SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Changelin : le songe > Aides de jeu > L’univers des fées > Les Kithain > Les Aspects
Contribuer

Changelin : le songe

Les Aspects

mercredi 8 août 2007, par Mattboggan

Autrefois, les fées étaient immortelles, des esprits éternels comme les rêves, qui, lorsqu’elles se sentaient lasses du monde, parcouraient un sentier féerique, la Route Lumineuse, qui traversait les Terres des Ombres, pour être régénérées et renaître à nouveau. Avec l’Eclatement, ce sentier a disparu pour les Kithain. De plus, avec la Voie Changelin, les fées sont entrées dans la vie d’humains afin de se protéger de la Banalité. Ce déguisement – ou aspect – humain varie selon les âges.

L’aspect humain des changelins est une conséquence directe de la Voie Changelin. Autrefois, les fées s’amusaient parfois à revêtir une apparence humaine afin de tromper ou de séduire les mortels. Après l’Eclatement, le monde est devenu si hostile que les fées ne purent y survivre. Pour une fée dont l’essence est le rêve, la confrontation avec un humain cartésien qui n’accepte que les réalités "concrètes" de la science et du rationnel serait la mort assurée. Ainsi, les roturiers qui restèrent sur Terre réalisèrent que le meilleur moyen de survivre était d’entrer le corps d’enfants encore non-nés et de vivre la vie de leur hôte, se dissimulant ainsi aux yeux de la Banalité jusqu’à ce que leur être féerique s’endurcisse suffisamment pour la Chrysalide.

Les changelins ont trois âges dans leur existence. Pour un changelin, l’enfance est un temps béni. En effet, être enfant, c’est avoir le droit de jouer à des choses imaginaires (comme aux cow-boys et aux indiens, au gendarme et au voleur, aux poupées), c’est avoir le droit d’avoir peur de choses qui n’existent pas (comme les monstres sous le lit) et c’est un moment magique d’exploration et de découverte d’un monde mystérieux avant que tout soit expliqué, analysé, compris. Pour un changelin, devenir adulte, c’est perdre petit à petit contact avec son univers intérieur de fantaisie et d’imagination, c’est faire de plus en plus attention aux problèmes concrets comme les factures à payer ou des études à poursuivre. Être adulte, c’est oublier le Songe et le pouvoir de l’imaginaire. Être adulte, c’est se laisser gagner petit à petit par la Banalité qui vous ronge.

L’âge d’un changelin est déterminé par son âge mortel au moment où il vit sa Chrysalide. A partir de là, son vieillissement est suspendu s’il vit dans un lieu enchanté ou dans le Songe. Son corps humain vieillit normalement autrement. Lorsque un changelin atteint l’âge physique du prochain aspect (et non l’âge chronologique), il subit un rituel appelé le Togail An Ainm (mot à mot "le changement du nom") qui marque son passage d’un âge à l’autre.

Certains changelins refusent de reconnaître le fait qu’ils ont vieilli et ne veulent pas suivre le Togail. Ceux-là sont des candidats pour le Tumulte. Par exemple, un enfant de 8 ans qui traverse sa Chrysalide sera un gamin. S’il vit dans un lieu enchanté pendant cinq ans, il ne vieillira pas. Puis, il en sort et doit passer cinq autres années avant de devenir un vaurien. Physiquement, il aura 13 ans alors qu’il aura déjà vécu 18 ans.

Quand un changelin meurt, ses amis organisent une veillée funèbre afin de célébrer la mémoire du défunt et de se réjouir de sa réincarnation future. Les sidhe, qui ne se réincarnent pas, ont souvent tendance à ne pas assister aux veillées. Ce faisant, ils refusent leur peur et leur propre condition humaine et sont ainsi des candidats parfaits pour le Tumulte.

