SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fiction > Littérature > Science Fiction > Cycle : Rupture dans le réel
Contribuer

 Fiction

Cycle : Rupture dans le réel

de Peter F. Hamilton

samedi 11 décembre 1999, par Benedict

Tome 1 : Emergence

Tome 2 : Expansion

« Autour du Frelon l’espace se déchira en cinq endroits. Durant un instant, quiconque aurait les brèches en expansion aurait eu une vision exacte du vide infini. La pseudo-substance structurelle des trous-de-ver était une zone morte absolument dépourvue de photons, d’une obscurité si profonde qu’elle semblait se répandre, comme pour envahir l’univers réel. Puis brusquement des vaisseaux émergèrent des terminus béants, accélérant à six g, virant sur des trajectoires d’interception. Avec leur beau profil aérodynamique évoquant la forme d’une larme, ils ne ressemblaient pas à l’astronef sphérique de Garissa qu’ils avaient pourchassés à travers les étoiles. Ils étaient plus grand aussi et terriblement puissants. Et vivants. »

Le premier tome d’un énorme cycle, six tomes rivalisant en poids avec le petit Robert. On est dans une très longue introduction où les multiples personnages de cette saga nous sont présentés. Chacun dans son coin de la galaxie va se retrouvé confronté à la terrible menace qui arrive. L’auteur prend son temps, il décrit minutieusement sa vision de l’univers, les modes de propulsions, les différentes composantes politiques, l’économie, les combats et les vaisseaux. Parmi ces vaisseaux, il en existe un type spécial : les faucons, qui sont des organismes vivants et pensants tout comme certains habitats stellaires et dont les performances sont au-delà des navires spatiaux habituels.

On ira coloniser Garth ; faire du commerce interstellaire, pourchasser les contrebandiers, explorer les ruines d’une cité extraterrestre disparue, combattre et mourir pour certains.

La première impression que l’on a, c’est que c’est du copieux, et malheureusement on est parfois à la limite de l’indigestion. Hamilton veut en faire trop et ce premier tome devient un remix de tout ce qui est possible de faire en SF. On est certainement en présence d’un space-opéra foisonnant et la suite ce fait attendre. L’histoire qui à la fin du premier roman décolle est pleine de mystère, d’énigmes qui nous ferrent sans problèmes. Par contre à vouloir utiliser tous les genres, Hamilton se traîne en longueur à certains moments et à d’autre la qualité décroît brusquement, notamment dans les passages dit "hard-sciences" où l’on sent qu’il ne maîtrise pas totalement ce qu’il dit au contraire d’un David Brin.

Ne boudons quand même pas notre plaisir, c’est un livre qui en appel d’autres, le suivant sera : Expansion.

Les rôliste jouant dans tous les types de futurs possibles trouveront par contre une mine de personnages, de background, de scénario, de technologies directement exploitable. A lire absolument si vous cherchez de l’inspiration.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.