Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Généralités et jeux sans forum (pros ou amateurs).

Modérateur: Modérateurs

Message par Nevenka » Lun 16 Nov 2009, 20:47

Ah, ah, on a réussi à le faire saliver, le Merc' ! :smile:

Une excellente partie en effet, entre Buffy et Cthulhu, dans lequel je me suis vraiment senti dans la peau d'un "sauveur du monde".
Le rythme de la partie a été très soutenu, sans jamais faiblir, et les flashforwards ont à chaque fois distillé une vraie tension puisqu'il s'agissait de sauver nos vies alors que nous ne possédions pas nos pleines capacités (ce qui nous a permis de constater que la spécialité "arme improvisée" pouvait se révéler sacrément utile).
Mention spéciale au flash à la suite duquel nous nous sommes retrouvés dans la réalité avec un cadavre de gosse entre les mains, et au final apocalyptique dans un Caracas entièrement détruit et dominé par la monstrueuse plante.
Un très bon moment.
"Gérard de Villiers serait considéré comme un grand auteur si notre époque n'était pas pourrie par la bien-pensance et le politiquement correct !" (Wizard, critique littéraire au Figaro)
Avatar de l’utilisateur
Nevenka
 
Message(s) : 2581
Inscription : Lun 26 Sep 2005, 19:57
Localisation : Oise

Message par sindanorie » Lun 16 Nov 2009, 21:29

Bonsoir

Pour ma part on a continué notre campagne de Rolemaster qui date de 15ans ...déjà...pfiouu

pas encore mort mais, bléssé, On continue notre chemin toujours à la recherche de ce qu'on recherche le plus.... :smile:

On n'est pas haut LVL ( 17 en moyenne) pour 15 ans de campagne dite vous que c'est très peut, mais la tonne de doc est impressionnant ...

Bref de bons moments et continuerons encore :)
Avatar de l’utilisateur
sindanorie
 
Message(s) : 78
Inscription : Dim 30 Jan 2005, 20:21

Message par wizard » Lun 16 Nov 2009, 21:41

L'objectif de ce sujet est également de servir de source d'inspiration aux MJ en proposant des pitchs (même légers) des histoires jouées. Tu peux nous en dire plus ?
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6226
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Message par Kardwill » Lun 21 Déc 2009, 16:42

Ce WE, épisode 2.19 de notre campagne "Robotech 2025"
Les lieux : Le système Camérone, un système planétaire colonisé par des intérêts privés, et récemment secoué par un début de guerre civile, les machinations de Triax (une grosse corpo minière bien tentaculaire et corrompue, type Weyland-Yutani dans Alien), l'attaque d'une flotte zentradienne et les raids meurtiers d'autres E.T. inconnus, sanguinaires et technologiquement avancés. Bref le coin sympa. La partie de ce WE se déroulait dans la ceinture d'astéroïdes de Hurricane, actuellement terrain d'une énorme partie de cache cache entre les quelques vaisseaux humains survivants du système et les ET, et site de bases pirates, de labos secrets Triax, de colonies minières clandestines...

Les PJs :
- Le capitaine Gregor Anatoliovitch Tsovienko, deserteur des forces spatiales russes, commandant de la frégate pirate "Katérina", et membre du conseil de la colonie minière autonome (illégale) "Libertalia".
- Hernando "Cruz" Cruces de Nassina, pilote de combat, deserteur des forces speciales de la UN Spacy, et porte bonheur officiel du Katérina.
- Le Lieutenant Annah Stenkins, pilote de varitech de la UN spacy affectée à une flotte isolée et encerclée par des ET inconnu. Abattue en tentant de forcer le blocus pour avertir l'état major de la menace, recueillie à bord du Katérina alors qu'elle dérivait dans l'épave de son chasseur. (et accessoirement la seule survivante du groupe de PJs qui avait fait la première partie de la campagne jusqu'à l'épisode 2.14)

L'épisode 2.18 avait vu un combat sanglant lorsque les vaisseaux Doblian et Katérina avaient défendu Libertalia contre un croiseur zentradien en maraude. Juste après notre victoire, nous avions vu débarquer la frégate Daphné de la UN Spacy. Ces fumiers avaient obtenu la position de notre base, rabattu les zentradiens sur nous, et nous avaient regardé nous entretuer avant de couper leur camouflage pour menacer les survivants.

