SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Château Falkenstein > Aides de jeu > Thaumaturgie > Exemple de lancement d’un sort
Contribuer

Château Falkenstein

Exemple de lancement d’un sort

lundi 16 mai 2005, par Auberon

Parfois le système de Magie peut sembler un peu particulier à
aborder. Certains d’entre vous on pu se poser la question de savoir comment
estimer les définitions d’un sort, comment évaluer le problème
d’une harmonique de sort, que faire si un sort devient fou, et surtout,
peuvent se demander jusqu’à quel point sont puissant leurs mages.
De plus nous avons essayé de faire en sorte que le système
de Magie soit au mieux exploiter par les deux camps (notamment pour le
défenseur par la présence d’une garde active de sort).

Nous allons nous essayer à une réponse qui se veut concrète,
un cas bien particulier d’une situation comme il pourrait en arriver...
Pour cela nous allons utiliser des sorts tirés des Parchemins
des Ténèbres aboslues, qui sont décrits dans l’aide
de jeu sur la Secte des Haschischins que vous trouverez ici

Exemple de Manipulation des Ténèbres :

Brahim, un Hashishin, doit assassiner un Bonifacien qui a la mauvaise
habitude de s’enfermer à clef chez lui. Ne sachant s’il y a des
personnes autre que l’homme dans la maison, il décide d’agir à
distance. Il aperçoit par la fenêtre que l’homme est en train
de lire à la chandelle à un pupitre. Il décide de
transformer l’ombre du prêtre en un gigantesque tentacule animé
qui l’attaquera directement dans sa chambre.

Pour cela, il doit tout d’abord modeler l’ombre du Bonifacien en un
tentacule, puis l’animer pour lui permettre de se mouvoir et d’agresser
l’homme. Ainsi, il combine les deux sorts en un seul et ajoute les définitions.

Soit 4 (modelage des Ombres) + 6 (Ombres vivantes) + 2 (durée
de quelques minutes) + 2 (le sort n’implique pas seulement que le tentacule
bouge mais aussi qu’il attaque soit quelques éléments) +
3 (portée à quelques kilomètres) + 1 (un sujet est
affecté) + 3 ( le sujet est un autre thaumaturge) + 2 (le sujet
est à peine connu) + 4 (rang de dommages désiré B)
Ce qui fait un total de : 27

Brahim est un Sorcier Excellent (8). Il lui faut donc récolter
27-8= 19 points d’énergie Thaumique.

Mais ce que Brahim n’a pas prévu c’est que son adversaire a 
prévu une garde active, qui a pour effet de doubler le coût
de son sort en le passant à 38. Sentant qu’il n’y parviendra
pas ainsi, Brahim laisse tomber sa méthode dès le début.
Les énergies sont limitées, et ils ne faut pas trop en abuser.
Il relâche le peu d’énergie accumulées (un 6 de cœur)
jusque là et tente quelque chose de plus simple car il n’a pas le
droit à l’échec..

Ainsi il s’y rend personnellement, d’ombre en ombre, en lançant
Indivisible sont les Ténèbres. Le sort à un
coût de :

8 + 1 (durée momentanée) + 1 (un seul élément)
+ 3 (portée de quelques kilomètres) + 1 (un seul sujet affecté)
+ 1 (il est le sujet) + 1 (il se connaît plutôt bien).
Soit un total de 16 auquel il retranche son niveau de sorcellerie de
8. Il lui faut donc accumuler 8 points d’énergie thaumique.

