SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fading suns > Aides de jeu > Contrées des Mondes Connus > Par-delà les Mondes Connus : les mondes perdus > La planète Sumer
Contribuer

Fading suns

La planète Sumer

Par Gerry Sarraco.

jeudi 2 avril 2009, par Kerk

En 2222, le vaisseau Vesta et son équipage placé en stase cryogénique commencèrent un long voyage dans le vide spatial, dans l’espoir de trouver une nouvelle terre à coloniser. De nombreux embryons pré-fertilisés s’ajoutaient aux cent membres d’équipage, afin d’accélérer le processus de peuplement de la colonie. Le vaisseau sillonna lentement l’espace, ignorant ce qui l’attendait...

En 2257, le Vesta croisa la route d’une comète, dont l’accélération lui permit de voyager bien plus rapidement.

En 2265, le vaisseau pénétra un système solaire toujours inconnu à ce jour. Peu à peu, il s’approcha du Portail qui flottait dans ce dernier et une partie de l’équipage fut éveillée par les ordinateurs du bord. Ces hommes furent émerveillés par cette découverte, prouvant l’existence d’une race non-humaine, et ils rapprochèrent le vaisseau du Portail. Celui-ci s’activa mystérieusement, aspirant le Vesta qui déboucha dans un nouvel espace...

L’équipage alors éveillé ressentit une étrange sensation durant le saut (le fameux Effet Sathra), sans autres conséquences. Quant au vaisseau, il se trouvait dans un système comprenant deux soleils (l’un bleu et l’autre rouge), sept planètes et cinq lunes, vers lequel l’équipage décida de se diriger. Le Vesta passa la plupart de l’année 2265 à approcher les planètes situées au milieu du système : si les 4e et 5e planètes ressemblaient à la Terre de bien des façons, le vaisseau poussa jusqu’à la 3e. Une fois le Vesta en orbite, le restant de l’équipage fut éveillé.

Tous se mirent aussitôt au travail, étudiant ce nouveau monde, réjouis que la gravité et l’atmosphère soient semblables à celles de la Terre. Mais ce qui devait stupéfier l’équipage fut la découverte de l’existence d’une vie intelligente : les humains n’étaient plus seuls ! Des éclaireurs furent expédiés pour trouver un site favorable, proche d’une rivière : une colonie allait enfin pouvoir être fondée.

Ignorant comment traiter avec les xénomorphes autochtones, les colons retardèrent du mieux possible le tout premier contact, préférant attendre d’avoir achevé la construction d’une place-forte à la surface de la planète. Des tests montrèrent que la planète pouvait accueillir la faune terrestre et un programme agricole put être amorcé. Pour la plus grande satisfaction des colons, la faune locale elle-même était compatible avec la physiologie humaine et deux plantes au moins purent permettre de rapides avancées en recherche médicale.

En moins d’un an, la colonie se consolida suffisamment pour commencer son expansion. Même si la planète ressemblait à la Terre et que sa faune n’était guère nuisible, les colons procédèrent à un léger terraformage, afin de transformer le désert en étendues fertiles - la région fut baptisée Sumer, d’après l’ancienne civilisation mésopotamienne de leur monde natal. Enfin, les derniers embryons en stase furent décongelés et placés dans des matrices artificielles, pour permettre une croissance accélérée.

En 3029, le premier contact avec la race autochtone fut établi. Ces xénomorphes, qui se nommaient eux-mêmes Meyloi (prononcer Maï-loï), se révélèrent amicaux avec les colons et en moins d’un an un traité officiel fut conclu, assurant la coopération entre les deux espèces. Débuta ainsi l’ère de "l’Age de l’Élysée" : les Meyloi avaient déjà connu plusieurs avancées dans le domaine de la médecine et de l’aérospatial (jusqu’à construire des vaisseaux spatiaux primitifs), mais après la signature du traité, les humains acceptèrent de les assister. Ainsi, les terres entourant les cités Meyloi furent terraformées, afin de permettre leur développement, tandis que les Meyloi aidèrent les humains à adapter la faune locale d’après leurs besoins nutritionnels et médicaux.

En 3291, les Sumériens (c’est ainsi que les colons se baptisèrent) décidèrent qu’il était grand temps de se développer au-delà de Sumer. Les humains étant en harmonie avec les Meyloi, ils refusèrent de sur-peupler la planète, d’autant plus qu’une grande partie des terres étaient inutilisables. Aussi, les colons commencèrent par gagner les deux lunes de Sumer, jugées habitables d’après les observations scientifiques. C’est à cette époque qu’une sonde fut lancée vers la Terre (du moins vers sa position supposée), annonçant l’existence de Sumer.

Vers 3550, Assyrie et Babylone furent colonisées, tandis que l’humanité projetait à terme de s’étendre vers Maya et Tiamat. Si Maya était recouverte d’une jungle tropicale, Tiamat présentait les mêmes étendues désertiques que Sumer. Quant à Gilgamesh, la lune de Tiamat, ce n’était guère qu’un vaste caillou, mais cela n’empêcha pas certains humains de tenter d’apprivoiser les lieux. Les Meyloi, dont la culture s’était adaptée aux avancées technologiques gagnées grâce aux humains, décidèrent également de s’étendre dans l’espace : les humains se lancèrent vers Maya et Tiamat, les Meyloi les suivirent bientôt.

