SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fading suns > Aides de jeu > Factions et groupuscules > Unités militaires > Les clones kosaques classe « Sergueï »
Contribuer

Fading suns

Les clones kosaques classe « Sergueï »

mercredi 28 avril 2010, par Kerk, Mareen Goebel

Les clones Sergueï sont tous issus des laboratoires décados d’Edenya, lune de Severus. Employés majoritairement par l’Agence Jakovian sur le terrain, dans les palais de leurs seigneurs et dans les lieux sensibles en tant que sous-officiers (voire officiers), mais jamais en tant que simples soldats, les Sergueï passent difficilement inaperçus, avec leurs 2 mètres et leurs 150 kilos de muscles.

Modus operandi

Les Sergueï chargés de la protection d’une personne opèrent le plus souvent en petites équipes de deux ou quatre clones ; sur le champ de bataille, on retrouve le plus souvent un Sergueï à la tête d’une section de Kosaques (soit seize hommes).

Description

Le Sergueï typique est « doté » de cheveux blonds coupés très court (pour éviter la propagation des poux et de la vermine) ainsi que d’yeux verts. Bien plus sociables que les autres modèles de clones, mais surtout bien plus adaptables, il n’est guère étonnant que les Décados les aient gratifiés d’une apparence si élégante… A l’inverse des autres Kosaques, le plus souvent marqués par la guerre (du moins physiquement), les Sergueï tendent à être mis sur le devant de la scène, vantant ainsi les goûts et le rang de leurs seigneurs décados.

Une fois engoncés dans leur lourde armure de Kosaque, les Sergueï sont aussi intimidants que les modèles plus massifs de clones. Ainsi, Frederike van Gelder, émissaire temporaire sur Malignatius, décrit dans ses mémoires :

« Un casque noir, arrondi, sans la moindre marque, qui masque le visage du Kosaque – enfin je comprenais la portée de leur surnom de ‘Sans Visages’. Lorsqu’il m’adressa la parole, sa voix me parut dépourvue de toute humanité ; son armure noire était d’une beauté singulière, travaillée de manière à imiter les fibres musculaires, de sorte à ce que son porteur ressemblât à un effroyable démon écorché vif, tout droit issu de la Géhenne. Entourée d’une lourde et large cape noire, cette armure de plastique moulait à la perfection le corps de titan qu’elle dissimulait - les barrettes argentées agrafées sur les épaules, les gants de combat renforcés et l’insigne aux deux sabres croisés indiquaient clairement que le démon portait le garde de capitaine, membre des Sans Visages… »

Comportement

Plus petits et plus fins que les précédentes séries de Kosaques clonés (à commencer par les « Nikov » et « Kalis »), les Sergueï ont démontré une efficacité extrême en service actif, démultipliant les champs de compétence des Kosaques : lutte anti-terroriste et anti-émeutes, police militaire, protection rapprochée, enquête. A l’instar des autres Kosaques, les Sergueï sont des forces de la nature et restent loyaux jusqu’à la mort ; et même si par moments leur intelligence améliorée leur joue des tours, jamais ils ne trahiront la Mante (au pire, leurs méthodes pourront apparaître contestables).

On suppose que les Sergueï ont été clonés à partir des cellules d’un général décados des Guerres Impériales, mais l’identité de ce dernier reste secrète à ce jour, probablement pour protéger sa famille. Inutile d’ajouter que d’après les enseignements de l’Église, les clones sont des êtres sans âmes qui ne réfléchissent guère la Sainte Flamme… Paradoxalement, bon nombre de clones en sont conscients, et cela ne fait que les rendre plus efficaces sur le terrain, puisque débarrassés de tout scrupule, hésitation et inhibition, même pour commettre les crimes de guerre les plus atroces. Certaines rumeurs sont ainsi certainement avérées, quant aux actes de cannibalisme au sein des clones (mais également des autres Kosaques) une fois les vivres épuisés – actes qui cessent malgré tout, une fois le ravitaillement effectué.

Il est à noter que de nombreuses légendes et racontars suivent les unités de Kosaques. Ainsi, on prétend que quiconque touche l’ombre d’un Kosaque est condamné à mourir dans l’année. Et à écouter les contes de bonnes femmes, un Kosaque serait incapable de traverser une ligne composée de sel.

Caractéristiques

Force 10 Intelligence 5 Extra 4 / Intro 1
Dextérité 10 Perception 7 Foi 1 / Ego 3
Endurance 10 Tech 3 Passion 1 / Calme 5

NB : le score en Force procure un bonus de +2 aux dégâts.

Compétences innées : charme 5, combat à mains nues 8, discrétion 3, esquive 8, intimidation 6, mêlée 8, observation 7, tir 8, vigueur 8.

Compétences acquises : force d’âme 6, guerre (stratégie) 5, stoïcisme 6, survie 4, torture 4.

Armure : broigne de plastique (10d).

Vitalité : -10/-8/-6/-4/-2/0/0/0/0/0/0/0/0/0.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.