SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fiction > Littérature > Fantastique & Fantasy > Cycle(s) : L’assassin royal
Contribuer

 Fiction

Cycle(s) : L’assassin royal

de Robin Hobb

mercredi 17 mars 1999, par Benedict

Premier cycle
Tome 1 : L’apprenti assassin
Tome 2 : L’assassin du Roi 1ere partie
Tome 3 : La nef du crépuscule
Tome 4 : Les poisons de la vengeance
Tome 5 : La voie magique
Tome 6 : La reine solitaire

Second cycle
Tome 7 : Le prophète blanc
Tome 8 : La secte maudite
Tome 9 : Le secret de Castelserf
Tome 10 : Serment et deuil
Tome 11 : Le dragon blanc
Tome 12 : L’homme noir

Comme son nom ne l’indique pas, l’auteur est une auteur, ceci explique peut-être la belle description psychologique des personnages. On peut remercier le traducteur (trice) Mousnier-Lompré qui a su transcrire de fort belle manière le style de l’auteur. Un style excessivement agréable, claire, précis et fortement évocateur. Cette trilogie est un pur chef-d’œuvre de la Fantasy. Echappant aux règles de la Fantasy actuelle (soit plein d’elfes ou affiliés, soit des gros barbares), nous sommes happés par l’histoire de Fitz, le bâtard royal.

Dans le royaume des six duchés, le roi Subtil règne dans la tourmente générées par ces mystérieux pirates rouges qui "forgisent" la population, privant les victimes de leur humanité, les laissant là comme des bêtes assoiffées de sang obéissant à leurs instincts les plus primaires. Fitz est un bâtard, un bâtard Royal, né du mauvais coté, méprisé par tout le monde. Malgré tout le Roi, le reconnaît et en fait son homme lige, son assassin royal.

Dans ce Royaume déchiré par les conflits externes et internes, nous suivons l’apprentissage de la vie de Fitz, ses contacts avec le "vif" magie primitive et avec "l’art" magie qui protège vaille que vaille le Royaume, ses débuts d’assassins, et partout le noeud d’intrigues tisse sa toile de mystères et de trahisons.

C’est le genre d’histoire, simple, mais tellement bien contée que quelque soit l’heure à laquelle vous commencé à lire, vous ne lâchez le bouquin qu’à la dernière ligne ( j’ai commencé à 0h30, pauvre de moi, mais heureux), le charme est le plus fort sur les deux premiers ouvrages, aprés le schema de l’histoire devient plus classique mais l’intensité de la desccription de la vie de Fitz nous accroche toujours !.

Tous les amateurs de jdr style fantasy pourront se délecter des personnages principaux et secondaires qui feront des PNJ de toutes beautés.

Note de Djez  :"...l’auteur est une auteur, ce qui explique peut-être la belle description psychologique des personnages." Ah, qu’il est bon de voir que les femmes aussi ont des préjugés sexistes ! ;)
Plus sérieusement, je signale ici que seuls les quatre premiers volumes sont critiqués ici.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.