SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Deadlands > Inspirations > Récits de campagnes > A la poursuite de la pierre noire > Salt Lake City
Contribuer

Deadlands

Salt Lake City

vendredi 22 janvier 2010, par Gabriel, rodi

Après son historique, Laurent / Elliott nous livre son journal de bord où il décrit les évènements vécus par son personnage. Laurent n’a malheureusement joué que la fin de campagne et de nombreux éléments manquent. Par conséquent, il se peut que vous soyez parfois un peu perdu. De plus, de nombreuses informations très importantes relatives au background sont présentées
Beaucoup de travail sera nécessaire pour transformer cette aide de jeu en scénario. Mais peut être que vos joueurs pourraient tomber sur des extraits intéressants... Cet article débute de façon abrupte car il est précédé de l’historique d’Elliott.

Début août 1877

Ma dernière aventure a commencé il y a plusieurs jours, lorsque Hanuman, l’homme de confiance d’Hellstromme, comme toujours en costume avec attaché-case, est venu me voir pour louer mes services de guide, comme toujours accompagné de ses gardes quasi-invisibles.

Le lendemain, des cas de peste apparaissaient dans le Trou à Rats : selon Doc Yates, elle ressemblait à la forme médiévale de la maladie, ce qui n’était pas de bon augure, sauf qu’elle n’était pas contagieuse, Dieu soit loué.

Le surlendemain, « Deepthroat » annonçait un article à venir sur un complot contre Young, ce qui me réjouissait au plus haut point.

Je rencontrai mes employeurs le lendemain, un groupe très hétéroclite, pensai-je à ce moment-là. Un homme d’une trentaine d’années, pas très beau, portant un costume étranger et accompagné d’une armoire à glace, se présentant sous un nom qui allait se révéler d’emprunt, Aristide Nyx, Gavroche en fait.

Une superbe femme, blonde aux yeux bleus, dont les vêtements classiques du Weird ne faisaient que souligner les formes avantageuses, Liane. Un homme à l’air âgé, squelettique, en costume et monocle, au teint blafard, Billy, accompagné d’un coyote tenu en laisse, Bibi. Un homme pâle, la trentaine, au visage scarifié et cheveux courts, portant un long cache-poussière, Kurt. Une petite chinoise, adolescente aux cheveux en bataille, vêtue d’un grand pancho, Mei-Ling. Plusieurs d’entre eux ne m’étaient pas inconnus : j’avais vu leur description dans le Deseret, suite à l’arrestation du Docteur Gash, le savant fou mécanisant les hommes.

Ce même-jour, la liste noire du Deseret révélait 12 noms suspectés de conspiration, dont la tête était mise à prix 500 $ : deux d’entre eux, les Tutown, étaient membres du Conseil des 12. Les autres m’étaient inconnus, mais je porte leurs noms ici pour la postérité : Simon Johnson, Charles Smith, Jessie Miller, James Ward (d’une des plus vieilles familles de Salt Lake), Kevin Summer, Howard Danwoody Junior, Jennifer Crum, Carol Huddleston, Samantha Harford, V. Ziegler.

Je fus interloqué un peu plus tard, lorsque Hanuman nous apprit que des personnes avaient volé la « pierre noire », de la roche fantôme concentrée, gardée au labo 13, dans lequel je n’avais jamais pu mettre les pieds, malgré mes fréquents rapports professionnels avec Hellstromme. Je devais guider mes acolytes dans leur enquête, avec 10 000 $ à la clé. La visite du labo ne nous apprit pas grand chose, si ce n’est que dans les débris d’automates chargés de sa surveillance, nous trouvâmes des morceaux de chair humaine, je n’ose imaginer pourquoi.

Notre piste nous amena à l’Hacienda Coop, un repère de savants fous à l’extérieur de Salt Lake, où nous retrouvâmes des plans estampillés Hellstromme. L’un des savants, Doc Sneed, avait bossé pour les Tremendae, un des pires gang du Junkyard, que je connais de réputation. L’affaire était en train de se compliquer.

