SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Dark Earth > Aides de jeu > Personnages et créatures > Personnages > Ferrudja Naït Djoudi
Contribuer

Dark Earth

Ferrudja Naït Djoudi

mardi 18 décembre 2012, par Gabriel

Cet article est l’historique de Ferrudja Naït Djoudi, une jeune bâtisseuse, farouche partisane de la Voix de la Homme, née à Okhaen. Elle est aussi une des membres de la seconde Horde du Contreshankr et un personnage de la campagne éponyme.

Biographie

C’est moi... Ma vie, mon œuvre, pour peu que cela puisse servir un jour à quelqu’un... Et là, à côté, un portrait de moi réalisé par ma mère, Khemsa… Je devais avoir 6-7 ans. Je l’ai gardé et collé sur mes carnets de voyage. Je vais bientôt prendre la route, et un peu d’Okhaen me fera le plus grand bien. Les dernières semaines m’ont montrées qu’un point d’ancrage est plus que nécessaire pour les naufragés de l’Obscur. De mon côté, j’ai beaucoup, beaucoup moins de talent. Il va me falloir cependant me forcer à prendre le stylet pour servir au mieux mes frères de Sombre-Terre.

Je suis née pile avec ce quatrième siècle de l’ère post- apo... Je ne sais pas trop quoi, comme beaucoup de monde ici d’ailleurs. Mais bien m’en a pris... Omar a redonné à ma famille un droit qu’elle aurait autrement perdue à cause de moi, celui de creuser. Mes parents, Khemsa et Kalil, sont tous deux Creuseurs, et j’ai donc suivi leur voie. Mais ma vie a pris l’année dernière, pour mes dix-huit ans, un tour assez extraordinaire... Je ne saurais pas vraiment dire comment tout s’est enclenché, mais ce Faruk m’a très vite plu. Paroles optimistes, découvertes exaltantes, bref, tout ce qui m’avait déjà attirée plus ou moins dans la branche des Bâtisseurs.

On a passé des heures à discuter dans un repaire très animé du 5ème Cercle. Notre avenir, c’est nous. Voilà son principal enseignement. Notre courage, notre ingéniosité, notre savoir, il les faut partager, mettre en commun, discuter, échanger, vivre, survivre, partir, revenir, encore, encore et encore... Portail est un phare perché sur une montagne de connaissances possibles. En ouvrant notre Stallite au monde, la Compagnie Nuit Horizon l’a régénéré. Elle est le sang de notre humanité, ou plutôt notre espoir, notre seul espoir. Depuis 15 ans, les progrès effectués sont incommensurables et nous sommes appelés à de grandes choses. J’ai hâte de me lancer dans l’aventure promise par Faruk et son ami.

Les préparatifs sont faits, je me suis équipée, frottée déjà quelques fois à l’Obscur et aux Marcheurs de la Compagnie.

« Mon falchion est mon meilleur ami »
« Il faut tout faire pour tenir l’ennemi à Distance »

Faruk, mon mentor et premier amour… Nos rencontres à l’auberge du Héronce m’ont transportée dans un autre monde, celui du futur. Un monde où l’Humanité a pris son destin en main, sans attendre d’aide des Runkas, de Gaïa, ou toute autre joyeuseté que l’on voudra bien inventer dans les années qui viennent. J’exagère en parlant d’ « inventer ». Arkhim Kolohent, avec qui j’ai aussi discuté des heures durant, croit aux Runkas, et j’ai entière confiance en lui. Cependant, l’idée de former une caste à part entrant à leur service (les Maisons) me débecte au plus haut point, avec toutes les idées de hiérarchie allant avec. On ne s’est pas tiré des pattes de Mafuté Sedar Bissa pour retomber entre celles des Maisons.

Oskar, un marcheur de la Compagnie Nuit Horizon…Un passionné rencontré à l’auberge, puis à Portail. Un modèle à suivre, les excès de méfiance et de langage en moins peut-être... Le meilleur ami de quiconque souhaite s’aventurer dans l’Obscur. Autant dire que je suis suspendue à ses lèvres... Très longtemps sur la défensive, il s’est un peu ouvert, et gagne à être connu. Sa psychose sur les Konkalites, agents du Shankr « infiltrés » un peu partout, me paraît tout de même un peu excessive excessive…

Nemeth, le patron de l’auberge du Héronce a offert à Kolohent un refuge discret. Ce Naïen doit sa mine patibulaire à une attaque de héronce d’où le blason et le nom de son auberge. Au passage : jamais vu de héronce...

"Le Contact, certes, mais à quel prix ?!!!!!!"

Lors de mon année initiatique avec Faruk et Kolohent, j’ai assisté à l’arrivée de quelques caravanes à Okhaen... Il faut avoir vu de ses yeux ces pauvres hères, à la fois terrorisés, soulagés mais aussi déterminés à repartir coûte que coûte pour se rendre compte de la force qui habite l’Homme. Notre horizon ultime, c’est l’Avant et l’Antech… Il reste tellement de choses à découvrir sur nos lointains ancêtres. Ils possèdent peut-être la clé de notre futur, ou au moins des outils pour sortir de nos cages. Les récits des marcheurs de la Nuit Horizon alimentent mes rêves les plus fous. Et si il existait réellement une terre non contaminée par le Shankr… Certains y croient dur comme fer.

C’est à Portail que j’ai eu les plus belles surprises de ma vie : la Vapeur et les technologies développées par la Compagnie de la Nuit Horizon sont époustouflantes... et terrifiantes à la fois. Plus j’en découvre sur cette puissance, et plus elle me fascine, tout en conservant cette aura de peur qui la nimbe. Un peu comme cet Urs que j’ai vu une fois manger dans la main de son maître, puis lancer son rugissement : « tu ne me maîtriseras jamais complètement", semblait-il lancer comme avertissement.

Que dire sur les Maisons ? J’en ai déjà un peu parlé, et la hiérarchie rigide va à l’encontre de mes principes. Cependant, la révélation de leur existence a aussi fait bouger des choses, ne serait-ce qu’en montant certains hommes contre elles. Comme toujours, rien n’est aussi simple qu’il n’y paraît. Le principe d’une « alliance runka » me plaît davantage, puisqu’elle permet de garder une certaine part de liberté en n’entrant dans aucune Maison. Ceci ne règle cependant pas un souci : selon ce que m’a enseigné Arkhim, nous ne serions que des « fourmis » dans une lutte titanesque entre le Shankr et les Runkas endormis... Le fatalisme ne peut avoir sa place si l’Humanité doit prendre son destin en main. Nous ne pouvons pas, sous le prétexte de n’être rien, attendre que les choses se passent. Alors que faire ? Nier l’existence des Runkas, malgré la réalité des pouvoirs qu’ils confèrent, via l’alliage céleste, à leurs croyants, de façon à ce que la Voie de l’Homme puisse se développer ? C’est un peu trop nier l’évidence... Mieux vaut se convaincre de la liberté que peut conférer aux Hommes la maîtrise des éléments, le contact, l’échange, même si cette liberté ne servirait à rien au final. Après tout, elle nous distingue déjà des bêtes… Quant aux Initiés, je suis partagée : Arkhim est une preuve vivante de l’existence de gens intéressants parmi eux, mais il a été banni par ses pairs, ce qui montre l’esprit obtus de beaucoup d’entre eux... Le problème des Radieux, leurs enfants, c’est qu’ils sont formatés par leurs parents !

Note : Ce texte a été conçu grâce au questionnaire destiné aux membres de la Horde.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.