SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fading suns > Aides de jeu > Contrées des Mondes Connus > Guide de Pandémonium > La noblesse de Pandémonium
Contribuer

Fading suns

La noblesse de Pandémonium

jeudi 2 avril 2009, par Steve

Premier chapitre du dossier consacré à Pandémonium, consacré aux seigneurs de la planète et aux intrigues les opposant.

Le Marquis Aronax Malphas Décados n’a pas obtenu son titre suite au décès de son père - loin s’en faut, ce dernier est toujours en vie - mais des mains de la Duchesse Salandra de Cadix en personne. Celle-ci promit ce titre imposant au jeune Chevalier Malphas, ainsi que de nombreux arpents de terres, en échange d’une promesse : faire de la vie du Marquis Enis Sharn, l’un des plus vieux ennemis de la Duchesse, un véritable enfer...

Mais rappelez-vous, il existe deux mouvances actuellement au sein de la Maison Décados (en tout cas, deux factions plus ou moins définies) : les fidèles envers le Prince Hyram, et les fidèles envers la Duchesse. Si la famille de Malphas est dévouée corps et âme au Prince et à la cour de Severus, le jeune homme (peu apprécié de sa famille) a préféré suivre la Duchesse - sa propre tante soit dit en passant. Il hérita ainsi sans heurt du titre de Marquis de la lune de Lux Aeterna, un satellite minier de grande importance, gravitant autour de la planète Pandémonium.

Son frère aîné (ou plutôt demi-frère, issu du premier mariage du père de Malphas, le Comte Azerius) est quant à lui devenu Baron de Woodenthorn, sur Cadavus - sous étroite surveillance paternelle. N’ayant jamais réellement apprécié ce frère, la rupture ne posa guère de problèmes à Malphas. Quant à son père, celui-ci n’apprécie que fort peu son fils cadet, né d’un mariage avec l’une des sœurs de la Duchesse Salandra (qui ne lui a d’ailleurs que peu rapporté). Après tout, lui même convoitait avidement le titre de Marquis de Lux Aeterna...

Aujourd’hui parti pour Pandémonium, Malphas se rend vite compte que loin de sa tante, les choses ne sont plus aussi aisées qu’auparavant, d’autant plus que l’argent a tendance à se raréfier avec ce précieux soutien en moins. Depuis son arrivée, accompagné de l’Ingénieur Bod Carlton, le tout jeune Marquis a croisé la route du Comte Marchenko Hazat, d’une Magister eskatonique, d’un Frère d’armes ainsi que d’un autre Ingénieur, le professeur Haubstein. Et tout récemment, notre bon Marquis a fait l’acquisition d’un magnifique aéroyacht de luxe - comprenez un zeppelin.

Objectifs à terme :

- Tout faire pour que Pandémonium tombe entre ses mains.
- Faire gagner la cause de Dame Salandra.
- Faire chuter sa propre famille puis reprendre les terres ancestrales : le Comté de Beaufort sur Cadavus.

La Maison Décados

- Le Marquis Enis Sharn : seigneur de Pandémonium et de deux de ses lunes (la troisième étant la propriété de son concurrent), il est le noble au rang le plus élevé avec Malphas.

Homme gras et - dit-on - davantage machine qu’être humain, le Marquis Sharn ne se déplace jamais sans ses deux "ombres", des chirurgiens issus des Ingénieurs (les Décados ont en effet un accord avec l’Ordre Suprême, formant conjointement une entreprise spécialisée en cybernétique, dont les employés travaillent à remodeler les corps). Tous deux vêtus de noir, ils portent un masque respiratoire tandis qu’une capuche voile leurs visages - personne ne leur a parlé jusqu’à ce jour, mais l’on prétend qu’ils auraient des liens avec les sinistres Kosaques...

Réputé pour sa poigne de fer, Sharn a l’esprit tranchant ; c’est un fin manipulateur, dont on dit qu’il aurait fini par posséder la planète entière, par le biais d’un vaste et habile complot. Cependant, ses ressources dépassent de loin celles d’un Marquisat... Dettes envers la Ligue Marchande ? Toujours est-il que ce serait grâce à lui que les Recruteurs auraient pris le contrôle de l’agora de Pandémonium.