L'épisode 2.19, "Tension et alliance", a été en premier lieu la gestion des conséquences de l'épisode précédent : Sauver les pilotes survivants, pleurer nos morts, rétablir la discipline sur le Doblian qui avait supporté le plus dur du combat et dont l'équipage était au bord de la mutinerie, empêcher les colons d'echarper les prisonniers zentradiens, neutraliser un agent de Triax infiltré dans la colonie...
Ensuite, ce fut la partie "fun" : Négocier avec le commandant du Daphné, sachant que :
- Ces fumiers sont en position de force (deux vieux vaisseaux bien entretenus mais lourdement endommagés et mal achalandés, une (petite) poignée de chasseurs et une colonie civile contre une frégate furtive dernière génération des nations unies, avec boucliers energétiques, drones de combat semi-intelligents, marines en mechas d'assaut, et assez d'armes nucléaires pour déclencher l'Armageddon)
- La colonie est implanté illégalement dans le système,
- Le Katérina a été volé à la UN spacy,
- Son commandant et une bonne partie de son équipage (dont 2 PJ sur 3...) sont des déserteurs
- Le lieutenant Stenkins, que nous avions recueilli et qui aurait pu nous servir de caution morale ou d'otage, a appris qu'elle est activement recherché pour trahison (une sombre histoire d'usurpation d'identité)
- La parole du lieutenant Stenkins est la seule preuve de l'existence d'une force ET inconnue dans le système (pas de bol...)
- Libertalia est, à l'insu de notre plein gré, la plaque tournante d'un traffic d'arme bacteriologiques (la totale, avec tunnels miniers reconvertis en labos clandestins, livraisons faites dans les container de minerai convoyés par le Katérina, et tout... Comme de juste nous l'avons découvert 2 séances plus tôt mais nous n'avions pas encore eu l'occasion de neutraliser les trafficants)
- Il y a eu juste avant les négociations une émeute qui s'est réglée au poings dans un hangar, et plusieurs des responsables libertaliens ont des cocards monumentaux,
- Plusieurs ados de la colonie ont décidé de balancer leur "rebel attitude" à la face des marines en armure du Daphné au cours du débarquement, et
- L'équipage du Daphné est constitué de membres de l'aile "dure" de la spacy, des fanatiques paranos qui voient des traitres partout.

Dans ces conditions, on peut estimer que le fait que la colonie soit encore en un morceau et qu'ils aient décidé de se servir de nous comme guide indigène / chair à canon / émissaires auprès des autres pirates et autonomistes de Hurricane / Sherpas soit un signe que l'on a bien négocié le coup. N'empêche qu'on a un peu de mal à s'assoir, là :')

Dans le meilleur des cas, y'a plus qu'à espérer que face à la menace d'un holocauste extraterrestre, les accusations de desertion, trahison, terrorisme et autres broutilles finissent par être oubliées... ou alors (plus réaliste) nous devrons "aider" le Daphné et tout son équipage à disparaitre au cours d'un combat héroïque contre les zentradiens. :smile:
règle 1 : Piller d'abord, bruler APRES!
Kardwill
 
Message(s) : 209
Inscription : Ven 02 Fév 2007, 19:04
Localisation : Faubourgs ouest de la capitale du royaume

Message par Ondoval » Mer 23 Déc 2009, 16:44

sindanorie a écrit :Bonsoir

Pour ma part on a continué notre campagne de Rolemaster qui date de 15ans ...déjà...pfiouu

pas encore mort mais, bléssé, On continue notre chemin toujours à la recherche de ce qu'on recherche le plus.... :smile:

On n'est pas haut LVL ( 17 en moyenne) pour 15 ans de campagne dite vous que c'est très peut, mais la tonne de doc est impressionnant ...

Bref de bons moments et continuerons encore :)


Drôle de coïncidence, nous venons de faire Samedi dernier (17 heures de jeu) l'ultime scénario d'une campagne de 15 années dans ShadowWorld.
"Convictions are more dangerous enemies of truth than lies."
-- Friedrich Nietzsche
Ondoval
 
Message(s) : 57
Inscription : Ven 24 Déc 2004, 11:47
Localisation : Entre ici et ailleurs

Message par wizard » Dim 03 Jan 2010, 19:05

Pendant ces vacances, entre Noël et le nouvel an, double scénar dans ma campagne Vampire : La Mascarade avec Liviana, Elizabeth et Jezabel.

