SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fading suns > Fading Suns pour les Nuls : les religions des Mondes Connus
Contribuer

Fading suns

Fading Suns pour les Nuls : les religions des Mondes Connus

lundi 1er novembre 2004, par kds

Tout MJ un peu sérieux a déjà été confronté à ce problème : comment introduire efficacement un univers complexe à des joueurs qui n’ont pas envie de lire les règles sans y passer des heures ?

Pour les univers de science fiction, c’est particulièrement vrai, car à l’exception de Star Wars qui est universellement connu de tous les rôlistes, les autres univers sont souvent riches de références qui manquent totalement aux joueurs.

Alors plutôt que de se cacher derrière une compétence quelconque genre "connaissance du monde", pour Fading Suns, j’ai résolu d’écrire de petits résumés des livres de règles que je distille à mes joueurs en fonction de leurs personnages et de mes scénarios.

Celui que je vous propose cette fois-ci concerne un sujet que tout habitant des Mondes Connus se doit de connaître en 4999... la religion. Il a été écrit à partir du livre de base et du supplément « Les prêtres du soleil universel » et était destiné à un joueur inquisiteur orthodoxe.

La religion dans Fading Suns

Il est bien évident que la religion est une chose sérieuse sur les différentes planètes des Mondes Connus. Comme au Moyen Age en Europe, 99.99 % de la population de Fading Suns est religieuse et souvent très pieuse. Les mystiques sont nombreux, on y prie beaucoup et tout le temps. Les pèlerinages font l’objet d’un des plus grands commerces depuis plusieurs siècles. La baisse d’intensité des soleils inexpliquée par les scientifiques de la Seconde République a favorisé ce courant. Suivant les planètes, on y pratique des cultes différents, mais la religion officielle de l’Empire est la foi en l’Église Solaire Universelle telle qu’elle a été proclamée par le prophète Zacharie entre 2723 et 2849, pendant l’ère des miracles.

Histoire de Zacharie

Zacharie, un prêtre chrétien (catholique ou orthodoxe suivant les dires) réussit à raviver la foi humaine en professant un credo simple et adapté à l’humanité conquérante des étoiles.

Pour lui, il existe un univers supérieur : "l’Empyrée", où brille la Sainte Flamme. Cette Sainte Flamme est incarnée dans les étoiles dans l’univers physique. Le mal et les démons se cachent dans l’obscurité. Ils sont renforcés par les péchés des hommes et en particulier leur hubris, dont l’un des avatars est leur besoin de technologie. La Sainte Flamme est créée par le Pancréateur, un dieu unique et bon qui est à l’origine de toute chose. D’après la doctrine de Zacharie l’âme des justes et des bons est "réflective" : elle est un miroir qui réfléchit la lumière divine pour la renvoyer sur les autres. Au contraire, une âme corrompue absorbe la lumière. A la mort, l’âme se détache du corps et si elle est assez réflective, elle rejoint la Sainte Flamme. Sinon, elle se perd dans l’obscurité.

Zacharie a eu sa première vision de la Sainte Flamme sur la planète disparue Yathrib. Il a ensuite parcouru les %ondes Connus pour prêcher sa foi avec huit disciples.
- Saint Paulus le voyageur ;
- Saint Lexius le chevalier ;
- Sainte Amalthée la guérisseuse ;
- Saint Mantius le soldat ;
- Sainte Miya la femme bafouée ;
- Saint Horace l’érudit ;
- Saint Hombor le mendiant ;
- Ven Lohji (un xénomorphe Ur Obun qui n’est que rarement reconnu par l’Eglise).

Le prophète et ses disciples sont maintenant vénérés et priés par la quasi totalité des Mondes Connus. Un certain nombre de saints mineurs ont été ajoutés depuis et il existe de nombreux cultes voués à des saints locaux plus ou moins officiels. On vénère aussi certains habitants angéliques de l’Empyrée, une sorte de plan astral.

Zacharie est mort en 2849 ; son vaisseau spatial a disparu en faisant un saut alors qu’il tentait de parlementer avec les Vao. Ses enseignements ont été repris dans un livre saint, l’Évangile Oméga. Ce dernier possède une deuxième partie appelée les Vérités Compatissantes qui est plus mystique et tournée vers la compassion. Comme on peut s’y attendre après plus de 2000 ans l’enseignement de Zacharie a subi de nombreuses transformations et interprétations.

L’Église solaire universelle

Elle fut fondée en 2855 par Palamède Alecto qui en est devenu le premier Patriarche. La ligne normale de l’Église solaire universelle s’appelle l’Orthodoxie. Elle comprend également quatre autres ordres détaillés plus loin.

L’Orthodoxie : elle dirige l’église depuis Teyr Sainte sous la direction du Patriarche. C’est elle qui donne l’orientation politique et qui a formalisé la plupart des rites de l’église, en les latinisant. Elle prêche une fois basée sur la préparation au jugement dernier (la fin des soleils) en renonçant à la technologie.

