SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Connaissance > Cultures > Japon > Les règles de politesse
Contribuer

 Connaissance

Les règles de politesse

mercredi 16 novembre 2005, par darkbaron

comment bien se tenir dans l’Empire du Soleil Levant...

La politesse japonaise repose sur certaines idées fondamentales de l’importance de l’étiquette en ce qui concerne la conduite personnelle et le maintien de relations sociales harmonieuses. Celles-ci ont leur origine dans la tradition de Confucius qui a formulé des règles devant guider le comportement, en particulier au cours des rites. Cette tradition a aussi édicté des principes hiérarchiques auxquels les Japonais doivent se conformer.

Dans le Japon moderne, une conduite polie relève de deux facteurs principaux : les rapports hiérarchiques et le souci des autres. La conduite attendue de chacun est généralement fonction de
distinctions de rang qui se fondent sur l’âge, le sexe et l’ancienneté.

Le recours au langage honorifique (kei go) est un aspect important de la politesse japonaise, le Kei go modifie aussi bien la syntaxe que le vocabulaire (qui possède divers termes d’adresse -sous la forme de suffixes pour les personnes- appropriés à chaque niveau de langue.)

Le kei-go existe sous trois différentes formes :

Le langage de respect (sonkei go), utilisé lorsque l’on s’adresse à un supérieur ou lorsque l’on parle de lui.

Le langage d’humilité (kenjyo go), utilisé lorsqu’une personne veut se montrer inférieure dans certaines circonstances, comme lorsqu’elle s’adresse à des supérieurs ou lorsqu’elle veut manifester du respect envers son entourage.

Le langage de politesse (téinéi go), qui affecte l’ensemble du discours.

Le choix du langage dépend toutefois, autant des circonstances que des relations entre les personnes. Plus une situation est formelle, plus on a recours à un style poli, de la même façon que la tenue vestimentaire est plus ou moins stricte. Même les personnes qui, d’ordinaire, utilisent un langage intime emploieront des expressions polies en présence d’un invité, d’un client, ou lors d’une cérémonie, telle un mariage ou des funérailles. En fait, dans ces circonstances, les formes de langage présentent un caractère assez formel, tout comme d’autres aspects du comportement. Il existe des règles et des conventions concernant la disposition et la décoration d’une pièce, la façon de s’habiller, l’emballage et la présentation des cadeaux ainsi que la consommation de nourriture et d’alcool.

Une visite, plus ou moins formelle, n’échappe pas aux règles de l’étiquette.

On est invité à retirer ses chaussures avant d’entrer. L’invité ayant le rang le plus élevé s’assoit dans la partie honorifique de la pièce, habituellement près du tokonoma, une sorte d’estrade. Les autres personnes prennent place, à sa suite, par ordre décroissant d’importance. Comme il est poli de faire montre de modestie, l’attribution des places ne manque pas de donner parfois lieu à des échanges animés.

Une salutation appropriée peut aussi précéder l’acceptation du coussin qui vous est proposé. L’offre d’un cadeau doit être accompagnée d’un commentaire dépréciatif, ("cela ne vaut rien"), de même que l’hôte ou l’hôtesse s’excuse de n’avoir "rien du tout" à offrir, juste avant de servir un copieux repas.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.