Mes PJ sont contactés par un vampire (l’ancien leader Samedi d’Haïti), auprès de qui ils ont contracté de lourdes dettes, concernant un assassinat ayant eu lieu à Venise. Un jeune vampire, infant de l’Ancien Brujah de la ville, a été tué à Venise une semaine plus tôt et l’enquête piétine, sans que personne ne semble pousser à une accélération des recherches. Le créancier des PJ ne tient pas nécessairement à ce que cette enquête soit résolue mais il y voit une opportunité. En effet, Venise est une ville co-gérée par la Camarilla et le clan Giovanni, ennemi des Samedis. Or, l’actuel Grand Chancelier (le plus haut représentant de la Camarilla dans la ville) est amené à prochainement quitter son poste pour partir occuper de plus hautes responsabilités au sein de la Camarilla et entend laisser le poste à son infant. Le commanditaire des PJ leur demande de s’arranger pour que toute la ville soit convaincue que le futur Grand chancelier est le coupable du crime, si possible commis pour les motifs les plus sordides, tout en donnant au commanditaire un moyen de désamorcer ces accusations. L’ancien Samedi disposera ainsi d’un moyen de pression sur le Grand Chancelier et son infant.

Les PJ se rendent donc dans la ville, commencent leur enquête et découvrent que ce crime est, en soi, particulièrement complexe. En effet, la victime n’est pas réellement l’infant de l’ancien Brujah mais un vampire qui devait se cacher et à qui l’Ancien devait une faveur. Le mort avait, avec la complicité de l’Ancien Brujah, joué les pseudo agents doubles auprès de différentes factions de la ville, assurant leur donner des informations précises sur les actions de l’Ancien moyennant rémunération. L’objectif pour lui était d’amasser suffisamment d’argent pour financer des recherches archéologiques dans la péninsule arabe avant de quitter Venise précipitamment pour rejoindre ses complices. En effet, ceux-ci sont une bande d’Anarch à la recherche d’une communauté de vampires qui serait parvenue à s’établir dans la mythique cité d’Iram http://fr.wikipedia.org/wiki/Iram convaincu que, sous le sable, vampires et humains seraient parvenus à constituer une société idéale à l’abris de la rapacité des anciens vampires.

Mais la cité d’Iram attire l’attention de vampires du Sabbat et dispose de sa propres force de sécurité : des humains fanatisés qui veulent protéger l’accès à Iram, censés, dans leurs croyances, accueillir des vampires ayant obtenu le pardon de Dieu et étant devenus des anges. Les vampires du Sabbat, pour leur part, craignent qu’Iram ne soit la cachette d’un vampire en particulier, capable d’identifier l’agent qu’ils ont mis à la tête du Yémen et qui se fait passer pour un très ancien vampire devenu camariste (élément découvert par mes PJ dans un scénar que j’ai résumé ici : http://www.sden.org/forums/viewtopic.ph ... 18&#909018 ).

C’est le Sabbat qui a exécuté le vampire de Venise afin de récupérer les indications concernant la localisation probable d’Iram que lui avaient envoyé ses camarades archéologues avant de disparaître, capturés par la secte de protecteur de la ville. Si l’enquête n’avance pas c’est que personne à Venise n’a intérêt à ce qu’on fasse des recherches sur la victime, compte tenu de ses ventes d’information politique à Venise et de sa fausse identité.

Les PJ comprennent les tenants et les aboutissants du crime en capturant un membre de la secte des protecteurs d’Iram qu’ils confient à l’ancien Samedi d’Haïti. Puis, ils montent une série de fausses révélations et de fausses preuves laissant penser que le potentiel futur Grand Chancelier de Venise entretenait une relation homosexuelle avec la victime, relation que le notable souhaitait garder secrète pour des questions d’image mais que la victime comptait révéler si son amant ne le payait pas.

Une fois la rumeur bien installée et l’ancien Samedi disposant d’un moyen de lever les accusations de crimes, mes PJ partent dans la péninsule arabique à la recherche d’Iram, cité qui les intéresse également pour des raisons trop longues à détailler ici. Ils vont voyager de Riyadh à Dubaï et multiplier les contacts un peu partout avant de se lancer dans une grande expédition dans le désert du Rub al Khali à la recherche d’Iram. Sur place, ils découvrent que la ville est dominée par un seul vampire qui règne sur une population dégénérée sur laquelle il est incapable de se nourrir. Aussi, depuis des siècles, il convainc, par des moyens détournés, des Anarchs ou de jeunes vampires de se mettre à la recherche d’Iram afin qu’ils puissent se nourrir sur eux. La secte de mortels qui protège Iram lui sert en réalité à sélectionner les candidats, écartant les trop puissants ou les trop nombreux et laissant entrer, au compte goutte, ceux qu’ils peut vaincre sans problèmes et sur qui il peut ensuite se nourrir.

