Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Rubrique hypernet de la Brigade Chimérique

Modérateur: Modérateurs

Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Confrérie du Radium » Lun 22 Août 2011, 11:53

http://www.imc-ca.fr/wp-content/uploads ... v-Supp.jpg

Aux Confins du Merveilleux-scientifique est un recueil d’aides de jeu, de nouvelles et de scénarios indépendants qui vous transporte dans les années 1930 superscientifiques ! Ces textes hauts en couleur respectent la délicate formule du radiumpunk : s’y mêlent ainsi l’Histoire, la littérature feuilletonesque, la culture populaire, les surhommes, la politique internationale, la science-fiction d’antan, etc. Tous ces ingrédients, et bien plus encore, font de la Brigade chimérique un univers original et passionnant.
Découvrez les Confins du Merveilleux-scientifique :
La Chasse au Radium, une mini-campagne qui emmène les personnages au plus profond de l’Océan atlantique dans une chasse au trésor effrénée !
Cinq scénarios couvrant toutes les années 1930 : L’Héritage de la Reine du Radium, Les Griffes de Paris, La Croix du Sud, La Frontière rouge et Les Derniers Dévots.
De nouvelles factions et organisations historiques : La Cagoule, Le X-Club ; ou issues de la littérature populaire : La Ligue Fantômas, La Maison aux Rideaux rouges.
Par-delà des Chemins Oubliés : un tour d’horizon des pays de l’époque aujourd’hui disparus, de l’île des Amazones à la Vallée Perdue de Xanadu.
• De nombreux articles du magazine Superscience & Vie, dévoilant les secrets de la superscience de cette période.
Trois nouvelles de Maurice Renard, l’un des plus grands auteurs de romans scientifiques – et l’inventeur du terme « merveilleux-scientifique » : Le Brouillard du 26 octobre, M. d’Outremort gentilhomme physicien et l’Homme au corps subtil.
- Et bien d’autres choses encore…
Aux Confins du Merveilleux-scientifique est le second supplément officiel pour la Brigade chimérique – l’Encyclopédie et le Jeu, adapté de la bande-dessinée parue aux éditions L’Atalante.

Sortie prévue : octobre 2011
Avatar de l’utilisateur
Confrérie du Radium
 
Message(s) : 38
Inscription : Mar 25 Mai 2010, 09:01

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Rom » Jeu 22 Sep 2011, 08:39

La fiche est désormais sur le GROG.
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Rom » Mar 04 Oct 2011, 11:49

Les précommandes sont arrivées chez certains, j'imagine que le supplément sera en boutique sous peu.

https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hp ... 2219_n.jpg
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Bayushi F'Ramir » Mer 05 Oct 2011, 12:26

Ca c'est une bonne nouvelle !
Le dandysme est plus qu'un état d'esprit, c'est un état de guerre. Une guerre déclarée aux masses, à la fainéantise, au mauvais goût, à la bêtise et à l'indifférenciation.
Avatar de l’utilisateur
Bayushi F'Ramir
 
Message(s) : 2247
Inscription : Ven 04 Jan 2002, 02:00
Localisation : Rhône Alpes

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Rom » Jeu 06 Oct 2011, 09:24

En tout cas, j'ai le mien. (mais je triche) :razz2:
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Bayushi F'Ramir » Sam 08 Oct 2011, 15:13

Livre acheté hier après-midi, parcouru hier soir, opinion donnée dans les jours à venir.

En tout cas première impression très positive ! :D
Le dandysme est plus qu'un état d'esprit, c'est un état de guerre. Une guerre déclarée aux masses, à la fainéantise, au mauvais goût, à la bêtise et à l'indifférenciation.
Avatar de l’utilisateur
Bayushi F'Ramir
 
Message(s) : 2247
Inscription : Ven 04 Jan 2002, 02:00
Localisation : Rhône Alpes

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Rom » Sam 08 Oct 2011, 23:11

Merci à toi. J'attends ton opinion impatiemment.
Comme souvent avec les recueils comportant bcp de scénarios, ça plait ou ça plait pas.
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Bayushi F'Ramir » Mar 11 Oct 2011, 18:24

Bon alors, après avoir passé un peu plus de temps à lire le truc, je ne vois qu'un seul mot à dire : chapeau !

