SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Dark Earth > Aides de jeu > Lieux > Stallites > Phénice
Contribuer

Dark Earth

Phénice

lundi 27 décembre 2010, par Bogue

Cet article est un recueil d’informations concernant le stallite immortel de Phénice. Vous y découvrirez ou redécouvrirez de nombreux lieux dignes d’intérêts pour vos parties.

La volière

En plein coeur de la Marche des Lumières (quartier des Prôneurs), la volière est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait.

La Volière aux Rapaces comme ils est bien connu est une caste dans la caste. Accéder en cette étrange confrérie qui prends ses sources depuis les fondations du stallite est un signe de réussite aux sein de la Première Coulée et même dans toute les autres.

Ici, on est fier d’élever ces majestueux oiseaux qui formeront plus tard les emblèmes de nobles familles phéniciennes.

La hiérarchie

Comme toute bonne caste qui se respecte, la volière possède son propre système hiérarchique avec ces lois et ses codes. La chose se divise en trois faction : Moineaux, Charognard et Rapaces. Lorsque l’on entre dans cette prestigieuse mini caste on est un Moineau et il devient alors tout à fait possible de pouvoir accéder aux autres stade. En terme de règle, cela se fait par cinq Points de Vécus déboursés.

En quelque sorte, les Moineaux sont les ouvriers de la Volière aux Rapaces et effectue tout ce qu’il y a de manuels et de moins honorifiques pour les plus hautes classes, cependant, bien que les conditions de travailles soient parfois difficile, être Moineau permet de savoir si la personne pourra monter dans la hiérarchie de la volière.

Les Charognards quant à eux s’occupent de superviser les Moineaux, recevant parfois des ordres des Rapaces, ils effectuent les tâches moins sommaires que des Moineaux, par exemple, lorsque une mort non justifié d’un oiseaux sera connu, c’est eux qui se chargeront de faire l’autopsie de l’animale. Pour tout dire, les Charognards sont assez indépendants et reçoivent malgré tout peu d’ordre de la part des Rapaces, de plus, ils s’occupent aussi des choses intellectuels comme la rédaction d’ouvrages sur l’étude des rapaces, le comportement des oiseaux.

Les Rapaces s’occupent de la répartition des tâches à travers la volière de façon à ce que tout le monde des occupations égales tout en vaillant bien sûr que celles-ci soient dans les cordes de la hiérarchie en question. Les Rapaces qui forment des sortes de politiciens occupent beaucoup une place administrative tout comme le fait qu’ils se débrouille avec la comptabilité mais aussi des relations inter volières notamment pour l’achat de quelque oiseau. En effet, même la vente d’un rapace demande beaucoup de marchandage de la part du client et du vendeur, car chaque oiseaux ici est unique. Chacun est un symbole de fierté, de triomphe, de force.

À l’intérieur même des Rapaces ont compte trois divisions dont deux sont composées de plusieurs membres et la dernière d’un seul, le chef suprême en quelque sorte. Donc, nous retrouvons six Faucons, trois Harpies et un Aigle.

La campagne électorale

En même temps que le début du Plan celle-ci à lieu et on élit à la fin de cette période les candidats. Attention, pour cette caste annexe l’électorat se fait à huis clos entre les membres de la Volière aux Rapaces.

Le système électoral se présente de manière à ce que ce soit toujours les même Rapaces qui reviennent, cependant, ce mécanisme est fait de manière à prévoir que les Rapaces des diverses sous divisions accèdent à un grade un peu plus haut. En gros, à moins que les électeurs choisissent une d’autres personnes pour les différents postes, il n’y aura en gros qu’un seul nouveau candidat, et ce sera le tout premiers des six Faucons.

L’Aigle quant à lui à moins d’être très apprécié et restera donc à son poste par ce fait même, deviendra alors un Doyen. Laissant sa place à un autre personnage, il quittera définitivement les affaires de la Volière aux Rapaces et jouera le rôle de " conseiller d’état " dans les familles nobles de la Première Coulée moyennant un très bon salaire. Mais le Doyen ne fait pas qu’officier pour une seule famille, il travail pour tous et ce jusqu’à sa mort, il est le personnage qui sera le plus proche des secrets de famille voir parfois les réglera ou les envenimera pour des raisons économiques.

Il est possible qu’il ait plusieurs Doyens, mais cela complique parfois des situations épineuses, surtout quand deux conseillers sont d’avis opposés, n’ont pas la même façon de voir les choses.

Le quartier des faiseurs

Grande Marche, quartier des bâtisseurs. Les inventeurs, les ingénieurs de Dark Earth, sont très particuliers et très soudés entre eux.

Les Armateurs

L’Armaison

C’est l’endroit où vivent et travail les frères jumeaux Yull et Yann. Elle est la plus grosse bâtisse dans la rue des Armateurs. Ce baroque édifice fait sur d’anciennes fondations de l’Avant se divise en fait en plusieurs " maisons " que l’on nomme en tout l’Armaison, la maison des Armateurs.

