SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fading suns > Aides de jeu > L’univers de Fading Suns > La Ligue Marchande > L’Ordre Suprême des Ingénieurs : au bonheur des machines
Contribuer

Fading suns

L’Ordre Suprême des Ingénieurs : au bonheur des machines

mercredi 25 mars 2009, par Kerk

La haute technologie est aussi rare que précieuse dans les Mondes Connus et les derniers à pouvoir la maîtriser sont peu nombreux, concentrés au sein de la guilde des Ingénieurs. Dès qu’un vaisseau spatial doit être construit ou réparé, dès qu’un bras a été arraché et doit être remplacé, il n’y a guère qu’à eux que l’on puisse faire appel.

Cette guilde est loin d’être la plus connue – mais à quoi bon ? Quel paysan pourrait bien avoir les moyens de s’offrir un gadget technologique hors de prix ? Elle concentre davantage ses efforts à développer ses savoirs et à s’assurer que personne ne suive et copie ses progrès, plutôt qu’à faire sa publicité. Ses laboratoires et usines cachées ont déjà produit des innovations extraordinaires, que ce soit en cybernétique, en génétique, en aérospatial ou en médecine – et aussitôt ces avancées ont été mises à la disposition des plus riches et des puissants. Mais, secret technologique oblige, les Ingénieurs sont prêts à tout mettre en œuvre pour être certains que leurs clients ne s’intéresseront pas de trop prêt au mode de fonctionnement de leurs acquisitions… C’est pour cette raison que beaucoup refusent (ou prétendent refuser) de traiter avec la guilde, alors que d’autres réalisent que les Ingénieurs sont leurs propres meilleurs clients, ce qui n’est pas moins étrange.

Il est particulièrement rare de croiser un Ingénieur qui n’ait pas modifié son corps, y greffant des implants cybernétiques, des « ajouts physiques » ou des améliorations cosmétiques étranges. Rencontrer un Ingénieur pour la première fois est toujours troublant, si ce n’est terrifiant. Un autre aspect inquiétant : les liens entre l’Ordre Suprême et l’Église Universelle. Personne ne peut contester qu’il y mille ans en arrière, l’Ordre Suprême formait un culte religieux à part entière – mais ce qu’il advint de ce culte reste toujours mystérieux. Paradoxalement, l’Église n’a jamais réellement cherché à discipliner les Ingénieurs, tandis que plusieurs guildiens redoutent qu’ils n’aient maintenu leurs anciens liens avec celle-ci…

Ce qui est sûr, c’est que l’Ordre Suprême est la guilde la plus impénétrable qui soit et obtenir des informations la concernant est particulièrement ardu – les guildiens eux-mêmes ont des difficultés à communiquer avec les Ingénieurs. Ces derniers ont soigneusement structuré leur guilde, de façon à ce que les nouveaux membres ne sachent rien ou presque : la discrétion est une condition de l’avancement, autant que l’aptitude et l’innovation.

Personnalités : Didacte Malefice Hereditus (à la tête de la guilde – la rumeur prétend qu’il serait davantage une machine qu’un être humain), Wavefinder Luceta (experte en machines pensantes, anormalement belle), Philius Mordela (ancien prêtre, ambassadeur de la guilde sur Teyr-Sainte).

Notes : bien que les Ingénieurs soient réputés pour leur froideur, cela de diminue en rien leur valeur. De nombreux nobles considèrent le fait d’avoir un Ingénieur dans leur entourage comme une marque de prestige et même les prêtres savent reconnaître leur utilité, à l’occasion. Toujours est-il que bien des Ingénieurs passent pour inhumains et peuvent inquiéter jusqu’à leurs meilleurs amis.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.