Au cours des 300-400 années qui suivirent, l’humanité se développa en direction des autres lunes et planètes - à l’exception de Surtur, sur laquelle le terraformage était rendu impossible. Hélios étant une géante gazeuse, une station basée sur la lune de Delphes permit de convertir le gaz en énergie rentable. Du fait de cette expansion coloniale, la recherche technologique militaire fut limitée, ne développant qu’un armement avancé limité et quelques armures défensives. A ce jour, les armes à feu sont toujours les moyens de défense les plus répandus, bien que les Meyloi aient découvert une technique permettant de produire des lasers (cf. secrets).

Les études au sujet du Portail commencèrent vers 4000, mais les Sumériens furent incapables de comprendre comment le vaisseau Vesta fit pour l’emprunter, leurs scientifiques ne pouvant parvenir à la réactiver. Naturellement, lorsque le Portail s’agita et laissa passer un vaisseau inconnu, l’équipe de recherche fut bouche bée... Depuis les Mondes Connus, un explorateur impérial de classe Leikaf, testant une clé de saut découverte récemment sur Hira, parvint ainsi dans le système planétaire Suméria : les éclaireurs furent véritablement abasourdis, ils venaient de découvrir un authentique Monde Perdu, habité d’humains pour qui la Diaspora, le Prophète, la Seconde République, la Chute et le reste ne voulaient rien dire ! Les Sumériens se réjouirent à l’idée de croiser d’autres humains - bien que le comportement de ces derniers (inquiets que les Sumériens et les Meyloi puissent être égaux) les refroidit.

Les pilotes impériaux séjournèrent deux mois dans le système, avant de repartir pour Hira et de refaire le chemin périlleux vers Byzantium Secundus. Avant de décoller, ils promirent d’informer l’Empereur en personne, et proposèrent l’envoi d’une ambassade en vue de futures négociations.

Problèmes actuels

Les Sumériens sont sidérés par ce qu’ils ont appris des éclaireurs d’Alexius. Si certains se réjouissent de cette rencontre, d’autres craignent l’hypothèse d’une invasion par l’Empire. Quelques Sumériens sont également préoccupés par les préjugés des humains des Mondes Connus à l’encontre des Meyloi... Le Triumvirat à la tête de tout Suméria se déchire quant à savoir comment réagir - mais une chose est sûre, quelle que soit l’issue, le pacte avec les Meyloi ne sera jamais rompu.

Par précaution, la flotte spatiale sumérienne a été mobilisée et un détachement monte la garde près du Portail, guettant l’arrivée de nouveaux représentants de l’Empereur Alexius. S’agira t-il d’une ambassade diplomatique ou d’une flotte de guerre ? Les Sumériens attendent la réponse avec anxiété.

De son côté, Alexius fait de son possible pour que cette découverte reste secrète, avant que l’une des Maisons nobles ne décide de se lancer dans une nouvelle conquête sanglante. L’Empereur espère pouvoir intégrer Suméria dans les Mondes Connus de la façon la plus pacifique possible, consolidant de la sorte son pouvoir dans cette partie reculée de l’espace humain. Seulement, les Sumériens n’ont pas connaissance des enseignements de l’Église Universelle - devenant de fait des hérétiques, et Alexius en vient ainsi à hésiter... Jusqu’à présent, seul un petit groupe de fidèles (dont quelques Chevaliers errants) a été informé de l’existence de Suméria, travaillant afin d’amasser le plus de renseignements possibles sur le système et ses habitants.

Caractéristiques

Nom : Sumer.
Dirigeant : le Triumvirat.
Cathédrale : hérétique.
Agora : le Dédale.
Garnison : 5.
Capitale : Sumer.
Sauts : 4.

Mondes adjacents : Hira.
Système solaire : Surtur 1, Maya 2, Sumer 3 (Assyrie, Babylone), Tiamat 4 (Gilgamesh), Atlantis 5 (Lémurie, Mu), Hélios 6 (Delphes), Ymir 7.

Tech : 5 (6 pour certaines zones).
Pop. humaine : 13 millions.
Pop. xénomorphe : 25 millions.

Ressources : produits agricoles.
Exportations : produits agricoles et médicaments.

Paysage : un vaste désert avec plusieurs régions fertiles le long des fleuves, des rivières et autour des lacs et du petit océan de la planète. Quelques légers terraformages ont également permis d’exploiter de nouvelles terres.

Secrets

Les Meyloi ont récemment découvert une technique permettant de concentrer la lumière grâce à des cristaux largement disséminés à travers la planète Sumer et les Sumériens ont ainsi pu démarrer la production d’un armement laser. Les prototypes, diffusés à grande échelle, se sont révélés efficaces et certaines de ces armes sont à présent montées en série sur les chasseurs qui s’apprêtent à sortir des usines d’assemblage.

Cependant, la quasi-totalité des Sumériens ignorent l’existence de ruines découvertes sur Gilgamesh et Delphes. Des artefacts en provenance des deux lunes sont actuellement étudiés - au moins deux ressemblent à ce que les humains des Mondes Connus auraient appelé "clés de saut". Si cela était confirmé, les Sumériens auraient un moyen de voyager au-delà de leur système solaire - peut-être même vers un espace inconnu des Mondes Connus...



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.