SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Château Falkenstein > Aides de jeu > Protagonistes > Personnages de "La Nuit des Camoristi" > Ellen May Wharton, journaliste
Contribuer

Château Falkenstein

Ellen May Wharton, journaliste

Journal intime

samedi 14 mai 2005, par Paul Moud’Ubid

Je ne sais pas pourquoi je n’ai jamais eu de journal intime, même lorsque j’étais enfant. Je n’ai que 24 ans aujourd’hui, mais peut être que l’exil m’amène à coucher sur le papier le récit de mes aventures.

Je suis ce que les hommes appellent un "joli brin de fille", ce qui leur évite de remarquer que je suis plus cultivée qu’eux Instruction [EXCELLENT]. J’ai les yeux bleus comme le ciel du Sussex, des chevaux blonds, et une taille tout à fait acceptable. Attraction [BON]. Physique [FAI].

J’exerce le noble métier de journaliste, mon oncle m’ayant trouvé un poste de stagiaire il y a deux ans à l’Evening Standard. J’ai rapidement été engagée parce que je cherchais des choses intéressantes à raconter, les racontais plutôt bien, et surtout vérifiait mes informations ; je ne me contente pas d’un ragot... Courage [BON]. Toujours est-il qu’un jour un ami me conseilla d’aller faire un reportage sur les conditions de vie des ouvriers des usines Pickford. Je découvris alors le creux de l’Angleterre, l’enfer de Dante au pays de Shakespeare. Des enfants travaillant dans des conditions effroyables, la maladie, la mort à trente ans, tout cela au nom de la révolution industrielle qui doit, selon les éditoriaux de mes collègues, apporter "prospérité et confort" pour le siècle à venir... Quand le rédacteur en chef découvrit mon article, il manqua de peu l’évanouissement ! Il faut dire que les Pickford possède une belle part du Standard, et que Sa Majesté avait lu mon article et s’en était ému ! Toujours est-il qu’on me proposa rapidement un poste de correspondant permanent à Munich, et me voilà. La vie en Bavière est douce, grâce au monarque éclairé qu’est Ludwig. Un peu fou, certes, mais cultivé, brillant et... démocrate. Je donne des cours de Littérature anglaise à l’Université, j’écris quelques articles pour le Standard... Mon meilleur ami est Myst, un héros de la Guerre. Il a inventé une sorte d’engin de navigation qui a permis la victoire finale. C’est ce qu’il raconte, mais vu ses relations, c’est probablement vrai... Il y a aussi Renata, une pauvre fille désargentée qui est l’une de mes élèves. C’est une idéaliste, gentille mais un peu extrémiste, et qui voit des ennemis partout. J’essaie de lui faire voir le bon côté de la vie, mais je crois qu’elle a eu une enfance très difficile...

J’ai oublié un secret, cher journal... Lorsque j’étais enfant, j’avais une grande tante qui prédisait l’avenir en faisant tourner les tables. Elle m’avait dit : "Toi, tu me remplacera un jour, tu as du Fluide". J’ai compris ici ce que cela signifiait. Un jour, à un Bal, j’"entendis" dans ma tête des compliments flatteurs mais légèrement grivois. Je crus d’abord à une fatigue passagère, à un corset trop serré, et puis il vint me parler. Volotan était un jeune homme riche. C’était aussi un thaumaturge, membre des Illuminés de Bavière. Cet ordre a pour but le progrès des sciences occultes, dans le bien de l’humanité. Il me proposa de m’initier. Nous devînmes amants. C’est un garçon charmant, bien qu’un peu crâneur ! Depuis, j’apprends à tramer les nœuds d’énergie qui gouvernent le monde, et à utiliser mes dons. Des dons qui sont en chacun de nous, mais que nous ne savons pas utiliser. Sorcellerie [MOY].

SANTE 5 POINTS

Le Début de l’Aventure

Quand Ernst von Musil, Ministre des Affaires Etrangères Bavaroises, m’a proposé d’accueillir la Princesse Carlotta de Prusse, j’ai sauté sur l’occasion ! Pour une fois que j’avais un vrai papier à faire pour le Standard, au lieu des sempiternels compte-rendus de bals, et autres notices nécrologiques ! J’ai réservé immédiatement un train pour Bayreuth. Et j’ai décidé d’inviter François. Je suis sûr qu’il sera comme un coq devant Carlotta, qui, à en croire la rumeur, est fort jolie. J’ai aussi emmené Renata, même si elle n’aime guère Volotan, pour essayer de la sortir de ses débats politiques interminables qui ont plutôt l’air de la déprimer. Elle a finalement accepté.

Mes Notes

à l’annulaire droit : ma bague de l’Ordre des Illuminés de Bavière (ornée symboliquement d’un œil dans une pyramide)



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.