SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fading suns > Aides de jeu > Factions et groupuscules > Maisons nobles > La Maison Mirumoto
Contribuer

Fading suns

La Maison Mirumoto

mercredi 28 avril 2010, par Boss Smiley, Kerk

Ce fichier m’est venu à l’idée le jour où l’un de mes joueurs s’est rendu compte d’un oubli dans la description des Maisons mineures du supplément Les Seigneurs des Mondes Connus. M’approchant de la manière appropriée (salamalecs, etc.), il me demanda : "Honorable MJ-sama, où sont donc les samouraïs de l’espace ?". J’étais pris au dépourvu...

Certes, la Maison Li Halan est supposée avoir des racines orientales, mais elle met davantage l’accent sur la Chine de Confucius que sur le Japon, d’après son mode de pensée. Il ne me restait alors plus qu’à dénicher tous les clichés japonais possibles et à créer une nouvelle Maison mineure, une Maison de petits maniaques jaunâtres avec des lames très aiguisées, une obsession pour la poésie imagée et braillant "Toi y en a pas toucher mon sabre !" ou "Retourne poser des rails !" à la moindre provocation - la Maison Mirumoto.

Histoire de la Maison

La première apparition du nom Mirumoto dans les annales des Mondes Connus se situe dans les années 2700, avec un certain Mirumoto Tako responsable du personnel de la famille Tanaka, basée sur Kish. L’influence de cette lignée japonaise semble peu à peu s’étendre, au vu de l’augmentation du nombre de documents officiels qui mentionnent son nom. Lorsque les Tanaka furent "assimilés" par la Maison Li Halan, certaines propriétés confisquées furent alors accordées aux Mirumoto, en échange de leur soutien politique, passé comme futur. Et à ce jour, ce soutien a toujours été inébranlable.

Sous la République et le Nouvel Age Féodal, le travail des Mirumoto à l’égard des Li Halan a toujours semblé exemplaire - même s’ils se sont en même temps efforcés de rester éloignés de leurs suzerains dégénérés, grâce à un mélange de ruse et de tromperie, ainsi qu’à une langue fleurie soigneusement employée, véritable patrimoine culturel de la Maison. Dès que les Li Halan devraient exiger quoi que ce soit, les Mirumoto afficheraient alors un grand sourire et expliqueraient que l’objet de la demande ne pourrait être accompli en ce moment, néanmoins ils promettraient qu’ils n’auraient de cesse d’exaucer les vœux de leur maîtres dans un proche futur.

Les Mirumoto ont été les premiers à applaudir à la nouvelle de la conversion du Prince Cardano, mais ayant déjà accepté par le passé les mécanismes de l’Église Universelle (qui facilitent grandement leur joug social), ils n’ont été que peu touchés par les changements radicaux intervenus alors au sein de la Maison Li Halan. De même, ils ont pu être comptés parmi les premiers et les plus fervents alliés de Vladimir Alecto lors de sa course pour le trône impérial, dans les années 4500. Les Mirumoto étaient alors sur le point de devenir l’un des nouveaux piliers du pouvoir des Mondes Connus, mais avec la mort de Vladimir et la chute de leurs alliés Alecto et Justinien, les Mirumoto ont retrouvé leur statut de Maison mineure... Cependant, bien des Mirumoto voient le couronnement d’un nouvel Empereur comme le présage de leur nouvelle ascension - reste à voir si le futur sera aussi propice qu’ils le prétendent.

Culture et traditions

Les mots-clés de la Maison Mirumoto sont Devoir, Harmonie et Tradition - les étrangers sont parfois déconcertés par la rigueur avec laquelle ces idéaux sont suivis. Les histoires courent, au sujet des samouraïs mirumoto, marchant pendant des jours entiers sans manger, ce qui serait une perte de temps et une trahison alors que leur seigneur nécessite leurs services au plus vite. Cette rigueur s’est même propagée en dehors des cours nobles, intégrée au sein de la roture et de la paysannerie (respectivement la classe des heimin et des hinin).

Chaque élément de la Maison Mirumoto est un parfait exemple de ce génie de minimalisme et d’austérité affecté par la Maison. L’habillement est calqué sur le style supposé du Japon médiéval, les classes supérieures revêtant ainsi l’hakama (pantalon bouffant représentatif du statut personnel), l’haori et le kimono (se portant sous l’haori).

L’obsession d’ordre des Mirumoto s’étend bien au-delà des considérations personnelles : tout, jusqu’au décorum de leurs manoirs, doit être ordonné, soigneusement disposé et harmonieux - il est d’ailleurs de la charge de certaines personnes de vérifier ces exigences, dit-on. A cette austérité s’ajoute un respect de la position de chaque individu : lorsque les Mirumoto sont réunis entre eux, il est strictement interdit de prendre la parole avant que son supérieur n’ait achevé son exposé. De même, commercer est impensable sans respect des règles d’hospitalité et des bonnes manières.

Si certains Mirumoto se sont lentement convertis à la foi de l’Église Universelle, ils ont tous rapidement concilié les enseignements du Prophète avec leurs anciennes croyances axées sur la paix et l’harmonie, devenant d’ardents croyants. D’après les apologistes de la Maison : "le Créateur a placé chaque homme à la place qui lui était échue, et il est du devoir de chacun de s’exercer du mieux en cette place. Là où la nature ne suffit pas à subvenir aux besoins des sujets, il est de la responsabilité du seigneur de pallier ces insuffisances".

Inutile de dire que les Mirumoto préfèrent de loin les Orthodoxes et les Amalthéens, de par leur recherche de la paix et de l’ordre. Si les Frères d’armes sont respectés pour leur auto-discipline, les Eskatoniques passent pour des sorciers païens. Quant aux Avestites, bien que traités avec politesse, ils restent craints et redoutés pour leur fanatisme incontrôlable. Les églises des domaines Mirumoto sont souvent bondées, car comme le dit si bien l’Évêque Mirumoto Tokatsu, "une ferveur affichée envers le Créateur est le devoir de chaque être éclairé".

Domaines de la Maison

Le patrimoine de la Maison Mirumoto est constitué des îles de l’Harmonie, un archipel subtropical situé dans l’océan de Jie, au sud de la province de Taztec, sur la planète dcône. Surpeuplé et montagneux, ce domaine a été choisi par les fondateurs de la Maison en raison de ses similitudes avec le Japon ancestral de Teyr-Sainte - une ressemblance véritablement frappante après des siècles de remodelage du paysage.

Les Mirumoto sont réputés pour la façon dont ils combinent la nature et les artefacts artisanaux dans un espace réduit - le summum de cet art sont sans aucun doute les Jardins Floraux de Shiro Mirumoto (le palais familial), où sont réunies des dizaines d’espèces de fleurs des Mondes Connus, éclosant l’une après l’autre tout au long de l’année.

La famille possède plusieurs petits domaines sur les autres mondes li halan, sur Vera Cruz, et bien évidemment sur la planète morcelée de Téthys. Comme les îles de l’Harmonie, ces terres sont de petite taille mais soigneusement exploitées par leurs propriétaires : l’inaptitude à apporter harmonie et efficacité est perçue comme une trahison même de l’idéal du Devoir.

Personnalités de la Maison

Daimyo (Marquis) Mirumoto Akumo : à la tête de la Maison.

Son Excellence Mirumoto Tokatsu : Évêque orthodoxe d’Icône.

Samouraï (Chevalier) Kaneda : Chevalier errant plein d’avenir.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.