L’Église reconnaît les péchés suivants :
- Les péchés d’hérésie, dans l’ordre de gravité croissant : le schisme (le fait de se séparer de l’Église), l’hérésie (le fait de professer en dehors des règles de l’Eglise) et l’apostolat (le rejet de la foi du prophète).
- Les péchés mineurs : orgueil, avarice, luxure, envie, paresse, colère et parjure.

L’Église considère qu’une âme peut mourir si son propriétaire fait remplacer une trop grande partie de son corps par de la cybernétique, s’il commet un meurtre de sang froid ou s’il s’adonne à l’antinomie (le commerce avec les démons).

L’Orthodoxie se divise profondément en deux écoles, les mahayana (habillés en blanc) qui croient que les xénomorphes ont une âme et les hinayana (habillés en rouge) qui ne le croient pas. Depuis plusieurs années ces derniers sont dominants au sein de l’Église.

Organisation de l’Église : m’Orthodoxie est dirigée par le Patriarche Ezéchiel l’Ancien. Il est secondé par le syneculla (numéro deux de l’Église, le seul archevêque qui ne peut pas devenir patriarche) Sigmund Drual. Ensuite viennent les métropolitains, les archevêques qui dirigent un ensemble de planètes, puis les autres archevêques (en principe un par planète), les évêques, les prêtres.

- Les diacres sont des hommes d’Église non ordonnés qui servent d’assistants.
- Les chanoines sont des laïcs ou des novices chargés des finances.
- Les novices sont les prêtres à venir.
- Les chartophylax sont les bibliothécaires.
- Les agents du synecullum sont les espions du syneculla.
- Les nonces sont les ambassadeurs.
- Les légats sont les représentants spéciaux du patriarche.

L’Église possède également trois services de sécurité :
- Le synecullum : les agents du syneculla.
- Le synode inquisitorial : chargé principalement de la police.
- Les kalinthi : chargés de la lute contre l’antinomie.

Les autres ordres de l’Église

L’Église universelle a progressivement accepté en son sein quatre autres ordres :

- La Fraternité des Armes : un ordre de moines guerriers qui se réclament de Saint Mantius. Il a été reconnu par l’Orthodoxie en 4139. Il s’agit de la meilleure force militaire des Mondes Connus. Il s’occupe de protéger les pèlerins, protège Stigmate (le front entre l’Empire humain et les symbiotes) et livre bataille avec les barbares. La Fraternité est également connue pour servir de banque aux pèlerins. Elle possède la planète de Molay et est dirigée par le grand maître Claudius de Molay.

- L’Ordre Eskatonique : un ordre mystique qui se réclame de Saint Horace. Longtemps persécuté, il professe que chaque homme est une partie de la Sainte Flamme. Il a longtemps étudié l’occultisme et les branches étranges de la philosophie et en particulier les Annunaki. L’Ordre fut finalement intégré à l’Église suite aux guerres avec les symbiotes ; quand les pouvoirs mentaux et théurgiques principalement détenus par les Eskatoniques réussirent à repousser les symbiotes. L’Ordre dirige la planète Pentateuque et est dirigé par le Magus Moore.

- Le Temple Avesti : un ordre qui professe une religion simple basée sur le feu et les mortifications. Les avestis traquent le péché et l’éradiquent à coups de lance-flamme. Ils sont ultra majoritaires parmi le synode inquisitorial. Souvent incultes, ils sont craints et respectés mais généralement détestés. L’ordre dirige la planète Bûcher. Il est dirigé par Pontius Ciardi.

- Le Temple du Sanctuaire Éternel : un ordre qui se réclame de sainte Amalthée. Il compte de nombreux médecins et professe sur les Vérités Compatissantes. Il possède la planète Artémis et de nombreuses terres sur Graal (la planète où Saint Amalthée a rencontré et soigné le prophète). C’est l’ordre le moins hostile à la technologie, qu’il utilise à des fins médicales. Le temple est dirigé par l’archevêque Sakya.

En dehors de l’Église

L’Église n’a pas le monopole de la parole de Zacharie et d’autres groupes interprètent ses écrits à leur manière. Parmi eux, on trouve :

- Les Hésykastes : ce nom regroupe tous les moines mendiants qui professent les enseignements de Zacharie sans appartenir à une branche officielle de l’Église. Selon les cas, ils peuvent être très proches du credo officiel ou très lointain et donc finir saints ou hérétiques. Ce groupe n’a bien sûr aucune structure ni aucune croyance bien définie. Le monastère hésykaste de Saint Palamède sur Midian est le plus grand des Mondes Connus.

- Les Incarnats : cette secte hérétique et sulfureuse interprète différemment l’Évangile Oméga et prétend que le culte du Pancréateur doit être propre à chacun. Elle rejette donc l’Église universelle et est considérée comme schismatique. Il reste très peu d’Incarnats, mais il en subsisterait quelques petites communautés sur Malignatus et Pandémonium.

- Les Enfants de Zuran : cette secte étrange fait un mélange entre plusieurs religions, y compris les enseignements de Zacharie. Les sectaires adorent un être suprême Usen Dheu qu’ils assimilent au Pancréateur. Leur tradition est largement orale et partiellement regroupée dans un livre appelé Libro Esperanza. Les Zuranides sont souvent des nomades et des parias. Il existe une petite communauté sédentaire zuranide sur Artémis et de nombreuses communautés nomades.

