SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fiction > Littérature > Vos textes > Fantastique > Twist a paris
Contribuer

 Fiction

Twist a paris

mercredi 30 novembre 2005, par joshua

La nuit était tombée et la ville lumière étincelait de mille feux sous le manteau enneigé de cette fin d’année. Les parisiens, grands habitués des soirées et des événements, préparaient activement le réveillon du jour de l’an 1998. La ville fourmillait de marchands ambulants et les vitrines décorées des grands magasins de la capitale rivalisaient de luxe et d’opulence pour attirer les clients désireux de trouver un cadeau original pour un être cher ou une personne aimée. Même les vampires et autres mages se sentaient gagnés par cet esprit de fête, une trêve avait été décidé à l’initiative de François Villon pour célébrer un événement d’importance. Une immense réception dans la cour carré du Louvres avait été organisée et tout les acteurs du monde des ténèbres seraient présent , connus du Prince ou non, car aucun n’aurait manqué cet réunion fastueuse pour rien au monde. Au cours de la nuit François Villon allait autoriser l’étreinte par une toréador de ses infants, d’une goule nommée Maria Esperanza, une chanteuse de grand talent. Cette nuit, des alliances seraient conclues, des trahisons découvertes, des identités révélées et des pactes scellés.

Un vent vif et froid hurlait dans les rues en faisant tournoyer des papiers abandonnés sur le trottoir. Un marcheur solitaire se hâtait d’un pas vif vers le bas de l’avenue des Champs-Elysees, les pans de son grand manteau noir claquaient contre ses jambes en faisant un bruit sec. Une pluie fine se mit à tomber, ajoutant à la grisaille de cette soirée d’hiver, déposant lentement sur toute chose un voile gras qui enveloppa les objets et les gens.

L’attitude lointaine du promeneur contrastait violemment avec la dureté des éléments l’environnant. Perdu dans ses pensées, il s’aperçut soudain d’un détail insolite : il était a peine 20h00 et il n’y avait personne sur l’avenue. Joshua s’arrêta net en constatant cette anomalie. Un rapide balayage mental ne révéla aucune pensée consciente dans le voisinage. Joshua poussa un soupir d’énervement, un examen rapide de la trame temporelle lui apprit une modification significative du probable dans un rayon de plusieurs centaines de mètres. Alerté par cette découverte, il se prépara à l’inattendu. Soudain un bruit très léger attira son attention. Des réflexes nés de plusieurs centaines d’années de pratiques lui sauvèrent la vie, sans réfléchir, il se jeta de côté au moment précis où un projectile passait à l’endroit précis ou sa tête se trouvait l’instant précédent. Deux hommes sortirent de derrière un arbre en tenant un coffret bizarre aavec beaucoup de difficultés, apparement le poids de l’objet était très important. N’étant pas particulièrement presser de découvrir ce que ce coffret contenait, Joshua avisa une voiture stationnée sur une légère pente dans la vitrine d’un concessionnaire de l’avenue. Par une coincidence extraordinaire les freins lachèrent à ce moment précis, encore plus improbable le responsable du magasin avait oublié de remettre en place les câles de sécurité maintenant la voiture sur son lieu d’exposition. La voiture se mit a rouler au bas de la vitrine et défonçant la vitre, termina sa course en ecrasant les deux malheureux contre l’arbre leur servant de protection. Quoi qu’il y ait dans le coffre, cela fit un bruit bizarre en explosant. Un autre homme légèrement en retrait et tenant un lance-flamme fut pris dans le souffle et projeté contre un arbre et rebondissant il finit sa course en plein sur les restes de la vitrine ce qui le décapitât.

Joshua se releva et epousseta son costume. Il regarda sa montre en secouant la tête, cet intermède lui avait tout de même fait perdre plusieurs minutes et il allait finir par être en retard a son rendez-vous. Par hasard en regardant de l’autre côté de la rue un taxi était arrété et le chauffeur penché sous le capot ouvert en fulminant contre la mécanique et le responsable de la maintenance de sa société. Finalement il allait arriver en avance. Avec un petit sourire, Joshua s’approcha de l’homme : " Je crois que vous devriez reserrer la cosse droite de votre batterie ! "

L’homme se pencha en avant et regarda avec stupeur le fil qui pendait dans le vide. " Alors vous la rebranchez, ce n’est pas qu’il fasse un temps de rêve et je suis attendu ! ". Le chauffeur lança un regard mauvais à son interlocuteur : " Où je vous dépose ? "

" Au Louvres, et ne me dérangez pas ", le chauffeur grommela dans sa barbe à propos des étrangers, mais un bref regard sur le visage de son client le dissuada de continuer. Joshua ferma les yeux et se concentra brièvement. " Zak, tu m’entends ? ", lança-t-il sur un canal psychique.

