SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fiction > Littérature > Fantastique & Fantasy > La pierre de rêve
Contribuer

 Fiction

La pierre de rêve

de C.J. Cherryh

jeudi 11 mars 1999, par Enée

« Soudain, au fond d’un creux, dans l’obscurité, elle se retourna, rejeta sa cape en un tourbillon et la lumière éclata. Le cheval se cabra et tomba, envoyant Evald rouler dans les feuilles humides. La monture tremblante s’écarta de ses mains tendues et s’enfuit en galopant, brisant les branches sur son passage, franchit un ruisseau invisible dans un grand jaillissement d’eau, et les ombres gloussèrent de rire.

Arafel se tenait immobile, dans sa véritable apparence, toute de lune et d’argent. Evald poussa un affreux juron, prit sa grande épée noire dans sa main marquée d’une trace sanglante qui devait le troubler. Avec un hurlement rageur, il porta un premier coup.

Tout en riant, elle sauta dans l’ailleurs et le fer passa au travers d’elle. »

Dans les profondeurs de la forêt d’Eald, vit la dernière représentante des elfes, Arafel. Alors que tous les siens partirent loin d’une terre souillée par le fer des hommes, elle demeura seule , fière et orgueilleuse dans un lieu inviolé en rêvant au milieu des choses anciennes.

Sa solitude fut pourtant interrompue par l’intrusion désespéré d’un homme Niall Cearbhallain. Curieuse et surprise par cette rencontre, elle le guida loin de la guerre jusqu’à la ferme de Beorc où le guerrier pu trouver la sécurité avant de reprendre le cours de sa destinée.

Les années passèrent, il se maria et vint enfin le jour où le Roi revendiqua ses terres. Durant la bataille qui s’ensuivit, Ciaran, le plus jeune fils d’un puissant seigneur fut dépêché comme messager vers la maisonnée de Niall. Blessé en cours de route et poursuivi par un redoutable adversaire, il doit la vie sauve grâce à l’intervention d’Arafel. Mais pour revenir dans le monde des hommes finir sa mission, il est contraint d’accepter une pierre de rêve. Portant avec elle l’héritage elfique, le jeune homme devient soudain un étranger pour son peuple. Car les présents du Daoine Sidhe ont toujours un prix.

D’une écriture simple et limpide, l’auteur nous conte l’histoire d’un peuple qui disparaît face à la plus grande vitalité d’un autre et de l’entêtement d’un elfe qui tient à rester une puissance sur son ancienne terre. Comme dans un rêve, on passe de l’ailleurs, ce monde rempli de magie, de daims et de paix dans celui des Hommes, beau et terrible à la fois, cruel et sublime. Bref de la poésie.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.