SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Changelin : le songe > Inspirations > Les chroniques > L’Arbre des Fées > Chapitre VII
Contribuer

Changelin : le songe

Chapitre VII

mardi 4 avril 2006, par Sephyroth

Kenneth partit à Atlanta avec Katia. Il avait eu, selon cette dernière, des rumeurs de Garous non corrompus qui pourraient les aider dans leur quête, car se disant très proches du Peuple Fée. Ils se faisaient appeler les Fiannas et Kenneth remarqua immédiatement la ressemblance entre ce nom et celui de la maison Fiona. À Atlanta, ils finirent par trouver un groupe de surfeurs écolos qui tenaient un magasin vendant du matériel de sport extrême. Ils étaient du nombre et leur chef, Kall, semblait pencher vers l’éco-terrorisme. Après une entrée en matière particulièrement franche, Kenneth leur expliqua qui il était et pourquoi il était là. Il leur raconta l’histoire de la Nouvelle Orléans et la bande de Garous dégénérés qui y traînait. Il expliqua aussi comment il avait trouvé le groupe de Fiannas et pourquoi il avait besoin de leur aide.

Devant la révélation de la possibilité pour les Danseurs de la Spirale Noire, comme les appelaient Kall, de trouver un moyen de se reproduire plus vite, il accepta de conduire ses gars (tous des descendants d’Irlandais endurcis par l’immigration en Amérique) dans les bayous afin d’aider les fées, leurs cousins, comme il aimait à dire. Mais ils devaient savoir que cette action pouvait coûter cher à Kall et sa bande. Depuis quelques temps, ces derniers étaient en marge de la société Garou à cause de non-respect des règles. Cela voulait dire qu’il n’y aurait que Kall et ses gars et aucun autre soutien. Kenneth accepta chaleureusement cette aide et leur dit de partir dès que possible à la Nouvelle Orléans pour rejoindre le reste du groupe. Lui devait aller à New York régler des vieux comptes.

Pendant ce temps, dans la capitale mondiale du jazz, nos deux autres héros étaient pris au piège avec leur passé. Un groupe de chevaliers de la Branche Rouge, une société secrète qui évoluait parmi les kithains afin de faire régner l’honneur et la justice, était arrivé directement de New York pour retrouver les fugitifs accusés de tentative de meurtre. Leur leader, une sidhe de la Maison Gwydion nommée Dame Eredwyne, pris contact avec nos héros grâce à l’ordinateur chimérique d’Aria. Elle leur demandait un rendez-vous pour les rencontrer. Elle n’était pas persuadée de leur culpabilité et se proposait de les mettre sous sa protection afin de ne pas souffrir d’attaque mortelles qui auraient pour but de les faire taire. En échange de quoi, le groupe devait se constituer prisonniers et repartir à New York.

Avec la compagnie de Merilhe, Aria et Artémisia allèrent à ce rendez-vous. Là, la dame leur expliqua qu’avec l’aide de la Baronne Eclis, elle avait pu voir au travers des enchantements de l’oracle Kheltar et avait remarqué le lien de glamour entre eux et la Duchesse Elhana. Qui plus est, plus les jours passaient et plus le Baron Gorwyn se sentait mal, réclamant le duché par droit, bien qu’Elhana ne soit pas encore morte. Merilhe, en temps que chevalier d’Elhana, promit de retourner avec les kithains accusés de tentative de meurtre sur New York au plus vite ; mais avant, ils devaient accomplir un acte important ici et pour cela, ils avaient besoin d’aide. Exposant les faits, Merilhe demanda à la membre de la Branche Rouge de venir l’aider à récupérer le seul objet capable de sauver la Duchesse Elhana et ceux qui s’étaient sacrifiés pour la sauver. Eredwyne ne put qu’accepter devant l’ardeur et le besoin de justice du fougueux chevalier.

Plus tard, Kenneth était à New York. Sa seule piste était la Ville des Gobelins, là où ils avaient vu la dernière fois Ismère le sluagh. Descendant de nouveau dans les bas fonds de New York, le jeune sidhe dut faire à nouveau face à son passé plus que douloureux. Dans une progression plus que dure, le sidhe rencontra au final son ancien mentor diabolique, un sidhe de la maison Balor, qui l’avait torturé par le passé. Kenneth l’affronta et combattit en même temps ses démons intérieurs. Kenneth, le sidhe de la maison Eiluned, rebelle dans l’âme par le dégoût qu’il s’inspirait lui même. Kenneth, celui qui était immunisé au fer froid et qui portait une étrange atrophie de la main gauche. Kenneth, qui se battait tous les jours au fond de lui pour combattre son esprit jumeau de la maison Balor, qui s’était incarné en même temps que lui dans le même corps et qui prenait parfois le dessus, créant d’énormes problèmes à Kenneth.

Dans un combat épique contre son ennemi juré et contre les tentatives de son jumeau de prendre le dessus, Kenneth abattit celui qui était la source de tous ses cauchemars, au pris de son bras gauche qui fut définitivement coupé. Mais dans un ultime sourire macabre, le sombre sidhe sourit : Kenneth avait peut-être gagné contre lui, mais jamais il ne gagnerait contre son jumeau. Le sidhe adolescent savait que sa malédiction allait le suivre jusqu’au bout, mais il était prêt à la combattre jusqu’à la mort.

Fouillant les lieux, Kenneth libéra un sluagh qui avait été enfermé par Ismère. Le prisonnier expliqua qu’il était au courant pour tout ce que voulait Ismère et qu’il avait tenté, comme le voulait la lutte secrète et ancestrale des sluaghs seelies et unseelies, de l’empêcher, mais sans succès. Toutefois, le prisonnier expliqua qu’Ismère avait été dépêché par quelqu’un pour retrouver la Perle de Luna et que cette même personne lui avait donné les enchantements pour briser le verrou. De plus, c’était toujours cette même personne inconnue qui avait aidé le Baron Gorwyn sans que celui-ci ne le sache dans sa tentative d’assassinat de le Duchesse Elhana. Les pensées pleines de ses nouveaux éléments, Kenneth retourna vers la Nouvelle Orléans, comprenant que le chaînon manquant de cette sombre intrigue se précisait, mais restait encore inaccessible.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.