Les PJ parviennent à vaincre le roi d’Iram mais tombent de sommeil dans la journée, se retrouvant à la merci des Iramites, ce qui m’a permis de faire une partie où les joueuses incarnaient les goules de leurs PJ devant défendre la grotte où les PJ étaient réfugiés contre les assauts successifs des habitants dégénérés.

Au final, il s’agissait d’un très long scénar (une grosse vingtaine d’heures, joué en deux fois), bien complexe et très agréable à faire jouer. Je pense que mes joueuses ont autant apprécié la première partie enquête-manipulation que la seconde aventure-survival. Moi, en tout cas, j’ai pris un bon gros pied à mener ce scénar.
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6226
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Message par Jerrel Voslar » Jeu 28 Jan 2010, 02:37

Premier épisode de Dalejo, ma campagne pour les secrets de la septième mer. Avec entre autre des SDENiens !

Les héros :
Ignacio Leones, aprenti imprimeur gaillard et plein de préjugés ;
Celso Flores, soldat vétéran hédoniste ;
Elfi, vagabonde qui semble cacher des trucs ;
Diego Requena, jeune professeur en sciences ;
Don Lope Montoya de Villalobos, hidalgo spadassin impulsif et fervent vaticin.


Au programme : intros personnalisées et croisées pour chaque personnage : une agression, la rencontre avec un mentor, un duel, et des affaires louches chez l'imprimeur.

Petit passage "clin d'oeil" : les coups d'éclat de la précédente campagne ont contribué à causer les problèmes qui forment le point de départ de la nouvelle. Les joueurs impliqués se rendent compte que leur actions ont des conséquences. "Ah zut !" sortira l'une d'entre eux.

On a donc une bande de brigands qui profite du départ au front des troupes pour faire son come-back à Dalejo. Séduit par une voleuse, un PJ, est entrainé dans un guet-apens mais sauvé par ses tout nouveaux amis qui l'ont vu se faire embobiner et l'ont suivi plus ou moins discrètement : grande séquence comique avec l'hidalgo Don Lope qui intime le silence à grands coups de "chuuuut" dès qu'un joueur ouvre la bouche.
S'en suit une bagarre dans un cimetière, des recherches sur l'identité de ces voleurs et un combat final dans la taverne préférée des persos (El Gato Negro) contre le big bad qui n'est en fait qu'un sous-fifre et ses hommes.

Une intro rondement menée, et l'aventure peut enfin commencer.
En 2010, Jerrel Voslar devient Le Gabier.
Avatar de l’utilisateur
Jerrel Voslar
 
Message(s) : 131
Inscription : Jeu 23 Juin 2005, 16:33
Localisation : Bordeaux

Message par DarkLoïc » Lun 01 Fév 2010, 15:21

A Warhammer. :D
J'ai obtenu une grâce divine ! :yua:
Gi et Makoto :jap:
Avatar de l’utilisateur
DarkLoïc
Docteur House du sden
 
Message(s) : 8649
Inscription : Dim 30 Jan 2005, 16:25
Localisation : 3ème planète après le Soleil

Message par wizard » Dim 14 Fév 2010, 21:40

Ce week-end, j'ai maîtrisé mon premier multi-table, dans le cadre de ma campagne Vampire, la Mascarade, version goule. :D

L'intro et la conclusion ont été co-maîtrisées par Mercutio et moi avec la totalité des joueurs (Liviana, Elizabeth, Jezabel, Zoe, Nevenka et Didi, avec qui s'était la première fois que je jouais) tandis que, durant l'essentiel de la partie, les PJ étaient divisés en deux groupes de trois chacun mené par un des deux MJ.

Les PJ (jouant les goules des PJ habituels de la campagne) recevaient la mission de faire évader de prison un informaticien, arrêté pour sa complicité avec un trafiquant de drogue dont l'organisation venait d'être démantelée. Leurs patrons ont en effet besoin de ce type, génial mais profondément asocial et gentillement barge, pour casser le système de cryptage informatique des Kuei-Jin qui dirigent Los Angeles, code qu'il a contribué à mettre en place. Petit problème, le type est emprisonné en Colombie (terre appartenant au Sabbat) et plus exatement à La Modelo de Bogota, prison ayant reçu le titre officieux et peu enviée de prison la plus dangereuse du monde : 5000 prisonniers avec de la place pour 2400, les FARC et les paramilitaires qui s'affrontent à l'arme de guerre pour contrôler certaines zones de la prison, des gangs issus des cartels qui contrôlent le reste, une administration qui ne fournit même plus la nourriture aux prisonniers qui ne peuvent se débrouiller que par les trafics avec la complicité des surveillants ou grâce aux parloirs, des petits chefs armés qui louent les cellules (35 dollars pour une paillasse pour une semaine) ou qui vous condamnent à creuver de faim et à dormir dans l'urine et les excréments, par terre, dans les couloirs, une corruption généralisée des surveillants et de l'administration... etc. La seule mission de l'administration pénitencière dont elle s'acquitte est d'éviter une évasion grâce aux miradors et aux barrages entourant la prison.