- Baron Augustus Décados : Jakovien de renom dans sa jeunesse, Augustus gagna ses terres sur Grange avant la catastrophe planétaire. Les rumeurs prétendent qu’il est un galant homme, qui aime à s’entourer de jeunes filles fort "prometteuses". On le dit également fin intriguant et bon tacticien - néanmoins, sa position envers le Marquis Sharn est quelque peu floue, ainsi que la faction à laquelle il se rattache au sein de la Maison de la Mante. Peut-être attend-il qu’un parti en présence lui fasse une proposition ?

- Baron Ekarlov Grichenki : ouvertement opposé au Marquis Sharn, le Baron a malgré tout la tête toujours attachée aux épaules, à la fois en raison de son âge avancé (83 ans) et d’un "mauvais coup" qu’il aurait reçu sur la tête au cours des Guerres impériales, tout cela l’ayant rendu "gaga". En tout cas, ses terres ne sont plus que poussière, et il est aujourd’hui réduit à quémander une rente à ses pairs par l’intermédiaire de son fils - pour le moment, cette requête est demeurée lettre morte.

- Chevalier Gorinskaïa Grichenki : fils du Baron Ekarlov et de Doña Louise Castenda de Hazat, ce jeune homme de 26 ans est arrivé sur le tard, son père étant déjà quelque peu âgé quand il prit Doña Louise pour épouse. Fougueux et honorable (son héritage hazat), il porte sur lui de multiples piercings qui rappellent les coutumes maternelles. Il clame haut et fort que le Pancréateur exige de Sharn une conduite digne d’un noble, et non d’un tyran... Ce qui lui vaudra sûrement beaucoup d’ennuis à terme, à moins qu’un homme de haut rang ne se charge de le protéger et de le prendre sous son aile.

- Doña Louise Maria Castenda Grichenki : épouse du Baron Grichenki, cette femme de 42 ans est encore resplendissante et les poètes la comparent souvent au soleil de Pandémonium d’avant l’assombrissement - certains vont même jusqu’à la proclamer unique source de lumière de cette planète blafarde...

Il est très rare de l’apercevoir en public, car son honneur tatillon lui a valu la mort de plusieurs nobliaux prétentieux en duel. Il y aurait, dit-on, une "compétition" entre elle et Armando Gilgar (un autre fin duelliste), à celui ou celle qui réunira le plus de victoires. Pour le moment, ces deux bretteurs émérites ne se sont jamais croisés sur le champ d’honneur, mais les choses pourraient peut-être changer un jour.

- Baronnet Kolenkov : homme grisonnant et sec, Kolenkov figure rarement sur les cartons d’invitation du gratin de Pandémonium. Avec sa verve et ses répliques acerbes, il préfère de loin être (et rester) sur le terrain - il a d’ailleurs connu son heure de gloire lors des Guerres impériales, et la défection de l’un de ses supérieurs lui a permis par la suite de s’emparer des terres de celui-ci. On dit qu’il aurait même servi fut un temps sous les ordres du Marquis Sharn lui-même... Aujourd’hui, il est le féal du Baron Grichenki et le fils de ce dernier a trouvé sa place dans la garnison du Baronnet, le temps d’y faire ses griffes.

- Banneret Karik : jeune homme d’une vingtaine d’années, Karik aurait gagné ses éperons de banneret après avoir mis un terme à la révolte qui sévissait dans la capitale de la baronnie d’Augustus. Depuis, il est régulièrement courtisé par les jeunes dames de la cour, car en plus d’être un meneur d’hommes émérite, son charisme semble faire des ravages auprès du beau sexe (et ce malgré l’alliance qu’il porte au doigt !). Certains le prétendent également fin comploteur, mais nul n’a vu ses talents en œuvre pour le moment. Toujours est-il que Karik s’est bien gardé de prendre position dans "l’affaire Pandémonium" qui s’apprête à déchirer les Marquis Sharn et Malphas - interrogé sur la question, il se contente de sourire et ne pipe pas un mot.

- Dame Sylencia Gilgar : jeune femme mariée au superbe banneret Karik, elle est extrêmement belle et réservée. Très peu de gens peuvent ainsi se targuer d’avoir eu une réelle conversation avec elle.