Chacune de ces petites maisons est fondée séparément et reliée par des escaliers on en compte quatre et celles-ci donnent sur toutes la rue. Les deux plus petites d’entre elles sont utilisée par les propriétaires de l’Armaison. La plus haute et la plus grosse d’entre toutes est usée pour tout ce qui est de remplacer un membre manquant. Finalement la plus petite des maisons est utilisée pour le tatouage.

De nombreuses issues secrètes percent l’Armaison, et toute sont lourdes de secrets. Par exemple ce Kaïd déchu qui a trop de dettes et qui s’es refait le visage, ou encore se Prôneurs désirant masqués des plaies qui le mettraient en disgrâce dans sa caste.

Et puis il y a aussi le sous-sol non moins secret que le restant. C’est ici que, fourni par le Konkalite, on greffe les cristaux à des bannis, c’est dans ce sous sol relié au labyrinthe qui se trouve sous le Quartier des Faiseurs que l’on remodèle les visages estropiés par l’illégalité…

Les boutiques du Quartier des Faiseurs

La Maison des Marcheurs

La Maison des Marcheurs est un peu tout et rien. Construite il y a de cela peu de temps juste à coté des remparts séparant le Quartier de Faiseurs et les Échafaudages, la Maison des Marcheurs est aussi bien une boutique pour Marcheurs où l’on retrouve de tout pour la Marche (sauf des armes) ; un bar où seul les Marcheurs sont admis ; une hôtellerie où on peut espérer avoir au moins une chambre et une paillasse pour dormir une nuit ; une maison des transports à l’instar de celle de la Halte Nord, là, se trouve aussi bien animaux que véhicules de Marche ; un petit lazaret où des Marcheurs victimes de la crachetou et autres maladies de l’Obscur sont au moins un peu inspecté.

Outre le matériel, le contenu de ce lieu, la Maison des Marcheurs est un lieu très sobre et rien d’artistique ou de quoi que se soit d’autre y est exposé l’établissement semble surtout visé l’efficacité.

Attention, la Maison des Marcheurs est un peu le marché aux puces du coin aussi. Il est tout aussi possible de faire un occasion que de se faire escroquer. En effet, la plupart du temps, les vendeurs ne savent même pas combien vaut exactement ce qu’ils vendent. D’autres vont attirer l’attention de plusieurs clients sur le même objet et organiser une enchère improvisée...

La taverne des Bricolos

Sous ce nom, se cache une auberge rassemblant bien des Antéquaires, Inventeurs et autre Faiseurs. C’est un lieu où l’on discute surtout de mécanique en vue de bâtir de futurs projets dont la grande majorité n’aboutiront jamais...

La taverne des Bricolos a été construite à partir d’un ramassis de véhicules de l’Avant tel que des camions et des bus. Le tout a été savamment empilé de façon à offrir de l’extérieur une façade très pittoresque mais qui mystérieusement tient depuis déjà longtemps. Les murs de la bâtisse sont tapissés de dessins d’un artiste anonyme mais talentueux décrivant les exploits des premiers Bâtisseurs du stallite lorsque la construction de Phénice débuta. C’est sur des sièges d’ancien véhicule que l’on peut parfois prendre place, mais ces derniers sont réservés aux habitués.

C’est aussi le lieu privilégié de tout les trafiquants qui cherchent à récupérer quelques objets de l’Avant dont ils pourraient faire bon usage. Dans la taverne, se joue parfois des "complots mécaniques" organisés par le réseau des Antéquaires. Sous des airs bons-enfants d’intellectuels naïfs, les Antéquaires sans scrupule ne sont jamais loin...

Un endroit de prédilection pour les Contrefeux bien sûr, où Mademoiselle vient écouter un peu se faisant passer par une orpheline auprès de l’aubergiste. Bien des arrestations ont eu lieu et des Antéquaires ont disparu pour ne plus jamais être revu.

Parmi les personnalités courantes de l’auberge, on retrouve Borodin le conteur qui manque rarement de raconter quelques unes de ses péripéties imaginaires dans cette taverne où il trouve un assez bon publique. Yul et Yann font leur entré parfois. Leurs visites sont en général discrètes et on les soupçonne d’être sous quelques histoires brumeuses avec le réseau des Inventeurs, d’ailleurs ce n’est pas rare de les voir dans l’Inventorium avec Ethera, mais la veuve s’aventure rarement chez les Bricolos.

Tharek, une force de la nature qui fait office de videur lorsque l’ambiance d’une soirée devient trop agité. Maintes fois on l’a remercier de ses services lorsqu’il dégagea des Contrefeux trop curieux... Larco, un Fouineur dont la renommé n’est plus à faire quant à ses talents de Faiseurs. C’est un personnage très volubile, mais lorsque vient le temps de parler de lui, Larco devient alors très silencieux, voir s’esquivera de la conversation. Mais n’oublions pas évidemment le patron des lieux, Sylp.

La serrure

Le plus grand atelier de serrurerie de la Grande Marche (quartier des bâtisseurs).

