Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Advanced Burst, shooter et serial

Débats, conseils et réflexions sur le jeu de rôle.

Modérateur: Modérateurs

Advanced Burst, shooter et serial

Message par Lame » Ven 08 Mai 2015, 19:04

Bonsoir,

Je viens de lire la fiche du GroG sur Outer space

Un paragraphe me pose problème:

Après avoir théorisé le principe du Burst (un jeu avec des règles simples, présentant une campagne one-shot), Yno propose ici le principe du Shooter : c'est un jeu présentant un cadre précis avec les outils pour que le meneur de jeu (MJ) puisse développer une campagne one-shot (partie unique ou temps de jeu limité). Outer Space est donc un Shooter prenant place, comme son titre l'indique, dans un cadre de space-opera à l’ancienne.


J'ai du mal à saisir la différence entre un burst et un shooter.

Faut-il comprendre que le shooter est un système générique spécialisé one-shot conçu pour faciliter la rédaction d'un burst?

Peut-on dire que 13e age est l'équivalent d'un shooter sans l'aspect one-shot?

En dehors d'Outer space, vous connaissez d'autres shooters?
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Site recommandé: PocheSF
Sujet fétiche: Le coin des dés
Lame
 
Message(s) : 1627
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Burst et shooter

Message par Rom » Sam 09 Mai 2015, 09:32

Burst : campagne auto-contenue avec son propre système de jeu.
Shooter : contexte de jeu sans scénario.
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3186
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Burst et shooter

Message par Kakita Inigin » Sam 09 Mai 2015, 17:51

Les Fate Worlds le sont (après, quant à savoir si ce sont de bons cadres de jeu...)
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde multiclassé Secrétaire Voix de Rokugan et FFJdR
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7340
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

Re: Burst et shooter

Message par Lame » Lun 18 Mai 2015, 17:52

Kakita Inigin a écrit :Les Fate Worlds le sont (après, quant à savoir si ce sont de bons cadres de jeu...)


Au fait, tu pourrais citer des Fate Worlds. C'est pour facilier les recherches
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Site recommandé: PocheSF
Sujet fétiche: Le coin des dés
Lame
 
Message(s) : 1627
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Burst et shooter

Message par Kakita Inigin » Lun 18 Mai 2015, 18:14

Lame a écrit :
Kakita Inigin a écrit :Les Fate Worlds le sont (après, quant à savoir si ce sont de bons cadres de jeu...)


Au fait, tu pourrais citer

C'est déjà le cas.
Fate worlds, ce sont deux bouquins (Worlds on fire et Worlds in shadows) de 280 et 260 pages remplis ras-la-gueule de mondes déclinant les règles de fate (6 mondes par livre).
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde multiclassé Secrétaire Voix de Rokugan et FFJdR
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7340
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

Re: Burst et shooter

Message par Lame » Jeu 21 Mai 2015, 08:43

@ Kakita

Merci

@Tout le monde

Dans la fiche GroG de TechNoir, j'ai lu ceci:

"TechNoir est un jeu de rôles Cyberpunk avec une approche "bac à sable" pour la création de l'univers-scénario. En effet, la totalité du background du jeu est décrite page 2, dans un triptyque Technologie/Environnement/Société."

Quelle est la différence entre le jdr "bac à sable" et le shooter?
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Site recommandé: PocheSF
Sujet fétiche: Le coin des dés
Lame
 
Message(s) : 1627
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Burst et shooter

Message par Rom » Jeu 21 Mai 2015, 09:21

Ben déjà, le terme "shooter" a été inventé par yno pour décrire un pan de sa production - des livrets de petite taille, genre 40 à 50 pages.
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3186
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Burst et shooter

Message par yno » Jeu 21 Mai 2015, 10:28

Lame a écrit :Quelle est la différence entre le jdr "bac à sable" et le shooter?


Bonjour Lame.