- Baronnet Molensk : homme d’une quarantaine d’années, son fief se résume à un dôme hydroponique sur la première lune de Pandémonium, et son "château fort" est en fait un antique bastion de la Seconde République. Son armée, dit-on, est composée des pires racailles que connaît le système - mais sa forteresse cacherait également en son antre un étrange gardien biomécanique... Épais, sans être obèse, Molensk fait son mètre quatre-vingt dix. Il n’est pas connu pour ses prouesses guerrières - mais il faut dire que personne ne l’a jamais vu sur un champ de bataille. Ses ambitions politiques sont visiblement limitées : Molensk semble définitivement un vulgaire soudard, en son âme et conscience.

- Comte Estienne Louis : la vingtaine, jovial et énergique, il est le seigneur de la première lune de Pandémonium, vassal de Sharn. Ses objectifs politiques sont encore inconnus et ses prouesses militaires se limitent au service actif effectué auprès des flottes spatiales de la Maison Décados. Il n’est d’ailleurs revenu que récemment, pour reprendre le titre et les terres de son père. Son fief se résume aujourd’hui à une grande ville de 20 000 habitants et à quatre mines de métaux précieux ainsi qu’à quelques filons de gemmes. Le Baron Molensk est l’un de ses vassaux.

- Comte Koutousov Arenki : quarante ans passés, avec un maintien royal, le Comte (s’il n’était pas Décados) représenterait la quintessence même de la noblesse (du moins pour ce qui est de l’apparence). On devine ainsi le maître de la deuxième lune de Pandémonium conservateur et traditionaliste (voire nostalgique). Ancien combattant, on sait qu’il a servi sur Stigmate durant ses jeunes années (ce qui sous-entendrait qu’il est plus âgé qu’il ne paraît). Arenki compte deux fils et une fille - sa femme est morte en couches en donnant naissance à cette dernière. Il ne s’est toujours pas remarié depuis, et sa jeune fille (Tatiana) serait en ce moment même en route pour Mars afin de reprendre possession du fief familial du Dôme Epsilon.

- Chevalier Ivan Arenki : à dix-huit ans, il est l’aîné des Arenki et l’héritier présomptif du comté. On le dit peu (voire pas du tout) lié à son père, "vieux ronchonneur à l’esprit obtus" d’après ses dires. Jeune chevalier fraîchement adoubé, il serait prêt à s’engager dans la première guerre venue pour mieux en tirer profit et gloire. Il serait également l’un de ces jeunes loups se sentant aptes à assumer le nouveau gouvernement de Pandémonium, si jamais une telle structure devait se mettre en place...

- Chevalier Tyrion Arenki : benjamin des fils Arenki, âgé de seize ans, Tyrion est un être difforme d’un mètre quarante, les yeux vairons, surnommé le "Nabot" par toute la noblesse locale. Mais hormis son physique ingrat, il est un fin intriguant et un excellent administrateur. Si son père n’a aucune estime pour son jeune fils, il sait tout de même reconnaître sa valeur intellectuelle : lorsqu’il est absent, le Comte Arenki cède les rênes du fief non pas à Ivan, mais à Tyrion... On dit ce dernier friand des dames de petite vertu ; quant à ses vues politiques, les actions qu’il entreprendrait seraient apparemment contradictoires - mais n’est-ce pas là encore l’un de ses nombreux et habiles stratagèmes ?

- Baron Koulienkov : fils de l’unique Baron de Lux Aeterna, le jeune Koulienkov aurait fait tuer son père qui cherchait à le déshériter au profit de son cousin, le banneret Garinevski...

La Maison Gilgar

- Baron Exatius Gilgar : maître de la Maison Gilgar, il perdit son titre de Marquis lorsque Grange fut conquise par les al-Malik. Inféodé à ces derniers, il n’en fut pas moins abandonné à son sort lorsque les al-Malik préfèrent fuir la planète... Les Gilgar durent alors prendre les armes face aux nouveaux propriétaires des lieux, mais Enis Sharn leur fit vite passer l’envie de se révolter ! Les émeutes furent écrasées dans le sang et Sharn obligea Exatius à lui jurer fidélité, sans quoi la famille Gilgar toute entière s’en mordrait les doigts...