Sans aucun doute, la Serrure est le plus gros bâtiment de tout Phénice, bien à l’image de son propriétaire Double-Tour, la Serrure accueille un grand nombres d’employés, mais surtout les lieux sont reconnus comme étant l’endroit où l’on fabrique les meilleurs portes tout comme les meilleurs serrures et ce, à travers tout la Roke.

Outre ses fonctions économiques quant aux emploie qu’elle génère, la Serrure est aussi une des boutiques parmi les plus efficaces dans tout le Quartier de Faiseurs. Plus que cela, la Serrure s’est organisé en un étrange hôtel-restaurant pour toute les classes sociale. En effet, cette " boutique " est un véritable labyrinthe où l’on y retrouve de tout et le tout est divisé en plusieurs étage qui sont réservés par ordre de richesse.

Le sous-sol, lieux sombres et l’endroit, bien que sobre, n’est jamais omis, on trouve toujours quelqu’un pour travailler à n’importe quel sorte de choses. En fait, il y a deux sous-sol, le plus profondément enfoncé dans la terre est réservé au personnel et plus particulièrement à la construction de porte et de serrure.

Si la bâtisse elle-même est si grande c’est parce qu’elle est divisée en deux, une partie pour les employés encore un fois ainsi que le service de l’hôtel-restaurant tel que serveur ou encore cuisiner, et des chambres pour la classe moyenne.

Finalement et non le moindre, c’est le Dôme de Lumière. Un des plus magnifiques endroit que l’on puisse voir partout à travers le stallite. En effet, tout l’étage repose sur la construction d’une grande coupole de vitraux aux airs tous plus baroques les uns que les autres. Dans le Dôme de Lumière tout est fait pour laisser la lumière pénétrer d’une manière ou d’une autre. En effet, de gigantesque miroirs sont installés partout dans diverses salles annexes pour non seulement refléter la lumière, mais aussi réchauffer l’étage durant le Frige.

La Serrure a été fondé sur une base surélevé de tel manière que lorsqu’on se trouve dans le Dôme de Lumière le tout Phénice est alors visible et l’on a plein vue sur l’Obscur.

L’inventorium et les réseaux d’inventeurs

Grande Marche, quartier des Bâtisseurs. Les inventeurs, les ingénieurs de Dark Earth sont très particuliers et très soudés entre eux. MJ only !

Les Anges Mécaniques

Ils sont l’une des factions du Réseau d’Inventeurs à Phénice. Plutôt que de pousser sur le côté intellectuel de l’Avant et de ses artefacts, ces derniers sont plus du genre à enclencher des actes terroristes en vu de déstabiliser un peu plus le pouvoir de Prôneurs face aux reliques sacrés. Comme beaucoup d’Inventeurs, les Anges Mécaniques sont chacun athées et déteste par dessus tout le culte de Solaar.

Cependant, il faut bien reconnaître que leur rôle est pourtant pacifique. Outre la belle collection d’armes que ces derniers gardent dans leurs entrepôts secret du Quartier des Faiseur, la faction voit un avenir technologique pour Phénice. Orientés sur les forces mécaniques de l’Avant pour un futur plus sain à bien des niveaux.

Mais les Anges Mécaniques sont encore une faction pourtant jeune, cela ne fait qu’un an que cette dernière existe et Broos, le leader des anges et parfois incertain de ces agissements…

En fait, les Anges Mécaniques se démarquent surtout par le fait que leurs pensées sont révolutionnaires et que c’est ce qui fait d’eux les plus remarqué parmi la mosaïque de réseaux et autres factions qui se dissimulent dans le réseaux d’inventeurs.

Ressources

Les Anges Mécaniques comptent beaucoup d’armes pour la jeunesse de ce clan, pourtant, malgré leurs nombreuses excursions dans l’Obscur, les anges ne gardent que peu d’artefacts de l’Avant en raison du fait que la majorité de ce qui est trouvé est tout de suite offert à la communauté bien souvent reconnaissante.

Relation

On ne compte pas seulement des lieux intéressant comme l’Inventorium parmi les fréquentation du clan, nous retrouvons la ceinture de Nux, quartier sulfureux très appréciés par les membres du gang pour les combats qui s’y organisent. Les Écharpes Pourpres pour les idées révolutionnaire qui surgirent il y a longtemps de cet endroit. Finalement pour Phénice, on retrouve la Ferraille, lieux originaire du chef des Anges Mécaniques, Broos.

Dans l’Obscur cependant, les relations ne sont pas aussi nombreuses hormis peut-être le fameux Léonide qui est un bon ami de Broos. Celui-ci se trouve à être très bien affilié à la Confrérie Léonide.

Personnalités

Broos

C’est lui le leader des Anges Mécaniques. Originaire de la Ferraille, issu d’une pauvre famille de Fouineur, Broos a toujours su bien se faire démarquer des autres enfants de sont âge par son tempérament dissipé tout comme ces talents d’agitateur.