Un Shooter, c'est du "contexte anglé" (oui je me sens sale d'avoir écrit ça). C'est un bout d'univers focalisé sur quelque chose de précis : des personnages atypiques/seuls, une approche particulière, un parti-pris spécifique.

Un bac à sable, c'est "quelque chose" (jeu/contexte/scénar) où les PJ peuvent faire ce qu'ils veulent, rencontrer n'importe qui, faire n'importe quoi - l'aventure part de l'envie des personnages de faire quelque chose.

Je grossi le trait histoire d'être plus clair.

Un Shooter peut tout à fait être un bac à sable... mais peut aussi être un jeu à missions plus classique, faire du one-shot, permettre des campagnes... et les PJ ne font pas obligatoirement tout ce qu'ils veulent. Partant de l'idée qu'un Shooter est donc "du contexte avant tout", ça peut être à peu près tout. Après en fonction de la façon dont c'est écrit, de la façon dont c'est présenté, ça peut s'orienter plus dans un sens que dans un autre.

Shooter, c'est un terme que j'utilise pour donner une "forme" à ce que je compte proposer (un bout de contexte, avec des règles pour y jouer) mais ça n'a pas nécessairement vocation à définir quelque chose qui n'existerait pas encore. En soit, ça ne désigne pas une façon de jouer mais un format (pas de scénar proposé, une structure bien découpée en PJ/PNJ/Lieux/idées pour que chacun puisse y puiser des idées, construire sa vision).
Mister Frankenstein Éditions : http://bit.ly/misterjdr
Site officiel : www.misterfrankenstein.com
yno
 
Message(s) : 124
Inscription : Dim 18 Nov 2001, 02:00
Localisation : bit.ly/misterjdr

Re: Burst et shooter

Message par Lame » Jeu 21 Mai 2015, 11:06

Rom a écrit :Ben déjà, le terme "shooter" a été inventé par yno pour décrire un pan de sa production - des livrets de petite taille, genre 40 à 50 pages.


Chaque terme d'argot rolistique a effectivement été inventé par un roliste épique puis adopté par les multitudes.

Rom a écrit :Burst : campagne auto-contenue avec son propre système de jeu.
Shooter : contexte de jeu sans scénario.


yno a écrit :Un Shooter, c'est du "contexte anglé" (oui je me sens sale d'avoir écrit ça). C'est un bout d'univers focalisé sur quelque chose de précis : des personnages atypiques/seuls, une approche particulière, un parti-pris spécifique.

Un bac à sable, c'est "quelque chose" (jeu/contexte/scénar) où les PJ peuvent faire ce qu'ils veulent, rencontrer n'importe qui, faire n'importe quoi - l'aventure part de l'envie des personnages de faire quelque chose.


Merci pour vos éclaircissements. Ces concepts sont assez obscurs à mon niveau.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Site recommandé: PocheSF
Sujet fétiche: Le coin des dés
Lame
 
Message(s) : 1627
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Burst et shooter

Message par Tybalt » Jeu 21 Mai 2015, 11:29

Rom a écrit :Ben déjà, le terme "shooter" a été inventé par yno pour décrire un pan de sa production - des livrets de petite taille, genre 40 à 50 pages.


Il est vrai que nous manquions cruellement d'anglicismes dans le milieu :(

Je me demande aussi toujours pourquoi les gens (enfin, sur CasusNO et un peu ici) se sont mis à parler de "burst", qui est en plus un mot que je trouve très laid, plutôt que de jeu-campagne, qui est beaucoup plus clair. Maudits phénomènes de mode asservis au pseudo-cool d'outre-Atlantique.
Fantasia, aux frontières de l'Absurde
http://www.premiumorange.com/fantasia.frontiereschaos/
Avatar de l’utilisateur
Tybalt
 
Message(s) : 293
Inscription : Dim 06 Mai 2001, 02:00

Re: Burst et shooter

Message par yno » Jeu 21 Mai 2015, 12:15

Tybalt a écrit :
Rom a écrit :Ben déjà, le terme "shooter" a été inventé par yno pour décrire un pan de sa production - des livrets de petite taille, genre 40 à 50 pages.