Mais la garde n’a pas disparue et il doit ainsi doubler le coût
de son sort, qui passe maintenant à 16. Il décide de prendre
son temps et tire une dame de pique (valeur de 12) il ne lui reste plus
qu’à accumuler 4 points qu’il obtient avec un dame de trèfles,
un 9 et 5 de carreaux, ainsi qu’un 10 de cœur (avec au passage une grosse
harmonique de trèfles : un énorme Orage éclate subitement).
Il décide de prendre les cartes comme elles viennent. Après
10 minutes, il parvient enfin à se déplacer d’une ombre à
l’extérieur jusqu’à une ombre sous le lit de l’homme. L’homme
a cependant était averti pas sa garde qu’un sort vient d’être
lancé sur sa demeure. Brahim décide de passer tout d’abord
la tête dans l’ombre et sa tête apparaît alors sous le
lit de l’homme. Il évalue la situation et estime qu’il peut passer
sans difficultés et sans se faire remarquer. Et fait donc passer
ses bras, puis son corps et enfin ses jambes à travers l’ombre.
puis il assassine sans problème l’homme qui ne s’attendait pas à
la présence d’un Hashishin sous son lit.

Il s’aperçoit ensuite que l’homme a eu le temps d’utiliser un
télégraphe pour avertir quelqu’un. Il n’a plus de temps à
perdre. Il pourrait donc repartir à travers une ombre vers le jardin,
mais il risquerait de se faire remarquer dans le jardin. Qui plus est la
garde est toujours active. De plus l’orage gronde et il risque de laisser
des traces visibles dehors. Enfin Brahim a besoin d’informations sur les
bonifaciens. Il préfère se transformer donc en ombre. Pour
ne pas attirer l’attention et prendre trop de risques avec les énergies
thaumiques, il décide de ne pas faire de lui même une ombre
vivante. Il aurait aussi bien pu animer l’ombre qu’il est devenu et lui
permettre de bouger, mais il n’a pas préféré cela
coûtait cher, avec la présence d’une garde active et qui plus
est paru suspect si on l’avait aperçu se déplaçant
sous cette forme dans la maison.

Il fait donc dans la simplicité et lance « Transformer
en une ombre » :
6 + 4 (durée d’un jour) + 1 (un élément) + 1 (portée
 : toucher) + 1 (un sujet) + 1 (sujet bien connu) + 1 (sujet est mortel)
Soit un total de 15 réduit de 8 (son niveau en sorcellerie),
soit 7 points à accumuler, mais multiplié par 2 à
cause de la garde soit 14. Brahim ne veut pas louper son coup et décide
de se détramer. En perdant deux points de vies, il gagne 4 point
d’énergie thaumique. La douleur est difficile à supporter
mais Brahim tient bon. Il ne lui faut plus accumuler que 10 points ce qui
est encore beaucoup. Maudite garde. Brahim prend les cartes comme elles
viennent : un valet, un 4 et un as de pique, ainsi qu’un dame de carreaux
et un 2 de piques. Après 10 minutes à récolter le
pouvoir il se transforme en une ombre immobile cachée sous le lit
mais une grosse harmonique spirituelle se produit et la maison commence
à être hantée par un certain nombre d’esprits frappeurs
qui ne le gêneront pas outre mesure tant qu’il restera dans cette
position du moins.

Ainsi, étant fait d’ombre, il demeure dans la chambre pour la
durée du sort. Bien que ne pouvant pas bouger, il est toujours conscient
de ce qui se passe autour de lui et entend peu de temps après les
camarades de l’homme qu’il a tué discuter, il apprend ainsi leurs
noms, et en connaît plus sur leurs plans. Et qui plus est, alors
qu’ils cherchent partout le suspect, il ne se doutent pas que l’assassin
est en fait juste à côté d’eux et les espionne tranquillement.
Puis il comprend que les hommes ont besoin de dissiper la garde pour lancer
leur propre sorts et s’exécutent. Les esprits frappeurs leur causent
bien des tracas mais ils y parviennent cependant. Cependant malgré
le courroux des esprits frappeurs, les hommes préfèrent rester
dedans car dehors il pleut. Leurs sorts ne leur ont rien appris mais
la garde n’est alors plus.