Passées les premières observations réalisées avec le groupe entier, une partie des PJ se faisait incarcérer dans la prison pour retrouver l'informaticien et travailler à l'évasion de l'intérieur tandis que les autres devaient organiser les préparatifs extérieurs.
Tandis que le groupe dans la prison, mené par Mercutio, devait avant tout survivre, repérer la cible et négocier la complicité ou la passivité de différents gangs pour permettre le plan d'évasion, le groupe extérieur, mené par moi, devait éviter de se faire enlever (des étrangers qui se balladent avec plein de liquide ça attire la convoitise en Colombie), trouver des moyens de pressions sur les prisonniers ou les gangs de la prison à l'extérieur et pourvoir à la logistique et aux moyens de fuire, tout en échappant à l'attention des autorités.

Les deux groupes ne pouvaient communiquer qu'au moment des parloirs (10 minutes, jouées en temps réel, une fois tous les matins).

Pour compliquer le tout :
- l'informaticien n'avait aucune intention de s'évader (il était à peu près sûr d'être prochainement acquitté et avait été récupéré par un autre cartel qui le faisait vivre dans une luxueuse cellule avec écran géant et nourriture de qualité, entouré par des gardes du corps),
- il refusait de quitter le pays sans la femme qu'il aimait (une sainte selon lui, en réalité une garce lui faisant croire au grand amour et travaillant pour le patron du cartel l'ayant récupéré),
- un ancien employeur tentait de faire buter l'informaticien,
- le vendeur d'arme et de matériel chez qui les PJ s'équipaient était un informateur de la sécurité militaire de Bogota,

Au final, les PJ sont parvenus à s'évader en faisant atterrir un petit avion sur le toit d'une des ailes de la prison, après avoir assomé l'informaticien récalcitrant, provoqué un assaut des paramilitaires contre les FARC au moment prévu de l'évasion pour faire diversion et avoir fait sauter au Semtex plusieurs miradors au positionnement gênant avant de faire atterrir l'avion sur une autoroute en construction, gentillement éclairé de nuit par des ouvriers colombiens qui, pour l'occasion, améliorèrent sensiblement leur salaire.

Ca n'a pas toujours été évident de faire avancer les groupes au même rythme mais la difficulté consistant à ralentir ou accéléré les actions des PJ était un exercice très amusant.

J'ai pris un bon gros pied à faire jouer cette partie et je pense qu'elle a fait l'unanimité chez les joueurs et l'autre MJ.

PS :
Pour ceux que le sujet de "La Modelo" intéresseraient : un article de la CNT sur cette prison : http://www.cnt-f.org/spip.php?article418
La présentation, par l'éditeur, du bouquin d'un Français qui y a séjourné : http://www.priceminister.com/offer/buy/ ... .html#info
Un article d'un parlementaire irlandais qui a visité cette prison : http://colombiajournal.org/colombia173.htm
Un article d'un journal panaméen : http://www.thepanamanews.com/pn/v_07/is ... ws_02.html
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6226
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Message par Didi » Dim 14 Fév 2010, 23:31

Je confirme, c'était vachement bien !
Il est impossible de ne pas passer pour un gros débile. C'est le sens de la vie.
Bayushi F'Ramir
Epicier avec un alzheimer précoce, pétunia, tu cumules. ^^
Nevenka
Avatar de l’utilisateur
Didi
Serial Titreur
 
Message(s) : 4114
Inscription : Jeu 21 Mars 2002, 02:00
Localisation : Barjac (30) mais Limougeaud de coeur

Message par mad » Lun 15 Fév 2010, 00:46

DarkLoïc a écrit :A Warhammer. :D
J'ai obtenu une grâce divine ! :yua:


l'épée magique, l'amant, le regard bienveillant de dieu ... Pistonné va :)
Any lawyer worth his salt will tell the suspect in no uncertain terms to make no statement to police under any circumstances.~ :mad:
"Il n'y a pas de problème qu'une grenade à fragmentation ne saurait résoudre." Ibn Al-Solsysi, XXIème siècle
Avatar de l’utilisateur
mad
Social traitre!
 
