchantements, ils influent sur les rêves, se nourrissant du Glamour Sombre engendré par les cauchemars.

Face à ces périls, une frénésie d’activités saisit les royaumes féeriques européens, les plongeant dans la consternation et l’inquiétude. Déjà, de puissants mouvements de renouveau et de révolte ont secoué le Royaume de Neustrie. Des rumeurs flottent selon lesquelles les hordes de roturiers de la Confédération Galatéenne se préparent à déferler sans pitié sur les royaumes monarchiques.

Contre-coup ou hasard, un autre événement cataclysmique vient ébranler les Kithain. D’abord par poignées, puis dans un flot soudain, une seconde Résurgence a lieu. Les autres Maisons nobles arrivent sur Terre, éblouis par la lumière de la Terre, portant encore sur eux le souffle épique des Terres d’Arcadia. Les Brumes de l’Oubli se referment sur eux comme des serres étouffantes, mais leur message est clair - dans leur prison onirique, les Fomorians se réveillent et seront bientôt là. D’aucun disent déjà qu’ils ont envahi Arcadia, et que les Maisons "perdues" sont ici pour mener la contre-attaque depuis la Terre.

Alors que les royaumes féeriques s’entre-déchirent entre nobles et roturiers, entre factions nobles de la Cour Seelie, entre les deux Cours Seelie et Unseelie, alors que les Sombres Cousins annoncent l’arrivée imminente des Sombres Anciens et la fin du Songe, seule une poignée de héros peut espérer trouver la solution à l’énigme qu’est la venue du Long Hiver.

Bienvenue à vous, voyageurs, le Songe s’ouvre devant vous.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.