SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Conspiracy X > Aides de jeu > Background > Le Consortium
Contribuer

Conspiracy X

Le Consortium

dimanche 24 avril 2005, par Captain Bug

L’aide de jeux ici présentée introduit une nouvelle organisation secrète aux objectifs bien particuliers : Le Consortium. Vos réactions et commentaires sont bien sûr les bienvenues !



L’origine :

Le projet du Consortium est né avec The Watch. En effet certains des atlantes, qui étaient en guerre contre les Gris de longue date, ont réalisé que la menace qu’ils représentaient. Diffuse jusque là, elle devenait dangereusement précise. La coopération entre Atlantes jusqu’ici peu envisageable, semblait devenir nécessaire.
Ces Atlantes, au nombre de 12, ont donc décidé de mettre en place une structure qui leur permettrait de mettre en commun leurs ressources et leurs informations au sujet des extraterrestres afin de reprendre, en temps voulus, le contrôle de ce qu’ils estiment être leur bien (la Terre et les humains).


L’organisation :

Les douze membres-fondateurs font partie du comité exécutif du Consortium. Seules les décisions importantes sont prises par le comité et ce à l’unanimité. Les autres décisions sont prises par chaque membre-fondateur mais les autres membres en sont informés. Il suffit qu’un seul membre le demande pour convoquer une réunion du comité.
Le Consortium est une organisation secrète et compte le rester. Il utilise toutes les méthodes possibles et imaginables afin de recueillir des informations sur les différentes races. Il a placé, soudoyé, corrompu et fait chanter des gens partout, dans tous les groupes gouvernementaux, industriels, officiels ou pas (y compris Aegis et le Livre Noir), pour se tenir au courant et pouvoir appuyer son action. Avec le temps, le Consortium a étendu son domaine d’investigation a tout ce qui n’était pas compréhensible par lui comme par exemple les incarnés et autres phénomènes paranormaux.
Il a pu tisser un immense et tentaculaire réseau d’influence et de contrôle à travers :
Des entreprises internationales (dont une partie est présentée en annexe), qui permettent d’apporter financement, influence et centres de recherche nécessaires aux actions et à leurs couvertures.
Un réseau d’hommes politiques de tout ordre : sénateurs, gouverneurs mais aussi fonctionnaires plus ou moins haut placés etc...
Une secte (l’ordre de l’age perdu - Order of forgotten Times) : celle-ci représente un des moyens favoris de ces atlantes, qui se considèrent de facto comme des être divins dirigeant leur monde et leurs serviteurs. Ce sont trois mystérieux atlantes qui dirigeraient la secte. Les membres de cette secte sont de tout niveau social. Les membres de niveau social le moins élevé constituent une main d’œuvre dévouée et fidèle (voire fanatique). Les membres de niveau social plus élevé sont intéressants pour leur influence : la secte permet de toucher tous les milieux (show business, Jet-Set, Economie, Politique...).
Aegis et le Livre Noir : la création du Consortium étant légèrement antérieure à la scission de "The Watch", il a pu infiltrer des agents doubles au sein des deux autres organisations pendant leur croissance. C’est entre autre par ces agents, que les Atlantes ont laissé filtrer des informations sur la nanotechnologie. Non par philanthropie mais parce qu’à certains moments il a été nécessaire au Consortium d’aider ces Aegis ou le Black Book, notamment pour lutter contre d’autres Atlantes...


L’affaire "Majestic 12" :
Cette affaire a été la seule réelle menace qui n’ait jamais pesé sur l’anonymat du Consortium. Elle provient à la fois de la volonté de celui-ci de s’infiltrer au sein de toutes les agences gouvernementales et organisations para-gouvernementales, et de la volonté de ces mêmes organisations de s’agrandir rapidement.
Lors de la phase d’Aegis au sein des institutions gouvernementales, une cellule nouvellement crée qui voulait à son tour créer une cellule fille et s’était mise à enquêter sur des candidats potentiels au sein des diverses agences gouvernementales. Lors de ces investigations, elle a pu se rendre compte qu’une troisième entité semblait apparaître sur la scène des conspirations (Le Livre Noir était déjà un adversaire parfaitement défini). Cette situation était très alarmante pour les têtes pensantes d’Aegis, et les enquêteurs ont eu ordre d’en découvrir plus par tous les moyens. De leur côté, les dirigeants du Consortium ont pu être mis au courant des premières découvertes de ces fouineurs un peu trop consciencieux par l’intermédiaire de leurs agents doubles infiltrés au sein d’Aegis. Ils ont alors choisi de ne pas utiliser la méthode brutale, mais de recourir à l’arme favorite des conspirateurs : la désinformation. C’est à partir de ces éléments que le comité exécutif a pu monter une formidable opération de désinformation, appelée "Majestic 12".
Ils ont dans un premier temps organisé la "fuite" d’informations partiellement vraies vers ces enquêteurs trop zélés sur le Consortium , la rencontre qu’il y avait eu au dessus de zone 51 dans les années 50, la présence des extra-terrestres sur la Terre... Ces informations, en plus du verni de vérité indispensable pour être accepté par les enquêteurs, contenaient un certain nombre d’incohérences. Ces incohérences devaient permettre, lors de l’analyse plus minutieuse par les supérieurs de ces enquêteurs, de faire passer ce dossier comme un canular, ce qui discréditerait ses auteurs, et permettrait d’enterrer profondément le dossier sous une épaisse couche de mépris.
Le plan a parfaitement fonctionné, puisque l’affaire "Majestic 12" est restée dans les mémoires comme un énorme canular... Les auteurs de cette enquête, dépités, ont ensuite pu être "recrutés" par le Consortium pour définitivement éviter toutes les fuites. Ils font depuis partie du réseau d’agents doubles intégré au sein d’Aegis...


