SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Chivalry & Sorcery > Aides de jeu > C&S Redbook - 6th edition (Hydra)
Contribuer
Les participants

Chivalry & Sorcery

C&S Redbook - 6th edition (Hydra)

lundi 20 octobre 2014, par Lord Doom

Avec les 864 pages de la toute dernière édition de C&S, nombre de joueurs sont en droit de se poser une double question.

1. Imprimer l’édition en question ? Comment ? Avec quel type de reliure ?
2. Y jouer ? Comment faire pour maîtriser une œuvre aussi monumentale ?

To print or not to print ? That is the question

Joueur à C&S depuis 1981, j’ai testé toutes les versions, aussi bien officielles (Red book, White book, Green book et Rebirth) que semi-officielles (la famille Red book de Wilf Backhaus : Phoenix, Chimera, Gorgon, Manticore et Hydra dont question ici).

Au cours du temps, les éditions successives sont passées de 227 pages, à 338, 489, puis 666 avant de finir à 864 pages ! Une inflation dont on peut légitimement se demander où elle se terminera sachant qu’une 7ème édition en cours de développement est annoncée sur le site G+ de la communauté LOCS Revival Team.

Hydra est une édition imposante mais qui a au moins eu la bonne idée d’avoir été séparée en 9 livres, dont voici la liste ci-dessous :

  • book 1 : the great campaign (180 pages)
  • book 2 : the book of chivalry (158 pages)
  • book 3 : the book of sorcery (146 pages)
  • book 4 : warfare (34 pages)
  • book 5 : crusaders (80 pages)
  • book 6 : king Arthur (86 pages)
  • book 7 : Saurians (66 pages)
  • book 8 : the campaign book (80 pages)
  • book 9 : the appendices (22 pages)

Ce qui veut dire qu’il est possible d’utiliser des services d’impression en ligne à la demande pour imprimer les volumes uniquement nécessaires pour jouer.
Sans vouloir faire de la publicité, vous pourrez trouver votre bonheur après la lecture de cet article.

Visiblement, certains ont déjà utilisé ce système pour imprimer la précédente édition qui pesait ses 666 pages !

To play or not to play ? That is the other question

Comme je l’ai mentionné précédemment, il n’est pas besoin d’utiliser tous les livres qui composent cette édition pour jouer.

Ainsi j’utilise rarement celui concernant le wargame et les sièges (Warfare) : ce n’est pas tous les jours que les personnages vont se retrouver au milieu d’une guerre féodale. Personnellement, je ne l’ai utilisé qu’une seule fois dans ma campagne des Terres Extérieures. De même, ma propre campagne ne se situe pas dans le monde de Saurians, même si ce supplément est d’une qualité rare. Idem pour les deux derniers suppléments qui ont fait passer la dernière édition de 666 pages 864.

"Crusaders" et "King Arthur" sont des chef d’oeuvres, dont la lecture seule peut apporter une multitudes d’idées et une profondeur au contexte des campagnes, mais encore une fois je n’ai pas l’occasion de les utiliser. "Crusaders" dans quelques temps peut-être, quand mes joueurs auront terminé l’actuel opus dans lequel ils jouent.

Pour les MJ qui voudraient se lancer à C&S, ils pourraient opter pour plusieurs solutions :

  • jouer dans une période historico-médiévale fantastique. Le supplément "Crusaders" est fait pour eux ;
  • utiliser un univers de campagne médiéval fantastique situé dans le monde de Arden avec 2 aventures clef-en-main (’’Songsmith’’ et ’’Dragon Lord’’) du livret "campaign book" ;
  • jouer dans l’univers des légendes Arthuriennes grâce à "King Arthur" ;
  • ou créer leur propre univers en mélangeant à la fois le monde de Tolkien et celui de Fetjaine dans un contexte historique sur lequel se sont basés les auteurs de C&S.

Mon choix personnel s’est porté sur la 4e solution même si j’ai joué ’’Songsmith’’ et ’’Dragon Lord’’ en les intégrant dans mon univers après quelques modifications.

En fin de compte, que reste-t-il de vraiment indispensable sur ce gros pavé ?

En fait, uniquement les 3 premiers livres : la création des personnages ("the great campaign"), l’univers médiéval fantastique et son bestiaire ("the book of chivalry") et la sorcellerie ("the book of sorcery"). Soit environ 480 pages ; ce qui n’a rien d’exceptionnel comparé aux créations actuelles.
Les craintes ou les doutes semblent injustifiées. Le poids de l’ensemble est dû aux nombreux suppléments qui ont été réunis en un seul volume que l’on pourra utiliser ou non.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2016 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.