SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Changelin : le songe > Aides de jeu > L’univers des fées > Les Kithain > La Voie Changelin
Contribuer

Changelin : le songe

La Voie Changelin

jeudi 22 décembre 2005, par Mattboggan

La plupart sinon l’immense majorité des Kithain sont des changelins, c’est-à-dire que leur esprit féerique a choisi de s’incarner dans un corps humain. Mais qu’est-ce que cela implique ?

Lorsqu’un esprit féerique s’incarne dans un corps, la Banalité l’endort aussitôt et l’esprit féerique reste en sommeil pendant un laps de temps jusqu’à ce qu’il brise le cocon de Banalité qui l’entoure et infuse le changelin de Glamour. C’est la Chrysalide. On naît et on devient une fée.

Une fois éveillé, un changelin apparaît comme un humain normal (même si grand s’il est troll, beau s’il est sidhe, timide s’il est sluagh, etc.) pour les humains sous son aspect mortel et comme un membre d’un des neuf kith sous son moi féerique. Un changelin perçoit les rêves des humains qui prennent forme dans le monde. Il voit les chimères qui l’entourent.

Etre un changelin, c’est vivre à cheval entre deux réalités : la vie quotidienne où l’on peut être un écolier et le monde imaginaire peuplé de créatures fabuleuses et rempli de dangers. Il est difficile de vivre ses deux pôles contradictoires en harmonie, aussi beaucoup de Kithain sombrent dans l’Oubli sous le poids de la Banalité ou deviennent fous et entrent dans le Tumulte d’une vie trop féerique.

L’Oubli, qui est temporaire, peut devenir Déchéance, c’est-à-dire sommeil définitif de l’esprit féerique dans le corps humain jusqu’à sa mort, moment où l’esprit féerique se réincarnera dans un autre enfant non-né. A l’inverse, le Tumulte peut être une totale perte de son existence, car la fée cherche alors l’union avec le Songe, finissant par se dissoudre dans les courants chaotiques de la Glamour pure du Songe. Peut-être l’esprit féérique retrouve-t-il la conscience de soi, mais nul ne le sait.

"J’ai déjà vu un gland avant un chêne, une noisette avant un noisetier, mais jamais je n’ai vu un changelin avant la Chrysalide."
- Vieux proverbe Kithain

La Chrysalide

La Chrysalide est donc l’éveil de l’esprit féerique, le moment où le changelin se rend compte de sa véritable identité et où il traverse les Brumes de l’Oubli pour voir le monde féerique dans toute sa splendeur. La Chrysalide est un long processus, qui intervient souvent dès l’enfance mais parfois alors que le changelin est déjà adulte. Plus un changelin grandit et vieillit, plus il aura tendance à accumuler la Banalité d’une vie "normale" et plus l’esprit féerique aura de mal à émerger.

L’apogée de la Chrysalide est lorsque la fée brise finalement l’enveloppe de Banalité dans une éruption de Glamour, enchantant ainsi le changelin. Les Kithain appellent ce moment la Danse du Rêve. De prodigieuses quantités de Glamour sont dégagées alors et une Danse du Rêve attire de nombreux changelins (sans parler d’autres créatures plus hostiles tels que des vampires ou des mages désireux de faire des expériences). Au moment de la Danse du Rêve, le changelin vit dans son monde imaginaire intérieur, revivant certaines de ses vies antérieures, de son passé mythique en Arcadia ou avant l’Eclatement. Le changelin est alors au maximum de ses pouvoirs, manipulant des Arts qu’il va oublier bien vite, dont il se rappelle sur le moment grâce au fait que les Brumes se soient écartées pendant un temps.

Le changelin qui vit sa Danse du Rêve projette ses rêves dans le monde autour de lui, l’enchantant dans le procédé. Ainsi, des Chrysalides peuvent entraîner des apparitions de dragon sur la 5e Rue ou des monstres tentaculaires dans la Seine.

Avec un peu de chance, une fois sa Danse du Reve terminée, un changelin est alors recueilli par d’autres Kithain qui lui expliquent ce qui lui arrive. Ils doivent le faire avec beaucoup de précautions, sans quoi le changelin peut se braquer et des réactions instinctives chez un être si puissant peuvent être très dangereuses. Une fois calmé, le changelin est emmené au lieu enchanté le plus proche pour y apprendre ce qu’il est devenu.

L’apprentissage et le Jour du Sain

Traditionnellement, c’est le noble local qui décide qui éduquera le nouveau changelin dans les us et coutumes des Kithain. Ceci peut être un moyen de récompenser ou de punir certains de ses sujets. Quand ce sont des roturiers qui récupèrent un changelin, ils ont tendance à l’éduquer en groupe. Dans les cours nobles, les sidhe sont souvent éduqués ensembles ou avec d’autres roturiers, selon les vues politiques du seigneur, sous l’autorité d’un précepteur.

Un jeune changelin est appelé oison (ou damoiseau quand il est noble). Un oison le reste un an et un jour, période pendant laquelle il n’est pas responsable de ce qu’il fait vis-à-vis des autres Kithain ; il est ainsi considéré comme protégé. Toutefois, sa liberté est sévèrement limitée. Pendant cette période, on lui apprend l’Escheat, les six lois des fées fixées pendant la Séparation : le Droit du Domaine (un noble est seigneur sur ses terres), le Droit de Rêver (les humains ont le droit de rêver sans être dirigés par les fées et leur voler leur Glamour est interdit... pour certains), le Droit d’Ignorance (les humains ne doivent pas connaître l’existence des fées sans quoi leur Banalité les tuerait), le Droit de Rescousse (un changelin aux prises avec la Banalité - dans l’Oubli ou dans les mains de Dauntain - doit bénéficier de l’aide de n’importe quel autre changelin, même un ennemi), le Droit du Refuge (un changelin peut trouver refuge dans un lieu féerique s’il le demande ; nul n’a droit d’y amener violence et Banalité), le Droit à la Vie (les changelins ne doivent pas s’entre-tuer, car pour chaque changelin qui meurt, c’est le Songe qui dépérit un peu plus).

Une fois cette période terminée, le changelin reçoit alors son Nom Véritable dans un rituel magique appelé le Sain. Ce rituel permet à un sorcier d’écarter les Brumes un moment pour apprendre le Nom Véritable du changelin et le lui apprendre. Ce Nom est sacré pour une fée ; il confère un pouvoir sur elle pour qui le connaît. Ainsi, chaque changelin peut avoir trois noms : son nom humain, son nom véritable et son surnom féerique par lequel les autres Kithain le connaissent. Les sidhe accomplissent un rituel appelé Fior-Righ (le "Jugement des Rois"). Ce rituel consiste en trois épreuves, une d’habileté, une de courage et une artistique, qui détermine la dignité - ou non - du sidhe à recevoir un titre. De plus, cette épreuve permet de connaître, si ce n’était pas déjà apparent, l’allégeance d’un sidhe à sa maison d’origine.

A partir de là, le changelin entre dans les rangs des Kithain et sa vie féerique peut commencer...



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.