Avant d’être ce que l’on sait à présent, il fut détrousseurs de poches dans bien des quartiers du Stallite Immortel pour rapidement changer de métier, guide des bas fonds dans beaucoup de quartier là aussi. Et puis, le pauvre agitateur se fit remarquer à bien des fois par la Milice, pour être plus tard fiché par les Furets, mais devrions nous mentionné que Broos fut exproprié de ses biens, condamné à vivre comme un itinérant pendant deux années ?

À plusieurs reprises il fut chef de gang et bien souvent à l’origine de sanglante guérilla, ce n’est pas pour rien non plus que le pauvre Broos fut souvent suspectés. Mais son talent à défié nombre de filatures lui valu le surnom de " Caméléon " tout comme le fait qu’il a réussie à séjourné dans la Fourmilière ce qui fut considéré comme un exploit pour beaucoup des siens.

C’est à l’âge de vingt quatre ans que Broos décida d’en finir avec cette vie superficielle pour finalement devenir un vrai leader d’une faction indépendante parmi le Réseaux d’Inventeurs. Mais pour combien de temps encore ?

Dhanrys, insatiable bricolos

Petit et tenace, Dhanrys avec sa bonne tête de fouine est le meilleur bricoleur de tout les Anges Mécaniques. Ce qui l’a surtout attiré au sein de cette branche du Réseaux d’Inventeurs ce sont les idées révolutionnaires proférées par le leader du groupe, Broos. En effet,

Dhanrys est un bien vieil ami de Broos, c’est il y a vingt ans, alors que tout deux s’étaient rencontrés comme agitateur sur un chantier dans le quartier des Écharpes Pourpres. Et puis il y a aussi que notre ami Dhanrys doit une dette de vie à Broos alors qu’il y a bien longtemps de cela, Dhanrys était un pilleur de ruines de l’Avant. Le destin du Fouineur allait être scellé quand il fut rattraper par des Gardien du Feu trop zellés et bientôt le bricolos allait être tué sur le champs. Broos parvint à sauver son ami en tuant lui même l’un des Gardiens du Feu dans un duel, l’autre à juré de venger son ami et cherche toujours la trace de Broos…

Passionné par la mécanique, Dhanrys a passé son enfance dans les Vertiges à bricoler tant qu’il pu, ce dernier, adolescent, fut l’initiateur de ces fameux cervolants que l’on peu voir outre le quartier des Échafaudages. Mais Dhanrys est déjà un agitateur et ces idées révolutionnaire lui vaudront le courroux de son père qui n’accepta pas du tout cela., c’est ainsi que le futur membres des Anges Mécaniques fut exploité à tort et à travers par les Bâtisseurs des Écharpes Pourpres. Plus tard, beaucoup trop vagabond pour s’offrir une vie stable, Dhanrys erra à travers le Stallite Immortels occupant diverses tâches, Tantôt ramasseur de neige dans les Brumes, une autre fois participe à des meetings organisés par les Écharpes Pourpres ou encore instruit par Ruffon le Chauve aux arcanes de la lecture.

Dhanrys

Capacités :

- Agilité 3 : Grimper 2 ; Camoufler 1
- Force 2
- Hargne 2
- Prestance 1 : Impressionner 1
- Résistance 3
- Sens 3 : Observer 2 ; S’orienter 1
- Trempe 3 : Motiver 1 ; Résister 1

Aptitudes :

- Arts Martiaux 2 : Piochard 1

- Communication 2 : Marchandage 1

- Érudition 2 : Avant 1, Coutumes Fouineurs 3, Lettres 4

- Relation 2 : Quartier des Faiseurs 3, l’Inventorium 2, les Écharpes Pourpres 4, les Brumes1, Contrefeux -2, Broos 4

- Technique 3 : Antech 1, Lumière 1, Métal 3

- Survie 3 : Ruines 3, Souterrains 2

Caractéristiques :

- Statut : Larve
- Vie : 13
- Énergie : 8
- Armes : Piochard dommages +3
- Armure : néant

Possessions : Piochard, casque avec éclairage au rueg intégré (indice 1), matériel d’escalade, de quoi écrire

Le ghetto oriental et les Susanos

Le seul quartier véritablement dangereux de la Grande Marche (quartier des bâtisseurs). MJ only !

Fondés par Darko et sa sombre compagne, c’est aux mythes de Cuultahs que les Susanos adhèrent. En effet, les Susanos sont plus qu’une secte, c’est toute une religion, ou plutôt une faction d’une
religion (voir religion des gisements des Dextres de Sinople), une menace qui pèse constamment sur le stallite de Phénice.

Les Susanos sont et ne sont pas une faction à part dans le stallite. D’une part, ces terroristes sont des agents indépendants mais d’un autre coté ils sont le statut d’une hiérarchie autre que celle que les
adeptes de Cuultahs peuvent atteindre, et forment par ailleurs une hiérarchie dans le statut lui même que seul les asiatiques peuvent percevoir.

Tout d’abord, asiatiques comme célestes de race non orientale
peuvent passé les trois premiers stades que les croyants exécutent en général, c’est à dire la Larve, la Chenille et la Nymphe. Les célestes eux restent aux troisième et deviennent ainsi des moines du clergé de Nux.