Il est vrai que nous manquions cruellement d'anglicismes dans le milieu :(

Je me demande aussi toujours pourquoi les gens (enfin, sur CasusNO et un peu ici) se sont mis à parler de "burst", qui est en plus un mot que je trouve très laid, plutôt que de jeu-campagne, qui est beaucoup plus clair. Maudits phénomènes de mode asservis au pseudo-cool d'outre-Atlantique.


J'imagine que si certaines personnes ce sont mis à parler de Burst, c'est parce que - contrairement à toi – le terme leur plaisait.

Accessoirement, il y a une filiation entre "One-shot" et "Burst" : "Un-coup" dans le premier cas et "Rafale" dans le second, qui du coup veut bien dire ce qu'il veut dire : une suite réduite de scénarios dans un cadre "one-shot". Même si oui, c'est tout à fait explicable par "jeu-campagne". Et c'est très souvent comme ça que c'est expliqué, c'est simplement un mot plus court et, j'imagine, plus pseudo-cool d'outre-Atlantique. De plus, avoir un terme propre permet de le mettre plus en avant et de ne pas donner la fausse impression qu'il s'agit d'un sous-produit (un jeu-campagne, c'est donc pas vraiment un jeu).

À noter que le terme Burst est maintenant aussi utilisée outre-Atlantique justement (par James Wallis en autre, pour son "Burst" Alas Vegas).
Mister Frankenstein Éditions : http://bit.ly/misterjdr
Site officiel : www.misterfrankenstein.com
yno
 
Message(s) : 124
Inscription : Dim 18 Nov 2001, 02:00
Localisation : bit.ly/misterjdr

Re: Burst et shooter

Message par Lame » Jeu 21 Mai 2015, 16:19

Tybalt a écrit :Je me demande aussi toujours pourquoi les gens (enfin, sur CasusNO et un peu ici) se sont mis à parler de "burst", qui est en plus un mot que je trouve très laid, plutôt que de jeu-campagne, qui est beaucoup plus clair


Franchement, je ne trouve pas jeu-campagne plus clair que burst et il y a certainement plus de gens (hors du Québec naturellement) qui comprenne le sens de burst. Vu que burst est un terme employé dans certains produits commerciaux (comme Americana) et qu'il est plus court, ce n'est pas moi qui jouerai au croisé du français: J'adopte burst.

Tybalt a écrit :
Rom a écrit :Ben déjà, le terme "shooter" a été inventé par yno pour décrire un pan de sa production - des livrets de petite taille, genre 40 à 50 pages.


yno a écrit :Accessoirement, il y a une filiation entre "One-shot" et "Burst" :


Par contre, je suis moins convaincu par "shooter". J'aurais plutôt employé le terme "burster" ou "quickburster" puisque le shooter est un système de jeu et un setting conçus pour créer un burst.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Site recommandé: PocheSF
Sujet fétiche: Le coin des dés
Lame
 
Message(s) : 1627
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Burst et shooter

Message par yno » Jeu 21 Mai 2015, 17:18

Lame a écrit :
Tybalt a écrit :Je me demande aussi toujours pourquoi les gens (enfin, sur CasusNO et un peu ici) se sont mis à parler de "burst", qui est en plus un mot que je trouve très laid, plutôt que de jeu-campagne, qui est beaucoup plus clair


Franchement, je ne trouve pas jeu-campagne plus clair que burst et il y a certainement plus de gens (hors du Québec naturellement) qui comprenne le sens de burst. Vu que burst est un terme employé dans certains produits commerciaux (comme Americana) et qu'il est plus court, ce n'est pas moi qui jouerai au croisé du français: J'adopte burst.


Je tiens à préciser, tout de même que je ne suis pas fan non plus du tout "anglais". Perso, la plupart des titres de mes jeux sont en français, je trouve que ça a un charme, que ça fonctionne bien et... il y a beaucoup de titres anglais qui sont déjà utilisés. Donc autant que possible, je privilégie le français. Par contre, c'est autre chose quand il s'agit de définir un terme, une marque, un nom, une identité, une gamme où là, je privilégie l'anglais plus "impactant/court/mémorisable".

Lame a écrit :Par contre, je suis moins convaincu par "shooter". J'aurais plutôt employé le terme "burster" ou "quickburster" puisque le shooter est un système de jeu et un setting conçus pour créer un burst.


Alors oui mais non.

Y'a pas de lien entre Shooter et Burst. À part moi (l'auteur des deux termes).

Un Burst, c'est une campagne one-shot. Des scénars qui forment un Grand Tout, avec un début, un milieu et une fin. Avec des règles pour la jouer. Le tout indépendant de n'importe quel jeu existant ou univers.

Un Shooter, c'est du contexte. C'est une dose d'univers, un truc court, très concentré, très centré sur les personnages (On décrit pas tout un monde, mais l'environnement proche des persos). Avec des règles pour jouer dedans. En ça, c'est "un petit jeu". Par contre, vu qu'il y a pas de scénar, qu'il y a un morceau d'univers, une présentation des PJ, ça peut donner lieu à un jeu à missions classique, à un jeu type bac à sables (les PJ sont libres de faire ce qu'ils veulent) ou un Burst (une campagne avec un milieu, un début ou une fin).

Le Shooter n'est pas prévu pour créer spécifiquement un Burst (On peut mais pas que).

En ça le Burst et le Shooter sont presque totalement opposé (Dans un Burst, y'a que des scénarios sans contexte alors que dans un Shooter y'a que du contexte sans scénarios).

Les seuls liens sont que ce sont 2 termes que j'ai inventé et 2 termes qu'ont peut lier thématiquement à un tir (même si à la base l'un est "une rafale" alors que l'autre est un "petit cocktail").

De même, si Burst désigne "de plus en plus" une forme précise de jeu-campagne, le terme de Shooter, c'est avant tout utilisé par moi pour définir une gamme de contextes sans scénar que je propose à la vente. Ça n'a pas vocation à définir à priori (ni à posteriori) tout une filiation de jeux de rôle. C'est juste une forme (au sens "cadre/structure/apparence") que j'ai défini pour permettre de mieux situer ce que je propose (en gros : des parti-pris*, du contexte court, beaucoup de petites idées, pas de scénarios).

EDIT : Pour donner un exemple des parti-pris du Shooter qu'est Outer Space : les PJ sont les seuls humains du contexte, ils sont seuls (aucun casting récurrent qui peut les conseiller/aider), ils ne sont pas sur Terre et ne pourront jamais y retourner "à moins que..." et les extraterrestres sont très extraterrestres (très peu ou pas de créatures humanoïdes). Des parti-pris qui sont notables, "importants", qui ne permettent pas d'écrire un jeu de 250 pages sans les trahir mais qui donne un contexte – un Shooter – très concentré en idées.
Mister Frankenstein Éditions : http://bit.ly/misterjdr
Site officiel : www.misterfrankenstein.com
yno
 
Message(s) : 124
Inscription : Dim 18 Nov 2001, 02:00
Localisation : bit.ly/misterjdr

Re: Burst et shooter

Message par Lame » Jeu 21 Mai 2015, 19:04

Après avoir théorisé le principe du Burst (un jeu avec des règles simples, présentant une campagne one-shot), Yno propose ici le principe du Shooter : c'est un jeu présentant un cadre précis avec les outils pour que le meneur de jeu (MJ) puisse développer une campagne one-shot (partie unique ou temps de jeu limité). Outer Space est donc un Shooter prenant place, comme son titre l'indique, dans un cadre de space-opera à l’ancienne.


