SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Deadlands > Aides de jeu > Personnages > John Millius, le maudit
Contribuer

Deadlands

John Millius, le maudit

lundi 30 novembre 2009, par Bayushi Tegoshi

Voici un historique très original, présenté sous forme de journal. Plus vous tournerez les pages, plus vous découvrirez un homme torturé et mystérieux...

18 septembre 1874
Je ne sais pas comment écrire un livre de mémoires.
Je ne sais même pas si ça va servir à quelque chose …
Je m’appelle Jebediah et je viens d’arriver à Daisy Town pour acheter une parcelle de terrain.

20 septembre 1975
Les vieilles habitudes ont la vie dure : j’ai dépensé un peu trop de mes dollars en alcool et en filles. Je n’ai plus assez pour la parcelle que j’avais repérée en arrivant. Je dois me rabattre sur une autre.

21 septembre 1874
Je suis dans ma tente. Elle est plantée sur ma parcelle. Je ne peux m’empêcher de penser que les dollars que j’ai utilisés pour l’acheter ne sont pas propres …

03 novembre 1874
J’ai fini de construire un appentis. Heureusement, ma tente est trouée.

14 novembre 1874
J’avance bien dans la construction de ma maison. J’aimerais bien l’avoir terminée pour la mi-décembre.

15 novembre 1874
J’ai envie d’aller voir les filles à Daisy Town, mais je n’ai plus de dollars.

27 novembre 1874
J’ai abattu un ours aujourd’hui. Il s’était approché trop près de mon terrain. C’est chouette, j’en avais marre de bouffer du lapin.

06 décembre 1874
J’ai fini les murs de ma maison. Demain, je m’attaque au toit.

09 décembre 1874
Kyle m’a rendu visite hier. Il m’a filé quelques dollars pour que j’aille voir les filles.
Avant de partir, avant de se foutre de moi en me traitant de paysan, il m’a dit que Jonathan avait été tué à Turcoing Gulch, en duel. Il a entendu dire qu’un cow-boy était entré dans le saloon et s’était dirigé droit vers Jonathan qui était attablé à jouer au poker et que de but en blanc, il l’avait traité de tricheur. Tout le monde sait que Jonathan, bien qu’il triche à tout va, déteste qu’on le lui fasse remarquer. Et ce qui devait arriver est arrivé, Jonathan a défié l’étranger en duel dans la rue… et il en est mort.
Kyle m’a dit que l’étranger s’était alors présenté aux autorités de la ville sous le nom de John Millius. Ca me dit vaguement quelque chose …

17 décembre 1874
J’ai fini mon toit.
Depuis le départ de Kyle, je fais d’atroces cauchemars. Je me réveille en sueur plusieurs fois par nuit.

22 décembre 1874
Depuis que j’ai fini mon toit, je chasse des gibiers pour les revendre en ville. Ce qui me procure des dollars pour les filles et l’alcool. Quand j’ai bu, les cauchemars cessent.

25 décembre 1874
Hier, je suis venu en ville pour voir Miss Madeleine. Je la trouve très jolie. Et, parfois, plutôt que de la prendre, on parle toute la nuit. Je lui ai raconté mes cauchemars, elle semble très affectée par ce que je lui dis.
Je n’arrive pas à lui raconter mon ancienne vie …

07 janvier 1875
Hier soir, je suis allé en ville. J’étais dans une des chambres du saloon en attendant Miss Marjorie quand j’ai entendu au travers de la cloison la voix de Miss Madeleine. Elle parlait de moi. Elle disait qu’elle préférait quand nous parlions toute la nuit plutôt que quand je la prends. Mais pas parce qu’elle apprécie mon verbe, mais plutôt parce que je la dégoûte. De plus, elle disait à son interlocuteur que les cours de théâtre qu’elle a pris à New-York avant de venir dans l’ouest l’aide à me donner l’impression qu’elle est intéressée par ce que je lui dis.
Je suis parti par la fenêtre et suis rentré chez moi.

15 février 1875
Les cauchemars avaient changés depuis cette fatidique nuit à Daisy Town. Ils étaient centrés sur Miss Madeleine. Mais maintenant, mes anciens cauchemars refont surface.

17 février 1875
J’ai labouré aujourd’hui.

19 février 1875
Le travail de paysan est difficile. Je n’avance pas assez vite à mon goût. La terre est dure, j’ai cassé mon outil et je me suis fais des engelures en dégageant la neige avant d’essayer de creuser la terre.

03 mars 1875
J’ai abandonné l’idée de labourer. Je vais attendre le printemps que la terre soit moins dure.
Je me suis rappelé d’un visage après l’un de mes cauchemars. Cette tête me dit quelque chose, mais je ne me souviens plus d’où je l’ai vu …

04 mars 1875
Je regrette un peu le temps où je faisais partie de la bande. On ne s’ennuyait pas comme je m’ennuie maintenant. On avait toujours assez de dollars pour l’alcool et les filles. Et on faisait suffisamment peur pour qu’aucune fille ne se moque de nous comme Miss Madeleine l’a fait à Noël.

