SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fading suns > Aides de jeu > Technologie > Armement > Les nanovirus
Contribuer

Fading suns

Les nanovirus

mercredi 28 avril 2010, par Joseph Wakeling, Kerk

Les nanovirus comptent parmi les applications les plus insidieuses issues de la nanotechnologie. Bien qu’appelés "virus", ils travaillent d’une façon toute différente : ils prennent la forme de "nanobots" microscopiques, placés à l’intérieur d’un corps (après injection ou ingestion généralement) avant de passer à l’attaque.

Leur efficacité dépend alors à la fois de leur longévité (les nanobots peuvent rester actifs aussi bien quelques heures que plusieurs mois) ainsi que de leur tactique - ils sont alors divisés en plusieurs catégories :

LES NANOVIRUS MOLÉCULAIRES

Cette catégorie de nanobots s’attaque directement à la structure moléculaire du corps : agression des chaînes ADN, des membranes cellulaires, des globules blancs et des autres défenses immunitaires, ou pire encore... Les nanobots les plus dangereux sont calqués sur le modèle des virus biologiques, programmés pour se répliquer grâce aux atomes constituant le corps de la victime, allant jusqu’à créer de nouvelles versions de nanobots encore plus efficaces. Les effets varient énormément : les nanobots peuvent produire des effets similaires au cancer ou au sida, ou aller jusqu’à transformer un individu en mutant, etc.

A noter que des nanobots médicaux conçus pour renforcer la constitution d’une personne peuvent être détournés de leur fonction première et agir comme des nanovirus, à moins que l’utilisateur ne sache vraiment ce qu’il est en train de faire...

LES MACROVIRUS

Alors que les nanovirus exigent des milliers de nanobots miniatures pour être actifs, les macrovirus consistent en une douzaine de "gros" nanobots (comprenez visibles à l’œil nu : de la taille d’un petit pois). Paradoxalement, ils sont moins facilement détectés que les nanovirus, du fait de leur faible nombre, et restent donc plus efficaces.

Quelques variantes :

- Les Rongeurs, qui se contentent de creuser une cavité à travers le corps, détruisant tout organe se trouvant sur leur passage, ravageant les veines et artères, forant les zones vitales, sectionnant les fibres nerveuses, etc. Les Rongeurs sont les plus gros de tous les nanobots.

- Les Étoupes, qui visent à boucher le système sanguin - un système particulièrement discret et intelligent, provoquant à terme une crise cardiaque ou un manque d’oxygène au niveau du cerveau. Certains de ces nanobots travaillent grâce à la manipulation moléculaire et produisent des blocs de chair destinés à séparer diverses parties du corps (l’estomac des intestins, les poumons de la gorge, etc.) ou encore à provoquer une vasectomie indésirable pour les plus sadiques.

- Les Venins : un ou deux nanobots suffisent, se logeant près du système sanguin, de l’estomac ou des intestins, puis aspirant toutes les toxines produites par le corps, jusqu’à ce que la zone qu’ils occupent soit entièrement intoxiquée. Les versions les plus vicieuses de ces nanobots vont jusqu’à créer de nouvelles toxines, bien plus nuisibles, à partir de celles accumulées...

LES BALLES À NANOVIRUS

Ces munitions comportent à leur sommet une capsule comportant un ou plusieurs nanovirus. Deux minutes après l’impact, la capsule se dissout et relâche le(s) nanovirus à l’intérieur de l’organisme de la cible. Autant sortir le bistouri très vite !

LES MÉCAVIRUS

Les mécavirus sont conçus pour affecter les engins mécaniques (bien qu’ils gardent toute leur efficacité, sinon plus, à l’encontre d’une cible organique), généralement dissimulés dans le carburant nécessaire à ces derniers (une sorte de "sucre dans le réservoir" high-tech en somme...) ou infiltrés grâce à des balles spéciales (cf. paragraphe précédent).

Tout comme les nanovirus, il existe diverses variantes : on retrouve ainsi les "Rongeurs" (qui dévorent les câbles, le blindage, les puces, les micro-processeurs, etc.), les "Étoupes" (qui bouchent généralement les réservoirs - imaginez le résultat dans une manufacture de lance-flammes destinés aux Avestites) et les "Venins" qui altèrent les composants chimiques de la machine, de manière à la bloquer.

D’autres variétés encore :

- Les Rouillures, qui s’étalent sur une surface métallique, accélérant son oxydation, combinant atomes d’oxygène et de métal.

- Les Générateurs, qui s’activent autour des batteries de la machine, absorbent autant d’énergie que possible avant de la relâcher en une seule salve, afin d’endommager les composants électroniques.

- Les Coupe-jus, qui provoquent des courts-circuits.

- Les Dictateurs, qui visent les micro-processeurs afin de prendre le contrôle des puces - ce qui aura autant, voire plus d’efficacité sur une machine pensante que sur une machine normale.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.