Message(s) : 9329
Inscription : Dim 31 Août 2003, 21:38
Localisation : / Paris 5ème / Chez le surfeur /

Message par gnoll » Lun 15 Fév 2010, 14:38

mad a écrit :
DarkLoïc a écrit :A Warhammer. :D
J'ai obtenu une grâce divine ! :yua:


l'épée magique, l'amant, le regard bienveillant de dieu ... Pistonné va :)

Cela nous permzet de nous rendre compte que le puissance du nain est plus en largeur qu en hauteur :)
faire court c est mieux( sauf pour le sexe)
conçi c est un mode de vie

écuyer robotiquie de la Vieille Garde
Tueur de quizz professionel
gnoll
 
Message(s) : 2492
Inscription : Mar 16 Déc 2003, 12:57
Localisation : pres du frigo

Message par DarkLoïc » Lun 15 Fév 2010, 16:48

N'êtes que des jaloux !
Z'avez qu'à vous convertir au culte de Sigmar. :razz2:
Gi et Makoto :jap:
Avatar de l’utilisateur
DarkLoïc
Docteur House du sden
 
Message(s) : 8649
Inscription : Dim 30 Jan 2005, 16:25
Localisation : 3ème planète après le Soleil

Message par wizard » Jeu 18 Fév 2010, 10:37

J'avais oublié (parce que j'étais parti en vacances juste après) de résumer ma partie de COPS, joué il y a dix jours. La partie était menée par Mercutio et jouée par Liviana, Zoe, Jezabel, Nevenka (le mec qui habite chez moi les week-ends) et ma pomme.

Alors que nos COPS enquêtaient sur un trafic de drogue, nous sommes contraints de tout arrêter (au grand regret de mon perso) pour enquêter sur la mort d'Ambrosia Kelley, actrice sur le retour, sur le point d'avoir un rôle dans le relaunch de Twilight après avoir eu son heure de gloire quelques années auparavant dans Kill Beatrix de Tarantino puis de sombrer dans la drogue (Ambrosia Kelley, c'est elle : http://www.imdb.com/name/nm1549953/ c'est la fille de Perdita Green dans Kill Bill 1). Elle a été retrouvée avec une plaie (potentiellement mortelle) à la tête et trois balles - alignées - dans le corps (qui l'ont effectivement tuées alors qu'elle était mourante).

Alors que nous pattogeons gaiement, nous acquérons très vite la certitude qu'il y a deux "tueurs", un impulsif qui a commis un crime non prémédité et quelqu'un qui a trouvé le corps et qui a décidé de maquiller le premier crime pour une raison qui nous échappe.
Nous acquérons rapidement la certitude, grâce au témoignage de Dakota Fanning http://www.imdb.com/name/nm0266824/ que le tueur impulsif est l'ex-mari d'Ambrosia Kelley, Shia LaBeouf http://www.imdb.com/name/nm0479471/ qui, ivre mort, a tenté d'abuser de son ex-femme, agression qui a mal tourné. Difficile de prouver quoi que ce soit cependant (pétunia d'avocats de stars !!) et il nous reste à comprendre qui avait intérêt de maquiller le crime.

Mais, rapidement, d'autres attaques interviennent dans les environs de Burbanks, touchant systématiquement, mais de façon marginale, les intérêts légaux d'une famille italo-américaine. Famille à qui appartient la maison de production chargée du relaunch de Twilight, mais que nous soupçonnons également d'être derrière le trafic de drogue sur lequel nous enquêtions au début de la partie.

Après que des tueurs d'une famille concurrente nous aient été gentillement livré par des appels anonymes comme les coupables des différentes attaques et que notre hiérarchie nous mette la pression pour que les différentes attaques ET le trafic de drogue sur lequel nous enquêtions leur soit imputé, nous comprenons que la famille "mafieuse" attaquée organise elle-même les attaques contre elle. Se sachant menacée par une enquête sur le trafic de drogue et sachant que nous enquêtions dans les cercles mafieux, elle a choisi une famille concurrente en nette perte de vitesse pour endosser la responsabilité du trafic et s'est faite attaquer elle-même. Elle pouvait ainsi, jouer les familles respectables en proie à la violence mafieuse et inciter ses contacts à la mairie et dans la hiérarchie des COPS à orienter exclusivement l'enquête vers les "agresseurs" dans l'enquête sur le trafic.

