SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Changelin : le songe > Inspirations > Les chroniques > L’Arbre des Fées > chapitre III
Contribuer

Changelin : le songe

chapitre III

mercredi 21 décembre 2005, par Sephyroth

Après de multiples aventures avec de drôles de chimères, plus ou moins amicales, nos aventuriers arrivèrent à s’infiltrer dans le lieu enchanté, qui semblait en pleine ébullition. Grâce à l’aide d’un charme de Chicanerie, l’ensemble se fit passer pour des nockers et partit explorer les souterrains, là où cela semblait le plus gardé. Se cachant dans un chariot de mine, ils purent accéder aux forges secrètes où se fabriquaient, semblait-il, d’immenses machines de guerre. Derrière tout ce remue-ménage, une grande silhouette composée de muscles et d’acier surveillait les travailleurs. A sa vision, le groupe faillit défaillir. Il s’agissait du célèbre bonnet rouge Zarek, réputé pour son extrême cruauté et son appartenance à la Cour de l’Ombre. Il ne venait dans les villes que pour semer la terreur et la souffrance. Les rumeurs de troupes agressives étaient sérieusement vérifiées avec l’apparition de ce sombre personnage.

Un complot alimenté par la Cour de l’Ombre et la Ville des Gobelins allait s’abattre sur le Duché de la Grande Pomme. Il fallait à tout prix empêcher cela. Essayant de repartir sans trop faire de bruit, nos aventuriers tombèrent plus loin sur un sluagh (NdA : il s’agit du véritable nom des Bansidhs) avec sur les épaules un corbeau, qui semblait être un pooka. Le sluagh se montra non-agressif et dit qu’il était là pour le compte de la Duchesse. Il s’appelait Ismère et enquêtait sur les machinations de la Cour de l’Ombre. S’il s’était dévoilé au groupe, c’est parce qu’il avait besoin de leur aide. La Duchesse Elhana était en danger de mort. En effet, l’attaque de Zarek et de sa bande de bonnets rouges n’était qu’une diversion. Le vrai projet était l’assassinat de la Duchesse par un petit groupe qui se serait introduit dans le palais alors que la garde était occupée à protéger le lieu enchanté.

Ismère leur dit qu’en passant par une entrée secrète du palais, le groupe pourrait éviter tout l’affrontement et arriver discrètement jusqu’à la duchesse afin de la sauver. Mais pour cela, il devait faire vite car le temps manquait. Affolé, nos aventuriers prirent leurs jambes à leur cou et rentrèrent à toute vitesse au palais. Comme leur avait dit le sluagh, ils passèrent par un passage secret et réussirent à entrer sans se faire voir. Ils allèrent jusqu’aux appartements de la duchesse et ouvrirent les portes en grand.

Pour tomber sur un spectacle de désolation. La duchesse gisait par terre, au milieu de son sang. A ses côtés, son garde du corps, Mirtaï, semblant droguée et une satyre, pleurant toutes les larmes de son corps. Le groupe reconnut Isabelle, la dame de compagnie d’Elhana. A ses pieds traînait une dague en fer froid ensanglantée. Isabelle leva la tête et essaya de dire au milieu de ses sanglots : " Il m’a obligé ! Il tenait mon petit frère ! ".

Quelqu’un rit derrière nos héros et ces derniers se retournèrent pour faire face au baron Gorwyn, qui souriait de toutes ses dents, en déclarant : " Je crois que je tiens mes coupables. Vous savez, c’est très grave, l’assassinat d’une duchesse... ".

Alors le groupe comprit. C’était un piège et Gorwyn en était l’instigateur. Il avait obligé la pauvre Isabelle à attaquer dans le dos sa duchesse, alors que sa protectrice avait été droguée par ses soins. Ainsi, le meurtrier ne pouvait être on ne peut plus près de sa cible. Ensuite, Gorwyn avait passé une alliance avec la Cour de l’Ombre afin de monter une attaque factice, d’où la présence d’Ismère, qui les avait envoyés dans la chambre, les faisant entrer par un passage secret afin que les gardes ne puissent pas dire les avoir vus. Il ne restait plus qu’à Gorwyn de trouver les "coupables" pris en flagrant délit et de les tuer. La duchesse morte et ses assassins dans le même état, Gorwyn reprendrait le contrôle du duché et deviendrait le nouveau duc en réussissant miraculeusement à faire fuir le terrible Zarek.

Un plan diabolique et parfait.

Mais le groupe n’était pas encore mort et nos héros s’apprêtaient à vendre chèrement leur peau. Gorwyn tira son épée en souriant, Kenneth et Artémisia firent de même, la peur au ventre. Le combat commença difficilement, Gorwyn étant un adversaire redoutable. Déjà, des gardes venaient à son secours. La situation devenait critique. Soudain, Mirtaï sortit de son sommeil forcé et vit sa maîtresse par terre. Folle de douleur, elle se jeta sur Gorwyn. En même temps, les gardes furent repoussés par un violent assaut magique et Kheltar apparut, souriant. Se voyant mal parti, Gorwyn prit la fuite, laissant les "assassins" de la duchesse en vie.

Kheltar examina très vite Elhana et fit remarquer qu’elle était encore en vie, mais que cela se tenait à un fil. Le sorcier ne voyait qu’un moyen de la sauver de la mort et de son terrible rival. Mais pour cela, il fallait que le groupe accepte de mettre leurs vies en danger et juraient de sauver la duchesse par tout moyen, sans quoi ils mourraient eux aussi. D’une seule voix, le groupe accepta. Ils emmenèrent Elhana, selon les indications de Kheltar, sur son trône et se tinrent à distance en levant leurs épées vers elle. Après quoi, Kheltar se mit à tracer de grands cercles dans les airs et l’on pouvait sentir la magie qui se rassemblait autour du trône. Un éclair de lumière jaillit, suivi d’un vent glacial qui poussa nos héros au sol. Lorsqu’ils se relevèrent, ils virent que la Duchesse Elhana, assise sur son trône, était enfermée dans un immense diamant. A travers toute la pièce, on pouvait entendre le léger battement du cœur d’Elhana résonner.