Mais dans le secret, après avoir terminé son statut de Nymphe, l’asiatique peut désormais accéder aux stades supérieur, c’est à dire devenir un Susanos, un Presque-Hannge. Tandis que les Nymphes occupent un poste spirituels, les Susanos sont en quelques sortes les inquisiteurs, les agents actifs qui exécutent les consignent donné par le clergé du Cuultahs.

La hiérarchie

Tout d’abord, la personne choisit d’entre les meilleurs Nymphes asiatiques devient un Susanos, c’est à dire un Presque-Hannge. Par là on veut dire qu’il va bientôt atteindre le stade suprême du Cuultahs et en même temps qu’il incorporera une secte, une faction à part entière sans pour autant perdre ses origines religieuses.

Alors, le Susanos frais émoulu sera lui-même dirigé par un supérieur, un Assnou, plus communément appelé sous le surnom de Osou. C’est celui qui reçoit les ordres des supérieur du clergé, c’est à dire les Nymphes. Certes, on peu considérer qu’il est quelque peu dégradant de recevoir des ordres d’une Nymphe en sachant qu’elle n’est peut-être pas de la même race que nous et en même temps de savoir que c’est un grade inférieur puisque c’est celui que l’Assnou a quitté.

Ce n’est pas tout a fait vrai puisqu’un Assnou a droit de déformer à sa guise le devoir donné par la Nymphe, tout en dirigeant ses hommes, les Susanos, pourvu que la tâche soit faîte. Ainsi, l’Assnou va devenir le mythique et secret Hannges.

C’est à dire que physiquement il va posséder désormais de véritables ailes et sont corps sera façonné pour les recevoir. Attention, les Hannges sont inconnus et leur existences est tenue archie secrète, de toute manière, quand il a atteint ce stade, un Assnou a assez d’opium dans le sang pour faire délirer deux Oliphants !

Les Hannges

Morts. Ils n’ont plus rien à voir avec la vie. Ils sont ce qu’ils sont et font ce qui leur plaît.

Malgré tout, on considère que les Hannges ont sur eux un fardeau : eux., L’ancien eux qui est désormais considéré comme mort mais qu’ils portent telle une vieille carcasse horrible et que personne ne voudrait voir de toute façon…

En même temps que d’être de terribles tueurs ils sont de redoutables espions. De plus, leur apparence devient tellement terrifiante (dans le sens d’impressionnante) qu’on ne voudra jamais les voir.

Comme tels, les Hannges n’ont pas de pouvoir aucun droits de veto ni quoi que ce soit. Pour ce qui est de cela, l’Hannges a tout perdu en devenant ce qu’il est désormais. En fait, ces êtres jouent un grand rôle de tueurs, parfaitement sanguinaires, d’allégories vivantes pour cette religion complètement détraquée et d’interprètes.

En effet, avec toute les mutations génétiques et les drogues ingérées ils sont devenus complètement cinglés et déforment la réalité avec un talents que même tous les meilleurs Illuminés de Phénice n’arrive pas atteindre à égale puissance !

En fait, ce ne sont plus des humains aux sens propres et impropres du terme.

Voyons donc leur façon de se reproduire. Il faux déjà savoir que le peu d’Hannges qui volent dans le sombre ciel de cette planète malade est hermaphrodite. Il n’y a pas copulation, seulement éjaculation, est encore on est optimiste lorsque l’on dit ceci, l’éjaculation n’est même pas composé de spermes mais c’est un gaz semi-visqueux expulsé par le pénis.

Pour se reproduire les Hannges se fixent un " éjaculateur " aux parties génitales masculines, lorsque vient la saisons de rut, leur métabolisme est fait de telle manière qu’il éjacule sans copulation. La substance extraite du pénis va dans des tuyau fixé au bout de l’éjaculateur. À l’extrémité de ces derniers sont installés deux masques respiratoire.

Attention, ce ne sont que les Hannges qui pourront alors respirer ce qui va en sortir. Le gaz inhalé vont devenir alors la matière reproductrice et mettront enceinte les deux Hannges qui ont respiré l’éjaculation puisque ces derniers sont hermaphrodites.

Ainsi la période de gestation est de neuf mois, pour l’instant aucuns bébés d’Hannges n’a encore vu le jour.

En tout, il n’existe que sept Hannges extrêmement bien cachés et dont l’incroyable adaptation à l’obscur fait qu’ils peuvent fuir à tout moment le Stallite Immortel.

Les Hannges n’ont aucuns chef et ne sont pas chefs, mais sont considéré en quelque sorte comme des dieux secondaire à Null la déesse de la nuit. Leur rôle est cependant d’une grande importance car ils sont les faiseurs qui détruiront cette partie du monde contaminé par un dieux de lumière pourri.