La famille avait déjà ce projet en tête lorsque les hommes d'un de ses paravent légal, une entreprise de sécurité, observe le meurtre d'Ambrosia Kelley lors d'une ronde. Y voyant une bonne occasion, la société maquille le crime pour le faire ressembler au modus operandi d'un tueur de la famille adverse avant d'attaquer ses intérêts.

Reprenant notre enquête sur le trafic de drogue à la source, nous arrêtons un des trafiquants que nous avions identifiés et parvenons à lui faire cracher le morceau sur les attaques. Notre dossier est renforcé par les aveux de Shia LaBeouf qui reconnaît avoir porté le premier coup mortel (sur les conseils avisés de son avocat sur qui nos COPS avaient trouvé un moyen de pression et qu'ils menaçaient de faire radier du barreau et envoyer en taule s'il ne manipulait pas son client) mais pas les coups de feu. Or, s'il n'en est pas l'auteur, seul un membre de la compagnie de sécurité a pu tirer, ce qui ruine la thèse de l'attaque extérieure. Nous parvenons donc à arrêter les têtes de la famille mafieuse.

Une partie très sympa au final, dans laquelle nous avons bien ramée pour comprendre qui faisait quoi (nous étions dans l'option "une théorie par minute") et qui a été agrémentée par les délires sur ce qu'étaient devenus les jeunes acteurs d'aujourd'hui en 2030.

Et en plus, on a fait coffrer Shia LaBeouf AVANT qu'il fasse un Transformers 6 !! :smile:
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6226
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Message par Ubblak » Lun 22 Fév 2010, 12:19

Oué !

J'ai joué à COPS !

Hélas, mise en place de la partie un chouïa tardive, j'ai dû précipiter un peu le final.

Le pitch: enquête sur une famille très pauvre qui fait l'objet d'un show de TV réalité, dans un des quartiers les plus pourris de LA.

En gros la télé a payé de nouveaux yeux au fils de la famille aveugle, et de fait il est devenu un témoin gênant, ses yeux étant équipés d'un enregistreur. (mais bon ça les cops le découvrent tardivement, c'est exprès)

Les méchants gangers étaient accompagnés de pitt-bulls pour semer la zone lors de leurs méfaits, ce qui a bien occuppé les COPS lors de la scène obligée de baston.

L'aveugle a été sauvé, mais sa piste fut littéralement semée de cadavres.


Ah ! et Loriel a été sauvé par son gilet pare-balles...
[EMPLACEMENT A LOUER]
Avatar de l’utilisateur
Ubblak
 
Message(s) : 1989
Inscription : Mer 20 Fév 2002, 02:00
Localisation : In Uranus !

Message par Ubblak » Lun 22 Fév 2010, 12:21

... je rajoute d'ailleurs qu'il y aura une sequel à ce scénario.
[EMPLACEMENT A LOUER]
Avatar de l’utilisateur
Ubblak
 
Message(s) : 1989
Inscription : Mer 20 Fév 2002, 02:00
Localisation : In Uranus !

Message par Wenlock » Lun 22 Fév 2010, 15:36

La campagne BSG continue, on a joué ce dimanche, toujours menés par Mû, toujours les membres d'un gouvernement humain de collaboration avec l'occupant cylon. On a eu notre premier vrai cas de conscience, et notre premier débat réellement animé lorsqu'on nous a demandé de livrer l'auteur d'un petit geste de rébellion purement symbolique... qui n'était autre que le propre fils de notre cher consule/présidente et membre de la sécurité humaine.
Après avoir vivement discuté de nos options (livrer le mec ou refuser, livrer un sale con qui fout la magnolia à sa place, livrer le coupable mais négocier la clémence...) et manifesté pendant le vote certains traits de caractère surprenants (c'est marrant comme certains se révèlent lorsque la pression monte), on a réussi à se mettre d'accord sur un plan : on dénonce le type mais on organise sa fuite en faisant croire aux méchants qu'il est mort.
Ça va nécessiter un peu de boulot, des risques et quelques sacrifices matériels (de l'essence dont on aurait eu besoin pour autre chose que produire une belle explosion, notamment) mais je suis bien content qu'on ait finalement décidé de pas balancer un "résistant", fût-il un peu couillon.
L'évolution ou la disparition, pas la continuation.
Demandez le Di6dent !
Un forum pour causer de théories, mises en scène et créations rôlistes.
Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Oya Merboldus
 
Message(s) : 8405
Inscription : Mer 30 Mai 2001, 02:00
Localisation : Lille

Message par Arnok » Lun 22 Fév 2010, 23:45

Fin de notre mini campagne Hell Capone (Savage Worlds).

