SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fiction > Littérature > Fantastique & Fantasy > La magnificence des oiseaux
Contribuer

 Fiction

La magnificence des oiseaux

de Barry Hugart

dimanche 11 juin 2000, par Enée

« Vierge en Pâmoison vira au rouge, passa au blanc, tournoya sur elle-même en portant la main à son cœur, et piailla : « Oh, tu m’as tuée ! ». Puis elle tituba de deux pas en arrière et de six sur la gauche, et elle disparut.

Li Kao regarda l’endroit où elle s’était volatilisée. « Des critiques pointilleux seraient assez de ton avis », dit-il d’une voix tranquille, puis il se retourna vers son père. « Ho, vous avez toute liberté d’entendre ce que vous voulez, mais ce que j’entends, moi, c’est une pie qui imite des cris et des bruits d’éclaboussures. »

Ho le Brimé avait le visage blême, ses mains tremblaient et sa voix chevrotait, mais il ne frémit pas.

« L’habile petite créature, souffla-t-il. La voilà à présent qui imite la voix de quelqu’un appelant au secours ! ».

Et Li Kao passa le bras sous celui de Ho le Brimé , et tous les deux reprirent le chemin tandis que je trottinais nerveusement sur leurs talons.

« Quelle pie talentueuse, fit observer Maître Li. Comment arrive-t-elle à exécuter ces bruits de gesticulations dans l’eau, et ce gargouillis qui ressemble de façon frappante à quelqu’un en train de couler dans une profonde citerne ?

- La Nature regorge de talents remarquables, chuchota Ho le Brimé. Le vôtre, par exemple.

- J’ai un léger défaut de personnalité », protesta Maître Li avec modestie. »

Quatrième de couverture

Pour lutter contre une épidémie pour le moins singulière - puisqu’elle sait compter et ne touche que les enfants de son village - Bœuf Numéro Dix se rend à Pékin le jour de son 19ème anniversaire. Là, il rencontre un vieil alcoolique, un sage qui bien des années auparavant fut célèbre sous le nom de Maître Li. De retour au village de Kou-Fou, tous deux découvrent sans mal que Fang le prêteur sur gages et Ma le Grigou ont empoisonné les enfants par erreur. Les deux coupables ont pris la fuite, mais il reste à guérir les enfants... Ainsi commence la première enquête de Bœuf Numéro Dix et Maître Li, dans une Chine qui ne fut jamais, où la recherche de la Grande Racine de Pouvoir les conduira à briser la terrible malédiction qui pèse sur la princesse aux oiseaux...

Commentaire

Quêtes et enquêtes surnaturelles dans l’Empire du Milieu et ses légendes. Ecrit avec un humour désopilant et parfois féroce, les aventures délirantes aux dangers sans cesse croissants de Maître Li et de Bœuf Numéro Dix sont à savourer sans modération.

Le duo de détectives va au secours de fantômes aussi naturellement et imperturbablement que s’il se promenait dans un jardin tout en manquant de trépasser à chaque chapitre.

La description de la Danse des Epées et de ses 7 niveaux de difficultés vaut, rien qu’à elle, le détour. Les figures comme la Glace Tombant du Sommet de la Montagne, l’Etalon Galopant dansla Prairie ou le Dixième Plongeon du Héron Bleu feront rêver n’importe quel amateur d’escrime et rappelle étrangement dans la poésie de leur nom celles décrites dans la Roue du Temps...

L’extrait a été un dilemme à choisir tant il y a de passages intéressants. Alors autant lire le livre en entier et vous imprégner de la délicate ambiance raffinée aux chinoiseries bien troussées qui fait de chaque page un pur délice.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.