Les objectifs :


Cette collaboration entre Atlantes peut sembler contre nature tant ils sont individualistes, mais pour une fois, certains ont su dépasser leurs différends (au moins en apparence) pour atteindre un objectif qui les dépasse tous, et qu’aucun ne pourrait accomplir seul. L’objectif officiel de cette "association" d’atlantes est de reprendre leur planète d’adoption aux autres races qui la convoitent. En réalité, les 12 membres du conseil exécutif considèrent cette bataille comme déjà gagnée, et ont tendance à sous-estimer leurs adversaires. C’est pour cela qu’ils commencent d’ores et déjà à envisager le Consortium comme la future instance qui dirigera tous les Atlantes de la planète. Certains membres du conseil exécutif voient donc le Consortium comme le tremplin de leur destiné personnel, qui est de diriger tous les Atlantes de la planète.
Le conseil exécutif est divisé par des guerres intestines et sourdes. Pourtant, la victoire semble encore suffisamment loin pour maintenir un semblant de cohérence au sein du Consortium, les Atlantes sentent qu’il est encore nécessaire de coopérer pour un certain temps...


Les moyens :

Comme il est décrit précédemment, le Consortium dispose de moyens immenses, mais la plupart des atlantes responsables préfèrent diriger parallèlement leurs propres réseaux de recherche et d’action. Ce qui leur permet de mener leurs projets personnels à bien, sans se faire remarquer du reste du conseil. L’individualité des atlantes reste leur trait de caractère le plus marquant, et même dans leurs alliances cela reste latent.
Les moyens communs sont à peu près illimités. Ils correspondent à ceux que pourraient avoir Aegis Prime ou les leaders du Livre Noir. Ces moyens sont cependant rarement utilisés avec leur ampleur maximum, car depuis l’affaire "Majestic 12" les dirigeants du Consortium ont appris à privilégier le complot discret et la machination à long terme à l’action brute (mais ils n’hésiteront pas si la situation l’impose !).
Ces moyens vont du chantage à la corruption jusqu’à l’échange de bon procédé entre industriels, en passant par l’endoctrinement des sectes et l’utilisation d’hommes politiques “acquis à la cause”. La plupart des humains qui forme la "main d’œuvre" du Consortium agissent cependant de manière volontaire, même s’ils ne savent pas toujours pour qui. Et ceux qui ont atteint des postes à responsabilités sont en accord avec les vues de leurs “patrons” : Ils préfèrent une humanité dirigée par des atlantes que par des Gris ou des Sauriens, c’est en quelque sorte un moindre mal, et puis ils se disent que quand les Atlantes auront le pouvoir, ils feront partie des privilégiés. D’autres voient réellement en eux des demi-dieux ou des “pères originels” de l’humanité (et ils ne sont pas si éloignés de la vérité !). Mais de manière générale, ils ne savent que peu de chose sur les Atlantes, l’accès à la nanotechnologie est réservé à quelques-uns, et seulement deux ou trois humains (de confiance) connaissent l’implication réelle des Atlantes dans la création de l’humanité.


