SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fiction > Littérature > Historique > Satan à St-Mary-le-Bow
Contribuer

 Fiction

Satan à St-Mary-le-Bow

de Paul C. Doherty

jeudi 15 juillet 1999, par Benedict

« Edouart, Roi d’Angleterre et Duc d’Aquitaine, était assis dans une petite pièce sobrement meublée de son palais de Wesminster. Peu de gens le savaient de retour dans la capitale car il venait juste d’arriver, répondant à l’appel pressant de son chancelier, Robert Burnell, évêque de Bath et de Wells. Epuisé par son voyage, penché au-dessus du feu vif d’un petit brasero, enveloppé de sa cape, Edouart s’efforçait de faire fi du vent glacial qui s’acharnait sur les vantaux de bois. Finalement il se leva et traversa la pièce pour s’assurer qu’ils étaient bien fermés ; il faisait noir dehors, la cité et le fleuve disparaissait sous d’épaisses brumes, et seuls les gémissements du vent et les hurlements d’un chien dans la rue perçaient l’étrange silence. Le roi tressaillit lorsqu’un rat remua la paille jonchée d’herbes odorantes. "Trop de recoins sombres, pensa le roi, que n’atteint pas la pauvre lueur des torches fichées aux murs"

- "Des ombres partout, murmura-t-il avant de revenir vers le brasero et de repenser aux ombres fantomatiques qui hantaient son âme »

Dans Londres, des résistances encore fortes se font sentir contre le Roi. Déjà il y a 20 ans, la cité s’était révoltée et s’était nommée république indépendante et soutenait Simon de Monfort. Chef de la révolte contre Henri III, et hommes aux pratiques sombres et maléfiques.

Dans la boue de Londres, les populares s’agitent encore. Le suicide de Lawrence Duket, orfèvre, interroge le pouvoir royal qui charge Hugh Corbett, clerc royal et ancien combattant de résoudre cette histoire, ou les pratiques sataniques côtoient la révolution.

Un court roman qui se lit d’une traite, où l’egnime policière n’est pas farfelue (on a tous les indices pour trouver le coupable !!), et s’entremêle agréablement avec l’Histoire, le moyen-age au quotidien. Sans être un chef-d’oeuvre, on a envie de lire les autres aventures de Hugh Corbett, ne serait-ce que pour retrouver toute la sombre magie de cette époque.

Très facilement adaptable, cette histoire peut fournir un scénario policier médiéval où le fantastique et la magie n’est pas loin.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.