pour résumer en quelques mots ce dimanche on a :
- pataugé dans les intrigues et les multiples pistes
- balancé un homme de Capone du 14ieme étage d'un hotel(il a pas voulu causé et on l'avait prévenu)
- mis le feu par stupidité au 21ième étage de l'hotel ou était le cabaret
- failli être cramé dans l'incendie du grand théatre de Chicago, sauvé par une rencontre fortuire de notre Ford T avec un camion equipé de malabar a crosse (et ça fait mal)
- Vu des cultistes invoquer un démon
- Vu capone pas content avant qu'il ne prenne une rafale de tommy gun...
- Entendu un sorcier sentimental
- Le démon mettre le 3ième fils de Lucifer dans le corps de Capone
- Pris de rafale de Tommy gun à notre tour.
- Affronté le 3ieme fils de Lucifer a coup de .45 et fini a coup de dague d'invocation (bon d'accord le rituel l'avait quelque peu affaibli et il était à l'étroit dans le corps de capone).


Au final on notera l'action remarquable de roll-play de 3 PJ qui on fait un fumble (snake eyes) sur le jet de Tripe en voyant le démon (bel esprit :smile: )
"De toute façon on est mieux dehors!" les Sorteurs Olympiques
En retraite tibétaine et Sdenienne au pays du bon vivre et du bon vin
Membre Historique de l'Auberge
Fantôme officiel de l'Auberge
Fondateur du Club Calva
Papa level 2
Avatar de l’utilisateur
Arnok
Bot posteur
 
Message(s) : 8814
Inscription : Jeu 04 Oct 2001, 02:00
Localisation : Bordeaux

Message par Rappetou » Mar 23 Fév 2010, 00:13

Et les PJ ont failli finir brûlés, aplatis en bas d'un immeuble, écrasé par un prince démon, coupé en deux par une rafale de Tommy... :smile:

Merci Arnok j'avais la flemme de faire un résumé ^^
" Ce n'est pas parce que l'escargot n'a pas de dent qu'il faut s'amuser à le mettre dans sa culotte " (proverbe ivoirien)
http://www.veosearch.com ... le moteur de recherche solidaire
Rappetou
 
Message(s) : 835
Inscription : Dim 12 Oct 2003, 12:43
Localisation : bordeaux

Message par Blackrad » Mer 17 Mars 2010, 13:32

Ce week-end, j'ai maitrisé un James Bond-like (Pj de la CIA avec des règles maison mélange de JB et de gurps).
Le pitch pour les PJ :
« Vous allez travailler une nouvelle fois de manière clandestine, mais cette fois, même vis à vis de la CIA. Vous allez être envoyés en Irak, sous couverture, des journalistes de nationalité Ukrainienne. Votre rôle sera de servir de relais clandestins à des agents dormants qui font partie des SMP sur place. La nouvelle administration Obama se demande quels rapports existent entre le gouvernement et ces agences de mercenaires. Depuis l’élection de Barack Obama, une clarification a été souhaitée par le nouveau gouvernement en ce qui concerne l’intégrité de certains membres de la CIA . Les relations très étroites entre les Sociétés Militaires Privées (comme Blackwater) et les agences gouvernementales sont obscures. Certaines complicités semblent douteuses, apportant un profit énorme aux dirigeants de ces sociétés eux-mêmes liés ou proches des décideurs du gouvernement ou des agences de renseignement.

Je reste aux Etats-Unis, dans cette planque. Votre contact sur le terrain sera « Oncle Bobby » joignable uniquement pat téléphone. Vous disposerez d’un beeper sur lequel les agents infiltrés pourront vous donner rendez-vous. Je vous donnerais le mot de passe de chacun une fois que l’un d’eux vous aura contacté. Une fois les informations remises, il conviendra de les faire parvenir à « Oncle Bob », qui ne doit pas se compromettre sur le terrain. Pas d’arme, pas de matériel de la CIA dans vos valises, juste du matériel standard de journaliste et chacun un téléphone portable et le beeper de contact. Sur place, à vous de trouver du matériel ou des armes légères au besoin. Officiellement, je ne devrais pas vous en parler : mais pour ça, cherchez Dennis Chalker, responsable de l’agence Red Cell, une agence de conseil en sécurité. On s’échange quelques services, dîtes que vous venez de ma part.»
Blackrad
 
Message(s) : 4
Inscription : Mar 15 Jan 2008, 12:39
Localisation : Bar le Duc

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux de rôle

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.