- L’Eglise de Ven Lohji : le 8ème disciple du prophète a traduit l’Évangile Oméga et fondé une Église solaire sur Obun, aussi la plupart des Ur Obun respectent la loi de l’Église. Cette branche n’a jamais été admise officiellement dans l’Église mais bon nombre d’Orthodoxes mahayana, eskatoniques et amalthéens la considèrent comme quasi officielle. Toutefois la mystique ancienne des Ur Obun, le Bintaru, habite encore l’âme obun.

- Les barbares du Califat Kurgan pratiquent une forme hérétique du culte de Zacharie où le Calife semble tenir la place d’un dieu vivant ou d’une incarnation de la sainte flamme. De nombreux ecclésiastiques, surtout s’ils ont des origines hazat aimeraient que l’Église proclame une croisade contre ces infidèles.

L’hérésie

En général, les Hésykastes sont seulement considérés comme schismatiques tant que leur message reste proche du credo orthodoxe. S’ils ne sont pas d’anciens prêtres, ils sont tolérés.

Les Incarnats et les Enfants Zuran sont hérétiques. Les Incarnats sont pourchassés et s’opposent par ailleurs vigoureusement à l’Église. Les enfants de Zuran sont plus ou moins mal tolérés.

La croyance en la technologie, voire l’adoration de la technologie est pratiquée par certains égarés, en particulier certains guildiens. D’autres, formant le culte de Mammon, adorent l’argent et lui vouent un culte particulier. Ces deux cultes, bien que rares, sont bien sûr combattus vigoureusement pas l’Église.

Depuis quelques temps certains esprits faibles se mettent à adorer l’Empereur sans que ce dernier ne semble favoriser ce culte.

Un cas particulier d’hérésie est le Sathraïsme. Il semble que si on traverse les portails sans prendre certaines précautions, on puisse ressentir une sorte d’extase mystique appelée effet Sathra. Cet effet connu depuis les premiers vols (l’ancien nom de Sutek, la première planète découverte par les Teyriens , était le don de Sathra) a été très vite combattu car ceux qui s’adonnaient à cet effet, les Sathraïstes, pratiquaient une religion dangereuse et semblaient littéralement perdre leur âme au cours des sauts. Depuis plusieurs millénaires, tous les vaisseaux sont équipés d’un système d’inhibition de l’effet Sathra, mais de temps en temps on trouve un pilote assez fou et assez adroit pour désactiver l’inhibiteur Sathra et exposer son âme aux démons qui hantent les portails stellaires. Pour l’Église, le Sathraïsme est une branche de l’antinomie.

L’antinomie

Il semble qu’il existe trois types distincts d’antinomie :

- L’adoration de démons empyréens, qui va généralement de pair avec des sacrifices humains et l’invocation de créatures innommables.

- La nécromantie qui va du dialogue avec les morts à l’invocation de créatures mortes vivantes.

- La viscéromancie : la lecture de l’avenir dans les entrailles (généralement humaines).

Pour l’Église, l’antinomie est la faute suprême, celle qui efface la lumière divine et propage les ténèbres. Tous les ordres de l’Église s’entendent sur le fait qu’un antinomiste avéré doit être mis à l’écart définitivement et qu’il ne peut y avoir de rédemption pour son âme.

Les croyances non humaines

Les espèces xénomorphes des Mondes Connus ont également leurs croyances.

- Les Ur Obun sont un cas particulier puisqu’ils vénèrent en général le Pancréateur et sont donc assimilés à des fidèles.

- Les Ur Ukar vénèrent un panthéon polythéiste de "dieux" qui ressemblent furieusement à des Démons de l’Empyrée. Il faut noter que les Ur Ukar ont été involontairement à l’origine de l’Orthodoxie. En effet c’est grâce aux guerres contre les Ukar que Palamède Alecto a réussi à unifier les différents cultes de Zacharie et a appelé à une croisade contre ces xénomorphes.

- Les Etyri (une espère avienne originaire de Graal) possèdent une religion très forte et considérée comme nécromantique par beaucoup d’observateurs.

- Les religions shantor, gammock, ascorbite, vorox et hironem sont généralement polythéistes ou animistes et peu développées. Certains moines Hésykastes tentent de les convertir.

- Personne ne comprend la religion des Vaos, on ne sait pas même si cela a un sens pour eux.

- Les Symbiotes sont considérés comme corrompus par l’antinomie et donc comme des démons ou des hommes habités qu’on ne peut sauver par l’exorcisme.

- Personne ne peut bien sûr connaître la religion que pratiquait les Annunaki. Toutefois leurs vestiges (et particulièrement les portails qui sont l’emblème de l’Église) sont généralement porteurs de symbolisme religieux. Certains eskatoniques a la limite de l’hérésie étudient les mythes Ur en espérant y comprendre des messages laissés par ces anciens dieux vivants aujourd’hui disparus.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.