SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fading suns > Aides de jeu > L’univers de Fading Suns > Le Trône Phénix > La Compagnie du Phénix : hérauts de l’Empire
Contribuer

Fading suns

La Compagnie du Phénix : hérauts de l’Empire

mercredi 25 mars 2009, par Kerk

Fondée lors de l’arrivée d’Alexius sur le trône, la Compagnie du Phénix apparaît aujourd’hui comme le symbole même du renouveau humain : les Chevaliers errants formant la Compagnie ont pour devoir aussi bien d’assurer la sécurité des citoyens des Mondes Connus que de donner la meilleure image possible de l’Empire, grâce à leurs actions, redonnant enfin un nouvel espoir après les interminables boucheries des Guerres impériales.

Aussitôt, de jeunes nobles de toutes les Maisons, Royales comme mineures, ont afflué, désargentés, privés de terre ou en quête d’aventures. Adoubés et armés par l’Empereur en personne, ils auront pour charge de combattre toutes les injustices, d’enquêter sur les phénomènes étranges, de mettre la main sur les artefacts Ur, ainsi que de retrouver les coordonnées des Mondes Perdus de l’espace humain.

Si le métier est dangereux (les adversaires ne manquent pas, tout comme les détracteurs et autres jaloux), les pouvoirs des Chevaliers n’en sont pas moins puissants : agents de l’Empire, ils sont porteurs de l’autorité d’Alexius, en conséquence de quoi ils peuvent parler en son nom et exiger l’accès aux archives de la Ligue Marchande et de l’Église Universelle, refuser de payer les péages nobles, demander l’assistance de la Marine Impériale afin d’être transportés aux quatre coins du réseau stellaire. De plus, ils ne peuvent être jugés que par leurs pairs, sur Byzantium Secundus, et n’ont de compte à rendre à aucun seigneur féodal.

Depuis peu, les rangs de la Compagnie se sont élargis, à présent ouverte aux membres du clergé comme des guildes, qui une fois nommés Fidèles Impériaux pourront accompagner les Chevaliers errants tout au long de leur tâche immense, mais jamais ingrate. A noter que la Compagnie du Phénix ne regroupe pas que des guerriers, fussent-ils chevaleresques : l’Empire a besoin de bras comme de têtes pensantes, et les savants, les érudits, les artistes et les diplomates seront donc toujours les bienvenus. D’autant plus que les tests d’admission au sein de la Compagnie sont drastiques - chaque Chevalier doit être impérativement un modèle pour l’humanité et briller par sa personnalité comme par ses actes.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.