SDEN - Site de jeu de role
Accueil > EW-System > Aides de jeu > Background > La cavalerie
Contribuer

EW-System

La cavalerie

lundi 8 novembre 2004, par Paul-Henri

En selle ! Chevauchons aux côtés de ces fiers cavaliers barbares qui ont su conquérir une place au sein de la légion romaine.

Des autochtones, des barbares !

Tandis que sous la République [1] la cavalerie est composée des citoyens les plus riches et les plus nobles. Ce privilège est surtout réservé aux classes fortunées et d’élite. En effet, car l’équipement du cavalier est par nature très coûteux : cheval, armures, etc.

Jules César [2] crée la différence ! La cavalerie prend une toute autre direction, une autre optique se dessine.

En effet, il embauche plutôt des cavaliers Germains et Gaulois, bien plus agiles et habiles sur un cheval que les cavaliers romains. César leur laisse leurs armes et leurs dirigeants. Il a opté pour ce choix car ceux-ci connaissent les tactiques de leur ennemis, aussi ennemis de Rome !

Ainsi la cavalerie est plutôt désormais considérée comme une cavalerie « auxiliaire ».

Tactique de combat et emploi de la cavalerie

L’extraordinari [3], en marche avec la légion clôture le convoi, protégeant les bagages de celle-ci.

Elle sert également d’éclaireurs mais elle a toujours eu le prestige et l’honneur de servir et protéger les chefs, imperator et officiers de l’armée.

En combat, elle poursuit l’ennemi en débandade, le fatigue et lui sape le moral en le pourchassant sans relâche. La cavalerie forme deux ailes, cornuae, pour attaquer les flancs.

Y a pas que la guerre

Les cavaliers pratiquent un sport mêlant l’adresse aux javelots et le divertissement festif proches de tableaux de reconstitution : l’hippica gymnasia.

Une équipe sert de cible pendant que l’autre charge en lançant de faux javelots légers, ce qui exige une grande compétence de la part des participants. On compte des points chaque fois que le javelot touche une cible. L’homme et le cheval sont tous deux très protégés. On a retrouvé ce ces casques « visages » représentant de visages masculins et féminins, ce qui laisse supposer que les romains mimaient les combats entre grecs et amazones.

Et pour conclure

De tous les périodes, elle a toujours été bien insuffisante. L’armée romaine pallie ce point faible par des recrutements extérieurs. César recrute des cavaliers Germains et Gaullois. Il lève [4] aussi des « auxiliaires », des corps indigènes pourvus de leur armement traditionnel et rompus aux tactiques de combat locales.

Notes

[1entre 509 à 31 avant J-C

[2entre 58 à 51 avant J-C

[3une partie de l’ensemble des effectifs montés servant à des tâches particulières

[4droit que possèdent les gouverneurs de lever des troupes dans les pays qu’ils administrent



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.