- Baronnet Giussepe Gilgar : féal de son oncle Exatius, Giussepe contrôle l’un des rares fiefs à avoir encore une quelconque valeur sur Pandémonium - ses terres sont aussi arides que les autres, mais elles cachent plusieurs nappes de pétrole, et les mers qui les bordent recèlent de nombreux bancs de poissons. Grâce à cette aubaine, les Gilgar peuvent encore se permettre un train de vie décent - très peu de Décados peuvent en dire autant, criblés de dettes...

- Chevalier Armando Gilgar : fils unique et héritier du titre de chef de file de la Maison Gilgar, Armando est un jeune homme d’une vingtaine d’années au sang particulièrement bouillant, qui se bat en duel pour un rien, désabusé par le fait que sa famille ait pu tomber aussi bas... Toujours est-il qu’on le dit bretteur de renom - voire le meilleur duelliste de toute la planète.

Les autres Maisons nobles

- Chevalier James Goodale (Maison Hawkwood) : jeune homme rêveur, il est la "coqueluche" des fêtes et autres bals malgré lui - les Décados s’amusent immanquablement de ses idéaux de droiture et de liberté pour tous, serfs y compris... Chaque jeune boyard décados estime qu’il est de son devoir de le ridiculiser en public, de manière à s’attirer les faveurs du Marquis Sharn et de la cour planétaire.

- Baronnet Bouvillon d’Orléans (Maison Hawkwood) : vieil homme d’une soixantaine d’années, il est l’administrateur en titre des rares terres hawkwood de la planète. D’un abord facile, on le dit homme à aimer la bonne chair - ainsi que les courtisanes, depuis la mort de son épouse. Il se rend très peu aux festivités, à l’inverse du Chevalier Goodale.

- Chevalier Hakim Hib en-Rafib (Maison al-Malik) : dernier représentant de sa Maison sur la planète, ce Chevalier administre les anciens fiefs al-malik de Pandémonium. Appauvri, il vit en retrait de la société, ses terres n’étant plus qu’une toundra desséchée et stérile, secouées par d’incessants séismes. Pourtant, son langage fleuri et son retrait vis-à-vis du jeu politique en font un homme affable et facile à aborder - dont la rencontre n’attirera les foudres de personne. Il n’est aucunement importun pour un Décados de se dire son ami.

Les représentants de la Ligue Marchande

- Capitaine Crackburn (guilde des Auriges) : homme de grande stature, réputé pour son franc-parler, il est bien plus pilote que marchand, et l’on murmure dans les coulisses de l’astroport qu’il ne s’embarrasse d’une cargaison uniquement pour compléter le ravitaillement de son rafiot en carburant et pièces détachées. La ferveur de ses hommes envers lui - étonnamment - n’est en aucune façon une affaire d’argent. Grand blond barbu et faussement irascible, Crackburn est le stéréotype même du capitaine propriétaire de son vaisseau de l’ère républicaine.

Malphas a plusieurs engagements vis-à-vis du capitaine - Crackburn est le seul Aurige autorisé à faire du commerce "pseudo-légal" avec la lune de Lux Aeterna, en échange de quoi il doit maintenir en l’état la station orbitant autour de la lune, qui permet aux vaisseaux les plus lourds de ravitailler, de vider leurs soutes et de débarquer leurs passagers, avant que de plus petits appareils de les emmènent vers le sol.

- Dame Eslmera (guilde des Baillis) : usurière attitrée de la cour, du rang de Consul, élancée et charmante, elle n’en garde pas moins la mine renfrognée caractéristique de sa guilde et des cheveux coupés court qui atténuent quelque peu sa beauté - mais son charisme opère toujours face aux personnes qu’elle côtoie.

Dure en affaires, retorse, des bruits de couloir laissent courir que la plupart des nobles de Pandémonium lui doivent leur luxueux train de vie... Nombreux sont d’ailleurs à penser que certains nobles et hauts dignitaires de l’Eglise lui remboursent leurs dettes considérables à l’aide d’informations, rumeurs et calomnies sur les autres membres de la cour. Même le Marquis Malphas lui est à présent redevable : 10 000 Fénix, au taux d’intérêt de 5% - "prix d’ami".

- Ernest (à titre posthume) : qui était-il réellement ? Un agent des Recruteurs infiltré au sein des Fouinards ? Personne ne le saura sans doute jamais, mais visiblement le professeur Haubstein en sait plus qu’il n’en dit - après tout, n’était-il pas un "ami" d’Ernest ?



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.