Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Des dangers de l'exploitation minière à Rokugan

Rubrique Legend of the five rings

Modérateur: Fils de Lugh

Règles du forum
La première règle du forum L5R, c'est qu'on est un forum bisounours.
La deuxième règle du forum L5R, c'est qu'on est un forum bisounours.

Plusieurs principes en découlent :
- On reste poli et respectueux des autres (et de leurs opinions) en toutes circonstances.
- Si on a un problème avec quelqu'un, on le règle en MP. Les insultes ne sont pas considérées comme "régler un problème".
- Quand un évènement a été modéré, il est considéré comme clos, et toute réaction ultérieure autre que par MP au modo responsable est à la charge de celui qui la poste.
- Si on a un problème avec un modo, on le règle d'abord en MP avec lui, puis éventuellement avec les admins, là aussi en privé (Kakita Inigin en tête).

Sujets à éviter
Les sujets suivants font l'objet d'une attention particulière des modos.
- La storyline, bien ou pas ?
- Les cartes, bien ou pas ?
- Le d20*, bien ou pas ? (* ou n'importe quelle édition de L5R)
- Comment doit on jouer (...) à L5R ?

Ils ne sont pas formellement interdits, mais on attend des participants qu'ils écrivent avec la prudence et le recul nécessaire. Chacun est libre d'avoir des opinions sur ces sujets, mais pas de dénigrer les capacités intellectuelles de ceux qui ne les partagent pas.

Des dangers de l'exploitation minière à Rokugan

Message par DarkLoïc » Dim 15 Oct 2017, 22:50

Bonsoir,

Après une interruption de 10 ans (que le temps passe vite ! :-o ), ma campagne Hidden Emperor se poursuit.
Or dans le scénario que je suis en train d'écrire, au cours de leur aventure, les PJ devraient traverser Midaki sano Mura, village réputé pour ses mines de fer (dans les Montagnes du Crépuscule).
A cette occasion, je compte leur proposer d'explorer les mines à la recherche d'une possible présence de créatures de l'Outremonde.
Aussi ai-je besoin de conseils et suggestions sur la façon de décrire les tunnels et de mettre en scène les dangers tels que coup de grisou et effondrement de galeries.

Pouvez-vous m'aider, s'il vous plait ? :D
Gi et Makoto :jap:
Avatar de l’utilisateur
DarkLoïc
Docteur House du sden
 
Message(s) : 8649
Inscription : Dim 30 Jan 2005, 16:25
Localisation : 3ème planète après le Soleil

Re: Des dangers de l'exploitation minière à Rokugan

Message par Kakita Inigin » Lun 16 Oct 2017, 22:29

http://www.musee-mine.saint-etienne.fr

Sinon, Germinal, must see absolu sur le sujet. Attention toutefois : si les coups de grisou sont légitimes dans des mines de charbon, pour des mines de fer, beaucoup moins. ;)
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde biclassé Secrétaire Voix de Rokugan
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7392
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

Re: Des dangers de l'exploitation minière à Rokugan

Message par DarkLoïc » Mer 18 Oct 2017, 18:18

Super, merci ! :D
Gi et Makoto :jap:
Avatar de l’utilisateur
DarkLoïc
Docteur House du sden
 
Message(s) : 8649
Inscription : Dim 30 Jan 2005, 16:25
Localisation : 3ème planète après le Soleil

Re: Des dangers de l'exploitation minière à Rokugan

Message par Togashi Dôgen » Dim 14 Oct 2018, 11:55

A titre d'information et pour des références futures, juste au cas où.

Les Japonnais utilisaient bien des mines, mais les mines de fer était bien plus rarement utilisées que le sables de fer (Satetsu) récolté via les rivières. Il leur arrivait d'ailleurs de faire tomber des morceaux de falaises en montagnes, dans des rivières, pour transporter en aval. Et il y avait des pierres précieuses, mais elles étaient surtout utilisées dans l'Antiquité (Yayoi...) et très rarement par la suite (le Jade par contre ne se trouve pas forcément sous-terre, au sud de la Chine il y a par exemple la rivière Baiyu, qui en japonais s'appelleraient Hakugyoku no kawa, ou quelque chose comme ça).