Alors avant que les hommes ne repartent, il décide de lancer
jumeau malfaisant sur autant de personne que possible afin de connaître
où les hommes habitent et en quel lieu ils se réunissent.
La garde n’est plus cette fois.
Toujours sous l’effet du Haschisch, Brahim n’hésite plus et
décide lancer le jumeau Malfaisant. Il veut faire fort et être
récompensé par son maître.

Le sort coût 8 point de base.
8 + 4 (un jour) + 1 (un seul élément : l’espionnage) 
+ 3 (portée de quelques kilomètres) + 2 (affecte 4 sujets)
+ 3 (ce sont des sorciers) + 3 (ils ne les connaît pas)

Soit un coût total de 24 points à récolter en carreaux
auxquels il faut retrancher 8 du niveau en sorcellerie de Brahim. Il faut
donc à Brahim 16 points d’énergie alignés en carreaux
pour placer un jumeau malfaisant à l’insu des 4 hommes sous chacun
d’entre eux. Les hommes ne sont pas méfiants...
Brahim prend son temps et écarte les énergies qui lui
déplaise : il tire un as, un 4, un 2, un 8, un 5 un roi, de trèfles
qu’ils écarte ; une dame, un valet, un 5 un 3, un roi de cœur qu’il
écarte également.

Après 22 minutes il n’a toujours pas d’énergies. Mais
au moins il n’aura pas non plus d’harmonique. Puis vient un 7 de carreaux
grâce auquel il ne lui faut plus accumuler « que » 9
points d’énergie thaumique. Il décide donc de prendre maintenant
les énergies comme elles viennent d’autant que les hommes annoncent
qu’ils vont quitter la demeure. Il lui faut faire vite...

Il tire un joker : son sort s’active mais devient fou...
(note s’il avait pris les énergies telles qu’elles venaient
il aurait réussi son sort mais avec un harmonique élémentaire
très grosse (un as de trèfles la plus grosse possible) ce
qui aurait causé un très violent tremblement de terre
ou l’apparition de tornades ou l’éruption d’un volcan même
si la zone n’est pas volcanique pendant assez longtemps pour ravager la
région...

Dans tout le quartier, toutes les personnes présentes au moment
du lancement du sort et présentes pendant un an dans la zone seront
sans exception agressées et espionnées par des jumeaux malfaisants.
Brahim parvient à ses fins mais à quel coût... lui même
aura à se confronter à son jumeau malfaisant régulièrement.
Tout comme les habitants de la zone. Et les 4 hommes. Cependant les doubles
malfaisants ne rapporteront aucune information à Brahim. Il se contenteront
d’essayer d’assassiner régulièrement pendant un an leur double
vivant. Et en un an, ils risquent fort d’y arriver. Toujours sous l’effet
du Haschisch, Brahim n’a pas été raisonnable et a fini par
trop tirer sur les énergies thaumiques.

Les conséquences de cet acte sont très grave : par sa
seule présence Brahim a causé un violent orage et des pluies
diluviennes accompagnées d’éclair et de tonnerre, l’apparition
d’esprits frappeurs qui hanteront désormais une maison pour un temps
certain, et la présence dans tout un quartier pendant un an de jumeaux
malfaisant qui ont pour but d’assassiner les personnes auxquelles elles
sont attachés. Outre de nombreux dégâts matériels,
il y a fort à parier que de nombreuses morts inexpliquées
se produiront dans le quartier à commencer peut-être par celles
de Rachid et des 4 Bonifaciens...

Mais tout cela Rachid n’en a cure. Il meurt pour un cause, tout endoctriné
qu’il est. Mais ce n’est pas le pouvoir des Ombres qui doit être
remis en cause, mais son usage abusif, comme par ailleurs celui de toute
magie. (pour vous faire une idée, plus de la moitié du paquet
de sorcellerie y est passé)
 

Note :

Bon c’est là un exemple très excessif destiné à
la fois à montrer les possibilités offertes par les parchemins
des Ténèbres Absolues, mais également sur les possibilités
offertes par le système de Magie d’un point de vue dramatique.

Par Auberon



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.