Implication dans le jeu :

Le consortium peut apparaître comme une troisième force dans tous les conflits où Aegis et/ou le Livre Noir sont en rapport avec d’autres Extra-Terrestres ou les phénomènes paranormaux... En pratique ça représente à peu près tous les scénarii de Conspiracy X, à l’exception près des luttes entre Aegis et le Livre Noir !
Evidement, il est déconseillé de le faire apparaître à chaque fois. Il ne faut pas perdre de vue que les Atlantes connaissent bien plus de choses que les deux autres organisations réunies, et ils ne s’impliquent que quand ils sont susceptibles de récupérer une information d’une certaine importance.
Deux scénarii présentés sur ce même site présentent exemples d’implications indirectes du Consortium dans les enquêtes des joueurs : "La course aux embryons" et "A bluish submarine". Ces scénarii introduisent un des atlantes du consortium (Edo Tyr’Alkaïr) dans ses recherches d’informations, et les ramifications d’entreprises ainsi que leurs activités à la limite de la légalité...


ANNEXES

Ici n’est présentée qu’une toute petite partie de la galaxie d’entreprises du Consortium. Il possède, en fait, énormément d’entreprises directement ou indirectement. Celles-ci peuvent aussi être situées hors des Etats-Unis, le Consortium est une puissance capitalistique majeure et mondialisée.
La complexité du réseau d’entreprises est destinée à masquer les propriétaires des entreprises...
Les sociétés H1, H2, H3...et H8 sont des Holdings, toutes situées dans des paradis fiscaux (Iles vierges, Bahamas, Monaco, Lichtenstein...). Le but n’est pas vraiment d’échapper aux impôts mais de cacher l’identité des propriétaires des holdings qui ne sont autres que les douze Atlantes du Consortium qui détiennent chacun 8,33% des Holdings. Le fait que les holdings soient situés dans des paradis fiscaux autorise les propriétaires à ne pas révéler leur identité, tout passe par des comptes à numéros. Il faudrait « hacker » les banques qui tiennent les comptes-titres des Atlantes pour savoir qui se cachent derrière ses comptes à numéro. La chose est assez difficile, les Atlantes ont eu un seul critère pour choisir leurs banques : leurs degrés de sécurité !
Ses holdings achètent des parts dans les sociétés qui intéressent le Consortium. Pour une société donnée, chacune des 8 holdings détient 9,99% des sociétés. En effet, la loi, dans les pays occidentaux, oblige un actionnaire à révéler son identité quand il détient 10% ou plus des actions d’une société, ici les holdings n’ont pas à donner leur identité cela représente une deuxième protection. Avec ce système, le Consortium est à l’abri des regards indiscrets. Les vingt et quelques pour cent restants sont du flottant qui se trouve en bourse et qui donc appartiennent à des tiers.
Le Consortium détient, par l’intermédiaire de ses holdings, à peu prés 80% de Atalante Petroleum et de Starting Blocks Company.
Atlante Petroleum est une société spécialisée dans tous les métiers du pétrole et de l’exploitation minière en général. Elle détient, entre autre, 100% des parts de Petrodock et d’Atlaco.

Petrodock : Société dont le siège est situé à Los Angeles. Elle est spécialisée dans la conception, la réalisation et l’exploitation de plate-forme pour le pétrole, le gaz... Elle possède des chantiers sur les deux côtes des Etats-Unis.

Atlaco : Société située à Dallas, elle est spécialisée dans l’exploitation pétrolière. Au niveau mondial, cette compagnie est un nain à côté des Shell, Total-Fina Elf, BP-Amoco, Exxon... mais c’est un indépendant puissant au Texas.

Starting Blocks company est une société qui a été chargée par le Consortium de prendre des participations majoritaires dans des sociétés innovantes (High-Tech) de divers horizons. Le Consortium est parfois amené à utiliser les laboratoires de ses entreprises privés. Dans ce cas la technique est toujours la même : les informations sont centralisées par le laboratoire du Consortium mais certaines taches sont déléguées aux entreprises. Ce sont des tout petits morceaux d’une recherche (de telle sorte que les ingénieurs des labos des entreprises ne devinent pas le projet entier sur lequel les Atlantes travaillent). Par exemple, les entreprises ne font pas de recherches sur des cadavres de Gris ou de Sauriens mais peuvent être amenés à travailler sur UN gène de Gris ou de Saurien en particulier...

Sun Tech : Société installée à Miami et qui effectue des recherches dans la robotique et les implants cybernétiques...

Start Inc. : Société située à San Francisco est spécialisée dans les recherches sur l’intelligence artificielle.

NetWare : Société située à San José spécialisée dans les réseaux informatiques et poursuit notamment des recherches sur les réseaux neuronaux.

Food Fetch : Société située à Détroit et spécialisée dans la recherche sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) et son application dans l’alimentation.

Hemer Medic : Société située à Atlanta et spécialisée dans la recherche de médicament et la cosmétologie.


>RECHERCHE HERMES : CONSORTIUM

28 documents trouvés. Résumé disponible.