Les gamins

Aujourd’hui c’est mon jour du Sain. Les gamins, nous sommes tous allés au parc pour jouer des blagues sur les personnes embêtantes. Puis on a joué à tourner sur les balançoires jusqu’à ce que Phoebe, elle vomisse. Tout le monde riait, alors elle a fait une révérence.

Puis on a joué à la balle au prisonnier jusqu’à ce que Phoebe se fasse mal, alors c’était le soir et on devait aller à la Cour. Parfois si on vient pas à temps ils ferment les portes et bloquent les sonnettes et on est Enfermé Dehors toute la nuit.

Ca fait peur d’être Enfermé Dehors. Il y a des monstres la nuit, et il fait froid aussi. On pleure si on est un bébé. Alors on est revenu et on s’est assis à notre place pour attendre le Baron.

La Cour, c’est une chose très importante parce que c’est siiiii sérieux mais j’aime ça. Ils nous donnent des bonbons et des caramels et ensuite on nous raconte des histoires. Les histoires sont la meilleure partie parce qu’elle sont toutes vraies.

Aujourd’hui c’est mon jour du Sain. J’ai oublié quel âge j’ai, mais j’ai encore réussi à rester la plus jeune. C’est une grande responsabilité d’être la plus jeune. Les gens croient que c’est facile, mais c’est beaucoup de travail parce que vous devez jouer tout le temps. Parfois, je voudrais être plus grand parce que c’est moins dur.
- Première édition américaine de Changeling : The Dreaming

Les plus jeunes des exilés, les gamins ne sont pas aussi innocents qu’ils le paraissent. Bien qu’ils aient rarement plus de 12 ans, ils sont souvent plus avisés que leur tendre âge ne le laisserait supposer. Certains ont des millénaires d’expérience derrière leurs yeux innocents - c’est juste qu’ils ne s’en souviennent pas (À mon sens, c’est là un des aspects les plus intéressants à jouer un gamin : cette ambivalence entre l’éternité féerique et la fraîcheur de l’être humain tout jeune).

En de nombreux points, les gamins agissent comme des enfants humains. Ils ont tendance à aimer le spectacle et le carnaval des cours féeriques. Bien que certains commettent l’erreur de croire que les gamins sont passifs et tranquilles, ils peuvent être parmi les plus sauvages et vicieux de toutes les fées : étant les moins écrasés par le sens des responsabilités et du "ce qui est bien," ils ont tendance à faire des choses mauvaises histoire de voir...

Les gamins sont ceux qui sont le moins affectés par le poids de la Banalité. Le sens du merveilleux et l’innocence associé à l’enfance humaine les amène tout près du Songe. Néanmoins, ils ont des problèmes à être pris au sérieux par les autres changelins (surtout les vauriens), alors ils ont tendance à se regrouper en bandes ou chercher la compagnie des changelins plus vieux.

Les gamins doivent également jongler avec leurs parents et les adultes dans leur vie de mortels, tous ces gens qui pensent qu’ils savent ce qui est le mieux pour eux. Cette gêne pousse de nombreux gamins à s’enfuir de chez eux.

Les gamins jouissent de plusieurs droits spéciaux dans la société changelin ; il est rare qu’on leur reproche de faire quelque chose de mal. Ils sont protégés, chéris et éduqués. Le mauvais côté est qu’ils sont souvent exclus des activités "adultes". Même les gamins nobles ne sont pas pris autant au sérieux qu’ils le devraient. La solution est de vivre dans ses propres rêves là où il est tout le temps l’heure de jouer.

(Pour plus d’idées sur la manière dont jouer un gamin à Changeling, cf. Hook de Steven Spielberg, et tous les films de Spielberg, d’ailleurs, ou les BD de Calvin et Hobbes.)

Les vauriens

Certains jours, l’été, les choses sont si belles que tu as l’impression que tu vas te mettre à pleurer.

a lumière dans le ciel persiste là le matin et fait tout briller si doucement. Si tu n’es pas jeune et en vie, tu ne peux pas comprendre ce que je dis, et j’ai pitié de toi.