Dans le suivi d'un jeu de rôle avec un univers un peu original, je suis toujours friand de matériel officiel. Je fais partie des neuneus qui ont masterisé des années en suivant la storyline de L5R, par exemple, en sautant juste la partie Hidden Emperor qui est vraiment bordélique pour la remplacer par KYOD. J'aime les tonnes de scénario et les aides de jeu qui n'hésitent pas à pousser un peu les détails.

Bref, autant dire que j'ai été servi. 5 scénarios plus une petite campagne et des aides de jeu en pagaille. C'est exactement le genre de "premier supplément" qu'il faut à un jeu récent doté d'un univers particulier (après l'écran), et surtout qu'il me faut à moi.

Je ne commenterai pas trop le fond de l'ouvrage et serai assez désordonné dans mon retour.
En ce qui concerne les scénarios, j'ai toujours du mal à me faire une idée avant de les faire jouer, et je trouve qu'une écriture de scénario original (à la différence d'une adaptation d'oeuvre littéraire, comme les Mains d'Orlac) est un exercice vraiment difficile. Peut-être un léger manque de scènes d'action sur l'ensemble des scénarios... et encore, même pas sûr. En revanche je tiens à saluer les pistes de scénarios disséminées ça et là dans les marges, notamment dans le chapitre "Par-delà les chemins oubliés". Elles sont équilibrées juste à ma convenance, assez d'éléments pour qu'on s'en inspire directement, mais pas trop ce qui les rendrait frustrant ou obscurs. C'est à mes yeux une version améliorée des Défi/Focus/Frappe de L5R qui n'étaient pas toujours très clairs.

Parlons-en un peu de ce chapitre : j'ai beaucoup aimé. L'ancrage dans la litt' pop' est réussi, l'ancrage politique est présent dans toutes les micro-nations d'Europe centrale (Merci Leblanc !), le côté aventure légèrement plus pulp est également présent, que du bon.

Autre excellente idée : les trois nouvelles de Renard qui complètent les chapitres plus techniques. C'est un plaisir à lire, d'abord, et ensuite ça place l'ouvrage et le jeu dans cette continuité de patrimoine littéraire chère à mon coeur. Ne parlons même pas des avantages évidents pour les joueurs, rôlistes comme MJ : idées de scénarios, de personnages, de situation et surtout matériel de première main ! Attention : on en voudra dans tous les suppléments, désormais.

Les aides de jeu (Cagoule, supercalifragilisticexpidélicieux, Superscience & Vie, Ligue Fantômas et X-Club) sont directement utilisables et adaptables à différentes périodes. Je tiens particulièrement à féliciter l'auteur de l'ADJ sur la Cagoule que je trouve particulièrement bien intégré à l'univers de la Brigade. La Superscience & Vie et le X-club sont légèrement en dessous à mes yeux, non pas sur le côté pratique mais bien sur le fond, mais j'imagine que c'est une question de goût. Pas trop de règles supplémentaires en pagaille, c'est d'ailleurs la ligne générale du bouquin, et c'est tant mieux car personnellement, elles m'encombrent souvent plus qu'autre chose.

En fait ce qui me fait vraiment plaisir avec l'achat de ce supplément, au niveau du contenu, c'est qu'on ne se moque pas du consommateur :p Tout est utile et utilisable, rien n'est à jeter. J'ajouterai que chaque chapitre/scénario est précédé d'une très brève introduction qui remplit parfaitement son rôle.

Parlons enfin de l'objet-livre. Même formule que le livre de base, évidemment, belle couverture évoquant Cthulu, Tintin, Hellboy, Blake et Mortimer, Flash Gordon, HG Wells... Classe. Matériau agréable au touché, reliure apparemment cousue plutôt que collée... J'aime. A l'intérieur, toujours rah lovely de la police utilisée pour les grands titres de chapitre. Une amélioration notable par rapport au livre de base : les encarts en blanc sur fond noir sont bien plus lisibles qu'ils ne l'étaient.

D'une manière générale, il semblerait que les auteurs aient mis à profit leur lecture de la Bibliothèque Rouge des Moutons Electriques ; je ne m'en plains pas, je suis assez fan de cette collection (je viens d'ailleurs d'acheter Arsène Lupin, Une Vie... Oui, j'avais déjà les Nombreuses Vies, mais que voulez-vous...).


Alors, aucun point noir ? Si, en cherchant bien, j'ai un ou deux regret, rien de bien important.
D'abord, le fan-boy que je suis refuse le traitement qui est fait de Lupin. Quoi, simple professeur de savate au CID ? Lupin ? Le Grand Lupin ? OK, dans les années 30 il n'est plus de toute jeunesse, OK, son père était prof de savate et il peut suivre ses traces. Mais difficile pour moi de voir Lupin relégué dans un rôle de simili-fonctionnaire, aux ordres même pas directs du Nyctalope. Certes, Lupin a un côté un peu nationaliste et à la fin des années 30 il appartient déjà au passé, mais de là à le voir rejoindre un Daladier-like comme Saint-Clair, j'ai un peu de mal. Lupin a un sens moral aigu et il ne défie pas foncièrement l'ordre social, mais de là à accepter un poste loin de l'action... Quand Lupin est flic, c'est d'abord parce que ça l'amuse, et ensuite pour défendre la veuve et surtout l'orpheline contre le bourgeois. Si Lupin se retire du front, c'est alors loin du monde, et seul. Bref, je ne vais pas épiloguer, c'est sans doute un des rares éléments que je n'intégrerai pas dans ma version de la Brigade. C'est comme si Holmes intégrait Scotland Yard. Je n'adhère pas. Mais c'est très très loin d'être le propos central du livre, de toute façon, c'est vraiment un détail.

Enfin, on relève ça et là quelques faiblesses dans l'écriture, mais j'accepte que sur un ouvrage de 150 pages on ne puisse pas toujours être également rigoureux.


Au final, cet ouvrage réussit à mes yeux à être à la hauteur de l'extrême difficulté du genre, cet équilibre à trouver entre Histoire (politique et culturelle), littérature populaire, fantastique (pardon, merveilleux-scientifique radiumpunk) et jouabilité directe. C'est vraiment la classe. A nouveau, chapeau, messieurs de la Confrérie !

En plus, ça a commencé à faire doucement turbiner ma cervelle sur les orientations que pourraient prendre de futurs suppléments ou aides de jeu, ce qui prouve que l'univers est très loin d'être épuisé. Avec ce recueil de scénarios, plus la petite dizaine de scénarios officiels déjà publiés, il ne fait nul doute qu'un MJ doté de PJ réguliers aura créé de multiples situations pour les personnages fournissant la matière à de futurs scénarios propres à son groupe ; bref il est tranquillement guidé vers l'autonomie.
Le dandysme est plus qu'un état d'esprit, c'est un état de guerre. Une guerre déclarée aux masses, à la fainéantise, au mauvais goût, à la bêtise et à l'indifférenciation.
Avatar de l’utilisateur
Bayushi F'Ramir
 
Message(s) : 2247
Inscription : Ven 04 Jan 2002, 02:00
Localisation : Rhône Alpes

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Rom » Mar 11 Oct 2011, 19:19

Et bien merci à toi pour ce long retour complet. :) Ça fait bien plaisir que ce supplément te permette de mieux encore t'emparer du jeu. N'hésite pas à faire des retours de partie si tu joues les scénarios proposés.
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par rodi » Dim 16 Oct 2011, 13:47

Bayushi F'Ramir a écrit :Bon alors, après avoir passé un peu plus de temps à lire le truc, je ne vois qu'un seul mot à dire : chapeau !

Dans le suivi d'un jeu de rôle avec un univers un peu original, je suis toujours friand de matériel officiel. Je fais partie des neuneus qui ont masterisé des années en suivant la storyline de L5R, par exemple, en sautant juste la partie Hidden Emperor qui est vraiment bordélique pour la remplacer par KYOD. J'aime les tonnes de scénario et les aides de jeu qui n'hésite pas à pousser un peu les détails.

Bref, autant dire que j'ai été servi. 5 scénarios plus une petite campagne et des aides de jeu en pagaille. C'est exactement le genre de "premier supplément" qu'il faut à un jeu récent doté d'un univers particulier (après l'écran), et surtout qu'il me faut à moi.

Je ne commenterai pas trop le fond de l'ouvrage et serai assez désordonné dans mon retour.
En ce qui concerne les scénarios, j'ai toujours du mal à me faire une idée avant de les faire jouer, et je trouve qu'une écriture de scénario original (à la différence d'une adaptation d'oeuvre littéraire, comme les Mains d'Orlac) est un exercice vraiment difficile. Peut-être un léger manque de scènes d'action sur l'ensemble des scénarios... et encore, même pas sûr. En revanche je tiens à saluer les pistes de scénarios disséminées ça et là dans les marges, notamment dans le chapitre "Par-delà les chemins oubliés". Elles sont équilibrées juste à ma convenance, assez d'éléments pour qu'on s'en inspire directement, mais pas trop ce qui les rendrait frustrant ou obscurs. C'est à mes yeux une version améliorée des Défi/Focus/Frappe de L5R qui n'étaient pas toujours très clairs.

Parlons-en un peu de ce chapitre : j'ai beaucoup aimé. L'ancrage dans la litt' pop' est réussi, l'ancrage politique est présent dans toutes les micro-nations d'Europe centrale (Merci Leblanc !), le côté aventure légèrement plus pulp est également présent, que du bon.

Autre excellente idée : les trois nouvelles de Renard qui complètent les chapitres plus techniques. C'est un plaisir à lire, d'abord, et ensuite ça place l'ouvrage et le jeu dans cette continuité de patrimoine littéraire chère à mon coeur. Ne parlons même pas des avantages évidents pour les joueurs, rôlistes comme MJ : idées de scénarios, de personnages, de situation et surtout matériel de première main ! Attention : on en voudra dans tous les suppléments, désormais.

Les aides de jeu (Cagoule, supercalifragilisticexpidélicieux, Superscience & Vie, Ligue Fantômas et X-Club) sont directement utilisables et adaptables à différentes périodes. Je tiens particulièrement à féliciter l'auteur de l'ADJ sur la Cagoule que je trouve particulièrement bien intégré à l'univers de la Brigade. La Superscience & Vie et le X-club sont légèrement en dessous à mes yeux, non pas sur le côté pratique mais bien sur le fond, mais j'imagine que c'est une question de goût. Pas trop de règles supplémentaires en pagaille, c'est d'ailleurs la ligne générale du bouquin, et c'est tant mieux car personnellement, elles m'encombrent souvent plus qu'autre chose.

En fait ce qui me fait vraiment plaisir avec l'achat de ce supplément, au niveau du contenu, c'est qu'on ne se moque pas du consommateur :p Tout est utile et utilisable, rien n'est à jeter. J'ajouterai que chaque chapitre/scénario est précédé d'une très brève introduction qui remplit parfaitement son rôle.

Parlons enfin de l'objet-livre. Même formule que le livre de base, évidemment, belle couverture évoquant Cthulu, Tintin, Hellboy, Blake et Mortimer, Flash Gordon, HG Wells... Classe. Matériau agréable au touché, reliure apparemment cousue plutôt que collée... J'aime. A l'intérieur, toujours rah lovely de la police utilisée pour les grands titres de chapitre. Une amélioration notable par rapport au livre de base : les encarts en blanc sur fond noir sont bien plus lisibles qu'ils ne l'étaient.

D'une manière générale, il semblerait que les auteurs aient mis à profit leur lecture de la Bibliothèque Rouge des Moutons Electriques ; je ne m'en plains pas, je suis assez fan de cette collection (je viens d'ailleurs d'acheter Arsène Lupin, Une Vie... Oui, j'avais déjà les Nombreuses Vies, mais que voulez-vous...).


Alors, aucun point noir ? Si, en cherchant bien, j'ai un ou deux regret, rien de bien important.
D'abord, le fan-boy que je suis refuse le traitement qui est fait de Lupin. Quoi, simple professeur de savate au CID ? Lupin ? Le Grand Lupin ? OK, dans les années 30 il n'est plus de toute jeunesse, OK, son père était prof de savate et il peut suivre ses traces. Mais difficile pour moi de voir Lupin relégué dans un rôle de simili-fonctionnaire, aux ordres même pas directs du Nyctalope. Certes, Lupin a un côté un peu nationaliste et à la fin des années 30 il appartient déjà au passé, mais de là à le voir rejoindre un Daladier-like comme Saint-Clair, j'ai un peu de mal. Lupin a un sens moral aigu et il ne défie pas foncièrement l'ordre social, mais de là à accepter un poste loin de l'action... Quand Lupin est flic, c'est d'abord parce que ça l'amuse, et ensuite pour défendre la veuve et surtout l'orpheline contre le bourgeois. Si Lupin se retire du front, c'est alors loin du monde, et seul. Bref, je ne vais pas épiloguer, c'est sans doute un des rares éléments que je n'intégrerai pas dans ma version de la Brigade. C'est comme si Holmes intégrait Scotland Yard. Je n'adhère pas. Mais c'est très très loin d'être le propos central du livre, de toute façon, c'est vraiment un détail.

Enfin, on relève ça et là quelques faiblesses dans l'écriture, mais j'accepte que sur un ouvrage de 150 pages on ne puisse pas toujours être également rigoureux.


Au final, cet ouvrage réussit à mes yeux à être à la hauteur de l'extrême difficulté du genre, cet équilibre à trouver entre Histoire (politique et culturelle), littérature populaire, fantastique (pardon, merveilleux-scientifique radiumpunk) et jouabilité directe. C'est vraiment la classe. A nouveau, chapeau, messieurs de la Confrérie !

En plus, ça a commencé à faire doucement turbiner ma cervelle sur les orientations que pourraient prendre de futurs suppléments ou aides de jeu, ce qui prouve que l'univers est très loin d'être épuisé. Avec ce recueil de scénarios, plus la petite dizaine de scénarios officiels déjà publiés, il ne fait nul doute qu'un MJ doté de PJ réguliers aura créé de multiples situations pour les personnages fournissant la matière à de futurs scénarios propres à son groupe ; bref il est tranquillement guidé vers l'autonomie.


On pourrait mettre cette description du supplément dans la rubrique non ?
Une fois y a un déterré qui m'a dit : "ce qui ne tue pas rend plus fort"
Membre des Team Deadlands et Polaris et Hordien du Contreshankr !
Utopia 2.0 is watching you !
Avatar de l’utilisateur
rodi
Plus rapide que son ombre
 
Message(s) : 7072
Inscription : Sam 22 Fév 2003, 22:23
Localisation : Caen (calvados) / Denver / Equinoxe / Okhaen

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Bayushi F'Ramir » Dim 16 Oct 2011, 23:57

Je n'ai rien contre, fais toi plaisir, notamment pour couper et réorganiser l'ordre du propos qui est assez chaotique.
Le dandysme est plus qu'un état d'esprit, c'est un état de guerre. Une guerre déclarée aux masses, à la fainéantise, au mauvais goût, à la bêtise et à l'indifférenciation.
Avatar de l’utilisateur
Bayushi F'Ramir
 
Message(s) : 2247
Inscription : Ven 04 Jan 2002, 02:00
Localisation : Rhône Alpes

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Mr Steed » Mar 18 Oct 2011, 08:45

Ma seule véritable critique négative majeure sur le supplément est d'ordre graphique. Visuellement, c'est très Cthulhu, très feutré. Trés euh... "précieux" (je me comprends...).
Du coup, ça manque d'inspiration héroïque. Jouer avec l'Histoire, c'est bien. Ne pas oublier que c'est aussi un jeu de super-héros, c'est encore mieux.
Aka Vinci²
Aka Albedo
Mr Steed
 
Message(s) : 238
Inscription : Lun 30 Août 2004, 14:28
Localisation : Alsace

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Rom » Mer 01 Fév 2012, 11:19

Les aides de jeu d'Aux Confins du Merveilleux-scientifique sont disponibles sur le nouveau site de Sans Détour !
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Lame » Ven 30 Jan 2015, 20:12

Une base pour la Ligue Fantômas

Le concept


Image

(C'est une héliporteur du SHIELD)

La version "chimérique"

ImageImage
ImageImage

Les dirigeables porte-avions construits

Plusieurs projets furent conçus pour rendre des dirigeables de type Zeppelin capables de lâcher et récupérer des avions de chasse. Il existe également de nombreux exemples de porte-avions ou ravitailleurs plus légers que l'air dans la littérature et le cinéma de fiction.

Les dirigeables opérationnels ayant emporté des aéronefs sont les suivants :
•l'USS Los Angeles (ZR-3) : utilisé en tant que prototype pour tester les concepts déployés sur l'Akron et le Macon. En service à partir du 27 août 1924, rayé du service le 24 octobre 1939.
•l'USS Akron (ZRS-4) : premier vol le 23 septembre 1931, détruit, avec son équipage, le 4 avril 1933.
•l'USS Macon (ZRS-5) : mis en service le 23 juin 1933, accidenté le 26 février 1935.


Principe du dispositif de largage et de récupération

Le lancement et la récupération des appareils depuis le dirigeable sont réalisés avec l'aide d'un système de crochet et d'ancre, reposant sur un trapèze. Les équipages intitulaient ces équipements les trapèzes volants. L'avion — généralement un biplan — était équipé sur son aile supérieure d'une barre pour l'accrochage.

Pour le largage, le crochet du trapèze était engagé sur le support de l'avion, dans le hangar du dirigeable. Puis l'avion était descendu par le trapèze et mis dans le sillage du dirigeable, à une distance suffisante de l'enveloppe. Le moteur était ensuite mis en marche, et l'avion pouvait alors se dégager du sillage.

Pour la récupération, le biplan devait voler sous son dirigeable porteur, à une vitesse légèrement supérieure à ce dernier. Le pilote devait manœuvrer son appareil pour faire attraper la barre implantée sur l'aile supérieure de son appareil par le crochet. Il utilisait une manœuvre latérale d'approche pour utiliser la tolérance offerte par la largeur de la barre d'accrochage (le dispositif n'ayant par ailleurs aucune marge de manœuvre sur l'axe vertical, plus dangereux qui plus est, puisque susceptible de faire entrer l'avion en collision avec le bas de l'enveloppe du dirigeable). Dès que le contact entre le crochet et la barre était obtenu, le verrouillage était automatique, et le moteur devait alors être coupé. L'avion était ensuite soulevé par le trapèze et remis en place dans le hangar du dirigeable.

La manœuvre était particulièrement périlleuse en situation de rafales de vent et même en condition optimale, il n'était pas rare que plusieurs tentatives soient nécessaires avant que la récupération de l'appareil soit achevée.