Contrairement à une superstition répandue dans le web anglophone, selon laquelle les Japonais manquaient de fer pour faire des armures couvrant plus complètement, comme on en retrouvait en Occident, c'était en général plus un problème d'économie-pingrerie et d'habilité technique. Par exemple, des Ashigaru cantonnés à un rôle de soutien logistique, pendant l'époque Sengoku, ne recevaient parfois qu'une demi-cuirasse, protégeant le ventre et le torse mais pas le dos (c'était cynique aussi, puisqu'ils attendaient d'eux qu'ils soient prêts à combattre jusqu'à la mort), donc les fabricants et seigneurs économisaient du fer et de la monnaie, et du temps pour produire d'avantage et ainsi augmenter les troupes. C'est la même logique qui présida à la création des Kazuuchi-mono (coupant bien la chair, mais se transformant rapidement en lame de scie inutile après deux à quatre corps solide découpé (ossatures...)), puis des Shôwa-tô (idem, sauf qu'en général ça coupait mal). Autre exemple, pendant le commerce avec la Chine, la Cour Impériale fixait des quota mais les forgerons pour faire plus d'argent aller au-delà de ces quota quitte à produire des lames de mauvaise qualité (ce qui finit à une certaine époque par causer la fin temporaire du commerce).

Tant qu'à faire une mine, à la place de Dark Loïc, moi j'aurais utilisé une mine d'or ou d'argent, et j'aurais mis un mille-pattes géant & souillé dedans. Balèze, rapide, solide (Carapace lvl7, je dirais), très dangereux pour les humains, peut tuer rien qu'en se déplaçant vers des humains / arbres / animaux. Au début tu mets des gobelins dedans et un Oni mineur pour leur faire croire que la situation n'est pas problématique, puis... oups, bavure, et avec un jet Outremonde ND 10 ou Intelligence ND 15, ils se rendent compte qu'il vaut mieux fuir et rallier une armée contre lui.

S'il est assez grand, il peut s'enrouler autour du Tenshû (donjon) du château (avec des shugenja qui lancent des sorts d'air pour imiter des phéromones de femelles, par exemple ?), et alors là t'as droit potentiellement à une scène de ralliement avec jets d'Art de la Guerre ou d'Art Oratoire, sur les soldats et samouraïs en train de crever de peur à l'intérieur, et à travers les meurtrières ils mettent des coups de Yari dans la partie sensible (i.e. non protégée par la carapace), voire à un combat épique entre la bête et un P.J. fou furieux qui est sur le toit. Le tout pouvant rentabiliser le fait d'avoir augmenter autre chose que les compétences habituelles ; par exemple tu peux faire une cérémonie du thé pour te préparer à mourir dans cette bataille contre le surnaturel ; après avoir gagné tu peux en faire une pièce de théâtre Noh à la croisée entre Dôjôji et Funabenkei (ou même Yashima) et sollicitant tout plein de spécialistes (compétences musicien, sculpteur pour faire éventuellement des masques Noh spécifiques (voire même représentant la face d'un ou des PJs), des couturiers et tanneurs, un Courtisan pour convaincre de faire jouer la pièce dans une Cour d'Hiver, et ainsi de suite).

Bref, j'abrège, car je sais qu'il y aura peut de gens qui liront ce commentaire, le prendront en compte ou l'apprécieront tout court.
Tōbō Go-Sanze Yasha Myōō, Nanpō Gundari Yasha Myōō, Saiō Daiitoku Myōō, Hōppō Kongo Yasha Myōō, Chūō Taishō Fudō Myōō ~ nari.
Togashi Dôgen
 
Message(s) : 20
Inscription : Lun 25 Août 2008, 17:01
Localisation : Kumonosu-jô


Retour vers Livre des cinq anneaux (L5R/L5A)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.