On n’a pas cours aujourd’hui. J’ai réussi à faire le mur et à voir Duck à la Promenade. Duck et moi devons faire très attention pour tout ça parce que nos gangs sont en pleine guerre de territoire en ce moment. Si jamais ça se savait pour nous, on devrait probablement stopper la guerre, et personne ne veut ça. Je l’aime tant. Ce que nous ressentons l’un pour l’autre est vrai et pur, c’est pour toujours.

On s’est vu au carrousel et on a parlé pendant une éternité, allant et venant dans un cercle musical. Duck prend toujours l’Autrichien Jaune et je prend toujours le Morse. C’est l’un des indices qui fait que nous savons que nous sommes faits l’un pour l’autre.

On a parlé de choses vraiment importantes comme on le fait à chaque fois, à propos de la Vie et des Rêves et de l’Art et de la Réalité et à quel point c’est terrifiant quand vous pensez que vous perdez le contact avec votre vie de Glamour. Je détesterais tomber dans cet état, spiralant vers le bas jusqu’à ce que tu sois un vieux grincheux usé ou même un humain normal tout froid. Quand j’ai dit à quel point j’étais terrifiée de devenir une normale toute vide à l’intérieur, Duck m’a dit qu’il ne laisserait pas faire une chose pareille, qu’il se battrait avec le Roi des Ombres à poings nus. Duck a tendance à exagérer, mais cela me rassure. Nous savons tous les deux ce que ça veut dire.

Après, nous avons rencontré les autres sur la Promenade et tout le monde a bu juste assez et a ri juste assez fort et on s’est aimé et aimé et aimé. Partout, Notre Peuple vibrait et scintillait et tissait de grandes vies, parce que nous sommes jeunes et nous avons le don et nous pouvons regarder en avant vers demain avec des yeux clairs. Nous vivons déjà dans le futur, et il sera parfait, parce que c’est ce que nous voulons.

Ce que je préfère l’été c’est comment les jours durent une éternité. Même quand le jour s’en va, la nuit arrive, et la nuit dure presque aussi longtemps, ce qui est presque assez longtemps. Ce doit être comme ça quand on est mort ou vraiment heureux. Une luminescence qui perdure. Quelque chose de brillant qui reste. Ce sont les choses importantes.

- Première édition américaine de Changeling : The Dreaming

Les vauriens sont l’aspect le plus courant. Typiquement âgés de 13 à 25 ans, ils sont les chefs des Kithain. Ils ont tendance à être rebelles, retors et hédonistes. Bien qu’ils aient perdu la naïveté caractéristique des gamins, ils ont encore à adopter le cynisme (et la Banalité) des grincheux.

Arrogants et sûrs d’eux, les vauriens aiment leur jeunesse. Ils sont les plus dynamiques dans la société féerique. Les grincheux n’ont plus assez d’énergie, et les gamins sont trop jeunes pour diriger.

Les vauriens sont connus pour leurs manières aventureuses. Ce sont eux qui partent en quête, qui font la guerre, qui forment des complots et des conjurations par plaisir (contrairement aux grincheux qui le font pour échapper à leur condition et ne pas oublier qui ils sont) et qui tombent amoureux. Ils s’intéressent à la culture humaine, notamment la musique et le cinéma. Ils encouragent souvent de nouvelles formes d’art.

Plus que les autres changelins, les vauriens ont peur de la Banalité. Ils ne veulent pas perdre un seul moment de leur existence enchantée. Dans leur esprit, devenir vieux c’est mourir. Beaucoup de vauriens voient la mort comme meilleure que de devenir un grincheux et d’oublier.

Les vauriens se retrouvent parfois coincés dans une situation où ils ont plus de responsabilité que d’autorité. Cela les conduit souvent à se rebeller de désespoir. Ceux qui continuent de mener une vie humaine ont le besoin de s’échapper, à moins d’être consumés par leurs passions. Les vauriens vivent des vies emplies d’énergie et sont toujours en mouvement. Ils sont l’essence du chaos et de l’aventure.

Les grincheux

Ces jours-ci, le monde est gris et pesant.

Tout au long de cette longue saison, j’ai collectionné beaucoup trop de choses et beaucoup trop de noms pour les choses. Ils s’accrochent à moi comme des beaux vêtements qui ne seront jamais à nouveau à la mode : des linceuls pesants de noms dans mon cœur. Les choses sont lourdes à porter et me font plier. A présent, je comprends comment les mortels se sentent, maintenus à leur place par la gravité des âmes qui les animent.

Ce sont les pièces manquantes qui pèsent le plus lourd, m’écrasant par leur absence même. Phoebe a suivi une psychanalyse et elle ne veut plus parler à personne. Martha s’est réveillée un matin et ne pouvait plus s’arrêter de pleurer, alors elle a choisi de se donner une nouvelle chance... C’est ainsi pour notre peuple : une grande mémoire n’est pas quelque chose à cultiver. Mieux vaut laisser filer les choses.
J’aurais aimé savoir ce que Duck est devenu. La dernière fois que nous avons parlé, c’était il y a des années, et nous nous étions disputés. Nous avions commencé de mener notre propre vie l’un et l’autre déjà longtemps avant - personne ne sera plus ce qu’il fut pour moi. Nos gangs sont depuis longtemps partis aujourd’hui : qu’ils aient oublié, qu’ils se soient perdus, qu’ils se soient brûlés les ailes, qu’ils soient déchus ou qu’ils se soient vendus.

Certains jours, quand personne ne regarde et que je peux me réserver quelques minutes au lieu de m’occuper des petits, je danse toujours. Ce n’est plus aussi gracieux ou élégant que cela ne l’était. Aucun roi ne me couvrira de trésors. Mais je ferme les yeux, lève les mains, et la musique est là.

Pendant un instant, je suis belle à nouveau, et le ciel du soir prend feu derrière ces lourdes fenêtres. Tous ceux parmi nous qui ont jamais joué ou chanté ou jonglé ou aimé peuvent danser ensembles dans la salle des fêtes de cette épiphanie.

Est-ce déjà l’hiver ? Viens prendre un dernier verre avec moi. Je chevaucherai le Morse, et j’effeuillerai des fleurs invisibles. J’ai toujours su le faire.

- Première édition américaine de Changeling : The Dreaming

Les grincheux sont les "adultes" chez les changelins. Ayant depuis longtemps perdu leur innocence, ils sont devenus irritables et amers. Ils regrettent les plaisirs et la Glamour de leur jeunesse. Pour les changelins, vieillir apporte plus que l’expérience et des os craquants : vieillir apporte la Banalité.

Seul un changelin sur 20 devient un grincheux. Très peu de changelins résistent à la Banalité suffisamment longtemps pour atteindre un tel âge. Vers la fin de la vingtaine, la plupart des grincheux entrent dans un sommeil permanent - emprisonnés définitivement de leur aspect mortel et à présent complètement aveugles au Songe, ils sont Déchus.

Les Barbes Grises se voient comme les plus responsables parmi les Kithain. Ils assument souvent les positions d’importance et éduquent les gamins ; les vauriens ne paient aucune attention à leurs incessantes jérémiades. C’est aux grincheux de protéger les jeunes et de s’assurer que les traditions et les coutumes soient transmises.

Les grincheux sont donc les gardiens de la tradition, les fontaines de sagesse, et sont ceux qui gouvernent vraiment les royaumes féeriques (quoiqu’en pensent les vauriens et quelque soit le roi). Bien qu’ils réalisent souvent que la société des Kithain est désespérément démodé et ritualiste, ils ont appris à en apprécier les rouages et à y voir une certaine sagesse. De plus, face à un monde de plus en plus pesant et banal, la meilleure manière de trouver une échappatoire sont les intrigues de cour.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.