" Oui, Joshua. Qu’y a-t-il ? "

" Je viens d’essuyer une petite agression des hommes en noir il y a à peine 5 minutes. "

" Où ? "

" Sur les Champs-Elysees , au niveau du concessionnaire Mercedes "

" OK, nous allons nous arranger pour savoir qui est à l’origine de cette attaque "

" Merci, je n’ai pas trop envie de recommencer ce genre de petit engagement tout les soirs si tu vois ce que je veux dire "

" Ne t’inquiètes pas, c’était probablement une erreur. Notre accord avec Le Nouvel Ordre Mondial n’a pas été dénoncé a ma connaissance. "

" Bien je vais te laisser j’arrive au Louvres et la soirée promet d’être assez stressante comme ça. Tiens moi au courant et nous en rediscuterons à la Fondation. "

Joshua descendit de la voiture et se dirigea vers le portail d’entrée. Deux personnes se tenait à l’entrée : leur teint blafard et leur regard fixe exprimaient clairement leur appartenance à la Famille.

Les deux molosses regardèrent ce membre du bétail approcher en ricanant, l’un d’eux se deplaça de manière à bloquer l’accès au palais.

" Votre nom et la raison de votre présence ", aboya le cerbère.

" Je suis Joshua. Le Prince m’attend. "

Les deux chiens de garde perdirent leur assurance, la réputation de leur interlocuteur n’était plus à faire et les relations privilégiés de celui-ci avec le Prince signifiait simplement que manquer de respect au mage était l’équivalent d’une condamnation à la mort ultime.

" Excusez, moi Monsieur Joshua, Je ne vous avait pas reconnu, veuillez croire que ce genre de malentendu ne se reproduira plus "

" Vous êtes excusés, ..., pour cette fois. "

Joshua entra et laissa son manteau à une charmante personne dans le hall. Celle-ci lui indiqua la rampe d’accès, mais secouant la tête, Joshua préferra mettre à profit ses quelques minutes d’avance pour faire un détour par le secteur des antiquités.

Après plusieurs minutes de marche dans les somptueuses salles d’exposition du musée, Joshua arriva enfin dans la cour Carrée. Plusieurs centaines de personnes, mortels ou vampires, se trouvaient réunis pour la plus grande gloire du maître ,des lieux : François Villon, Toréador de la 5ème génération, Prince de Paris.

Joshua s’avança lentement en prenant bien garde de ne bousculer aucune des personnes se trouvant sur son chemin. Non, bien sûr, qu’il ait besoin de s’inquiéter de quoi que ce soit, ses pouvoirs de modelage de la réalité le protégeait mais il préférait ne pas se faire remarquer.

Il arriva enfin en vue de son hôte. Celui-ci en le voyant s’avancer lui fit un large sourire, avec sa barbe bien taillé et son costume de grand couturier il faisait toujours extrêmement classe et personne ne s’étonnait en connaissant son histoire de le voir régner sur le tout Paris.

" Cher ami, comme c’est aimable à vous d’honorer de votre présence notre modeste petite fête. "

" Mais c’est tout à fait normal, mon cher François, entre gens de bonne compagnie ... "

Joshua s’assit et regarda l’assemblée. C’était l’un des plus grands rassemblement de vampires de l’année, et pour couronner cette réunion un Justicar de la Camarilla était présent : Karl Schrenkt du Clan Tremere.

Un serveur passa et proposa des rafraîchissements a l’assemblée. Joshua se mit à discuter, écouter des conversations, bref jouer au grand jeu de la diplomatie. Soudain, un message de Zak le tira de son occupation, il se mit dans l’ombre d’une porte.

" Joshua, j’ai abouti au niveau de l’enquête sur ton agression "

" Oui Zak, allez briefe moi, et ne tournes pas autour du pot ..... "

" O.K., mais laisse moi te dire que tu retires tout plaisir à la discussion. Bien apparemment les hommes en noir ont agi sur ordre direct du nouvel ordre mondial "

" Ce n’est pas un scoop, ça de toute façon ils n’auraient jamais agi de leur propre initiative "

" Mais ce n’est pas le plus intéressant, pour te détecter, ils ont bénéficier de la détection d’une distorsion mineure et totalement imprevu ... provoquée par un mage ou un vampire ça je ne peut pas te dire. "

" Allez vas-y lâche le morceau, je suis assez pressé. "

" Je ne connais donc pas l’identité du mystérieux responsable mais à ce que j’ai pu découvrir, il a induit une modification de la réalité et c’est ça qui a attiré l’attention du NOM "

" Attends, ce que tu dit n’a aucun sens, si c’est une altération de la réalité c’est forcément un mage . "

" Non car il a été impossible de déterminer si c’était de la vraie magye ou une quelconque discipline vampirique. Tout ce qui est sûre c’est que c’était très puissant et pourtant assez subtil pour n’alerter que la surveillance de la Technocratie. Vraisemblablement, les agents ne venaient qu’aux renseignements, en fait en te voyant seul et sur place, ils en ont déduit que tu étais à l’origine de la perturbation. Ils ont agi de leur propre initiative et se sont fait copieusement salés au retour pour t’avoir attaqué au cours d’une mission de renseignement, D’ailleurs j’ai reçu les plus plates excuses du superviseur du NOM à Paris, sans pour autant être adversaires nous sommes tout de même courtois, et une trêve a été déclarée. Tu as donc les mains libres. "