La nuit fut bien loin d’éclaircir les choses : Charles Ward, le père de James, venait d’être assassiné, lacéré même devrais-je dire, et un homme fut retrouvé au Restfull Arms, un sourire d’ange en guise de visage.

On fit un point sur les Tremendae : un super « déterré » (je viens d’apprendre ce que sont ces abominations), une ancienne assassin de Kang (qui signe d’une dague avec un dragon, de la Compagnie ferrée « Iron Dragon »), un homme amélioré par Gash, un huckster, un éclaireur indien et un ancien de la Smith.

Parallèlement à cela, j’eus la joie extrême de rencontrer Nevada Smith le fameux, qui fit un point sur un possible coup d’Etat : Hellstromme avait placé une vingtaine d’automates à des endroits stratégiques, et semblait espérer un veto unanime des 12 Apôtres pour destituer Young. Ce qui me fit hurler de joie, c’est que les Danites semblaient s’en inquiéter : Hellstromme avait envoyé une lettre à 12 enfants (dont le fils Danwoody) leur annonçant qu’ils étaient tous des « adoptés », rescapés du massacre de Moutain’s Meadows, ce qui a-priori leur donnait une dent contre Brigham, d’où la liste noire de cette semaine.

La seconde nuit fut à peine plus calme que la précédente : Gavroche fut attaqué par Hestia, une superbe rousse travaillant pour l’Empire français, et un homme aux « doigts d’argent » qui semblaient le filer depuis plusieurs mois.

Deux cadavres pesteux se trouvaient devant le Rustbucket, du sang leur suintant des yeux et de la bouche. On retrouva aussi une femme au sourire d’ange au Salt City Grand, et du sang dans le lavabo de Billy, qui s’avère être un déterré lui aussi.

Dans la journée, nous apprîmes que les 12 Apôtres avaient démissionné, et désigné les « adoptés » comme leurs successeurs.

Nous dûmes agir vite la troisième nuit, et parvînmes difficilement à éliminer les Tremendae. Mais Doc Sneed s’était enfui avec la pierre. Nous pûmes rapporter à Hellstromme 10 000 $, une carte du trajet de Sneed et une photo de 6 hommes datée de 1863 (prise à Gettysburg lieu d’apparition des premiers déterrés m’apprirent mes compagnons).

La fin de cette nuit fut l’occasion de ma première rencontre avec Hellstromme dans sa demeure. Son bureau m’impressionna énormément : empli de mélancolie, il y avait au mur un tableau d’une très belle rousse aux yeux verts, sa femme, ainsi qu’une gravure de Dürer, les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse. Il nous demanda de poursuivre la pierre noire, mais nous offrit tout de même à chacun les 10 000 $, ainsi qu’un cadeau personnalisé.

Je suis donc l’heureux propriétaire d’une maison à trois étages à la lisière du Junk, un endroit tranquille et presque épargné par le Fog. Mei-Ling a obtenu un katana, Gavroche un papier avec une adresse dans le Junk, Billy reçut une première édition du Livre de Hoyle, Liane une robe et du parfum et Kurt, une mèche de cheveux blonds (de Samson, paraît-il). Et pour couronner le tout, Hellstromme, nouveau Pater Patriae de Salt Lake, annonça la fin de la théocratie mormone, des élections démocratiques suite à la destitution du Révérend par les 12, et une future amélioration du Junk. Je ne sais pas trop encore, mais je pense que je vais poursuivre la route avec mes compagnons. Je vais poursuivre, dans ce cas, ce journal au jour le jour…

Si vous avez des questions sur ce qui est dit, venez les partager avec nous sur le forum du SDEN



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Pinnacle Entertainment Group comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Pinnacle Entertainment Group et n’a pas reçu son aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr