SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Conspiracy X > Aides de jeu > Background > Aegis Prime
Contribuer

Conspiracy X

Aegis Prime

dimanche 24 avril 2005, par Captain Bug

Voici enfin venue les révélations que nous attendions tous ! Voici enfin la reine-mère de notre bonne vieille ruche voici AEGIS PRIME...



Organisation schématique du noyau :

BCR : Bureau Central du Recrutement. Ce secteur s’occupe de toutes les formes de recrutement : les agents, le personnel de mission, les arrangeurs sont contrôlés et leur vie analysée avant que le BCR ne décide une approche. En raison de ces relations avec l’extérieur, le BCR collabore très souvent avec le SSI.

BOS : Bureau des Opérations et de la Stratégie. Ce service s’occupe du commandement des cellules sur le terrain. Il englobe le Service de Collection Opérationnelle (renseignement en temps réel), la Centrale d’Alerte (co-gérée avec le SMSI) avec laquelle sont liées toutes les cellules en opération. Font aussi partie du BOS les Forces de Réaction Rapide (renforts) et le Service de Soutien Tactique. Le Conseil du BOS réunit dix personnes, qui décident de l’envoi en mission des cellules. Font partie de ce Conseil le Chef du BOS, les Chefs de la CA, le SCO et les FRR et SST.

DAS : Directorat de l’Administration et de la Sécurité. L’entité virtuelle la plus importante d’Aegis ne supervise en fait qu’un seul service important : le Service de Sécurité Interne (SSI). Ce dernier est constitué de dix cellules allant de deux à huit personnes et coordonnées par une cellule centrale de cinq personnes...leur nombre restreint garantissant des meilleurs sécurité et loyauté. Mais il existe aussi les Bureau de Gestion du Personnel et Bureau de Suivi du Personnel, qui sont tout de même les garants de la bonne marche de la conspiration : salaires, problèmes quotidiens, services médicaux sont tous gérés ici.

ICTM : Institut Central des Troubles Mentaux. Ce service s’occupe plus particulièrement du suivi des agents rencontrant des problèmes de santé mentale. Il englobe les Service de Gestion des Traitements, Service des Urgences Psychiatriques, Service de Liaison. Ce dernier s’occupe de la coordination entre l’Institut et les organismes spécialisés, tel que le CAPS.

SMSI : Service de Maintenance et de Sécurité Informatique. Ce sont les superviseurs exclusifs du système Hermès. Leurs tâches sont multiples : on peut dénombrer le Service de Maintenance Hermétique, la Centrale d’Alerte Informatique et le Service de Recherche et Développement. Le plus gros de ces trois services est le premier, qui s’occupe du traitement et de la classification des rapports quotidiens venant des agents opérationnels. Il va de soit qu’ils sont étroitement surveillés par le SSI.

DAL : Directorat des Affaires Légales. Ce dernier service s’occupe des problèmes judiciaires que peut rencontrer un agent d’Aegis au cours d’une mission. Le DAL englobe deux services principaux : le Bureau des Urgences Judiciaires et le Bureau des Traitements Judiciaires.

Tous ces départements, en fait virtuels, aboutissent à des cellules subordonnées conventionnelles mais spécialisées dans leur domaine. Plusieurs cellules spéciales peuvent être regroupées en un service, permanent.
Il va de soit que les personnes officiant dans ce schéma font l’objet d’un contrôle très strict.


Les pontes de la conspiration :

Ils sont cinq et s’occupent chacun d’un des secteurs du noyau, le BCR et le DAL étant actuellement liés. Leur rôle est sensé en principe varier chaque année, mais la situation est immobile, résultat d’un accord tacite, depuis plus de sept ans. Le véritable Chef d’Aegis Prime est le Directeur du DAS, même si aucun statut ne vient l’affirmer.


Les cellules :

On dénombre en tout 500 cellules. 400 d’entre elles sont des cellules opérationnelles, et les 100 dernières sont des cellules administratives, s’occupant du bon fonctionnement d’Aegis selon le système décrit ci-dessus. Attention, ces chiffres comprennent aussi les cellules temporaires, bien souvent dissoutes après avoir enquêté sur un fait précis.

En comptant une moyenne de 5 personnes par cellule, on arrive vite à 2500 employés de la conspiration conscients de l’être.
On peut bien évidemment être étonné du nombre élevé de cellules administratives, mais il ne fait pas voir en ce terme des employés affairés dans leur bureau : la plupart des cellules de ce type sont en fait des cellules à moitié opérationnelle (de réserve) qui effectuent des missions dites "code vert" en plus de s’occuper de leurs tâches administratives. Elles sont donc composées d’agents auxiliaires, mais ces derniers doivent être prêts à tout moment à remplacer une cellule opérationnelle.