Et cette terre, la Roke, en putréfaction sera une excellente base pour Null, quand le stallite de Phénice sera débarrasser de la vermine blanche, et laissera la place aux asiatiques…

Cuultahs est anti-femme, Les Hannges tuent à ce propos beaucoup dans la gent féminine, c’est pourquoi certain crimes Susanos particulièrement odieux se remarquent par des utérus arrachés ou encore des fœtus laissé au charogne à toutes les pourriture de ce bas monde…

Une autre menace terrible semble peser sur le Stallite " Immortel "

Les buts

La purification semble être le grand fondement de tout les buts. Violent à l’extrême, ils n’hésitent pas à tuer tout ceux qui les gênent. Pour eux, les Susanos sont les seuls êtres dignes de Sombre-Terre.

Le restant n’est qu’un vague ramassis, des larves qui se traînent dans une boue engendrer par un dieux auquel le restant de cette pauvre humanité d’une autre race, d’une évolution inférieure, croît.

Le stallite doit leur appartenir et peu importe le moyen pour atteindre cet objectif. Pour le moment, cette société secrète agi surtout dans le Ghetto Oriental pour commencer par purifier leur propre communauté, au moins débuter par la seule race digne dans se stallite.

Il n’est pas rare que les Susanos soient derrière les combats clandestins qui s’organisent la nuit. En effet, le Gisement des Suppliciés recèle nombre de shankréatures, une véritable mine d’or pour la terrible secte. Les combats contre ces monstres sont organisés de façon à savoir si le combattant est digne d’être un asiatique, digne de peut-être devenir un disciple des terrifiants Susanos.

L’empire

Quand le Ghetto Oriental s’édifia, les ancêtres de Darko était en avance sur leur temps. C’est de père en fils que la tradition d’être un Illuminé s’est transmise dans la famille Lang. Hors, dans ses interprétations peu orthodoxes, Laoo, le plus vieil aïeuls de la famille Lang, avait déjà songé au fondement des Susanos et d’une multitude de sectes dans le ghetto.

Plus tard, Darko reprit les travaux de sa famille, ce n’est que quant il fut bannis qu’il mit tout ce qu’il avait songé à exécution en se plaçant comme le leader du culte de Nux dans le Gisement des Suppliciés. Peu à peu, les Susanos prirent une telle ampleur au sein du Ghetto Oriental que d’une façon ou d’une autre ces derniers sont à l’origine de toute les sectes du ghetto en question et toutes se base sur le mécanisme du culte de Nux.

En gros, toutes les sectes sont affiliés aux Susanos et ces dernières ont prêté allégeance aux terroristes extrémistes. Dès lors que les Hannges déploieront leurs ailes, le coups porté à Phénice sera plus ample, ce n’est pas une faction qui s’en prendra aux dirigeant, mais toute un quartier au complet !…

Les Pétrifiés

Les Affres, sans doute le quartier le plus terrifiant de Phénice (première marche, quartier des fouineurs).

Les Pétrifiés sont les membres de la troupe qu’a monté Pettruci, le duc du silence. Mais l’histoire des Pétrifiés est celle de Pettruci, l’histoire de son entré dans la folie ; remontons donc quinze ans dans le passé et même avant.

Pettruci n’a pas de parents, on l’a abandonné à la Halte des Ombres mais pire, personnes et pas même sauf lui ne le sait, Pettruci est un Sombre Fils. Alors l’enfant est rapidement devenu un Fouineur pour finalement échouer dans la Ferraille. C’est là que plus tard qu’il devint un membre de la troupe du cirque d’Orchaos sous les ordres de Zoungaro. Et puis l’amour le frappa quand il rencontra Petra, sa douce compagne.

C’est justement elle qui brisa la mince frontière qui séparait le bien du mal chez cet être tourmenté. En effet, Petra avait un père atteint d’une maladie aussi étrange que mortelle et pour pouvoir payer les nombreux guérisseur affairé autours de son pauvre paternel, Petra s’était prostituée et ce, même avant de connaître son amour, Pettruci, le mime du cirque.

Quand ce dernier l’apprit, il tomba dans une rage folle et tua par le fait de ces sombres pulsions Petra ce qui déclencha alors tout ce qui il y avait de plus sombre et triste à l’intérieur de lui même. Dans sa furie, il tua aussi tout les ami de son amante et partie sans autres formes de procès se perdre à travers le stallite.

Maintenant un criminel recherché, le duc du silence n’eut d’autres choix que de se réfugier dans le Mausolée et échapper aux autorités. Grâce à son charisme, Pettruci regroupa avec lui tout les fous, les exclus de la société, ce dont on ne voulait à cause de leur comportement par trop criminelle. Et puis il s’enferma à tout jamais dans la décadence de son imaginaire totalement tourmenté par la haine et la tristesse. Outre les Pétrifiés qu’il venait alors de créer, ses relations s’étendaient et s’étendent plus loin. En effet, Hector Meuldheryme et Zoungaro devinrent ses associés. Chaques tueries, chaques raids organisés contre les Foyers étaient devenu une pièce de théâtre, une fabuleuse mise en scène où l’on retrace le chemin d’un esprit des plus tordu, travaillant de connivence avec le fameux Null que personne n’a encore physiquement vu.