27 mars 1875
En rangeant mes affaires, j’ai retrouvé mon Colt .44. J’ai ressenti un flot d’émotions en le touchant. Des larmes ont coulé sur les joues. Cette pétoire à causer tant de morts, tant d’orphelins …

22 avril 1875
Les paroles du pasteur résonnent dans la tête. ‘‘Tu ne tueras point’’. C’est pas la première fois qu’on me le disait, mais je ne sais pas. Cette fois-là, ça m’a changé …

16 mai 1875
Kyle est revenu. Il n’avait pas de bonne nouvelle. Mike et Cannon ont été tués durant l’hiver. Mike pendant un braquage de banque à Chestnut Town pendant lequel un client de la banque a dégainer sont colt et l’a flingué, et Cannon alors qu’il volait des chevaux dans un ranch près de Oakville. Les deux fois, c’est un certain John Millius qui s’est présenté aux autorités.
Kyle m’a donné des dollars pour aller voir les filles, mais je n’y ais plus été depuis Noël, et je crois que je n’irai plus …

02 juin 1875
Le nom de John Millius m’obsède. Il me dit quelque chose mais je n’arrive pas à me souvenir …
Mes cauchemars ont repris de plus belle. Je ne dors quasiment plus.

18 juillet 1875
Kyle a braqué une banque à Saint-Joseph. Il m’a dit qu’un gars sur un cheval l’attendait par la rue par laquelle il comptait s’enfuir. Il en a réchappé.

22 juillet 1875
Ca fait six jours que Kyle loge chez moi. Il est effrayé.

23 juillet 1875
Cette nuit, Kyle m’a caressé. Je l’ai cogné. Je savais qu’il avait un faible pour les jeunes garçons, mais je ne m’attendais pas à ça. Au matin, il était parti.

11 septembre 1875
Kyle est revenu ce matin. Juste pour me dire que John Millius avait tué Conrad Petit-Tonnerre à Denver, José Garcia à Oakville et Gerhard à Red Gulch.

17 septembre 1875
Je sais maintenant. Je sais d’où je connais John Millius. J’ai honte.
A l’ouest de Denver, il y a une petite ville du nom de Colorado Springs. Et tout près de celle-ci, il y avait une petite ferme qui ne payait pas de mine. On était arrivé par un portique sur lequel était écrit ‘‘Millius Ranch’’. On avait suivi le chemin jusqu’à une petite habitation devant laquelle une fille d’à peu près huit ans et un petit gars d’une douzaine d’années jouaient. Au son des sabots de nos chevaux, une femme blonde était sortie de la maisonnée.

L’homme était arrivé par l’ouest alors que nous étions en cercle autour de la femme et des enfants et qu’ils poussaient des cris d’horreur.
Jonathan a braqué son scattergun sous le nez de la femme et crié à l’homme de jeter sa carabine. Ce qu’il a fait, la peur se lisant sur son visage.
On lui a ligoté les mains derrière le dos et passé une corde autour du coup. On l’a ensuite mis sur un vieux canasson qui traînait dans un enclos non loin. On rigolait bien. Chaque fois que le cheval bougeait, le nœud coulant se resserrait sur la gorge de ce paysan.
Sous les yeux du gars, Kyle a alors obligé le jeune à le sucer. Les autres et moi avons alors déchiré les vêtements de la femme et on lui est tous passés dessus. Jonathan, Conrad Petit-Tonnerre, Cannon et moi avons ensuite fait de même sur la petite fille.

Kyle a alors mis le jeune face à son père et a commencer à le sodomiser. Alors qu’il jouissait dans le garçon, il l’a égorgé sous les yeux horrifiés de son père.
La fillette était morte de douleur. José Garcia a tiré une balle dans la tête de la femme alors qu’il avait fini. On a pris tout ce qui était intéressant dans la maison et on y a mis le feu.

Le feu aurait du faire peur au cheval. Il aurait du fuir, laissant l’homme au bout de la corde.
Visiblement, il s’en est sorti.
J’ai honte.
Je me rappelle du visage de l’homme alors que nous partions en riant. Des larmes avaient coulé sur ses joues crasseuses. Mais maintenant, je remarque que j’avais remarqué quelque chose de plus : des braises incandescentes irradiaient de ses yeux …

18 septembre 1875
Je ne dors plus. La vision de l’homme me glace le sang à chaque fois que je ferme les yeux.
Je prie le Seigneur de me pardonner mes fautes …

19 septembre 1875
Kyle est revenu. Tchet a été tué à Oakville. Kyle ne m’a pas dit qui l’avait tué, mais je suis sûr que c’était John Millius.
Seigneur, pardonnez mes fautes …

23 septembre 1875
Ca fait cinq jours que Kyle loge chez moi. Il n’a plus essayé de me toucher. De toute façon, je ne dors plus.

25 septembre 1875
Ce matin, Kyle était parti quand je suis revenu de la chasse.