Kheltar leur expliqua ce qu’il venait de faire. Il avait créé un enchantement qui protégeait la duchesse de toute menace extérieure, mais pas du poison qui coulait dans ses veines. Pour la sauver temporairement, le groupe alimentait temporairement de leur glamour celle d’Elhana, afin qu’elle survive aux effets destructeurs du poison. Mais si rien n’était fait d’ici environ trois mois, Elhana avalerait toute la glamour de nos héros jusqu’à ce qu’ils en meurent tous, ce qui aurait pour effet de la tuer. Kheltar leur rappela alors leur serment de tout faire pour la sauver. Il leur donna une bague qu’il avait repris à Elhana juste avant de l’enfermer dans sa protection de diamant et leur dit d’aller voir la baronne Eclis ap Eiluned. Elle leur expliquerait ce qu’ils pourraient tenter de faire.

Là-dessus, un grand groupe de gardes arriva, avec à leur tête le baron Gorwyn qui hurlait : "Ce sont eux les meurtriers !". Le groupe prit sous sa protection la pauvre satyre qui était déjà dans une crise de nerf et partit à toute allure pour s’échapper du palais. Une poursuite dans les rues de New York suivit, qui se couronna par une brillante évasion du groupe et beaucoup de tôle froissée.

Le soir même, le groupe s’introduit dans le lieu enchanté de la baronne Eclis et implora son aide, en expliquant ce qu’il s’était réellement passé et montrant la bague de la duchesse. La baronne les regarda, sourit et dit qu’elle les croyait. Le poison qui avait frappé Elhana était le même que celui qui avait tué son amant, le Duc Esnel. Etant une sorcière reconnue et membre du Cercle de Cristal, une société plus ou moins secrète qui rassemblait de grands magiciens, elle avait enquêté sur la mort de l’ancien duc et avait conclu à un assassinat qui avait été perpétué à l’aide d’un poison à base de fer froid, sans doute l’œuvre de la Cour de l’Ombre. Si l’on ne faisait rien, la duchesse mourrait, détruite de l’intérieur par un poison qui mangeait peu à peu sa nature féerique.

Artémisia demanda alors pourquoi Kheltar leur avait dit de montrer la bague. A nouveau, Eclis sourit. Elle expliqua que la bague était peut-être la clef de leur réussite. En 1988, lorsque Drahir avait attaqué le duché, ce n’était pas pour ce qu’il représentait, mais pour cette bague ducale et sa jumelle. Durant la Guerre de l’Accord, Esnel et Eclis étaient tombés sur un trésor extrêmement puissant nommé la Perle de Lune. Comme son nom l’indiquait, ce trésor était une perle de grande taille aux mystérieux pouvoirs, verrouillée grâce à deux bagues qui ouvraient son mécanisme. Esnel et Eclis furent poursuivis par un troll difforme et maudit, du nom de Dworig. Ils apprirent plus tard que ce dernier était le créateur de ce puissant artefact, aux pouvoirs inconnus. La légende voulait qu’à l’Age d’Or, Dworig fut banni dans les montagnes. Là-bas, il fut très proche de la prison dans laquelle étaient enfermés les Fomoriams. Ces derniers lui chuchotèrent alors qu’il dormait et l’entraînèrent, sous leurs consignes, à créer la Perle de Lune. Plus tard, un pooka impudent vînt lui voler son trésor et Dworig se lança à sa poursuite.

Depuis, le troll difforme n’avait jamais réussi à récupérer son bien. Entre-temps, un système de verrouillage avait été installé sur la Perle, pour des raisons inconnues. A la fin de la Guerre de l’Accord, la Perle disparut à nouveau. Seules les bagues restèrent. Eclis et Esnel en firent le symbole de leur union et plus tard, l’une d’entre elles devînt la bague ducale. C’était cela que cherchait Drahir en 1988, mais il n’avait pas réussit à l’avoir. A la mort d’Esnel en 1992, Elhana récupéra en héritage la bague. Mais pour des raisons personnelles, Merilhe partit en quête en 1995 de la Perle de Lune. Eclis lui donna en bénédiction sa propre bague et laissa le chevalier aller à l’aventure.

Aria demanda à Eclis si elle savait quelles raisons avaient poussé Merilhe à partir en quête. La baronne répondit que le chevalier avait peu parler de cela, mais qu’il avait révélé que Drahir, juste avant de mourir, l’avait maudit et qu’il devait tenter d’empêcher la malédiction de s’accomplir. Eclis pensait que la Perle était peut-être le seul moyen de sauver la duchesse. Mais pour cela, il fallait aussi retrouver la seconde bague, donc Merilhe. Sur les conseils de Kheltar, le mystérieux oracle d’Elhana, Merilhe était parti sur la dernière piste de la Perle, à savoir la Nouvelle Orléans. C’était donc là-bas que devait aussi aller le groupe.

Avant qu’ils ne partent, Eclis leur conseilla de faire bien attention. Désormais, ils étaient recherchés par les hommes du baron Gorwyn pour tentative d’assassinat. Leurs vies menacées par leur quête et accusés d’un crime qu’ils n’avaient pas commis, nos héros quittèrent New York et le Royaume des Pommes pour s’enfoncer dans le sud et rencontrer leur destin à la Nouvelle Orléans.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.