Des cannibales, Tous autant qu’ils sont, les Pétrifiés mangent leur victime constamment humaine eux qui n’ont plus de langue, et affectionnent plus particulièrment les enfants, et le tout parfois fourni par le Passeur de Mort qui veille bien sagement à la santé moral des Phéniciens, tandis que Pettruci écoute les grondements du volcan dans ses galeries souterraines du Mausolée…

Le quartier des Echarpes Pourpres

Les quartiers phéniciens sont de véritables petits stallites. Première marche, quartier des fouineurs.

Les Syndicats : Les Décharpés

C’est une unité spéciale formée à l’intérieur des Syndicats pour pouvoir faire face aux agressions terroristes des Écharpes Pourpres. Egor Kyn qui en est le chef de cette section a recruté tout les Gardiens du Feu au chômage ou encore un peu louche, qui aurait fait fit de violence ou parfois un peu corrompus…

Généralement et par extension, les Décharpés agissent beaucoup dans les manifestations qui pourraient déstabiliser le pouvoir des Syndicats au sein du quartier des Écharpes Pourpres. Milice local, Milice de la terreur, les Décharpés qui ont parfois un penchant pour l’alcool n’hésitent pas à se montrer agressifs ou encore à devenir vraiment violent surtout quand il s’agit des Écharpes Pourpres…

Financés en secret par les Bâtisseurs, les Décharpés sont surtout là pour maintenir l’ombre des Bâtisseurs qui pèsent sur ce quartier par l’intermédiaire des Syndicats. En fait, le but des Décharpés est très simple, éliminer toute menace des Écharpes Pourpres pour laisser enfin la place aux Bâtisseurs qui ne demandent que cela…

Les Secrets

Une histoire de famille…

Rob Krasny n’est plus désormais le fier leader des Écharpes Pourpres tel qu’il y a vingt ans. En effet, désormais il mène le Gang de Noctus constamment en relation avec diverses cellules des Écharpes Pourpres sans que pour autant les membres de ces cellules ne soupçonnes sa véritable identité.

C’est il y a cinq ans. À cette époque, Krasny était le leader tant admiré, le Prôneur qui avait tant su amasser les foules dans le quartier de Écharpes Pourpres. Cela ne se fit évidemment pas s’en attirer les foudre de nombre de Prôneur et autres Bâtisseurs.

Depuis déjà bien longtemps, Rudor Skanzig se chargea de mettre Rob hors de la circulation, ou plutôt se fut le fils de Rudor qui s’en chargea, Sedak Skanzig. Rob Krasny ne fut pas tuer, mais les membres de sa bandes oui, et lui horriblement mutilé au visage. Pour sauver le peu d’honneur qui lui restait alors, Rob Krasny devint le leader du Gang de Noctus attendant ainsi son heure, l’heure de la revanche qu’il fera tomber sur Sedak et Skanzig qu’il croyait être son meilleur ami il y a longtemps de cela.

Vingt années plus tard encore, Rob eu un fils avec Malena Sambre. Jeune et fougueux, Rob voulu défier les lois instaurer par les Prôneur quant au temps de Nux que Krasny trouvait parfaitement ridicule. Malena, séduite par la personnalité de son amant lui donna un fils neuf mois après. Pauvre enfant, on dû l’abandonner face à la triste réalité, le temps de Nux trop cruel attira trop de regards sur le couple.

Le fils que jamais ne connaîtrons les parents fut abandonné à son triste statut d’Enfant de Nux, mais Rob jura que l’honneur de son fils serait vengé et le Temps de Nux annihilé. En cette époque là, dans la bande de Rob se trouvait un certain Skanzig. Celui-ci avant d’être le Furet que nous savons, était chargé de nombreux idéaux quant au actions des Écharpes Pourpres. Mais tout bascula quand le futur Furet appris ce qui était arrivé au couple de Rob et Malena. En effet, c’était la première fois que Skanzig appris que celle qu’il aimait était amoureuse d’un autre, cela lui fit bien évidemment un choc énorme puisque de nature très jalouse.

Un fantastique plan de vengeance s’engrena dans la tête de Rudor. Maintenant au courant de la triste nouvelle, il s’empara du fils de son meilleurs ami, de son frère, pour que ce dernier soit le premier homme de main de sa troupe de Furet. Faire de l’enfant de Rob un tueur parfait, le premier de sa troupe, le meilleur : Sedak Skanzig.

Vingt ans plus tard Sedak mieux connu sous le nom Seskan, il devint ce qu’escomptait son faux père, le tueur du père biologique et le meilleurs homme des Furets après Rudor. Formé pour infiltrer, Seskan n’eut aucun mal à éliminer les hommes de son père et presque réussir à tuer son père biologique.

Et ce fut ainsi que Malena appris que son amant était une véritable Écharpes Pourpres, bien plus que les discours auxquels elle avait déjà assistée. Malena ne put supporter la vérité et brisa le cœur du pauvre Krasny quand elle le quitta alors.