26 septembre 1875
Par la force des choses, je me suis endormi alors que j’étais à l’affût d’une bête. Je me suis réveillé en hurlant. La nuit était déjà tombée et je suis rentré chez moi.
J’ai pu dormir, mais je me souviens du cauchemar que j’ai fait. Les yeux de ce John Millius m’obsèdent.
Seigneur, pardonnez mes fautes…

03 novembre 1875
Kyle est passé aujourd’hui. Comme d’habitude, il ne m’apportait pas de bonne nouvelle. Anthony a croisé la route de John Millius et ils se sont affrontés en duel à Red Chestnut. Kyle a ajouté que John avait probablement raté son coup et que, alors qu’on enterrait Anthony, il s’est relevé de son cercueil. J’aurais préféré que John Millius tue Anthony. Je pense que sa croisade contre notre bande est juste …
Seigneur, pardonnez mes fautes …

22 décembre 1875
J’ai cassé ma pioche aujourd’hui. Demain, j’irai en ville en échanger une contre des lapins.

23 décembre 1875
Je suis allé en ville ce matin. Lorsque je suis arrivé, j’ai vu Kyle dans la rue. Il faisait face à un homme. Je n’ai pas vu le visage de son adversaire car je n’ai vu que son dos.
Je n’ai pas demandé mon reste et me suis enfui.
Je n’ai pas rapporté de pioche mais, de toute façon, c’est d’un flingue que j’ai besoin. Nulle doute que je suis le prochain sur la liste de John Millius. Je rends grâce au Seigneur d’avoir fait en sorte que je vive jusque maintenant. Je suis le dernier…

24 décembre 1875
J’ai nettoyé ma pétoire hier. Je me suis réentraîné au tir. Je n’ai pas raté une seule boîte de conserve, même à 20 mètres. Je n’ai pas perdu la main. Je suis un peu plus lent qu’il y a un an et demi, mais j’ai toujours la même vivacité de perception qu’antan.
John Millius n’a qu’à bien se tenir.

31 décembre 1875
Cette attente est horrible. Johne Millius tarde à venir.
Maintenant, mes cauchemars me montrent les regards des enfants de John. Je suis un monstre … Qu’est-ce que j’ai honte !
Seigneur, pardonnez mes fautes.

03 janvier 1876
Je n’ai plus que six balles. Mon entraînement a porté ses fruits, j’ai rattrapé la vitesse que j’avais lorsque je faisais partie de la bande. Mais je garde les six dernières pour John Millius.
Le regard de la petite fille m’obsède.
Seigneur, pardonnez mes fautes.

09 janvier 1876
Qu’attend John Millius pour venir prendre ma vie ?

03 février 1876
Je n’en peux plus ! Je désire mourir, j’ai fait trop de mal dans ma vie. Il serait juste que je meure de la main de cet homme. Sa femme et ses enfants ont été mes dernières victimes …
Seigneur, pardonnez mes fautes …

10 février 1876
Je viens d’entendre des bruits de sabots dans la neige devant chez moi. Ce sont probablement les derniers mots que j’écris dans ce livre.
Mon colt est nettoyé et en parfait état. Mes six dernières balles sont alignées devant moi. Seigneur que j’ai peur, où vais-je aller après la mort ?
Seigneur, pourquoi ais-je pris cette route emplie de vices ? Je mérite de mourir. J’ai pris autant de plaisir à violer la femme de John Millius et sa fille que toutes les femmes que j’ai violées et tuées dans ma vie.
Je vois par la fenêtre que l’homme est descendu de cheval et attend devant chez moi.
C’est mon heure. Les balles resteront sur la table. Je ne mérite pas de m’en sortir. Je ne veux pas que mes bas instincts reprennent le dessus lorsque je serai face à John Millius.
Seigneur, pardonnez mes fautes…

Caractéristiques :

Pistolero

Perception 3D8 Détecter 1, Pister 3, Orientation 1, Scruter 1

Connaissances 2D6 Connaissance des Territoires (Colorado) 2, Langue Maternelle 2, Langues (Espagnol) 2, Langues
(Sioux) 1, Métier (agriculture) 2

Charisme 4D6 Intimider 1

Astuce 2D8 Connaissance de la rue 1, Survie (Forêt) 3, Survie (Désert) 2

Âme 2D10 Tripes 4

Dextérité 4D12 Lancer (couteau) 1, Recharge rapide (pistolet) 3, Tirer (pistolet) 6, Tirer (carabine) 5

Agilité 3D12 Combat (bagarre) 3, Combat (couteau) 1, Equitation 2, Esquiver 1, Furtivité 1, Grimper 1

Force 3D10

Rapidité 2D12 Dégainer (pistolet) 5

Vigueur 2D10

Atouts : Ambidextre, Aux aguets, Regard d’acier, Solide comme un roc, dur à cuire, Vétéran du Weird West

Handicaps : Héroïque, Loyal, Revanchard, La Loi de l’ouest, Larbin de la faucheuse

Carte tirée pour "Vétéran" : quatre de coeur (Fiché par les Pinkertons)



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Pinnacle Entertainment Group comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Pinnacle Entertainment Group et n’a pas reçu son aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr