Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

De la connaissance de la nature magique

Rubrique Ars Magica

Modérateur: Modérateurs

De la connaissance de la nature magique

Message par hurleur_sam » Ven 25 Avr 2008, 15:24

Bonjour, si vous pouviez m'éclairer sur quelques sujets, cela me permettrait de ne plus trop bricoler avec les règles de la V3. Voici donc mes questions :

Comment les mages reconnaissent la présence du don chez une personne ? Ont-ils besoin de lancer un sort ?

Comment les mages identifient la présence et la nature des pions de virtus ?

Quels sorts spontanés peut être utilisés pour identifier les propriétés magiques d'un sort, d'un objet magique ou d'une manifestation magique ? Intelligo Vim ? Faut -il d'ailleurs un sort ou bien un jet en théorie de la magie suffit ?

Comment les mages localisent la présence d'une region féérique, infernale, ou divine ?

Est-ce que les mages peuvent identifier les êtres féériques ou les autres créatures d'essence magique ? Comment ? Avec un sort ou autre chose ?

Merci pour votre aide
hurleur_sam
 
Message(s) : 1
Inscription : Mer 02 Avr 2003, 11:49
Localisation : Hondshoote 59

Message par Raïdo Caym » Mer 30 Avr 2008, 00:13

Comment les mages reconnaissent la présence du don chez une personne ? Ont-ils besoin de lancer un sort ?



Je dirai que les Mages usent de différent procédés ... Premièrement, un mage est quelqu'un d'atypique, même enfant, il ont un malus de -3 en communication et présence avec les vulgaires. Ce qui se traduit en jeu par un fort handicap social facilement détectable.

Ensuite, une jeune personne avec le Don n'a jamais de vie paisible, il lui arrive souvent des phénomènes étranges. Phénmènes sur lesquels les Mages enquêtent le plus souvent (très bon concept de scénar.)

Comment les mages identifient la présence et la nature des pions de virtus ?



Il y a différents sorts d'intellego virtum qui permettre de distinguer le virtus. Mais le plus souvent, quand on trouve du virtu, on sait que ça en est ... (Sang et Coeu de dragon, Eau miraculeuse ...)

Quels sorts spontanés peut être utilisés pour identifier les propriétés magiques d'un sort, d'un objet magique ou d'une manifestation magique ? Intelligo Vim ? Faut -il d'ailleurs un sort ou bien un jet en théorie de la magie suffit ?



Je dirais un Intellego Virtum de niveau 15,20 ... Un jet de Théorie de la Magie n'est à mon sens pas applicable, car outre les connaissances communes à tout l'ordre, chaque mage y va d sa ptite touche dans ces domaines.



Comment les mages localisent la présence d'une region féérique, infernale, ou divine ?



Je sai pas ? Les arbres qui bougent tout seul, les fortes odeurs de souffre et les petits angelots ? Plus sérieusement, le moyen de plus facile est de voir qu'elle est l'influence de la région sur sa magie. (Cequ'un mage sent, d'après moi ...)

Est-ce que les mages peuvent identifier les êtres féériques ou les autres créatures d'essence magique ? Comment ? Avec un sort ou autre chose ?


Et bien , les fées ayant leur style si particulier et les animaux fantastique étant par essaence , fantastique. Je dirai qu'ils se repèrent assez facilement ... Sinon un petit sort de Intellego Virtum , complément approprié selon le type de fée (eau, terre, forêt etc...) et pour les animaux fantastiques , Intellego Animal ...
"Les Samuraïs n'acceptent pas les instruments de bambou pour leur entraînement. Seules les vraies lames, parce qu'elles sont mortelles, peuvent atteindre la vérité"

"Le Clan de la Mante, c'est pas de l'histoire, c'est de l'actualité."
Raïdo Caym
 
Message(s) : 75
Inscription : Jeu 20 Mars 2008, 15:58

Re: De la connaissance de la nature magique

Message par Deadelvis » Ven 30 Avr 2010, 11:08

Mes réponses sont valables pour la 3ème mais la plupart doivent être applicables à la 5ème aussi (lue mais pas pratiquée, on oublie forcément) :

Le don est détecté inconsciemment par les vulgaires (les mages sont d'un "autre monde"), d'où le malus. Un mage ne peut pas le détecter spontanément chez l'autre vu qu'il est affublé de la même tare. Mais le comportement des gens est en effet un bon indicateur. Sinon, Sensibilité à la magie (une compétence liée à une vertu) ou un Intellego Vim 20 suffit.

Intellego Vim encore pour détecter du virtus et l'identifier (un peu plus difficile que seulement reconnaître du virtus). Ça doit tourner autour de 10 et 15 pour le niveau.

Pour le reste :

un sort hermétique lancé devant un mage hermétique n'est pas identifié finement. Mais ses formes et techniques reconnues immédiatement. Au mage e nface de décider s'il tente de contrer l'effet. Un sort non hermétique ne peut être identifié lors de son lancement par un mage hermétique. Un sort quel qu'il soit peut être analysé par un Intellego Vim 35 qui donnera une idée des formes et techniques et du niveau, mais pas de l'effet exact.

Pour analyser complètement un objet magique, un sort Intellego Vim ne suffit pas. C'est une activité de laboratoire (a priori basée sur Intellego Vim de mémoire) qui prend au moins une saison et peut prendre beaucoup plus, le mage n'étant jamais certain d'avoir découvert toutes les propriétés d'un objet.
Deadelvis
 
Message(s) : 6
Inscription : Ven 30 Avr 2010, 10:13

Re: De la connaissance de la nature magique

Message par merwen » Sam 08 Mai 2010, 12:00

Comment les mages localisent la présence d'une region féérique, infernale, ou divine ?


Je dirais que les mages, étant des êtres sensibles à la magie, "sentent" ce genre de choses, presque intuitivement.
Les mages accusent des malus dans ces régions et le sentent sans forcément avoir besoin de lancer des sorts. Ils sentent que les équilibres de la magie sont perturbés.

Après, il y a des signes qui ne trompent pas...
Dans une fôret féérique, les représentants animal ou végétal sont toujours beaux. Une simple paquerette sera plus belle qu'ailleurs et un écureuil sera tout simplement le plus beau de sa race.

Dans une région infernale, les arbres sont torturés, les gens sont agressifs ou tristes, le temps est à la pluie, les femmes accouchent d'enfants présentant parfois des signes du diable, des cornes, des petites queues, des sabots ou tout autre tare te faisant plaisir... Lorsque ce ne sont pas des troubles mentaux.

Dans une région divine, ils le sentent tout simplement. Un mage à Rome aura bien plus de difficulté à pratiquer la magie que n'importe quel autre endroit dans le monde. Ensuite, il peut y avoir, à l'inverse de la zone infernale, des miracles, des naissances multiples, des gens qui guérissent de maladie ou qui vivent plus vieux qu'ailleurs. Les gens habitant de ces zones divines, sont plus pieux qu'ailleurs. Peut-être que cette région possède une relique, source de la zone Divine. Les gens en ont connaissance ou pas. Si c'est le cas, ils prient, célébrent la relique par des processions, des rituels, des offrandes. Peut etre qu'une fois dans l'année, cette relique est célébrée et offre aux plus pieux, un miracle, un signe quelconque. Voilà.

De manière général, sans forcément parler de perception magique, de sort, de théorie de la magie ou autre connaissance mystique, il y a des signes qui relèvent de la simple observation de l'environnement.

Merwenn.
merwen
 
Message(s) : 30
Inscription : Ven 23 Avr 2010, 11:33

Re: De la connaissance de la nature magique

Message par merwen » Sam 08 Mai 2010, 12:23

Est-ce que les mages peuvent identifier les êtres féériques ou les autres créatures d'essence magique ? Comment ? Avec un sort ou autre chose ?


Pas besoin de magie effectivement. Les mages, comme le dit notre collègue, pue la magie.
Je te rappelle que si tu ne prends pas la vertu "Don de velours" ton essence magique se sent.
Les mages ne peuvent pas monter de chevaux car les animaux ne se sentent pas bien en présence de mages, sauf si ceux ci communiquent avec eux par des sorts Int/An où s'ils possèdent des affinités.
Même les vulgaires, le sentent et les vulgaires n'ont pas de dons, de compétences ou de vertus qui leur permettent de le détecter. Les mages dégagent de la magie par eux même. Ils auront beaux s'habiller avec des tenues vulgaires, quittant les attributs de mages, ils dégageront quand même de la magie.

Alors si j'ose dire, si les vulgaires et les animaux sentent la magie... les mages aussi par définition.
Je compare un peu ça a la faculté des Highlanders de sentir les immortels. Dans une foule 100 personnes, si un petit enfant à le don, les mages sentiront quelque chose, sentiront une petite émanation magique aux alentours. Après, l'observation pure et simple de la foule, leur permettra de déceler qqun ayant un comportement en décalage... ou après tout simplement, l'utilisation d'un sort Int/Vim effectivement.
Enfin à toi de quantifier la puissance magique à trouver.
Un démon avec un puissance infernale de 50 dans une foule de 100 personnes se sentira immédiatement, même bien avant d'avoir vu la foule et dans la foule, ils localiseront sans erreur le démon.
Par contre un petit enfant de 3 ans avec le don sera plus difficile à trouver car dégagera moins d'effluves magique que le démon de puissance infernale 50...

@+
Merwen
merwen
 
Message(s) : 30
Inscription : Ven 23 Avr 2010, 11:33

Re: De la connaissance de la nature magique

Message par Doogy » Mar 11 Mai 2010, 19:18

Un démon avec un puissance infernale de 50 dans une foule de 100 personnes se sentira immédiatement, même bien avant d'avoir vu la foule et dans la foule, ils localiseront sans erreur le démon.

Aucune magie hermétique ne peut détecter un démon, c'est l'une des limites de la magie.

Je dirais que les mages, étant des êtres sensibles à la magie, "sentent" ce genre de choses, presque intuitivement.
Les mages accusent des malus dans ces régions et le sentent sans forcément avoir besoin de lancer des sorts. Ils sentent que les équilibres de la magie sont perturbés.

Il est nécessaire de lancer un sort In/Vi pour détecter une aura magique/féérique/divine, les mages ne ressentent pas les bonus/malus. Autrement la vertu sensibilité a la magie permet de détecter une aura magique.

Pas besoin de magie effectivement. Les mages, comme le dit notre collègue, pue la magie.

Les mages ne puent pas la magie, le malus du don est ressenti comme une méfiance instinctive par les vulgaires, les mages ne la ressente pas a cause de la parma magica. Ils ne peuvent donc pas identifier une personne ayant le don sans sort ou sans observation du comportement des vulgaires en sa présence (qui peut être due a d'autres facteurs)
Avatar de l’utilisateur
Doogy
 
Message(s) : 8
Inscription : Lun 26 Avr 2010, 04:34

Re: De la connaissance de la nature magique

Message par Terminus Est » Mar 08 Juin 2010, 20:10

Les mages ne sentent ni le Don, ni la nature magique des êtres, ni les auras sans sorts parce que la Parma Magica les protège des influences magiques. On peut appliquer la même "cécité" aux vulgaires protégés par une extension de Parma Magica.

Tout ce qu'un mage peut faire pour deviner la nature merveilleuse d'une créature ou d'un lieu, c'est constater les effets qu'il a sur d'autres choses (exemple il effraie les animaux).

C'est pourquoi il existe des sorts spécifiques de détection. Avec les démons, ces sorts ne fonctionnent pas.
Terminus Est
 
Message(s) : 14
Inscription : Mer 06 Sep 2006, 20:35
Localisation : Bruxelles

Re: De la connaissance de la nature magique

Message par Mithriel » Mar 22 Juin 2010, 13:46

Deadelvis a écrit :Mes réponses sont valables pour la 3ème mais la plupart doivent être applicables à la 5ème aussi (lue mais pas pratiquée, on oublie forcément) :


Pas sûr. En 5ème édition, les effets du Don ont été exacerbés. Il dérange même les autres mages. Donc le détecter est automatique (sauf le Don de velours).

Dans les précédentes éditions, il me semble me rappeler d'un sort InVi 20 (paru dans un supplément).
Avatar de l’utilisateur
Mithriel
 
Message(s) : 291
Inscription : Mer 02 Mai 2001, 02:00

Re: De la connaissance de la nature magique

Message par Terminus Est » Dim 02 Sep 2012, 15:54

Dans le récent supplément "apprentices", malgré son contenu maigrelet, on trouve deux sorts permettant de détecter le Don (au toucher niveau 20, à vue niveau 40).
Terminus Est
 
Message(s) : 14
Inscription : Mer 06 Sep 2006, 20:35
Localisation : Bruxelles

Re: De la connaissance de la nature magique

Message par Terminus Est » Sam 22 Sep 2012, 08:10

Mithriel a écrit :
Deadelvis a écrit :Mes réponses sont valables pour la 3ème mais la plupart doivent être applicables à la 5ème aussi (lue mais pas pratiquée, on oublie forcément) :


Pas sûr. En 5ème édition, les effets du Don ont été exacerbés. Il dérange même les autres mages. Donc le détecter est automatique (sauf le Don de velours).

Dans les précédentes éditions, il me semble me rappeler d'un sort InVi 20 (paru dans un supplément).


En cinquième édition, le Don dérange même les autres mages... sauf lorsqu'ils ont une Parma Magica active. C'est l'une des raisons pour lesquelles la Parma Magica a permis la fondation de l'Ordre, elle a permis de diminuer la méfiance qu'inspirait le Don entre mages.
Terminus Est
 
Message(s) : 14
Inscription : Mer 06 Sep 2006, 20:35
Localisation : Bruxelles


Retour vers Ars magica

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.