SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Connaissance > Arts > Littérature > Les genres littéraires de la Science-fiction
Contribuer

 Connaissance

Les genres littéraires de la Science-fiction

mardi 12 septembre 2006, par Tibas Elgil Bregorn

Il en va souvent de certains mots qu’un sens plus ample que ce qu’ils désignent réellement leur soit abusivement donné. Ainsi on appelle « musique classique » des genres musicaux aussi différents que le baroque et le néo-classique, le romantisme et le contemporain, le classique et l’opérette, ... Il en va de même pour le jazz, pour le rock et pour bien d’autre chose encore.

Le même phénomène concerne la science fiction, genre littéraire qui ne connaît en France un réel revirement d’intérêt que grâce à des films comme le Seigneur des anneaux et Starwars ou encore les nombreuses adaptations des romans de Stéphen King et bien sûr Harry Potter.

Les différentes familles de ce genre sont présentées dans les aricles de la présente sous-rubrique Articles.

On croit également que la Science-fiction est un genre récent. Il n’en est rien. Prenons l’anticipation : Bon nombre de textes de Platon sont des anticipations de ce que le monde grec pouvait connaître. Et c’est parce que son mentor Socrate était bien proche de la vérité qu’il fut poussé au suicide. Une recherche approfondie sur nombre d’auteurs classiques comme Zola par exemple permettrait probablement de ranger des œuvres de ces auteurs dans le cadre de l’Anticipation. Prenons maintenant la Science-fiction et revenons à Platon : Le récit de l’Atlantide doit-il être considéré comme un récit de Science-fiction (univers possible mais pas forcément situé dans le futur proche) ? Si oui, le « Timée » et le « Critias » de Platon (œuvres qui ont créé l’Atlantide) sont des œuvres de Science-fiction : on créé un monde imaginaire et on se sert de celui-ci pour dénoncer la société dans laquelle on vit. Incontestablement, nous trouvons ensuite Jules Verne dont les œuvres se situent pour certaines dans l’anticipation et pour d’autres dans la science fiction. « Le tour du monde en quatre-vingt jours » est de l’anticipation mais « 20 000 lieues sous les mers » reste de la science fiction, tant que, par exemple, les sous marins resteront privés des baies panoramiques du Nautilus. Prenons le Fantastique maintenant : Si « l’Iliade » est difficilement classable entre le récit épique, l’Anticipation (si la guerre de Troie n’a pas eu lieu) et le récit plus ou moins historique, « l’Odyssée », elle, est un récit fantastique, peuplée de magiciens et d’animaux fantastiques. Le Candide de Voltaire évolue dans un monde fantastique dans lequel il ne risque pas de rencontrer la censure officielle. Les écrits de Charles Perrault ou de la comtesse d’Aulnoy, le roman de renard, tous ces textes sont des récits fantastiques, au même titre que les récits des Chevaliers de la Table Ronde et de la quête du Graal. Sans parler des récits des panthéons Nordiques, Grecs, Romains, Egyptiens,...

Avant d’aborder les auteurs et leurs Œuvres. Les ouvrages d’Anticipation et de Science-fiction, font office d’ouvrages de vulgarisation. Je m’explique : Je ne classe pas dans la science-fiction l’œuvre d’Umberto ECO. Pourtant il y a un passage dans « Le nom de la Rose » que je souhaite reprendre.

(Quatrième jour - Tierce.)

Guillaume : « [...] J’ai l’impression en lisant cette page, d’avoir déjà lu certains de ces mots, et des phrases presque identiques, que j’ai vues ailleurs, me reviennent à l’esprit. Il me semble même que cette feuille parle de quelque chose dont on a déjà parlé ces jours-ci... Mais je ne me souviens pas de quoi. Il faut que j’y pense. Peut être me faudra-t-il lire d’autres livres. »

Adso « Pourquoi donc ? Pour savoir ce que dit un livre vous devez en lire d’autre ? »

« Parfois, oui. Souvent les livres parlent d’autres livres. Souvent un livre inoffensif est comme une graine, qui fleurira dans un livre dangereux, ou inversement, c’est le fruit doux d’une racine amère. Ne pourrais-tu pas, en lisant Albert, savoir ce qu’aurait pu dire Thomas ? Ou en lisant Thomas, savoir ce qu’avait dit Averroès ?

« C’est vrai, dis-je plein d’admiration. Jusqu’alors j’avais pensé que chaque livre parlait des choses, humaines ou divines, qui se trouvent hors des livres. Or je m’apercevais qu’il n’est pas rare que les livres parlent de livres, autrement dit qu’ils parlent entre eux. A la lumière de cette réflexion, la bibliothèque m’apparut encore plus inquiétante. Elle était donc le lieu d’un long et séculaire murmure, d’un dialogue imperceptible entre parchemins, une chose vivante, un réceptacle de puissances qu’un esprit humain ne pouvait dominer, trésor de secrets émanés de tant d’esprits, et survivant après la mort de ceux qui les avaient produits, ou s’en étant fait les messagers. [...] »

Les auteurs de science-fiction sont souvent allés puiser leur inspiration non seulement dans des œuvres de leurs prédécesseurs mais aussi chez des philosophes, des scientifiques, des économistes, des sociologues,... C’est en lisant un livre que naît la curiosité pour les autres livres. Tout cela est moins vrai pour la Fantasy puisque le propre du fantastique est plutôt de nous dispenser cette part de merveilleux, de rêves (et parfois de cauchemars) réminiscences de notre enfance.

Le XXème siècle a bien sûr connu une recrudescence de récit de science-fiction. On ne peut pas, parlant de Science-fiction, ne pas parler de Ray Bradbury et des « Chroniques martiennes », de « Fahrenheit 451 », de « la Guerre des mondes » de H. G. Wells. De l’œuvre de René Barjavel. De Pierre Boulle et de « La planète des singes ». Ces auteurs sont devenus, par leur talent et leur notoriété des auteurs classiques. Les auteurs dont je souhaite parler, à part quelques uns, sont moins connus du grand public. Certains, ayant écrit pour différents genres, seront présentés plusieurs fois. N’ayant pas lu tous les romans de ces auteurs, je ne parlerai que de ceux que j’ai lus. Je ferai une classification qui ne reflète que mon avis personnel de (***) intéressant, à (******) œuvre majeure.

Mais l’objectif ici est de faire vivre cette rubrique. Aussi, tous vos avis sont intéressant et la présentation du site prendra en compte vos appréciations sur tel ou tel ouvrage de la même manière que les critiques déjà postés.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.