SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Connaissance > Cultures > Japon > Les composantes d’une lame seule et montée
Contribuer

 Connaissance

Les composantes d’une lame seule et montée

mercredi 16 novembre 2005, par darkbaron

Avant 1600, c’est un Koto (littéralement "sabre ancien" et non "petit sabre").

Entre 1600 et 1780 environ, c’est un Shinto (littéralement "sabre nouveau", rien à voir avec la religion shinto ou "voie des dieux").

Entre 1780 et 1876, il s’agit d’un Shinshinto (littéralement "nouveau nouveau sabre").

Entre 1876 et 1945, on le désigne sous le terme de Gendaito ("sabre moderne").

Pour les sabres fabriqués en séries pour les soldats au cours des guerres du 20ème siècle, on utilise le terme de Gunto ( "sabre de guerre").

Enfin, s’il s’agit d’un sabre contemporain, on a recourt au terme Shinken ("nouvelle épée") ou Shinsakuto ("sabre nouvellement fait").

La plupart des sabres étaient signés (Mei) par le forgeron. Il y ajoutait parfois des caractéristiques du type "a tranché trois corps attachés ensemble..." et des dates ou des localisations.

Forger un sabre était un acte rituel, imposant purification et ascèse au maître forgeron. Il y eut de nombreuses écoles de forge au Japon. Les forgerons les plus connus sont Masamune et Muramasa.

Masamune vivait au début du XIVème siècle. L’histoire (ou la légende ?) raconte qu’il s’agissait d’un homme droit, intègre et bon et que ses lames, parfaites, apportait sérénité au porteur. En revanche son élève, Muramasa qui possédait lui aussi une technique de forge parfaite, passe pour avoir été un homme violent. Aussi son aura maléfique imprégnait-elle ses lames, qui causaient toujours de grands malheurs et faisaient couler des flots de sang.

On raconte que pour différencier ces lames parfaites, il suffisait de les planter dans le lit d’une rivière, fil dirigé vers l’amont. Les feuilles apportées par le courant étaient tranchées net par la lame de Muramasa, alors que très curieusement, elles évitaient celle de Masamune et poursuivaient leur chemin.

Les vieux maîtres avaient coutume d’enseigner que tel devait être l’esprit du guerrier, qui impose la paix par sa seule présence, sans avoir à sortir le sabre.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.