Les envois en mission :

Deux cas de figure peuvent apparaître : les missions "de routine" et les missions urgentes. Dans le premier cas, tous les organismes virtuels d’Aegis ont la capacité de lancer une demande de mission, qui sera étudiée par le Conseil d’Opération du BOS. Ce dernier appuiera sa décision par des investigations premières menées avec l’aide du Service de Collection Opérationnelle.
Dans le deuxième cas, c’est la Centrale d’Alerte du BOS qui, avertie d’un danger, gère la situation. Le Conseil Opérationnel prend la relève dès que possible, pratiquement en 3H. La Centrale d’Alerte peut aussi faire appel au Service de Collection Opérationnelle et demander l’intervention des Forces de Réaction Rapide.

Dès qu’une mission est approuvée, l’organe responsable lui adjoint une classification. La mission peut avoir un code vert (dès que possible) jaune (effet immédiat) ou rouge (urgence). Un système de signes "+" précise encore l’état d’urgence de la mission. Les opérations "Rouge +++" sont très rares.
Les commanditaires de mission nomment ensuite une cellule opérationnelle "responsable de mission". Selon la situation, ils peuvent mettre en place de véritables réseaux d’opérations, liant ainsi de manière éphémère plusieurs spécialistes.


Les gestions de mission :

Toute la gestion de la mission est confiée de prime abord à la cellule opérationnelle, et à fortiori, au leader de cette dernière. Durant la durée de la mission, les agents ont pour consigne de se débrouiller tout seul le plus possible, en faisant appel à leurs ressources privées. Mais il arrive bien souvent que la cellule ait besoin d’une aide spéciale. C’est alors le Service de Soutien Tactique qui les reçoit alors immédiatement et écoute leur revendication. Il est alors à même de décider du soutien opérationnel à accorder.
S’il s’agit d’un renseignement, c’est le Service de Collection Opérationnelle qui le fournira. S’il s’agit d’une demande de renfort, le Service de Soutien Tactique peut demander l’envoi des Forces de Réaction Rapide, mais une intervention militaire est toujours la dernière option envisagée.

Lorsqu’une cellule est dite en état de mission, les opérateurs d’Hermès changent quelque peu son accès au réseau : l’urgence, aboutissant habituellement à la Centrale d’Alerte, est détournée pour arriver au Service de Soutien Tactique. C’est ce dernier fait qui assure une bonne coordination, évite un engorgement du réseau, et permet la différenciation entre une cellule en "repos" ou en mission.
Lors de certaines missions spéciales, le Service de Soutien Tactique peut mettre en place des lignes permanentes éphémères. Ces connexions exigent le maintien en alerte d’une cellule de crise qui se charge alors 24H/24H de suivre les investigations. Dans ce dernier cas, cette cellule de crise s’occupe de toute la supervision de mission, y compris au niveau des urgences.


La sécurité :

Voici sûrement le principal souci d’Aegis Prime. Le chapitre de la sécurité est très bien décrit dans tous les suppléments d’Aegis, mais il convient de s’arrêter sur deux ou trois points concernant la sûreté d’Aegis Prime, tête de tout le réseau.
Cellulaire de prime abord, Aegis Prime est une entité qui exige une communication plus importante entre les divers services que dans des cellules classiques. C’est pour cette raison que fut créé le Service de Sécurité Interne, chargé tout d’abord d’assurer la sécurité d’Aegis Prime. Ensuite, au cours des années, le SSI devint aussi un organe de justice et d’enquête, chargé de la supervision des cellules. C’est ce qui en fait maintenant un des organismes les plus importants d’Aegis.

Composé d’agents sélectionnés dans les cellules opérationnelles, le SSI a petit à petit obtenu une réputation sans faille : dès qu’une cellule voit débarquer une antenne de ce service, elle sait qu’elle a du souci à se faire quant à sa survie. En effet, le SSI rédige un rapport après avoir enquêté et le soumet au DAS.C’est alors le chef de ce dernier, en compagnie des autres chefs, qui décide de la marche à suivre concernant le maintien des cellules.
On le voit donc, le SSI possède un lien direct avec Aegis Prime et influe très souvent sur les décisions du Conseil.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.