SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fiction > Littérature > Science Fiction > Le souffle du cyclone
Contribuer

 Fiction

Le souffle du cyclone

de Walter Jon Williams

mercredi 11 novembre 1998, par Kildor

« Lemercier montrait à nouveau ses dents.

" On l’a ligoté à son fauteuil de bureau et torturé. D’abord avec un instrument très pointu, comme un scalpel. Ensuite, à l’aide de pinces. Après çà, ils l’ont garrotté. Ça l’a quasiment décapité. Vous voulez voir les photos ?" »

Steward était un mercenaire. Il faisait partie de la section Faucons de glace, mise en place par la corporation de la Lumière Cohérente. Une opération militaire avait été lancée sur Shéol, une petite planète sans grande importance. A l’époque la lutte était âpre entre les organisations terriennes. Mais quelque chose s’était passé là-bas : toute la compagnie avait été décimée. Ils n’avaient jamais vu les renforts arriver. Steward était-il mort pour rien ? Quels étaient réellement les tenants et les aboutissants de cette mission suicide ?

C’est ce qu’aura à découvrir son clone, son beta... Ce dernier sait qu’une partie de la mémoire de son modèle a été effacée. Pourquoi ? Il se demandait pourquoi il était mort sur Shéol ou dumoins pourquoi son alpha avait été sacrifié comme un vulgaire pion. Steward II est un clone imparfait, il cherche à retrouver ses souvenirs disparus ou volés. Il s’apercevra bien vite que cette tâche est ardue et périlleuse.

Ce roman s’inscrit dans la continuité de Cablé. Il mélange cyberpunk et space opéra. L’action se situe dans une période beaucoup plus avancée dans le temps. Les multinationales y sont devenues de véritables Etats et la Terre vient d’établir un premier contact avec des extra-terrestres nommés : les puissances. Ici, Williams dépasse l’idée de balade sur les sites orbitaux. L’être humain a passé le cap du système solaire, mais à part cela, la Terre n’a pas trop changée.

Williams est un auteur qu’on a placé dans la mouvance du Cyberpunk, c’est ici encore le cas. Le thème du héros sans mémoire qu’il aborde dans ce roman n’est pas nouveau. Cependant, le style irréprochable de l’auteur et son approche originale des événements vous emportera au sein d’une conspiration palpitante. Son style coule de lui-même, il n’est pas haché et les termes techniques qu’il emploie sont compréhensibles contrairement à Gibson. C’est un auteur de premier ordre.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.