> RESUME

// Résumé des connaissances d’Aegis concernant le groupe de pression connu sous le nom de "Consortium". //

C’est le dernier groupe découvert, en date, sur le terrain des organisations occultes travaillant dans l’ombre du gouvernement américain. Ses dirigeants, tout comme ses méthodes et ses objectifs restent extrêmement obscurs à l’heure actuelle. Les rencontres ayant eu lieue entre des cellules et des membres de ce Consortium se sont souvent terminées de manière violente. Il semble que les rapports entretenus entre le Consortium et le Livre Noir ne soient cependant pas meilleurs. L’appellation même de l’organisation laisserait cependant supposer son implication au niveau militaro-industrielle. Ce terrain étant celui de prédilection du Livre Noir, il est difficile de ne pas y supposer un lien...
Les rapports concernant ses activités restent confus. Elles semblent cependant clairement être orientées vers les phénomènes paranormaux, et le renseignement sur les races extraterrestres. D’autres rapports plus récents, et à confirmer, font état de l’implication directe d’individus Atlantes au sain de ce Consortium. Les connaissances accumulées par ailleurs sur les individus connus sous le nom d’Atlantes tendent à les présenter comme des individualistes forcenés. Ces informations semblants incompatibles, elles demandent à être confirmées.
L’obtention d’informations sur ce sujet est désormais une priorité pour toutes les cellules n’étant pas directement occupées par une mission actuellement. Il est vital de découvrir qui sont ses dirigeants et quels sont leurs objectifs.
Voir aussi : Mode d’action, fidélisation des agents
Bibliographie : rapports référencés


> HYPERTEXTE HERMES : MODE D’ACTION

// Basé sur les rapports de rencontre d’une cellule Aegis avec un groupe d’intervention du Consortium. //

A la suite d’une confrontation entre la cellule et un de leur groupe d’intervention, un des hommes du Consortium a pu être capturé vivant. Cet homme était nommé Steve Bryant. Les renseignements fournis ci-dessous proviennent d’entretiens que nous avons pu avoir avec lui au cours de sa détention.
M. Bryant était un criminel de petite envergure. Il a été recruté pour entrer dans le service de sécurité de la Sun Tech Industries par l’intermédiaire de l’association de réinsertion Working Together. Il faisait partie d’un réseau d’agents dormants constitué en cellules. Ces agents étaient contactés par un responsable pour des missions particulières quand le besoin s’en faisait sentir. Le responsable de M. Bryant était un dénommé Mike, mort pendant l’opération. Les payes, régulières, des agents, étaient gérées par Sun Tech Industrie, qui les enregistrait comme agents de sécurités. Cette découverte a permis une surveillance de l’entreprise, mais il semble que son personnel de sécurité se soit massivement réduit ces derniers temps. Le Consortium a effacé ses traces...


> HYPERTEXTE HERMES : FIDELISATION DES AGENTS

// Basé sur la capture de l’agent Bryant. La fidélisation des agents est assurée par une drogue inconnue. //

La détention de l’agent du Consortium Steve Bryant a aussi permis de découvrir la façon de fidéliser les petits criminels recrutés (voir mode d’action). Il semble qu’ils prennent tout au long de leur service pour le Consortium une drogue qui accrois leurs capacités de combats, leur perception et leurs réflexes.
La détention de l’agent Bryant a permis de constater l’extrême dépendance que provoque cette drogue. Des phénomènes de manques ont commencé à apparaître au bout d’une semaine. Toutes les capacités supérieures à la normale (physiques et intellectuelles) du sujet ont commencé à disparaître. Des crises de manque physique et psychologique sont apparues au bout de deux semaines. Et malgré tous nos efforts, le sujet est décédé au bout de trois semaines !
Des analyses effectuées sur la toxine prélevée sur le sujet Bryant ont permis de déterminer la structure du principe actif de cette drogue. Nous avons découvert une molécule à la structure complètement inhabituelle, comprenant des carbones à cinq liaisons, et autres aberrations scientifiques. Ceci nous permet d’affirmer sans aucuns doutes qu’il s’agit d’un produit de synthèse, vraisemblablement fabriqué par des gens ayant accès à une technologie qui nous est encore inconnue. Les implications de la nanotechnologie que suggèrent d’autres rapports sont une possibilité vraisemblable.
L’ensemble des analyses effectuées sur cette est joint à ce rapport. Les résultats confirment ce qui a pu être observé chez le sujet Bryant. Nous pouvons aussi affirmer avec certitude que l’effet addictif de la drogue se manifeste dès la première prise. Un individu qui n’en consomme qu’une seule fois devient dépendant de son fournisseur : le Consortium.
Pièce jointe : Rapports d’analyses, enregistrements comportementaux



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.