SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Exil > Aides de jeu > Bourrasque de vent
Contribuer

Exil

Bourrasque de vent

mercredi 26 juin 2013, par Pitche

une Créature pour Exil dans le cadre de la 4e édition du concours « Les 4 000 signes de la Bête » du forum de la Cour d’Obéron.

Ne dit-on pas que le vent peut nous jouer des tours ? Qu’on peut être comme un courant d’air, à peine rentré, déjà reparti ? En Exil, on peut parfois penser que le vent (p. 78, LdB) se joue de nous, qu’il est animé d’intention malicieuse voire carrément mauvaise… Certains y voient l’existence d’une entité à part entière qui vit, chasse… et tue au sein de la Cité d’Acier !

Le vent est par nature fugace, imperceptible. Son souffle peut se confondre avec une caresse, un murmure susurré à l’oreille ou sifflement plus strident qui vrille les tympans…

Ce vent peut parfois tenter de vous projeter à terre (Bagarreur), vous ébranler. Pire vous pourriez basculer dans le vide sans fin des bas-fonds exiléens, sinistres. Vous y finirez désarticulé comme un pantin, transpercé par une poutrelle… ou éclaté au sol comme un glork [1] qu’on écrase du pied. Sur un promontoire, il peut aussi dans un « innocent » courant d’air vous glacer le sang, vous faire frissonner (morsure glaciale).

L’Administrateur (MJ) a tout le loisir d’user de ces caractéristiques pour donner plus de corps, de possible existence à ses bourrasques et rafales… Il peut ainsi les personnifier et faire naitre le doute au sein de l’esprit des personnages des joueurs. Au plus mauvais moment, au cœur d’une scène dramatique ou tendue, il pourrait venir jouer les trouble-fêtes, souffler le chaud et le froid. Placées à quelques moments opportuns, les joueurs pourraient très vite penser que cet élément se ligue contre eux… Allez savoir ?

PHY Bon à Excellent
Talents :
Bagarreur 14
Attaque : morsure glaciale (dommages +2)

Déclaré vainqueur de la 4ème édition du concours de création de créatures du forum de la Cour d’Obéron.

Comme Lous le proposait, on peut donner à ce personnage non joueur un rôle de croquemitaine en lui donnant une raison d’être "aussi méchant" - Parce que !

Par exemple il peut empêcher les hommes de traîner en certains lieux où s’éterniser au mauvais moment est peut-être bien plus dangereux que de se faire houspiller par une bourrasque. En effet, Exil recèle bien des endroits dangereux ou inconnus et cache en son sein bien des secrets ou mystères que se tenir éloigné d’eux est préférable pour sa survie et son confort personnel. L’Administrateur est invité à faire intervenir ce PNJ éventuellement à des endroits sensibles de son univers ou de sa campagne ?!

Cela enrichit son caractère et place plus de doute car ça donne une possible explication rationnelle aux rumeurs. Et s’il est réel, on peut se demander s’il est si maléfique que ça après tout ? Sachant que beaucoup de créatures mythologiques ne font pas dans la dentelle et peuvent tuer impitoyablement quelques-uns pour l’exemple ou par respect aveugle des lois qui les animent même quand, dans l’ensemble, elles servent la communauté.

Merci à Lous pour ses idées et propos que je reprends abondement avec son autorisation dans la fin de cet article.

Notes

[1Glork [glaurque] est une sorte de tique au corps mou contenant un miela sucré qui produit un son caractéristique lorsque l’écrase, dans un bruit éponyme.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.