SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fading suns > Aides de jeu > Factions et groupuscules > Sectes et ordres religieux > Les Fils d’Asaph : protecteurs des Inquisiteurs
Contribuer

Fading suns

Les Fils d’Asaph : protecteurs des Inquisiteurs

jeudi 29 avril 2010, par Colin Chapman, Kerk

Créés peu avant les Guerres Impériales, les Fils d’Asaph ont acquis une réputation terrifiante en tant que gardes du corps des Inquisiteurs de haut rang, les protégeant de ceux qui cherchent à se venger ou à échapper à leur châtiment. Impitoyables et fanatiques, ils ne font que renforcer encore davantage l’aura intimidante des serviteurs de l’Inquisition.

Histoire

Avec la propagation grandissante de la corruption symbiote depuis 4900, les Inquisiteurs du Temple Avesti furent particulièrement sollicités : la peur finit en effet par engendrer violences et émeutes, les voisins s’entredéchirant au moindre signe "d’anormalité". Les Inquisiteurs s’efforcèrent aussitôt de réduire en cendres la moindre souillure - pour se retrouver confrontés à des masses enragées et terrifiées, face auxquelles ils n’étaient guère équipés.

Asaph, un Inquisiteur expérimenté et compétent, comprit alors le besoin grandissant de gardes du corps entraînés et dévoués, il se mit ainsi en quête de candidats potentiels, visitant les provinces durement touchées par les batailles face aux Symbiotes, lançant sermon après sermon, promettant une juste vengeance, finissant par recueillir un écho favorable auprès de ceux qui avaient souffert le plus de ces "démons".

Même si ceux qui se joignirent à sa bannière étaient principalement issus des masses populaires, une poignée de nobles et de mercenaires s’y rallia également, après avoir vu leurs êtres aimés ou leurs camarades massacrés par un ennemi qui ne pouvait être issu que des tréfonds de la Géhenne.

Asaph supervisa la mise en oeuvre des conditions de l’entraînement sévère, dirigé par les quelques nobles incorporés. Instructeurs inflexibles, dans leur optique seule l’adversité peut faire d’un simple garde du corps une arme efficace du Pancréateur : au terme de cet entraînement, seuls les plus appliqués seraient aptes à passer à travers toutes les souffrances infligées.

Les Fils d’Asaph finirent par être officialisés par l’Église en 4954, à l’aube des Guerres Impériales, prouvant leur efficacité à faire taire les différents schismes entre sectes tout le long du conflit. Asaph fut même canonisé par les Avestites peu après sa mort, tout juste deux années après la création de l’ordre.

Credo

Le gros des Fils d’Asaph est issu du petit peuple, bien que l’ordre ne fasse aucune discrimination sur la base de la classe sociale. Les seuls pré-requis sont une dévotion sans fin aux dogmes du Temple Avesti et à sa vision du Pancréateur, une soif de justice, et enfin une volonté de fer. Les personnes qui ne remplissent pas ces conditions strictes passent rarement à travers les mailles du filet de l’entraînement et des observateurs inquisitoriaux.

On attend des Fils d’Asaph qu’ils vivent dans l’inconfort, dormant sur des planches de bois, portant les scrupulum dans leurs bottes, et demandant pénitence pour tout acte ou pensée impure. Ils rasent soigneusement leurs têtes et étudient longuement le Credo de Bûcher, oubliant leur statut et leur richesse d’autrefois.

Paradoxalement, s’ils inspirent généralement la terreur, les Fils d’Asaph peuvent se montrer justes et bons. Ainsi, ils adhèrent strictement à la Hiérarchie des Vices et Vertus instaurée par les Protocoles de Rédemption (cf. le chapitre Avestite des Prêtres du Soleil Universel) : Foi, Piété, Dévotion, Justice, Protection, Loyauté, Compassion, Sagesse, Discipline et Humilité sont leurs maîtres-mots - mais la pitié n’est pas une vertu en laquelle ils croient... Le Mal doit être écrasé à tout prix, et d’après eux, l’ultime compassion revient à délivrer les pécheurs des tentations de cet univers - définitivement.

Lorsque cloîtrés dans une cathédrale Avestite, ils revêtent simplement la tunique brune du Temple, en plus de la soutane rouge, mais leur tenue de service est beaucoup plus célèbre : les Fils d’Asaph se reconnaissent à leurs lourdes armures de cuir bouilli écarlate (traitées avec des gels ininflammables), renforcées avec des anneaux métalliques de la forme de la Flamme avestite. Les Fils d’Asaph portent enfin de larges surplis noirs, surmontés de capuchons qui dissimuleront leurs traits. Tous sont équipés d’une épée longue, d’un lance-flamme et d’une copie du Credo de Bûcher, transportée dans une sacoche solidement rattachée à leurs ceintures par une lourde chaîne.

Un Fils d’Asaph type : Shoju

Shoju Li Halan trouva l’illumination dès son plus jeune âge, compulsant pendant des heures l’Évangile Oméga, pour le plus grand plaisir de ses parents. Cependant, au fil du temps, il devint évident que quelque chose n’allait pas : Shoju prenait chaque sermon au pied de la lettre, et finit par considérer les Mondes Connus d’un regard malade, persuadé que la corruption était omniprésente, démons et antinomistes se cachant derrière chaque individu. Et lorsque ses compagnons li halan se mirent à l’éviter, cela ne lui fit aucun doute : ils étaient eux aussi en cheville avec les démons !

Mais lorsque le jeune adolescent s’en prit à une jeune paysanne, allant jusqu’à la tuer après l’avoir horriblement torturée, ses parents ne purent rien faire pour qu’il échappe aux griffes de la justice. Cependant, le juge n’était autre qu’un zélote avestite, et grâce à sa ruse Shoju put le convaincre qu’il n’avait agit qu’au nom d’une "sainte nécessité". Impressionné par la ferveur et le zèle religieux du jeune homme, l’Avestite le prit sous son aile, l’emmenant sur Bûcher où Shoju se joignit naturellement aux Fils d’Asaph. A présent, ses classes sont terminées et Shoju sert maintenant de garde du corps à l’Avestite même qui l’avait jugé.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.