Source des extraits: Wikipedia

Si des pilotes américains ordinaires étaient assez barjes pour le faire, je suppose que des super vilains français le peuvent aussi. ;)
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Bayushi F'Ramir » Ven 30 Jan 2015, 21:23

Je me demande s'il n'y a pas un truc comme ça dans Capricorne, quand le Concept prend le pouvoir. C'est clairement une idée exploitable.
Selon le degré de diffusion de ce genre de technologie, ça peut aussi se faire façon Robur le Conquérant avec des hélices d'hélicoptère, on est alors beaucoup plus proche de l'héliporteur du SHIELD, ou encore avec un très gros stratogyre.
Le dandysme est plus qu'un état d'esprit, c'est un état de guerre. Une guerre déclarée aux masses, à la fainéantise, au mauvais goût, à la bêtise et à l'indifférenciation.
Avatar de l’utilisateur
Bayushi F'Ramir
 
Message(s) : 2247
Inscription : Ven 04 Jan 2002, 02:00
Localisation : Rhône Alpes

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Lame » Mer 11 Fév 2015, 14:23

Pardonne mon inculture mais j'ai besoin de mise à jour. :-?

Bayushi F'Ramir a écrit :Capricorne, quand le Concept


Capricorne?

Bayushi F'Ramir a écrit :Robur le Conquérant


Robur le Conquérant?
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Bayushi F'Ramir » Jeu 12 Fév 2015, 18:09

Capricorne est une série de bande dessinée d'Andréas, publiée chez Le Lombard. L'action se déroule dans les années 30, essentiellement à New York, le personnage principal est une sorte d'astrologue aventurier (qui était d'abord apparu comme un personnage secondaire d'une autre série d'Andréas : Rork). Si ça ne relève pas de la Brigade au premier degré, j'aime à y piocher des éléments. Le Concept est une organisation politique propre à l'univers de Capricorne.
Attention, c'est un peu exigeant, comme tout ce que fait Andréas, on ne comprend jamais tout et il faut attendre plusieurs volumes pour avoir des réponses.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Capricorne_(bande_dessin%C3%A9e)

Robur le Conquérant est un personnage de Jules Verne, dans une période qui précède donc celle de la Brigade, en pleine dispute entre les tenants des "plus lourds que l'air" (avions, hélicoptères...) et "plus légers que l'air" (ballons dirigeables, zeppelins...). On a en gros une sorte de 20 000 lieues sous les mers mais... dans les airs. Au lieu du Nautilus, sous-marin commandé par le capitaine Nemo, on a un Albatros, véhicule volant à voilure tournante (=hélicoptère) commandé par Robur.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Robur_le_Conqu%C3%A9rant
Le texte est aujourd'hui libre de droits puisque dans le domaine public. http://www.ebooksgratuits.com/details.php?book=619
Le dandysme est plus qu'un état d'esprit, c'est un état de guerre. Une guerre déclarée aux masses, à la fainéantise, au mauvais goût, à la bêtise et à l'indifférenciation.
Avatar de l’utilisateur
Bayushi F'Ramir
 
Message(s) : 2247
Inscription : Ven 04 Jan 2002, 02:00
Localisation : Rhône Alpes

Re: Aux Confins du Merveilleux-scientifique

Message par Lame » Ven 13 Fév 2015, 13:18

Bayushi F'Ramir a écrit :Capricorne est une série de bande dessinée d'Andréas, publiée chez Le Lombard. L'action se déroule dans les années 30, essentiellement à New York, le personnage principal est une sorte d'astrologue aventurier (qui était d'abord apparu comme un personnage secondaire d'une autre série d'Andréas : Rork).


Le Concept, est-ce qu'on peut comparer cela au réseau du Shadow?

Bayushi F'Ramir a écrit :Robur le Conquérant est un personnage de Jules Verne, dans une période qui précède donc celle de la Brigade, en pleine dispute entre les tenants des "plus lourds que l'air" (avions, hélicoptères...) et "plus légers que l'air" (ballons dirigeables, zeppelins...).


D'accord pour la technique, bien que sur le plan scénaristique, mon idée était plus en rapport avec la suite Maître du monde.

P.S.: Je t'ai posté un message dans Civilization: Beyond the Earth
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48


Retour vers La Brigade Chimérique

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.