yno a écrit :Un Shooter, c'est du contexte. C'est une dose d'univers, un truc court, très concentré, très centré sur les personnages (On décrit pas tout un monde, mais l'environnement proche des persos). Avec des règles pour jouer dedans. En ça, c'est "un petit jeu". Par contre, vu qu'il y a pas de scénar, qu'il y a un morceau d'univers, une présentation des PJ, ça peut donner lieu à un jeu à missions classique, à un jeu type bac à sables (les PJ sont libres de faire ce qu'ils veulent) ou un Burst (une campagne avec un milieu, un début ou une fin).


D'après ce que tu dis, le quickburster serait alors une variante de shooter conçu spécifiquement pour faciliter la création d'un burst plutôt que de servir de cadre à une partie type bac à sable. A l'opposé, d'autres shooters seraient des sandmakers, des shooters conçus spécifiquement pour la pratique du rôlisme bac à sable.

Evidemment, on peut toujours détourner un shooter de sa vocation première et utiliser un quickburster pour faire des parties bac à sable et un sandmaker pour produire un burst.

Outerspace serait donc un sandmaker même si la présentation ambigüe du GroG donne l'impression que c'est un quickburster.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Site recommandé: PocheSF
Sujet fétiche: Le coin des dés
Lame
 
Message(s) : 1627
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Advanced Burst, shooter et serial

Message par Lame » Lun 06 Mars 2017, 14:33

Après les burst et la shooter, la nouvelle révolution d'Yno: le Serial

Après avoir théorisé le principe du Burst (un jeu avec des règles simples, présentant une campagne one-shot), puis le principe du Shooter c'est à dire un jeu présentant un cadre précis avec les outils pour que le MJ puisse développer lui-même une campagne one-shot, Yno propose un troisième format, le Serial. Il s'agit là d'un jeu aux règles simples (celle du Corpus Mechanica Plus, déjà utilisées dans Americana, Outer Space, Rushmore, etc. du même auteur), proposant un cadre classique contemporain, sans fioritures particulières, pour des scénarios relativement courts. L'auteur prévoit une durée de deux heures. Ces scénarios vont se suivre en épisodes avec les mêmes personnages, sur le modèle d'une série télévisée. Conformément à ce modèle, et contrairement à l'habitude de la plupart des jeux, ces épisodes n'auront pas de lien entre eux et pourront être joués de façon tout à fait indépendante. L'argument choisi est de mettre les joueurs dans la peau d'employés d'une émission de télé-réalité basée sur les enquêtes concernant des événements sortant de l'ordinaire.


Source: Page Channel Fear du GroG

Récapitulatif:
- Burst: jeu avec des règles simples, présentant une campagne one-shot.
- Shooter: jeu présentant un cadre précis avec les outils pour que le MJ puisse développer lui-même une campagne one-shot.
- Serial: jeu aux règles simples proposant un cadre classique contemporain, sans fioritures particulières, pour des scénarios relativement courts.

Donc, si j'ai bien compris:
- Différence entre burst et shooter: Le burst est une campagne prête à jouer disponible sur étagère (le cake). Le shooter facilite la rédaction d'un burst maison (la poudre à cake).
- Différence entre burst et serial: Le burst contient un univers, une campagne et des règles. Le sérial contient un univers contemporain et des règles pour des scénarios prêt à jouer acheté séparément.
- Différence entre shooter et serial: Le shooter permet de créer une campagne. Le serial est la scène de scénario indépendant.

Si c'est cela, je me demande si Americana va passer du statut de burst à serial.

Sinon, je me demande aussi ce que l'esprit fertile d'Yno va inventer la prochaine fois. ;)
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Site recommandé: PocheSF
Sujet fétiche: Le coin des dés
Lame
 
Message(s) : 1627
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48


Retour vers Créations & Théories

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.