Mais depuis longtemps déjà Sedak a découvert ces origines d’Enfant de Nux, depuis qu’il a l’âge de comprendre de tels choses il ne peut supporter le culte de Solaar, ne peut supporter le silence des phéniciens face à cela , c’est pourquoi il a lui-même décidé de devenir une Écharpe Pourpre et peut-être offrir un avenir meilleur pour le Stallite Immortel. Mais bien sur, son père Rudor n’est pas au courant de l’entrée dans la clandestinité de son fils bien aimé…

Toujours amoureux, Rob attend son heure, attend de pouvoir regagner le cœur de son aimée et peut-être y comprendre quelque chose…

Assamdyr, le prisonnier du Mausolée

Anciennement, Assamdyr était un sculpteur de grand talents reconnu pour nombres de ces œuvres même dans les plus hautes marche et ce, dans diverses stallite. Mais bientôt, l’artiste fut emporté par le démon de la gloire. En arrivant à Phénice il décida alors de tenter un tout nouveau style artistique dont il sera le funèbre initiateur plus tard. En effet, il décida de voler divers corps pétrifiés dans le vieux magmas du volcan.

Cela ne tarda pas à ce que l’homme se fit reconnaître par les autorités quand on découvrit de nombreuses statuts dans sa demeure à Phénice. " Séance ajournée ! ". Contre un œil Assamdyr pu acheter les juges trop sévères. Mais ce n’est pas lui qui l’a choisi, en effet une très singulière pris la décision à sa place pour que le sculpteur renégat soit libéré. Constamment, son sauveur pour le peu qu’Assamdyr peut voir de lui porte un masque et jamais l’artiste n’a pu déterminer son sexe.

Sa vie ne lui appartient plus désormais, vivant sous le Mausolée du quartier des Affres, pour récupérer la douce liberté, amante de la vie qu’il ne reconnaît plus, il lui faut composé avec son savoir faire pour son étrange mécène qui le loge et le nourrit bien pauvrement. Alors, en liaison avec la Troupe du Silence, de nombreux vole de ces statuts se font à bien des reprises dans le même mois. Et cette personne masquée lui dicte tout les jours ce qu’il faut faire, ce que le pauvre Assamdyr doit réussir pour regagner la liberté : une saga. En effet, avec les statuts qui lui sont donné, il écrit en dimension la vie de son ravisseur, un fantastique chef-d’œuvre qu’il a débuté il y a de cela sept ans et qui n’en fini toujours pas. Peu à peu, le sculpteur renégat malgré lui découvre la vrai nature de son démoniaque mécène…

L’Assomoir et le cabaret lumineux

L’Assomoir se trouve dans la Première Marche dans la quartier des Fouineurs. C’est un quartier dans lequel les alcools font plus de mal que l’obscur.

Comme de nombreux cabarets, celui-ci se trouve sur la rue des Zigzags. S’il est ainsi nommé ce n’est pas parce qu’il est le plus voyant, c’est parce que ce cabaret compte plus de prostitués que n’importe quel autre dans tout l’Assommoir. Mais c’est aussi l’un des établissement des plus louches, et le cabaret compte plus qu’une simple façade qui fait face à la rue. Le Cabaret Lumineux fut l’un des premiers bâtiment construit à Phénice par nul autre que les premiers membres de ce qui sera plus tard le Clan du Padre. Au fondement du stallite, le quartier de l’Assommoir ne possédait pas encore un tel nom et il n’aurait point eu les mêmes fonctions qu’à présent. En effet, l’Assommoir était autrefois destiné comme étant un grenier pour les Nourrisseurs de maintenant.

C’est donc dans ce but de conservation alimentaire que fut construit le Cabaret Lumineux. Autrefois, alors que les survivants étaient plus proches, se souvenaient mieux des technologies de l’Avant, c’est ici un trésor de technologie qui s’offre aux visiteurs quant à la construction des caves.

Laissé à l’abandon pendant longtemps, le clan du Padre a repris ce qui appartenait logiquement à leurs ancêtres. Ainsi, on tenta de rétablir toutes les œuvres techniques d’autrefois mais cette fois-ci dans un but différent : la contrebande.

En fait, le Cabaret Lumineux se divise en deux parties. Le rez-de-chaussée est utilisé pour et par les clients et les employés mais les caves quant à elles sont strictement interdites. Pour tout dire, elles sont introuvables et ce n’est que le tenancier qui connaît la porte dérobée qui permet d’accéder aux fameux endroits plus quelques membres important du Clan du Padre.

Ses caves qui forment toutes ensemble un véritable labyrinthe où tout est organisé de façon à répondre aux demandes clandestines du clan. On retrouve donc drogue, alcool, objets non déclarés de l’Avant, armes en tout genre détournées, des ustensiles scientifiques. Ici, se tiennent des réunions, des interrogatoires (une salle a même été aménagée à cet effet), et un appartement pour le tenancier. Bref, c’est tout une petite vie qui s’organise là-dessous.

De plus, le cabaret est très souvent utilisé pour la surveillance des lieux et ce qui a souvent permit d’éviter bien des ennuis au Clan du Padre...



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.