" Ainsi c’est cette distorsion qui m’a mis en alerte et qui m’a permis de me préparer à l’attaque. Ca n’a aucun sens, pourquoi me signaler aux yeux de la technocratie tout en me donnant les moyens de me défendre ? ? ? ? ?, Tu n’as pas plus d’informations, tu es tout de même sensé être un maître non ? "

" Oui, je gardais le meilleur pour la fin. Ton mystérieux joueur est présent à la soirée. Je te communique les résultats de l’analyse de quintessence. Bonne chance et tiens moi au courant. "

Joshua était perplexe, une telle puissance potentielle n’était pas aisément dissimulable. Quelle personne pouvait maîtriser l’arcane a ce point ? Une petite enquête allait se révéler indispensable, mais cela soulève de gros problème car pour percer un tel camouflage, il sera nécessaire de déployer une puissance équivalente et alors adieu la discrétion. Enfin la fin justifie les moyens. Joshua en était là de ses réflexions quand en levant les yeux il remarqua une femme superbe. Cette vue lui causa un choc, il se serait attendu à la voir partout sauf dans une réunion de vampire. Personne ne faisait attention à elle et cela n’avait rien d’étonnant car si elle ne le voulait pas ce n’arrivait pas, ses désirs devenaient toujours réalité. Elle le vit au milieu de la foule perdu dans ses pensées et s’approcha de lui en souriant.

" Chronos, je te cherchais "

Joshua sourit " Et tu m’as trouve, cela fait combien de temps que nous ne nous sommes pas vus ? Ah oui, au cours de la grande peste de 1350, nous avions particulièrement bien manoeuvré pour stopper ce fléau. Sa cause reste toutefois indéterminée. " " C’est très agréable de discuter avec toi, tellement enrichissant et surtout agréable ta présence me couvre aux yeux des autres et je peux enfin me détendre "

" Alors, Je t’abandonne adepte du temps et je retrouve un oracle, que de chemin parcouru en ces siècles de tourmente "

" Oui, études et recherches sont désormais mon lot, et je pratique un certain éloignement des intrigues de ce monde, dans la mesure du possible. "

" Malheureusement, ma présence en ce lieu doit t’indiquer sans aucun doute que ta discrétion n’a pas suffit ! "

Avec une certaine colère, Joshua s’assit dans un fauteuil luxueux de la salle,

" J’ai remarqué cela au cours de la soirée, il est inutile je crois de te demander si tu es au courant de ma petite mésaventure sur l’avenue "

La belle femme éclata d’un rire chaud et sensuel : " Non effectivement, as-tu une idée de l’identité du responsable ? car tu sais comme moi que la technocratie n’y est pour rien, n’est-ce pas ? "

" Oui, mais la puissance même de ce personnage m’empêche de le détecter de façon simple, par contre sa présence à cette soirée est un fait avéré. "

" Il ne sera pas évident de le trouver parmi cette foule, avec le nombre d’anciens caïnites et de mages d’un rang respectable, la pollution psychique qui plane ici me gène également. "

" Si même toi tu ne peux rien ... "

" Ne désespère pas, tu es parfaitement capable de résoudre ce petit mystère, je te fais pleinement confiance. Mais le but de ma visite ne concerne pas exactement ce problème : Jens désire te voir. Il t’attends dans le royaume du temps à ta convenance pour discuter d’une recrudescence de l’activité des immortels, apparemment il n’y aurait plus de nouvelles naissances depuis un siècle ce que cela implique ne doit pas t’échapper et le prochain conclave à Doisstep traitera de ce sujet. Une entente des oracles sera bienvenu pour manipuler les traditions. "

" Bien, je viendrai dés que possible, et repasse me voir à l’occasion, n’attends pas 400 ans la prochaine fois. "

La belle jeune femme s’éloigna en souriant. Joshua concentra son attention sur l’assemblée ne sachant pas trop par où commencer ses investigations.

Soudain, une anomalie attira son regard, un vampire manifestement très ancien le regardait fixement. En fouillant ses souvenirs, il mit un nom sur ce visage, il s’agissait de Binam un vampire salubrien de la 5ème génération ayant atteint golconde il y a déjà plusieurs siècles. Mais un élément de son regard le mettait mal à l’aise. Un léger sourire se dessina sur le visage glabre du vampire puis il n’y eu plus aucun signe de sa présence.

Joshua se retourna amusé, enfin un défi intéressant à relever. Il était évident que ce vampire n’était pas ce qu’il paraissait être et la détection confirmait son implication dans les différentes perturbations de la soirée.

François Villon s’approchait, la soirée continuait. Joshua sourit en contemplant ce personnage suffisant s’avancer vers lui. Certaines personnes n’était vraiment pas faites pour apprendre ou comprendre les arcanes du monde des ténèbres.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.